Ni Ombre ni Lumière

Ni Ombre ni Lumière dans Annonces 17050106572117181815014113

Bonjour à tous,

Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog.

Je vous invite à passer un moment avec moi ou si vous recherchez des pistes d’information, je souhaite que vous puissiez les trouver.

Dans tous les cas, j’espère que votre visite sera agréable.

J’ai conscience que tout le monde ne vit pas sa spiritualité de la même manière que moi mais, je ne partage que mon expérience.

Une dernière chose, j’ai pu constater avec peine que mes écrits étaient parfois repris ici et là sans que mention soit faite de la copie. Merci à vous tous de respecter à la fois mon travail et la personne que je suis en ne vous appropriant pas ce qui ne vous appartient pas.

J’accepte que mes textes soient repris, TOUTEFOIS je vous demande en échange de mettre un lien vers la page d’origine et de mentionner l’emprunt.

Merci de votre compréhension.

Bonne lecture et belle route à vous. 

Articles récents

Ramener la vie

Ramener la vie dans Mes poèmes 17091712145217181815272765

Dans le calme du cœur s’élève un jour une voix

Douce, limpide et apaisante, elle chante,

Ses joies, ses rêves, révèle ses mystères,

Mais qui peut l’entendre ? Y arrives-tu ?

Y arriveras-tu ? 

Tu contemples le voile de la nuit et tu te dis,

Jamais.

Pourtant, dans le calme du cœur s’élève un jour une voix,

Et son chant suffit à ramener la vie.


Craquage du jour…

Craquage du jour... 17091611265717181815272740

Bonjour à tous,

« LE sac tendance cette année, tu es contente ? Tu l’as vu sur nombre de blogs de mode. », me dit Astaroth.

J’avais dit que je ne faisais que regarder ce qu’il y avait mais quand je l’ai vu, je me suis rappelée que je l’ai voulu dès la première fois où je l’ai vu en ligne…

« Combien as-tu de sacs ? »

J’ai pris une décision pleine de bon sens et qui m’a apporté la paix. J’ai décidé de ne plus compter. En plus, c’est mon tout premier sac en bois (vous savez c’est ce sac que l’on voit sur TOUS les blogs mode depuis le début de l’été).

« Et le sac rose ? »

Je n’en avais plus depuis des années ! Il ira très bien avec quelques tenues que j’ai déjà en tête. 

« Et le sac rose à paillettes, n’est-il pas exactement de la même couleur ? »

Ce sac-là ? C’est un style radicalement différent. Le nouveau est plus élégant.

« Ma douce enfant qui adore la mode. »

Oui !

« Et tu comptes acheter le sac vert ? »

Je verrai. Je voudrais aller en Guyane au début du mois de décembre en utilisant l’argent du dédommagement pour le vol annulé.

Mais j’ai fait des recherches et avion + hôtel + nourriture alors que comme d’habitude je m’y prends à l’arrache, sachant que je paye déjà la prochaine croisière…

Il vaudrait peut-être mieux que j’achète le sac en effet.

« Va à Ste Lucie. Ou à la Dominique. Ou alors, ne pars pas et fais le black friday en ligne, sur les sites américains. Va sur Nordstrom. Ils livrent chez toi. »

C’est sciemment que j’évite Nordstrom au moment du black friday, voyons. Tu veux que je fasse un carnage ?  

« Peut-être que c’est cette année que tu vas t’offrir les Valentino pour noël ? »

Les Rockstuds ? Je te rappelle que je dois acheter des cadeaux pour mes proches à cette période. Et puis je n’oserai pas les porter, de peur qu’elles s’abîment !

« Tu portes les Louboutin. Tous tes collègues ont remarqué leurs jolies semelles rouges. Les hommes comme les femmes. »

Changeons de sujet.

« Tous savent quelle marque appose des semelles rouges. »

J’ai vu ça.

« Tes collègues suivent les blogs mode ? »

Je ne sais pas…

« Ce sac en bois, on l’a beaucoup vu sur internet. »

J’achète ce que je veux.

« Peut-être que personne ne le remarquera. »

Peut-être.

« Tu as vu, la collègue que tu complimentais pour son collier de perles t’a répondu, mais il n’est pas aussi joli que le tien. »

C’est son point de vue.

« Comment sait-elle que ce sont de vraies perles ? »

Je ne sais pas…

« C’est un peu comme avec ce sautoir, pourtant fin et non pas ostentatoire. Qu’a dit le collègue l’autre jour, au sujet de l’évolution dans les bijoux que tu portes depuis que tu es arrivée ? »

Je pense que ce n’est pas important, leurs avis sur mon goût pour le shopping n’est pas important.

« Combien de personnes autour de toi ont les moyens de profiter de l’essentiel de leur argent à leur guise ? »

Pas énormément je crois. Du moins, pas de leur point de vue, c’est sûr.

« Peut-être que comme ta montre Gucci, personne ne remarquera ton sac. »

Peut-être.

« Les gens ne te demandent plus où tu vas en vacances, tu as remarqué ? »

J’ai remarqué.

« Qu’est-ce que tu as préféré cette année ? La Thaïlande ou l’Europe du Nord ? »

Lolllll !!!!!

« A mesure que vous vieillissez, deux phénomènes, ou la fenêtre des possible s’agrandit ou elle se réduit. Avoue, tu as commencé à comprendre que tu n’avais pas forcément emprunté la pire route, n’est-ce pas ?

Surtout depuis que tu as des projets réalistes en préparation, n’est-ce pas ? »

Effectivement.

« Tant mieux. Profite de ton joli sac, tu le voulais depuis un moment et tu l’as trouvé tout près de chez toi. Nombre de blogueuses ont dû le commander. Tu es contente ? »

Très contente.

« Et tu vas enfin entendre quand on te dit, il n’y a pas d’âge pour rencontrer quelqu’un de toute manière. Si tu acceptes un conseil, du moment qu’un homme se montre honnête envers toi sur sa situation personnelle et ce qu’il recherche, laisse-lui une chance si ce qu’il recherche correspond à ce que tu recherches.

Nous savons que la majorité des hommes que tu rencontres te mentent. Alors justement, s’il y en a un qui t’avoue qu’il cherche quelqu’un afin de mettre un terme à une relation qui ne le satisfait plus, écoute au moins. « 

Ok, j’entends le conseil. Dis-moi, que dire à ceux qui en lisant vont se dire qu’ils sont peut-être sur la pire route ?

« Qu’ils ou elles se manifestent. Il ne peut y avoir de réponse générale. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)  


Le truc dans les mains

Le truc dans les mains dans Energies 17091601042317181815271623

Bonjour à tous,

Souvent quand je me réveille je sens une boule dans mes deux paumes. Sauf qu’en fait il n’y a rien, de matériel. 

« Et tu ne sens plus rien là maintenant ? », me demande Sélène.

C’est moins fort. Même si toujours là.

« Il n’y a rien de grave. »

Je sais. Je te demande juste ce que c’est et pourquoi c’est à mon réveil que je le sens.

« Ca y est, il n’y a plus rien. Tu préfères ? »

Qu’est-ce que vous avez fait ?

« Ce ne sont que des énergies, il n’y a rien d’alarmant. Le matin quand tu te lèves, tournes les paumes vers le ciel ou la terre, selon ton envie. Et dis simplement, merci. Les énergies se dissiperont. »

C’est tout ?

« Oui petite fille, c’est tout. Et c’est suffisant. Tu ne t’alarmes pas quand tu reçois des messages clairs au réveil. Ou quand tu penses à une chose et que l’instant d’après, elle se réalise. »

Si ça, ça me fait drôle.

« Drôle mais tu ne t’alarmes pas. »

Non.

« Tu avais d’autres questions ? »

Lol, non…

« Alors passe une bonne journée. »

Merci à toi Sélène.

« Pourquoi ris-tu ? »

Je te trouve expéditive !

« Il n’y a pas de raison de s’attarder sur ce sujet. Ce sont juste des énergies que tu as rejeté durant la nuit à la faveur de tes rêves. Et quand elles se font sentir dans la journée, elles sont de nature différente. Mais ce n’est pas ce que tu sens.

Alors il n’y a pas de raison de s’attarder. »

Ok mais, dans la journée c’est quoi ?

« C’est révélateur d’une difficulté à manipuler les énergies. Elles sont censées circuler. Il suffit de demander de l’aide dans ton cas. Ca peut être plus complexe dans d’autres.

Ce n’est jamais un problème grave sauf s’il y a douleurs. Aucun de tes lecteurs ne t’a parlé de ce type de douleurs et nous t’avons demandé, indirectement, de fermer la porte de la guérison, car ce n’est pas ton chemin pour cette seconde partie de ta vie.

Il n’y a donc pas lieu de développer. »

Il faut laisser cette porte ouverte pour Neveu. Et les autres petits. De ma famille.

« Non, ils ont des parents. Regarde vers la construction de ton futur palais, tu comprends cette image ? Quiconque arrivera sur ton blog demain pourra lire ce que tu as déjà écrit.

Tu as largement débattu de la guérison personnelle.

Tu peux passer à autre chose, pour toi-même.

Toi aussi tu as tes rêves.

Chacun apporte sa pierre à l’édifice commun. Construis le tien maintenant.

Tu as remarqué, nous ne te disons pas, il faut que tu proposes d’aider davantage les autres sur leur chemin spirituel. Nous ne te disons pas cela. Nous ne te le dirons pas.

Tu vas mettre la robe rayée aujourd’hui ? »

Je ne sais pas, ou le haut bleu et un short blanc…

« Tu devrais acheter une nouvelle robe de weekend, tu les aimes bien. »

Il faut que j’en trouve une qui me plaise ! J’aimais bien celle avec les volants mais dans le vent, ce n’est pas fameux lol !

« Tu verras. Passe une belle journée. »

Merci à toi !

Bonne journée à tous ;)  


Collaboration

Collaboration 17091603212317181815271354

Bonjour à tous,

J’aime beaucoup la numérologie. Comme j’adore de toutes façon tout ce qui propose des portraits de personnalité. C’est aussi pour cette raison que j’adore les tests. Oui parce que pour moi, un test de personnalité ou un portrait numérologique c’est aussi sympa.

Je ne m’arrête pas à ces portraits en fait, j’aime surtout les faire. Et lire les résultats.

Sauf qu’avec la numérologie je suis contrariée car on me dit que je suis un 2. J’en ai déjà parlé, pour moi c’est juste le pire chiffre possible, celui qui offre le plus vilain des portraits. Je préfère quand je lis que je suis un 11, je trouve les portraits de 11 nettement plus intéressants.

Dans les portraits de 2, je passe mon temps à lire, vous êtes la personne idéale pour seconder, aider un tiers à se réaliser…

Et moi, je n’ai pas besoin de me réaliser ? Croyez-moi si je vous dis que mon rêve n’est pas et n’a jamais été de seconder qui que ce soit. Ou de servir de faire-valoir. Merci bien.

J’aurais dû être un trois, c’est le portrait que je préfère en général, le 3. Vous croyez que le « hasard de la naissance » peut mal faire les choses ?

Dans un monde plus juste j’aurais été un 3, non ? 

Bon, au fond ce n’est pas si grave. Je me console en me disant que sur certains sites, je suis un 11. Le 11 c’est particulier et en fait je préfère là aussi le 3, mais c’est mieux que le deux. Ca donne moins l’impression d’avoir une vie qui ne sert à rien. De mon point de vue.

Bref, j’en étais là à me dire que bon, de toute manière c’est moi qui fais mon chemin quand soudain, au milieu du supermarché, cherchant les petits manchons de poulets (j’aime bien ceux au barbecue, à la sauce indienne aussi) j’ai eu une révélation.

On peut vraiment en avoir partout.

Je casse le suspense dès à présent, j’ai trouvé les manchons de poulet. J’ai dû partager avec mon papa parce que comme d’habitude il n’avait rien de spécial à manger ce soir-là. Il n’y en a pas beaucoup quand même dans un paquet. Alors qu’il y avait écrit, 2 parts.

Pour des enfants de l’âge de Neveu ?

Enfin, donc j’ai partagé avec papa. Parce que chez moi, personne ne cuisine le soir. Sauf moi, qui fais essentiellement des biscuits et des gâteaux. Et de plus en plus rarement, des pizzas.  

Mon père n’aime pas cuisiner. Et ma mère estime qu’elle n’a plus de petits enfants. Et qu’elle n’est pas la bonne. Moi je m’en fiche. Papa nettement moins.

De temps en temps on l’entend se plaindre du fait qu’il n’y a rien. Et il refuse réellement de cuisiner pour lui-même. Contrairement à moi ou à ma mère, parfois.

Je précise qu’il n’aime pas les mêmes choses que moi. Et qu’il mange donc moins de croque-monsieur le soir. Ou de paquets de chips.

J’ai décidé que plus tard j’allais réessayer de manger équilibré le soir. Je ne sais pas encore quand viendra plus tard. Mais pour l’heure, je n’arrive plus à me forcer à manger des légumes. Du coup je n’en mange que le midi. Quand je ne trouve pas une assiette de frites préparée juste pour moi.

Donc j’ai partagé avec papa. Et un peu plus tôt quand je suis arrivée à la maison avec mes packs d’eau et mon sac lourd (je revenais du supermarché) c’est maman qui m’avait aidé à porter l’ensemble parce que le voisin obstruait le passage et m’a empêché d’aller déposer mes affaires avant de me garer.

Eh bien, le fait que ma mère m’ait aidé avec les courses et que j’ai partagé avec mon père a rendu ma révélation du supermarché plus lumineuse encore, la collaboration est un chemin intéressant.

Ce qui m’avait été présenté souvent mais dont jusqu’à présent je n’avais jamais voulu. Honnêtement, cela ne m’intéressait pas, je trouve que tout est plus facile quand j’ai une idée en tête et que je la développe seule.

Je trouve.

Et puis les personnes avec lesquelles je me retrouve à devoir collaborer ont toujours un côté directif qui m’énerve. Il doit faire écho au mien.

Le chemin de vie 2 est censé être celui de la collaboration. Mon père n’aime pas cuisiner mais il fait le ménage. Quand je vivais avec ma sœur, c’était fluide. Je faisais plus souvent ce qu’elle n’aimait pas et vice versa.

Et ce que personne n’aimait, on le faisait toutes les deux. C’est tout.

On ne s’est jamais pris la tête sur des questions d’intendance. Il faut jeter la poubelle, la première qui sort la jette. C’est tout. 

Et en fait tout à coup je me souviens que quand on est ouvert à la collaboration beaucoup de choses sont plus simples et se passent mieux. 

Du coup je me souviens que c’est bien aussi quand on partage etc.

Je ne serai jamais le genre de 2 que je lis dans ces affreux portraits ne serait-ce que parce que secrétaire n’est définitivement pas le métier de mes rêves et que ce que j’aime c’est prendre la clé des champs quand j’en ai envie. Seule.

Néanmoins, je sais parce que c’est un message qui revient doucement mais souvent, que le partage et la collaboration sont des enjeux d’incarnation pour moi.

Et je commence enfin à me dire, bon, pourquoi pas ?

Belle journée à tous ;)

  


Jolie semaine

Jolie semaine 17091508112317181815270857

Bonjour à tous,

Nous passerons cette jolie semaine (elle le sera si on veut qu’elle le soit) à Stockholm, en Suède. Ce fut mon étape préférée et je ne suis pas la seule à penser que c’était de loin l’endroit le plus sympa à visiter. Alors que tout était bien. Malgré un bémol pour Copenhague le dimanche.

Mon seul « regret » l’impossibilité de m’arrêter où j’aurais voulu pour prendre les photos que j’aurais voulu. Du coup, je vais être obligée d’y retourner. Eh oui, il faut que justice soit faite.

Ceci étant dit, je me sens portée par de belles énergies en ce moment. C’est très agréable et la situation serait parfaite sans cette crise allergique, la plus méchante que j’ai connu à ce jour, qui pense qu’elle a le droit de venir gâcher ma période agréable.

Je ne peux m’empêcher de trouver cela un peu curieux quand même alors je regarde en moi et autour de moi. Je m’aperçois que deux routes peuvent évoluer en parallèle et qu’il ne va pas être si facile de choisir définitivement l’une des deux, pour plusieurs raisons.

Vu que pour l’heure je préfère savourer les bonnes énergies (et en profiter) je me dis que j’ai bien le temps de me pencher plus avant sur cette question.

Je préfère penser à l’occasion que je vais créer, dans un futur encore indéterminé, afin de pouvoir retourner en Suède et passer un peu plus de temps à Stockholm.

Quand je voyage je ne raye pas le nom des pays visités. Je prends des notes.

Je suis d’avis que l’on a jamais fini de découvrir.

Belle journée à tous ;)  


Le bruit des vagues

Le bruit des vagues 17091112461717181815264301

Bonjour à tous,

Je vous souhaite un agréable dimanche, plein de chaleur et de Lumière.

Pour ma part j’apprécie maintenant les dimanches autant que les samedis car je passe beaucoup de temps à l’extérieur ce jour-là, s’il fait beau surtout.

J’aime marcher dans le sable autant que passer un moment à la campagne.

Cela m’a beaucoup aidé ces derniers mois de passer du temps à l’extérieur. Pour cela c’est une chance d’habiter la Martinique.

Toutefois, c’est partout qu’il est possible de trouver des endroits agréables autant qu’accueillants.

Heureusement.

Cela permet de se ressourcer et surtout, c’est idéal pour prendre du recul sur soi et laisser venir de nouvelles idées ou alors, comprendre pourquoi celles qu’on a déjà nous correspondent.

J’ai observé qu’à la plage, le bruit des vagues ne me donne jamais mal aux oreilles, jamais. C’est drôle non ?

Bonne journée à tous ;)

 


Dans l’aube naissante

Dans l'aube naissante dans Anges 17091005565317181815263609

Bonjour à tous,

« Le soleil ne se lève parfois que lorsque vous êtes prêts à abandonner tout ce qui vous a fait rêver,

Et qui ne peut plus rien vous apporter.

Qui sait ce que vous pourriez trouver, en bien aussi, si vous lâchiez au lieu de vous accrocher ?

Dans l’aube naissante ne se concrétise que les rêves de ceux qui osent… »

C’était un message d’Elémiah.

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)


Un soleil couchant

Un soleil couchant dans Petites histoires 17091005434317181815263606

Bonjour à tous,

Aujourd’hui on dirait que le ventilateur ne brasse que de l’air chaud. Tout ce que j’aime lol. Pourtant je préfère la chaleur au froid…

Bref, ce n’est pas grave, on est vendredi alors je vous propose une petite histoire.

Un homme se promenait le long d’une plage tandis que son regard se perdait dans le lointain.

Ainsi, il ne remarquait ni les enfants qui jouaient, ni les couples qui s’enlaçaient, ni les petits crabes qui couraient d’un trou à l’autre.

Il ne remarquait même pas la beauté de la mer ou le vent qui lui caressait le visage.

Il songeait aux mille et une choses qui emplissaient sa tête et se demandait par où commencer, sur quoi se pencher en premier pour voir apparaitre la fin de toutes ses préoccupations.

Il marchait, dans un sens, dans l’autre, faisant les cent pas sur la plage qui petit à petit se vida tandis que le soleil se couchait.

C’est seulement alors que le ciel virait à l’orange qu’il prit conscience de la fatigue dans ses jambes. Elle le renvoya d’un coup à la fatigue dans sa tête.

Il soupira puis se tourna vers le couchant. A cet instant seulement, frappé par la beauté du spectacle qui s’offrait à lui, il sourit.  Il s’assit sur le sable, resta là un moment.

Quelques personnes encore présentes s’extasiaient, il les entendit, enfin. Il n’était pas seul sur cette plage, il ne l’avait jamais été. 

Bonne journée à tous ;)


La rentrée

La rentrée 17091005135717181815263577

Bonjour à tous,

Cela faisait des années que la période de la rentrée n’était plus significative pour moi. C’était surtout la période du retour des embouteillages. Comme beaucoup de personnes sans enfant, je me dis depuis longtemps que c’est sans doute le meilleur moment pour partir en vacances.

Toutefois c’était aussi la première rentrée de Neveu. Il est tellement mignon dans son uniforme. Il était content au départ d’aller à l’école. Le premier jour.

Maintenant il fait parti des derniers enfants qui continuent de pleurer tous les jours dans sa classe.

Comme il ne parle pas encore, c’est difficile pour lui apparemment. En plus il n’aime pas qu’on lui demande de faire telle ou telle activité pendant un temps donné. Il aime bien faire à sa tête. Je me demande de quel côté il a pu prendre ça…

Enfin, je sais que ses parents veillent et l’entourent. En outre il a l’air d’être dans un établissement où on est à l’écoute des enfants. Cela nous rassure, après cette crèche calamiteuse…

Et en même temps, je vois que ma sœur est un peu fatiguée et dépassée par moments. Il arrive que parfois la nuit il ait plus envie de jouer et faire la fête que de dormir.

C’est elle qui se lève dans ces moments-là.

Ma mère m’a dit qu’elle a connu la même chose avec mon frère pendant plusieurs mois. Elle arrivait au travail avec les yeux éclatés.

J’espère qu’il va vite se plaire à l’école et trouver un bon rythme.

C’est un départ important pour lui en quelque sorte. Alors qu’il est encore tout petit.

Mais il est très sensible. Juste avant la rentrée, il s’était remis à éviter le pot et à faire pipi sur lui. J’ai dit à ma mère, il faut l’amener à l’école, rester devant avec lui et lui parler.

C’est ce qu’elle a fait avec ma sœur. Cela a fonctionné, il en a été comme apaisé. Comment j’ai eu cette idée, je ne sais pas.

Je sais par contre que parfois, quand il regarde vers moi, il regarde autour de moi. Il regarde vraiment, ses yeux ne sont pas dans le vague.

Je me demande ce qu’il voit. J’ai demande à  mes guides, ils ne me répondent pas à ce sujet.

Ils me disent, c’est l’enfant de ta sœur, c’est elle qui s’occupera de lui.

On verra bien. Moi je pouvais voir mes guides quand j’étais toute petite. Seulement je ne savais pas que c’était eux, je croyais qu’il s’agissait d’amis imaginaires.

Peut-être que lui aussi il en a. Je ne sais pas.

J’ai encore du mal à voir qu’il n’est plus le tout petit bébé qui ouvrait des yeux immenses quand il arrivait quelque part pour la première fois. Je ne l’aurais pas cru mais même à moi, qui ne suis que sa tante, ça me fait drôle. 

Heureusement qu’il continue de lever ses petits bras vers moi quand j’arrive. Sinon ce serait le drame. Oui je suis sérieuse.

C’est avec cet enfant, qui n’est même pas le mien, que je réalise que le temps passe et qu’il est possible de vivre des tas choses tandis qu’il avance, inexorablement.

Moi aussi je vis une rentrée cette année, je m’en rends compte.

Et chose rare, car je me souviens de pas mal des miennes, je suis contente d’entamer une nouvelle année ! (je n’aimais pas l’école, je m’ennuyais à mourir)

Bonne journée à tous ;)

Articles plus anciens

Herbe jaune

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause