Ni Ombre ni Lumière

Ni Ombre ni Lumière dans Annonces dscn0166 

Bonjour à tous,

Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Mon but en le créant était de vous faire partager ma vision de la spiritualité ainsi que ma perception de l’Univers tant intérieur qu’extérieur.  

Il va de soi que je n’ai aucune Vérité absolue à vous livrer. Je pense que c’est à chacun de s’introspecter, de chercher, de se remettre en question. Par conséquent si certains de mes articles vous choquent par un contenu trop éloigné de ce que vous-même vivez ou connaissez, je peux le comprendre. Mais gardez à l’esprit que le contenu de ce blog repose essentiellement sur mes propres expériences.

Une dernière chose, j’ai pu constater avec peine que mes écrits étaient parfois repris ici et là sans que mention soit faite de la copie. Merci à vous tous de respecter à la fois mon travail et la personne que je suis en ne vous appropriant pas ce qui ne vous appartient pas.

J’accepte que mes textes soient repris, TOUTEFOIS je vous demande en échange de mettre un lien vers la page d’origine et de mentionner l’emprunt.

Merci de votre compréhension.

Bonne lecture et belle route à vous. 

Articles récents

Cet Autre, chez vous

Cet Autre, chez vous  15041703194417181813177940

Bonjour à tous,

Nous revenons sur l’exercice proposé lundi. Je n’étais pas totalement ironique en vous disant qu’il était extrêmement simple.

Voici mon propre résultat, sur le pont de minuit un nouveau monde, assez effrayant se profilait, puis j’ai posé le pied de l’autre côté, chez moi, Il/Elle m’attendait.

Je me souviens de la première fois que j’ai vu Lauviah. Surgissant soudain, il a stoppé mon rêve et m’a dit, arrête, je suis là, je suis toujours là.

Et moi je ne savais encore rien ni de lui ni de moi, ni de cet espace dans lequel nous nous trouvions.

La semaine dernière certains m’ont demandé suite à l’article nos limitations, de quelle manière la Source pouvait bien se manifester.

Cet exercice avait pour but de vous aider à trouver par vous-mêmes la réponse à cette question.  

Cet Autre, chez vous, c’est toujours par notre cœur qu’il passe. Il n’y a pas d’autre chez nous. 

Je sens chez certains d’entre vous un fort désir à la fois d’établir une véritable connexion avec le Divin et le besoin de trouver des réponses pour soi-même. Par expérience je sais que les deux ne sont pas incompatibles.

Mais par expérience aussi je sais que plus on semble se rapprocher d’Il/Elle plus des signes divers et variés nous rappellent combien la Terre est belle et combien la vie humaine est un cadeau précieux.

Je m’efforce de le rappeler, nous sommes tous à notre place ici bas, nul n’est là par erreur. Et quand Il/Elle se manifeste, c’est avant tout pour nous encourager, de différentes manières, à apprécier ce que nous avons.

Ce chez nous, notre cœur, sachons en prendre soin, il est le lieu de repos et de ressourcement, de joie et de ravissement. Tout comme il peut être le lieu de la désolation, de l’errance et du froid.

Je vous invite à traverser le pont de minuit dans l’autre sens. Je vous invite à retourner à votre point de départ, riche de ce que vous avez pu capter, comprendre, apprécier ou au contraire redouter.

Je vous invite à réaliser qu’une fois que l’on a senti en son cœur qu’Il/Elle est la réalité, au-delà de toutes les autres, il est tout de même possible de continuer à évoluer dans ce monde en y étant parfaitement à sa place.

Bonne journée à tous ;)


Carnet d’inspiration

Carnet d'inspiration dans Créations 15041703004417181813177937

Bonjour à tous,

J’ai envie de croire que comme moi, vous êtes un certain nombre à apprécier associer images et idées. Je vous propose donc aujourd’hui un petit exercice créatif.

Nous allons créer un petit carnet d’inspiration pour deux occasions. Autrement dit deux petits carnets.

Le premier sera consacré à nous aider à ne jamais oublier que nous portons en nous une flamme puissante, celle de notre foi.

Nous commençons donc. Vous avez le choix de dessiner, peindre ou sélectionner des photos parmi les vôtres.

Chaque fois que vous penserez avoir trouvé un élément intéressant, vous allez poser votre main au-dessus et demander une confirmation. Celle-ci arrivera comme elle arrivera.

Ensuite, à cette image, ce dessin ou cette peinture, vous allez associer une phrase qui vous touche, qui illustrera un aspect de votre foi en vous-mêmes, en ce qui vous anime, vous savez mieux que moi.

Il faut dix images et dix phrases. C’est à vous de voir de quelle manière vous souhaitez finalement présenter le tout.

Pour ma part, j’aime les photos et les logiciels numériques. Néanmoins j’aime aussi les albums semblables aux albums de scrap ou les cadres photos posés sur le bureau.

Passons au second carnet. Vous allez choisir dix couleurs et prendre le temps de photographier, peindre ou dessiner dix objets de cette couleur.

A ces images, vous allez associer dix mots. Sans faire de phrases.  

Ce carnet a pour but de vous aider à vous rappeler ce qui vous motive dans la vie de tous les jours.

Les deux vous le verrez, se complètent très bien et certains parmi vous pourraient vite découvrir pourquoi ces deux carnets n’en forment en réalité qu’un, recto-verso.

Bonne journée à tous ;)  


Le pont de minuit

Le pont de minuit  dans Vie magique 15041702392117181813177927

Bonjour à tous,

Pour démarrer cette belle semaine, je vous propose un petit exercice extrêmement simple.

Vous arrivez devant un pont qui ne s’abaisse qu’à minuit. Qu’est-ce qui vous attend de l’autre côté ?

Une fois n’est pas coutume, voici la bonne réponse : cet Autre.

Mais qui est-ce ? Et dans quel cadre ? Voici encore une fois la bonne réponse à cette dernière interrogation : chez vous.

Alors, qui est cet Autre et à quoi ressemble donc votre chez vous ?

Pour la dernière fois voici la seule réponse correcte : vous ne savez ni l’un ni l’autre.

Voilà, extrêmement simple donc. J’ai bien hâte de vous lire. Une dernière chose, l’indication de départ au sujet du pont, a son importance.

Je vous dis tout de suite pourquoi, le pont de minuit est l’élément qui me permet de vous inviter à vous projeter énergétiquement dans une « direction » donnée.

Ceux d’entre vous qui se sentent donc capables de se passer du cadre de départ, peuvent le faire.

Bonne journée à tous ;)


Perdre et retrouver l’espoir

Perdre et retrouver l'espoir dans Amour physique 15041204324617181813165261

Bonjour à tous,

Nous avons tous des moments de découragement notamment lorsque les difficultés s’enchaînent. Ce n’est pas ce dont nous allons parler aujourd’hui.

Certains parmi vous connaissent cet espèce de blanc, ce vide qui survient un jour alors que justement ils ont réalisé qu’ils ne disposent pas des moyens dont ils ont besoin pour faire face à un ou plusieurs problèmes précis. Il leur faut un élément extérieur.

Pour parler en image, puisque c’est le plus parlant, vous êtes officiellement en couple mais le respect a quitté la maison depuis longtemps. L’autre ne vous aime plus, vous ne l’aimez plus non plus et le sens de la phrase, il n’y a pas pire enfer que l’enfer personnel, a pris tout son sens pour vous depuis un bon moment déjà.

Il n’y aura pas d’amélioration, vous le savez, l’autre le sait aussi, la route s’est brutalement arrêtée il y a longtemps.

Alors bien sûr cela fait belle lurette que vous avez psychologiquement fait vos bagages. Vous avez cherché options et solutions de tous les côtés. Mais les enfants sont encore bien jeunes, vous avez un petit salaire ou êtes au chômage et vous avez beau compter et recompter, le jour où vous serez seul, l’enfer ne fera que s’élargir devant vous.

C’est une réalité qui existe, il arrive que nous soyons bien conscients que quitter une situation éprouvante ne nous permettra pas dans l’immédiat ou à moyen terme de voir notre situation générale s’améliorer.

Je ne serai pas surprise que certains parmi vous décident soudain de ne plus me lire mais on va parler un peu plus franchement. Parce que je ressens un appel dans cette direction-là. Je comprendrai que certains soient choqués et ne comprennent pas.

Restons dans notre exemple, nous l’avons dit le respect a quitté la maison depuis longtemps. La cohabitation est donc difficile et la tentation est plus grande chaque jour de réduire la vaisselle en miettes en la fracassant sur l’autre.

Inutile d’en arriver à une telle extrémité. Ce n’est pas parce que l’autre ne vous montre plus de respect que vous devez perdre votre estime de vous-mêmes.

Or c’est la première chose qui disparait, juste avant la fameuse perte d’espoir.

Quand vous êtes dans cet espèce de blanc, que vous sentez que votre vie ne sera plus qu’un long et morne tunnel, souvenez-vous que le fait que vous ne puissiez pas vous en sortir seul, ne signifie pas que vous ne puissiez pas vous en sortir du tout.

Dans le cas de figure évoqué, la solution se trouve dans la recherche d’un nouveau partenaire. Pour plusieurs raisons. C’est ce qui vous permettra de reprendre espoir et de vous battre pour vous-mêmes.

Mais soyons réalistes, ce nouveau partenaire vous allez le chercher alors que vous êtes encore officiellement en couple. A vous de voir de quelle façon vous gérez la chose.

Bien entendu cette nouvelle personne ne sera pas le messie. Il ou elle va vous permettre de retrouver l’impulsion de confiance, de foi en l’avenir qui vous manque pour continuer à rêver et donc à construire votre vie.

Si ça se trouve cette relation ne survivra même pas à l’éclatement de votre couple officiel. Peu importe. Vous vous serez relevé et aurez quitté cet espace d’énergies vides dans lequel vous évoluiez.

Prenons un autre exemple. Vous gagnez bien votre vie, l’autre aussi. Mais le poids des conventions, la peur du qu’en-dira-t-on ou un risque social bien réel (c’est grâce à la famille de l’autre que vous êtes arrivé là où vous êtes) font que vous avez petit à petit accepté l’idée de voir mourir votre vie sentimentale à mesure que s’éteignaient vos sentiments pour l’autre.

Loin d’être dupe, l’autre a lui aussi fait un cheminement similaire et vous voilà deux colocataires qui avez appris à faire semblant devant les autres mais qui n’avez plus rien à vous dire en privé.

Si au départ et même pendant longtemps vous avez espéré qu’une flamme s’allume quelque part ailleurs, conscients de la fin définitive de la passion dans votre couple, quelques flirts ou aventures n’ont fait qu’accentuer ce sentiment que l’amour vous fuit et que votre cœur ne trouvera plus ce dont il a besoin.  

En apparence vous avez tout ce qu’il vous faut mais dans votre cœur, une fois encore il n’y a pas pire enfer que l’enfer personnel.

Ici on pourrait croire que la solution est simple et que l’impulsion viendra en osant sauter le pas et en claquant la porte.

Sauf que, le problème ce n’est pas l’autre. Si vous partez vous resterez seul encore un moment. Et seul physiquement alors qu’il fait déjà si froid à l’intérieur, vous ne pouvez pas, vous ne trouvez pas la force.

La solution ici viendra en deux temps minimum. Il faut que vous vous rappeliez que vous existez par vous-mêmes d’une part et que pour réveiller votre cœur vide d’espoir, il va falloir sortir de votre zone de confort. En vous lançant un défi personnel vous parviendrez à dépasser votre crainte du qu’en-dira-t-on et surtout à attirer de nouvelles énergies. C’est cela qui favorisera une nouvelle rencontre et surtout une nouvelle histoire que vous devrez assumer  de vivre pleinement pour pouvoir vous envoler définitivement.

Rien ne dit que cette histoire-là durera. Mais ce point n’est pas important.

Dernier cas de figure que nous soulèverons, vous êtes sincèrement amoureux et pour diverses raisons, vous savez que l’autre vous aime aussi. Mais ça ne marche pas. Vous n’arrivez pas à vivre ensemble. Le respect entre et sort de la maison à mesure que les courants d’air, violents autant que brusques, se font sentir.

Vous avez commis des erreurs diverses, l’autre aussi. Vous vous êtes efforcés de pardonner, l’autre aussi. Pourtant quelque chose ne passe pas.

A un moment donné, vous aviez une liste de reproches envers l’autre longue comme un jour sans pain. Pendant longtemps vous avez trouvé bien injuste que l’autre, lui aussi, trouve le moyen de vous faire des reproches car vous avez bien conscience en vérité que vous ne valez pas mieux l’un que l’autre. 

Seulement le temps a passé. Vous êtes lassés de vous énerver et ne comprenez plus pourquoi vous vous battez pour un couple qui ne parvient pas à rester debout.

Vous avez essayé, il vous semble que l’autre aussi, pourtant ces efforts ne sont jamais suffisants. 

Justement, une opportunité apparait là devant vous. Cette nouvelle personne vous attire beaucoup. Vous sentez que vous pourriez peut-être enfin démarrer une nouvelle vie.

Tant de fois vous avez espéré un nouveau départ avec votre autre officiel. Mais les désillusions ont achevé de vous faire perdre espoir dans votre couple. Vous avez le sentiment que les choses seront toujours difficiles et vous ne supportez plus le poids de cet enfer personnel.

Que faire ? Vous laisser tenter par cette nouvelle personne ? Vous voudriez, mais vous êtes toujours sincèrement amoureux de votre autre officiel.

Vous avez deux choix + une troisième possibilité.

- Vous faîtes ce que vous avez envie de faire et vous engagerez dans une double vie, car vous ne parviendrez pas à quitter votre autre officiel. 

- Vous renoncez mais le regretterez amèrement et votre couple se portera plus mal encore car vous en voudrez à votre autre officiel autant qu’à vous-mêmes d’avoir « manqué de courage ».

- Dernière possibilité, vous dîtes franchement à votre autre que vous avez rencontré quelqu’un qui vous attire beaucoup. Au point que vous pourriez envisager de refaire votre vie avec cette personne.

Soit cela sauve votre couple et ramène, par la force des choses, le respect mutuel dans la maison, soit c’est la fin définitive. Mais l’issue sera tranchée parce que devant un tel aveu, aucun faux semblant ne pourra plus tenir très longtemps. Vous serez face à vos vraies motivations et l’autre aussi. 

Perdre l’espoir peut être une chance en vérité dans le sens où c’est dans cet espèce de fausse neutralité que l’on peut se souvenir combien l’on a encore envie de vivre.

Dès lors, il faut petit à petit admettre que ce sont certains conditionnements qui nous ont conduit à cet état de fait autant que des évènements extérieurs divers.

C’est en remettant en cause ces conditionnements inconscients, que nous avions fait nôtres, que nous pourrons parvenir à retrouver l’espoir.

Bonne journée à tous ;)  


Le papillon bleu

Le papillon bleu dans relaxation 15041203222717181813164830

Bonjour à tous,

Il n’y aura pas de petit exercice cette semaine. Je vous propose une simple relaxation.

Allongez-vous confortablement dans votre lit par exemple. Visualisez un papillon bleu. Regardez-le voler et voyez-le s’éloigner tandis que vous vous sentez enveloppé d’une douceur très agréable.

Ouvrez les yeux quand on en ressentirez l’envie ou le besoin.

Bonne journée à tous ;)  


Plusieurs petits objectifs

Plusieurs petits objectifs dans Réponses 15041201451717181813164426

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons aborder la question de la difficulté de trouver le moyen de comprendre la Volonté au travers soi.

Je sais que certains parmi sont plus proches de l’Ombre que de la Lumière. Dans la Lumière, la Volonté est un outil secondaire mais nécessaire que l’on ne peut maîtriser qu’au travers l’Amour que l’on doit avoir pour soi.

Au Milieu elle est une clé de dépassement des illusions.

Dans l’Ombre en revanche, elle est le moyen d’arriver. Alors comment faire preuve du discernement nécessaire à son déploiement, faîtes simple, demandez.

Je suis sérieuse. Je sais que les personnes liées à l’Ombre peuvent recevoir de l’aide de manière aussi claire que les personnes liées à la Lumière. Par contre, elle s’accompagne toujours d’une initiation car on part du principe que si vous devez demander c’est que vous n’avez pas encore ce qu’il faut pour aller seul.

On va vous aider à l’obtenir. Pas forcément de manière douce. Néanmoins l’enseignement sera juste. Il est toujours juste.

J’ai reçu un appel pour écrire cet article. Il semble que certaines personnes aient besoin d’aide concrète mais ignorent comment l’obtenir. Souvenez-vous de l’adage, sur la Terre comme au Ciel.

Demandez et ne soyez pas surpris en recevant une claque. En vous relevant vous comprendrez.

Une fois, donc, que vous aurez reçu votre réponse, ayez suffisamment foi en vous-mêmes pour reconnaître qu’un grand objectif ne peut parfois être atteint que grâce à plusieurs petits objectifs.

Développez la sagesse qui permet de comprendre que chaque étape du chemin est intéressante, ne voyez pas que le but final, vous serez frustrés pour rien.

Bonne journée à tous ;)  


Comment fabriquer sa canne à pêche ?

Comment fabriquer sa canne à pêche ? 15041201214517181813164381

Bonjour à tous,

Hier soir mes guides me disaient, certains de tes lecteurs ne comprennent pas pourquoi les choses sont si faciles pour toi alors qu’ils rament sur le plan spirituel.

Ils ne comprennent pas pourquoi il te suffit de demander pour avancer quand il leur faut faire tant d’efforts.

Je fais des efforts. Peut-être que pour certains cela n’est pas visible mais, je fais des efforts. Je pense que la principale différence entre certains et moi réside dans le fait que j’ai appris à fabriquer ma propre canne à pêche. Non, elle ne s’appelle pas Lauviah.

Lauviah m’indique les zones stériles et celles qui au contraire regorgent de poissons. Parfois, les zones qui regorgent de poissons ne sont pas encore accessibles. Lauviah reste près de moi pour que je réalise que d’une part, s’il n’y a pas de poisson dans l’eau il peut y avoir autre chose et d’autre part pour que je reste consciente qu’arrivera forcément un moment où je pourrai rejoindre la zone pleine de poissons.

Pour beaucoup de personnes l’aide sur le plan spirituel semble se résumer à cet accompagnement, d’une façon ou d’une autre. Comme si Dieu, les Anges ou les coïncidences, les bonnes rencontres n’apparaissaient qu’en zone stérile. Et jamais de manière assez forte en plus.

Que se passe-t-il alors pour vous quand vous n’êtes pas en zone stérile ? Étant moins en demande, vous êtes soudain moins à l’écoute ?

Ou alors, auriez-vous un canal qui s’ouvre uniquement quand vous êtes mal et qui se ferme quand vous êtes bien ?

Autrement dit, vous ne deviendriez réceptifs que lorsque vous traversez des tunnels ?

Je sais avoir déjà lu ce genre de problématique. Pas sur ce blog, ailleurs dans divers ouvrages. Quand tout va bien dans leur vie, certains n’entendent plus rien, ne reçoivent plus rien croient-ils mais ne s’en soucient pas.

En revanche, à la première difficulté, ils pensent avoir été laissés de côté, abandonnés.

Ils ne voient pas au premier abord que la vie spirituelle est pareille à la pratique d’un sport régulier.

Quand on démarre le footing, on court sans difficulté pendant une heure voire deux si l’on est en forme. Le lendemain on se réveille comme une fleur mais le surlendemain, on a des courbatures.

Ce n’est qu’avec la régularité que l’on en vient à comprendre quel est le rythme qui nous convient, quelle fréquence dans la semaine, dans quel cadre également.

Si pour X raisons on s’arrête, lors de la reprise les choses vont sembler difficiles au départ. Au point parfois de nous décourager.

Sauf, si armé de notre volonté, nous savons nos objectifs et nous y tenons.

Vos objectifs, c’est votre canne à pêche.

Mon objectif principal, qui n’a jamais changé, est de faire ce que j’ai envie de faire. Surpris ? Je vous l’ai dit un millier de fois pourtant, je suis une capricieuse. Je vais vous confier une chose, il m’est arrivé de répondre à certaines de vos questions, qui ne me parlaient pas du tout, uniquement parce que l’idée d’y parvenir me plaisait. 

Alors je vous aurais bien sorti une raison plus noble mais, il n’y en a pas. Mon plaisir c’est de constater avec amusement que j’arrive à aller toujours plus loin.  Je sais, je sais…

Notez que cela fonctionne ceci dit. Et pour vous aussi, le bon objectif sera le matériau adéquat pour fabriquer votre canne à pêche.

Dans l’Ombre, les gens ont généralement besoin d’assez peu de conseils à ce niveau dès lors qu’ils savent comment utiliser la volonté. Avant cela toutefois, je sais que bon nombre galèrent.

Au Milieu, c’est un peu le chemin de croix. Il semble que vous ayez beaucoup plus de mal à dégager un ou plusieurs objectifs à la fois clairs et durables. 

Comment dépasser ce problème-là…

Eledahiel me dit qu’il ne faut pas avoir peur de changer de canne à pêche souvent jusqu’à ce qu’apparaisse l’objectif clair et durable, à force de recoupements. Merci Eledahiel.

Alors effectivement, cela aide quand on nous montre où se trouvent les zones fertiles. Sur le plan spirituel, cela aide bien d’être médium.

Mais justement voyez, moi aussi j’indique les zones fertiles en relayant les informations.

Par contre, je ne peux pas fabriquer vos cannes à pêche. Et si vous arrivez mains nues devant la zone fertile, vous serez aussi démunis que devant la zone stérile avec une canne à pêche, en ayant en outre un fort sentiment d’injustice. 

Prenez le temps de fabriquer votre canne à pêche. Et pour ceux qui  comme moi sont liés à la Lumière, souvenez-vous que la clé se trouve dans la joie et le plaisir, pas dans la contrainte et encore moins dans le devoir.

Bonne journée à tous ;)  


Notre forêt

Notre forêt dans Réponses 15041101135617181813160447

Bonjour à tous,

Je pense qu’il est temps de revenir sur l’exercice proposé la semaine dernière, votre forêt. L’idée encore une fois était de voir qui faisait une projection, qui faisait ou entendait un appel.

Vous aurez peut-être remarqué que je n’ai pas partagé mon propre résultat. Vous allez rire, je n’arrive pas à le faire. Chaque fois que j’ai essayé il y avait ce drôle d’avertissement bizarre, comme s’il y avait un danger non loin.

Au début je me suis dit, bon, on dirait que ça ne m’inspire pas. Puis mes guides ont attiré mon attention sur ce mal de ventre et ces nausées qui sont apparus d’un coup…

Et ce matin, tandis que je me réveille le ventre tout tendu et douloureux, Lauviah me dit qu’il y a même des légumes que je digère mal à savoir ceux qui sont riches en eau. 

Il m’a aussi répété que le sucre n’était pas mon ami. Dans ma prochaine vie je ferai en sorte de pouvoir manger autant de sucre que je le veux. 

Bref, revenons au sujet, si je digresse autant c’est parce que je suis incapable de donner une explication à un exercice si je n’ai pas pu le faire moi-même, c’est comique n’est-ce pas ?

La bonne nouvelle c’est que la décision de chercher un appartement a considérablement fait diminuer mon mal de ventre. La mauvaise c’est que les nems au crabe et le poulet pané pourtant sans gluten ne sont pas passés.

Quel rapport avec les légumes riches en eau et le sucre ? Je me poserais bien la même question mais je sais quand je suis les conseils de Lauviah, certains symptômes d’intolérance disparaissent. C’est dommage qu’il ne me dise jamais, fuis les carottes, les brocolis, le poisson…

Bref, ma forêt donc, je ne vais pas y arriver. Chaque fois je reçois des messages à la place. Ce qui s’appelle recevoir des appels en fait mais ils concernent ma vie présente et donc je n’arrive pas à me connecter en même temps à vos énergies…

« Ceux qui ont senti leur cœur s’ouvrir au milieu de la nature ont été salué par la Divinité en eux. Ceux qui ont senti venir à eux des énergies de force, de courage, ont reçu une réponse. Ceux qui se sont amusés ont réalisé une jolie projection de paix et ont su répondre à leur envie du moment.

Ceux qui se sont sentis en paix ont réalisé une projection un peu particulière, ils ont reçu de l’aide.

Ceux qui se sont sentis mal à l’aise ont probablement entendu et refusé un appel qu’ils entendent depuis un moment. La forêt n’est pas un espace spirituel neutre. C’est un espace de convergence d’énergies passées, présentes et futures.

Ceux qui ont vu des arbres colorés ont réalisé des appels. S’ils étaient bleus, vous avez entendu un appel qui disait, tu t’es trompé de chemin, fais demi-tour.

Ceux qui ont fait des rencontres autre qu’animal ont fait des projections.

Ceux qui ont reçu des avertissements comme toi, feraient mieux d’écouter. Qu’as-tu vu ? », me demande Lauviah.

Tout était vaste grand et j’avais les pieds dans un petit cours d’eau quand l’eau est devenue rose et soudain l’obscurité est tombée, par la gauche et j’ai eu peur alors j’ai arrêté. 

« Rose ? La couleur des énergies passées qui se mêlent à celles du présent mais pas désagréablement. Le gris aurait été plus mauvais signe. Ou saumâtre. Tu as pris peur parce que la forêt disparaissait. Et aujourd’hui ? »

Elle est pleine de feuilles blanches.

« Un avenir différent de ce à quoi tu t’attends. C’est ça l’arbre aux feuilles blanches. Donc une forêt qui annonce un changement à venir. D’autres ont dû recevoir de tels messages et comme toi ne l’ont pas compris. Ce n’est pas grave.

Vous aurez d’autres signes. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)


Une prière efficace

Une prière efficace 15040904311417181813153553

Bonjour à tous,

La prière efficace est celle qui nous permet d’exprimer tout ce que nous avons à exprimer. C’est le point qui nous intéresse aujourd’hui.

Savons-nous ou osons-nous toujours exprimer tout ce que nous avons à exprimer ?

Savons-nous réellement tout ce que nous avons à exprimer ?

Vous vous souvenez sûrement des nombreux articles au cours desquels mes guides me faisaient parler et parler avant que je ne parvienne à m’exprimer vraiment.

Il peut être difficile pour nous autres de voir au-delà de la fin de mois rude qui s’annonce, du couple qui se délite, des enfants qui prennent un mauvais chemin malgré nos efforts d’éducation.

Combien de fois prions-nous pour des tiers également ? Seigneur, Untel est tellement malade, soulage-le s’il te plait. Seigneur, je suis loin de mon père et il ne se remet pas du décès de maman, viens-lui en aide. Seigneur, ma fille se débat toute seule avec ses trois enfants et je n’ai pas les moyens financiers de l’aider, aide-moi à trouver une solution je t’en prie.

Mais non moins dur reste le questionnement suivant, Seigneur je me rends bien compte que je devrais être heureux, j’ai tout ce dont on pourrait rêver, néanmoins je me sens si vide, si seul, je me sens perdu.

Tout autant que l’est celui-ci, Seigneur, je donne tout chaque jour que tu fais et pourtant malgré mes nombreux efforts, je demeure dans l’insatisfaction, pourquoi ?

Il arrive que nos véritables attentes, nos questionnements profonds, ne fassent qu’effleurer notre conscience. Diverses raisons toutes plus légitimes les unes que les autres, font que de toute manière nous ne sommes pas réceptifs à ce qui réside plus profondément en nous.

Toutefois, ces véritables attentes demeurent au fond d’un lac souterrain dont nous pouvons sentir la présence.

Derrière, Seigneur je ne comprends pas, chaque jour je m’efforce de faire ce qu’il faut et je n’obtiens rien, nous ne voyons pas que chaque jour nous trouvons la force de faire ce qu’il faut.

Si nous disposons de cette force-là, peut-être nous est-il possible de l’employer autrement.

Dès lors, peut-être serait-il plus judicieux de dire Seigneur, je vois que je m’épuise en vain mais j’ai beau regarder, je ne vois pas comment ne pas continuer. Je me sens devant une impasse.

Reconnaître être devant une limitation et être capable de l’identifier est ce qui nous permet d’obtenir l’éclairage ou l’aide dont nous pouvons avoir besoin. Il arrive que l’impasse soit une rue partiellement plongée dans l’obscurité. Il arrive qu’il faille faire demi-tour.

Il arrive que nous ayons en réalité besoin d’une prise de conscience là où nous voudrions que quelqu’un arrive avec une solution miraculeuse.

De la même façon, derrière Seigneur, chaque mois je jongle avec mes factures, un mois je paye l’eau, un mois l’électricité, je n’en peux plus, il y a souvent, j’ai tout essayé, je ne sais pas où trouver de l’aide.

J’ai pu observer que les réponses directes en pareil cas n’étaient pas courantes. J’ai pu observer que souvent, ces personnes à force de se débattre avaient perdu confiance en la vie et en elles.

J’ai pu observer que c’est en étant remotivées qu’elles pouvaient enfin voir apparaître des solutions.

Cela m’est arrivé également.

Aussi, même si je comprends le désir de demander qu’une aide concrète soit envoyée, je pense qu’il est plus simple de dire franchement, je ne vois pas de solution dans cette situation, il me faut changer de vie. Je ne sais comment m’y prendre toutefois, merci de m’envoyer un éclairage.

Derrière, Seigneur, Untel souffre tant de sa maladie, soulage-le je t’en prie, nous devons comprendre qu’en réalité nous sommes celui qui a besoin d’être soulagé afin de faire preuve de la compassion qui permet d’accompagner autrui au bout d’une telle épreuve.

Lorsque nous prions pour des tiers avec tant d’emphase, nous devons reconnaître que c’est parce que nous souffrons aussi.

Nous devons être capable de demander, sans éprouver de culpabilité, de l’aide pour nous-mêmes. La force de nous souvenir que nous aimons avant tout, c’est de cette manière que se développera la compassion.

Il arrive que nous nous trouvions au bout d’un parcours mais que nous restions au bout de ce parcours. Au lieu de passer au suivant. Derrière Seigneur, je ne sais comment aider ma fille seule et au chômage avec trois enfants à élever, il y a souvent, mais où ai-je pu échouer ? Je ne comprends pas que je ne puisse pas la porter jusqu’au bout, continuer de lui donner tout ce dont elle a besoin.

Mais justement, vous êtes au bout, depuis longtemps. Aussi serait-il plus efficace de dire, Seigneur je souffre de voir ma fille dans une telle situation, elle ne s’en sort pas et je dois admettre que je m’en sors à peine moi-même. Suis-je la personne qui doit l’aider, si ce n’est pas moi, est-elle à même de voir le chemin qui lui convient ?

Dans un tel cas de figure la première réponse, le premier éclairage reçu va vous concerner vous. Pourquoi vous en sortez-vous à peine et pourquoi voyez-vous cela comme secondaire ? Pourquoi êtes-vous devenus secondaire ? Qui pouvez-vous aider sans la conscience de l’importance que vous devez revêtir à vos propres yeux ?

Cette leçon-là est souvent mal comprise. Vous avez le sentiment que l’on refuse de vous apporter l’aide demandée. A tort. Dès lors que vous acceptez l’idée qu’il y a sûrement de bonne raisons au fait que vous ne puissiez pas vous impliquer davantage dans la vie de votre enfant, alors comme par enchantement vous devenez capable de l’aider. Vous êtes la personne qui êtes désormais en mesure de la mettre face à ses propres limitations.

La prière efficace est celle qui permet d’ouvrir des portes. Seigneur je n’arrive pas, je ne comprends pas, j’en ai assez, pourquoi pas. Cela peut soulager sur le moment.

Mais pour un véritable éclairage, Seigneur j’ai le sentiment de tourner en rond mais je ne sais pas comment arrêter ou comment prendre une direction claire, permet de laisser arriver une ou plusieurs réponses.

Bonne journée à tous ;)

 

Articles plus anciens

Nos limitations

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause