Ni Ombre ni Lumière

Ni Ombre ni Lumière dans Annonces 17050106572117181815014113

Bonjour à tous,

Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog.

Je vous invite à passer un moment avec moi ou si vous recherchez des pistes d’information, je souhaite que vous puissiez les trouver.

Dans tous les cas, j’espère que votre visite sera agréable.

J’ai conscience que tout le monde ne vit pas sa spiritualité de la même manière que moi mais, je ne partage que mon expérience.

Une dernière chose, j’ai pu constater avec peine que mes écrits étaient parfois repris ici et là sans que mention soit faite de la copie. Merci à vous tous de respecter à la fois mon travail et la personne que je suis en ne vous appropriant pas ce qui ne vous appartient pas.

J’accepte que mes textes soient repris, TOUTEFOIS je vous demande en échange de mettre un lien vers la page d’origine et de mentionner l’emprunt.

Merci de votre compréhension.

Bonne lecture et belle route à vous. 

Articles récents

Symphonies

Symphonies dans Créations 17120802100117181815406576

Bonjour à tous,

Cette semaine, je vous ramène en Russie. Pourquoi en Russie Elédahiel ?

« Nous t’avions proposé de publier les photos de l’aéroport de Hambourg. Tu as dit qu’elles ne t’inspiraient pas. Celles-ci te touchent davantage cette semaine semble-t-il. »

Tant que personne ne demande de goûter à nouveau du bortsch…

« Tu n’as jamais aimé la betterave. »

Comme avait dit le serveur, at least I tried.

« At least you tried.  Il est important de tenter de nouvelles choses. Nous en avons déjà parlé. »

Oui.

Et justement tu n’avais pas encore publié ces photos-là. D’où viennent-elles ? Où les as-tu prises ? »

Dans la chapelle où sont enterrés Catherine II et de nombreux autres souverains. Malheureusement je ne me souviens plus du nom de cet endroit. Mais il est situé à Saint Petersbourg.   

« Il y a des tas de photos que tu n’as jamais publiées. »

C’est vrai mais j’adore la photo, je ne pourrais jamais toutes les publier.

« Tu aimes dessiner également. »

C’est différent. C’est un bon moyen de canaliser mes émotions, je viens de m’en rendre compte. Comme j’aime faire des traits, je fais des traits. Et ça me fait du bien.

« Comment as-tu appelé ton dernier dessin ? »

Symphonie discordante.

« Qu’est-ce qui te l’a inspiré ? Car tu dessines en fonction de ce qui t’inspire. C’est nouveau. Et donc tu aimes bien, cela te plait. Tant mieux. D’où vient cette symphonie discordante ? »

J’étais contrariée que mon chef me reproche d’avoir encore mal au ventre l’autre jour. Et apparemment je restais contrariée. Du coup c’était facile d’écrire cette symphonie.

« De dessiner ? »

D’écrire.

« D’accord. Et quel est le premier dessin qui t’a permis de réaliser que tu pouvais écrire ce que tu ressens ? »

Celui que j’ai fait de Neveu. Parce que j’étais triste que tout le monde soit triste. De découvrir qu’il est différent. Mais ça c’était avant le déni.

J’ai pris mon cahier de dessin, une règle et un crayon. Et peu après j’ai réalisé que j’avais écrit la symphonie de Neveu.

« Et tu penses faire un autre dessin prochainement . »

Est-ce que je vais continuer d’écrire les symphonies ? Oui. J’espère qu’un jour je saurai aussi écrire les jolies mélodies.

« Pourquoi n’utilises-tu pas les crayons de couleurs ? »

Je me rôde encore. Je ressens que j’ai besoin de m’exercer. Je vois bien les couleurs et je fixe les sons mais écrire en traits, ce n’est pas encore habituel. 

Je mettrai les couleurs quand je me sentirai à l’aise avec l’écriture.

« Les émotions ne s’expriment pas en mots ? »

Ce n’est pas pareil ! On dirait que c’est plus facile de retranscrire chaque symphonie. Les mots sont limitants. Avec les symphonies on peut exprimer pleinement les énergies qu’il y a derrière chaque mot. C’est mieux je trouve.

C’est mieux pour moi. 

C’est même plus facile de s’exprimer de cette manière qu’avec la photo.

« Les énergies, comment les perçois-tu ? »

Elles sont sensations, sons et images. Elles sont symphonies.

Les émotions semblent plus faciles à gérer quand j’accepte les symphonies. Je me demande si tout le monde comprend lol…

« Peut-être que certains comprendront plus facilement en voyant. »

Je fais ça pour moi. Et je n’ai pas encore envie de montrer. En plus, je m’exerce encore à l’écriture.

« Continue. Un jour tu réaliseras une œuvre dont tu te diras, j’adore c’est exactement ce que je voulais exprimer. Ce jour-là, tu la mettras sur ton compte instagram. »

On n’y est pas !

« At least you could think of it. »

Lol !  

  »Continue d’écrire, tu finiras par utiliser aussi les crayons de couleur. Puis la peinture ? »

C’est lourd pour écrire je trouve.

« On verra. Quelle sera la prochaine symphonie ? »

Je ne sais pas, je vais peut-être essayer avec un mot précis. Sauf si j’ai des choses à exprimer.

« Tu as des tas de choses à exprimer. »

Bon alors on verra. Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  


Phare dans la nuit

Phare dans la nuit dans Féérie 17120401415117181815400374

Bonjour à tous,

« Et tombent, tombent, les dernières feuilles,

Noir et long hiver qui s’installe,

Tombent, tombent, tombent les feuilles,

Quand tes bourgeons s’ouvrent et fleurissent,

Nuit d’été qui s’installe,

Autre nuit qui commence quand tout autour,

Le dur hiver prend sa place et plonge les cœurs dans le froid et l’obscurité des incompréhensions,

Joli décalage, toujours un soleil quelque part, toujours un phare,

Éternellement le phare. » , me chantent encore les Fées, déjà reparties !

Bon. Qu’est-ce que c’est la nuit d’été ?

Elles partent sans expliciter certains points !

Je n’aime pas non plus cette histoire de dur hiver…

On verra.

Belle journée à vous ;)   


Le regard qui libère

Le regard qui libère dans Messages 17120401201117181815400372

« Car seul l’amour reste en fin de compte,

Seules sont récompensées la foi et la patience.

Car seul l’amour compte finalement,

Seul importe en cet instant,

Le regard qui libère le cœur, le corps et la parole. » 


L’affirmation de soi

L'affirmation de soi 17120412453117181815400350

Bonjour à tous,

« Donc ce joli nouveau modèle de sac ne te plait pas ? », me demande Elédahiel.

Ah si, il me plait. Mais il est trop cher. Je ne vais pas l’acheter.

« Il n’a pas crié, Sylvie !!! »

Lol !!! Voilà, c’est exactement ça !

« Il n’y a plus trop de sac qui crie ton nom. »

C’est vrai…

« Et puis tu en as déjà un certain nombre. »

Comme tu dis.

« Tu as plus de sacs ou de bagues ? »

Quelle vilaine question !

« Pourquoi ? Nous ne te faisons pas de reproches. Alors, à ton avis ? »

Je ne sais pas exactement combien j’ai de bagues. Ni de sacs. Je ne tiens pas un livre de comptes. 

« Pourrais-tu passer un mois sans remettre deux fois la même bague ou le même sac ? »

Je dois avoir plus de bagues si on compte de cette façon…

« Tu aimes bien ces trois petites bagues en argent toutes simples. »

Elles sont sympa. Et jolies. Faciles à porter…

« On aurait pu croire que la plus chère de toutes tes bagues serait ta préférée. »

La plus chère, ce n’est pas ce critère que je retiens. Il y en a une en or, toute simple, avec des pierres fines toutes petites, je l’aime beaucoup aussi.

Ce n’est pas le prix qui compte. C’est au coup de cœur que je marche. 

« Tu cherches désespérément une petite bague fine en or justement. »

C’est bizarre que j’aie tant de mal à trouver cela en or 18 carats (en or normal !). Je cherche quelque chose de simple. Joli, élégant…

Je galère vraiment là-dessus. Il n’y en a pas dans les bijouteries ou je vais. J’ai même songé à commander chez Aurélie Bidermann mais j’ai peur de la surprise au niveau de la douane.

Si c’est pour payer deux fois le bijou…

« Tu trouves quand même de jolies choses là où tu vas. »

Oui, c’est vrai.

« Des bagues en or blanc dont tout le monde comprend qu’elles ne sont pas en argent. »

Mais comment ils font les gens ? Comment est-ce qu’ils savent que je n’achète pas du toc ?

« Ce doit être les diamants. »

Je ne m’appelle pas Crésus, je n’ai pas de collection de bagues en diamants, ce n’est pas ça. J’ai deux-trois bagues en or blancs et diamants, tout le monde ne remarque que celles-là !

« Tu en as. D’autres n’en ont pas. Et les gens n’ont pas remarqué que celles-là. « 

Tu as quelque chose de précis à me dire aujourd’hui ?

« Je veux t’aider à te sentir bien comme tu es.  Parce que tes choix sont aussi valables que ceux des autres.

C’est pour cette raison que nous parlons ici de tout ce que tu achètes au lieu d’économiser pour une maison, bien sagement. Bien docilement.

Et tes parents qui ne font absolument rien pour t’encourager à partir. Ou à trouver quelqu’un.

Cette façon que tu as d’arriver avec le sourire et d’agir comme une personne qui n’a jamais de problème.

Et qui change bague, collier et boucles d’oreilles tous les jours.

Nombre de personnes sont loin de se douter que tu es à la recherche d’une petite bague en or fine et simple.

Ou que tes bijoux préférés sont ceux qui t’ont été offerts par des êtres chers.

Les gens ne se doutent pas non plus qu’en réalité tu achètes des pierres par impulsion, quand tu sens que tu as un besoin énergétique particulier.

Tu te demandes pourquoi tu aimes les améthystes, regarde ce que cela apporte.

Il y a des périodes aussi où tu as besoin d’un bijou avec des diamants. Et la vérité est que les bagues sont moins chères que les bracelets ou les colliers.

Tu ne cherches effectivement pas à créer une collection.

En outre, tu ne supportes physiquement plus les bijoux fantaisie. Il te faut un métal précieux.

Les pierres et le métal peuvent vous permettre de filtrer les énergies. Si tu as besoin de diamant c’est que tu recherches de la pureté autour de toi.

Ou que tu souhaites maintenir auprès de toi un certain type d’énergies. Ce serait plutôt la seconde option.

Les bijoux fantaisie n’ont pas une telle résonance énergétique.

Tu as plusieurs pierres bleues également. Je te laisse comprendre seule pourquoi, cela viendra, un jour.

Il y avait une bague en or toute simple dans la vitrine dernièrement… »

La bague Chaumet ? 1 000 €  pour une bague sans pierre, juste en or, il ne faut pas exagérer.  C’est un bijou de créateur, je le conçois mais ce n’est pas non plus cela que je recherche.

Ce n’est pas la marque qui m’intéresse. 

« Ce n’est pas cela en effet. De l’extérieur, vous pouvez vous tromper sur les autres.

Néanmoins, les créateurs font également de jolies choses, n’est-ce pas ? »

Ne m’en parle pas. Parfois je m’arrête devant un modèle, je le trouve beau et c’est ensuite qu’on me dit, c’est telle marque.

J’en ai déjà acheté. C’est vrai qu’on les remarque. Même la petite bague fine.

Mais un bijou de créateur reste exceptionnel pour moi. Et parce que j’ai flashé dessus. Le problème c’est que j’ai toujours envie de les essayer. C’est là l’erreur lol…

  »Les gens savent que ce sont des pièces de créateur. »

Comment est-ce qu’ils savent ?

« Parce que ceux qui les remarquent sur toi, les avaient déjà remarqués ailleurs. Voire s’étaient arrêtés devant. »

Ah…

« Et donc ces personnes savent que tu ne portes pas argent et zirconium. »

Je vais te dire une chose, j’aime bien l’or blanc et les diamants. Alors quand je peux j’y vais. C’est tout.

« Bien, c’est parfait. L’affirmation de soi est un chemin aussi long que surprenant, tu le réaliseras.   

Et quand tu seras en couple avec un beau jeune homme riche, tu pourras aussi t’offrir les bracelets qui vont avec tes bagues. »

Malheureusement le prince Harry vient de se fiancer ! Je sais, je vais aller sur www.trouverunmilliardaire.com voir s’il reste riche et célèbre intéressant.

« Qui sait, peut-être que chacune a droit à son prince. »

Tu parles toujours aussi bien Elédahiel. Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)             


Guérir par soi-même

Guérir par soi-même 17120312561117181815399353

Bonjour à tous,

« Tu entends des acouphènes ? », me demande Elédahiel.

Très faiblement mais oui, on dirait bien.

« C’est à cause de la petite soirée de l’autre jour ? »

Oui. Ce n’est pas grave, je pense que cela passera.

« Tu as mal aux oreilles ? »

Moins qu’hier. Et moins que les autres fois aussi.

« Parce que tu avais les bouchons d’oreille. »

Oui.

« Il y a un spectacle qui t’intéresse. Tu vas y aller ? »

Je réfléchis. Si les acouphènes n’ont pas disparu d’ici là, je n’irai pas.

« Ils disparaissent toujours. »

Oui, si j’en tiens compte lol. J’ai demandé au médecin s’il existe un remède contre l’hyperacousie, elle m’a dit non. Il existe des moyens palliatifs. Je n’en veux pas, je préfère attendre tranquillement que la situation s’arrange.

Tu as vu, ma tante est obligée de porter des appareils auditifs tous les jours.

« La situation peut encore évoluer dans l’autre sens. Tu as toujours souffert d’hyperacousie mais le seuil de tolérance au bruit pourrait remonter au niveau d’il y a un an. »

Comment ?

« Je vais te parler franchement. Tu as une mauvaise gestion de tes émotions et de ta sensibilité. Tu n’es pas encore capable de comprendre ce qu’implique la possibilité de guérir par soi-même.

Nous aurions pu t’encourager à suivre des cours de yoga ou même un art martial. Nous ne le ferons pas. Nous voyons le bénéfice que tu tires à partir te promener au petit bonheur la chance ou même à regarder Younger. »

Lol ! C’est marrant Younger même si c’est très tiré par les cheveux.

« Avec toi la discipline apporte moins de bénéfices que la spontanéité. Tu vas aller à ce concert ? »

Comment je vais supporter lol ? Les concerts c’est du passé. Je te rappelle que même avant, je n’ai jamais supporté la fosse moi. C’était loin des baffes de toute façon.     

Jamais à côté.

« Tu as lu ces témoignages sur internet. Nombre de personnes, soudainement confrontées à l’hyperacousie ont vu leur audition se dégrader en quelques semaines. »

Oui, mais l’hyperacousie qui perturbe l’audition n’apporte pas le silence. J’ai beaucoup de compassion pour ces personnes. Je sais que ce n’est pas le calme qui a envahi leur vie.

Je leur souhaite de trouver des solutions concrètes.

On dit qu’il n’y a pas de maladie pire qu’une autre. Que la souffrance c’est la souffrance. 

Toutefois la souffrance peut prendre bien des formes. Le mal d’oreilles est ce qui passe le plus vite chez moi après une crise. Et à la limite un doliprane…

Les acouphènes ne font pas mal. Mais ma parole, c’est ce qui fait le plus souffrir !

Tu peux péter un câble avec ça. Et tu redoutes le calme, le silence…

Il n’y a pas de bouton off. 

Ceux que j’entends depuis deux jours sont très faibles, ils ne me gênent pas. Seulement je tends l’oreille pour être sure que cela ne s’amplifie pas. Et je sais qu’ils sont apparus suite à la soirée alors je ne suis pas inquiète.

Bref, je n’ai pas de remède pour ça moi non plus. Chez moi, le fait de ménager mes oreilles suite à un traumatisme comme on dit, permet d’atténuer les crises. Et en quelques jours maintenant, tout redevient « normal ».

En outre désormais je ne sors plus sans les bouchons dans mon sac. Je constate que c’est le plus simple.     

Heureusement que je n’ai jamais été accro aux boites de nuit…

« Dans ta vingtaine ton hyperacousie était à un niveau élevé, tu ne pouvais pas y aller. »

C’est vrai, j’avais oublié que j’ai été en boite tard finalement.

« Les médecins ne t’ont pas aidée. Tu as trouvé seule ce dont tu souffrais. En faisant des recherches. Tu aurais pu croire que le souci était d’ordre psychologique. Comme certains médecins te le disaient.

Mais non, tu as cherché. Pourquoi te décourager devant la difficulté à trouver une solution qui n’implique pas d’appareil auditif ?

Le seuil de tolérance aux bruits peut remonter. Seulement sache qu’il diminue quand tu es fatiguée, stressée ou que tu es mal entourée.

Souviens-toi donc que la vie est toujours agréable face à la mer. »

Je n’aurai pas de mal à me souvenir de cela !

« Tant mieux. Tu ne rachètes pas de pâtes de fruits ? »

Mes parents les ont déjà réclamées ! J’avais dit, vers noël ! Bon, je vais aller acheter une nouvelle boite. On verra combien de temps elle nous dure lol !

Merci Elédahiel.

Belle journée à tous ;)    


La faim et l’appétit

La faim et l'appétit 17120301554417181815399140

Bonjour à tous,

« Tu es tombée sur ce vieil épisode de Buffy. », me dit Elémiah.

Les premiers épisodes datent d’il y a 20 ans, non mais tu le crois ?

« Qu’est-ce que quelques années à l’échelle de votre âme ? »

C’est joliment dit Elémiah, mais nous par moments on les voit !

« Le cœur de l’Incarné est éprouvé par le temps également. Mais le cœur de l’âme sommeille quand il est en attente. Parfois. D’autres fois il réveille la faim et l’appétit.

Or, l’ego se méprend si vite…

Il cherche à combler la faim et à satisfaire l’appétit exactement à la manière de ces vampires de ta série, sans discernement.

Jolie histoire que celle de cet homme hier. Tu ignorais qu’il avait eu une première épouse, n’est-ce pas ? 

Il est si attentionné avec son épouse actuelle et si heureux auprès d’elle.

Pourtant, il te l’a dit, il a connu la faim et l’appétit.

Il semble que l’amitié et la foi lui aient permis de s’en détacher suffisamment pour trouver la patience, la force et le discernement qui remplacent la volonté là où tout ne dépend pas que de vous.

Il l’a trouvée, elle. Ils se sont trouvés. 

La vie, les choix, les résultats…

Ils ont vécu ce qu’ils avaient à vivre et il n’est pas nécessaire de parler plus avant de ce couple. 

Le cœur qui sommeille ne connait ni la faim ni l’appétit.  Et si l’âme l’ignore l’ego lui connait l’attente.

Buffy espérait Angel, fuyait Spike, a laissé partir Riley…

Qui aimait-elle le plus ? Peu importe.

La faim et l’appétit apportent les tourments bien connus de vous. 

Ne pas parvenir à trouver pleine satisfaction, jamais. Les rencontres sentimentales sont faciles, les histoires peuvent s’enchainer mais il manque éternellement quelque chose, cette alchimie particulière, existe-t-elle ?

Je te pose la question. »

A moi ?

« A toi. »

Elle existe. Tous ceux qui ont un Lauviah incarné ou non savent qu’elle existe.

« Il est vrai que la présence d’un Lauviah change la donne. 

L’attente parait bien plus supportable avec un manteau qui couvre le froid mordant.

Sans vent, sans neige qui tombe. Juste l’étendue glacée mais douce, calme, pas d’intrus, juste la neige qui scintille car parfaitement immaculée.

Dans la faim et l’appétit, apparait soudain comme une évidence, le manque, de quoi ?

Comment le combler, le pouvez-vous ?

La porte d’entrée vers le chemin de la découverte de soi et du Soi, voilà où peuvent conduire la faim et l’appétit lorsqu’ils deviennent trop criants.

L’éveil spirituel est parfois désiré, décidé, recherché. Autant de vérités qui ne te parlent pas.

Et pourtant.

L’essentiel est que comme vous dites, tous les chemins mènent à Rome. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)


Dernières feuilles d’automne

Dernières feuilles d'automne 17120206093217181815398451

Bonjour,

« Tombent les toutes dernières feuilles de l’automne, arrive l’hiver rude et terrible,

Dans les vents froids et violents, ils tremblent, cherchent des yeux un refuge,

Leurs pieds fatigués refusant d’avancer, de les porter plus loin, plus longtemps,

Sur ton nuage tu ne les vois pas, tu ne sens pas le froid par en bas,

Mais sévère hiver qui s’abat sur ces terres,

Bas les nuages, bas le ciel noir et sans lumière,

Où es-tu espoir, quand le tonnerre gronde et que la pluie se mêle à la grêle ?

Depuis ton nuage tu ne sens pas le froid au-deça mais,

Pourras-tu ne pas entendre les cris et les soupirs ?

Ange du Ciel qui reste muet entend la jeune femme qui pleure,

Entend la demande de celle qui supplie.

Parfois la meilleure manière de trouver un abri est de frapper à une porte connue.

Porte connue, porte connue, porte connue…

Ceux qui souffrent exigent des solutions, 

Ceux qui ont connu les Ténèbres savent où trouver le Ciel, la paix ,

Et connaissent le chant des étoiles…

Lointaines étoiles pour certains, paradis pour d’autres,

Une page se tourne, apparait une nouvelle,

Fin du printemps fade et sans surprise,

Enfin les fruits mûrs et juteux de l’été tandis que pour d’autres,

Tombent les dernières feuilles d’automne… », me chantent les Fées avant de s’éclipser.

Bon. Fichu décalage stupide. Encore que.

Bonne journée à tous ;)  

  


Je peux parce que je veux

Je peux parce que je veux 17120111514717181815396855

Bonjour à tous,

Alors Elédahiel, pourquoi voulais-tu que je publie mes photos de Paris ?

« Pourquoi pas ? Cela change. Des plages, de la lumière éclatante des Caraïbes, du vert lumineux des plantes qui poussent grassement par chez toi, des fleurs gorgées de soleil que tu aimes tant.

Cela change et te rappelle d’autres énergies, moins habituelles et pourtant si familières.

Tu te souviens de la première fois que tu as atteint l’étage le plus élevé de la tour Eiffel ? »

Je me souviens des escaliers ! Pas de la vue. J’étais trop petite pour pouvoir vraiment apprécier. Je devais avoir 4 ans…

« Sylvie au joli blog, tu as souvent dit que tu penses qu’un blog doit être attractif visuellement. D’autres pensaient, au début de ce phénomène, qu’un blog consacré à la spiritualité devait être épuré. »

Je laisse épuré à ceux qui aiment ce style. J’aime les couleurs et les images. Je fais ce que j’aime. Et puis je ne suis pas un gourou (au sens des blogueurs j’entends, comme les gourous de la mode ou de la beauté), je tiens un blog personnel moi.

« Tu n’es pas du genre à suivre les conseils de ces fameux gourous. »

Si j’ai besoin d’infos sur un thème, je vais suivre les indications mais c’est comme avec les recettes de cuisine lol, j’adapte souvent !

« C’est en testant que vous découvrez, apprenez…

Le design du blog a beaucoup évolué depuis le toute premier. »

C’est clair !

« C’est normal lorsque vous restez intéressé par la personne que vous êtes. Tant que vous vous dites, je peux.

Pour toi je peux est conditionné à je veux. Ce n’est pas toujours le cas, ce peut être je dois, j’ai besoin, j’aimerais. Chez toi c’est je veux.

Ce sont des nuances mais elles ont leur importance. Vous avez tendance à encourager les gens en pensant qu’ils sont motivés par les mêmes énergies que celles qui peuvent vous motiver.

Ce n’est pas toujours le cas. J’aimerais ce n’est pas je veux.

Avec un j’aimerais, tu ne vas jamais au bout. Tu n’en es pas capable. Avec je dois, tu ne prends pas de plaisir et t’arrêtes dès que tu peux.

Avec j’ai besoin, tu cherches je veux partout. D’où ce blog. Et son caractère très personnel.

Donc pour toi je peux est conditionné à je veux. Je veux voyager. Je veux prendre des photos. Je veux manger ce que j’aime.

Toujours je veux.

Eh bien, vois ce que tu veux là maintenant. Et souviens-toi que tu peux. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)


Accueille et souris

Accueille et souris dans Mes poèmes 17112606095517181815387769

Loin le temps des soupirs, des regrets et des plaintes,

Savoure la chaleur du soleil,

Le retour de la Lumière,

La douceur de l’été qui se devine, 

Enfin.

Vois l’horizon, clair, net, dégagé,

Regarde les ténèbres fuir,

Accueille et souris.

Articles plus anciens

Ce que je retiens

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause