Accueil Spiritualité La confiance en soi

La confiance en soi

1

                                                                  1181662939100.jpg

Bonjour à tous,

Voilà un sujet difficile pour moi. Du moins, il l’a longtemps été. Je pensais sincèrement que c’était sur les choses que l’on construisait qu’il fallait bâtir sa confiance en soi. Je me disais, si de par mon travail je parviens à obtenir ceci ou cela, ça voudra dire que je vaux tant ! Et l’idée me plaisait. Je n’imaginais pas qu’il puisse être possible de se baser sur des choses que nul ne pourrait voir ou approuver pour avoir confiance en soi.

Ne valorise-t-on pas la compétition après tout ?  Quand plus jeune je rentrais avec une mauvaise note, ma mère me grondait en disant que j’étais tout à fait capable de faire aussi bien que les meilleurs. Que si je le souhaitais je pourrais mener la classe. Ce n’était pas un de mes objectifs,  je n’aimais pas l’école étant enfant. Mais je reconnais que j’appréciais de me voir citer en exemple à l’occasion par certains professeurs. Voilà le genre de choses qui me donnaient confiance en moi. De même il y avait toujours des personnes que l’on aimait plus ou moins à l’école. Et j’étais toujours heureuse de ne pas faire partie des exclus.

Le temps a passé. Je suis restée sur l’idée que réussir sa vie signifiait réussir professionnellement puis se trouver quelqu’un qui rentrait dans certains critères. C’est très laid de dire ça mais je m’en suis aperçue après. L’amour en fonction des critères. C’est inconscient le plus souvent je pense mais on en a tous. Moi je veux quelqu’un comme ci, comme ça…

En fac de droit on en avait des critères. Et plein d’idées bien arrêtées qui nous donnaient confiance en nous et en nos choix. Je parle du droit parce que c’est ce que je connais mais je pense que dans d’autres milieux c’est pareil.

En fait en se basant sur des réalisations extérieures visibles et des critères bien arrêtés ce sont nos egos qu’on gonfle et qu’on renforce. Mais on s’éloigne petit à petit de nos êtres véritables. C’est pervers finalement et pourtant ça paraît si naturel. Sans parler du confort qu’on peut ressentir avec de telles certitudes.

Il ne m’a pas été facile de les détruire. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai voulu les reconstruire. Et encore, je ne pense pas que ce travail soit terminé pour moi. Mais je m’y attelle chaque jour un peu.

On voit vite combien il peut être bénéfique pour soi de lâcher certaines habitudes ou croyances. Après il s’agit de ne pas les remplacer par d’autres tout aussi néfastes !  

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

Un commentaire

  1. Cel

    4 mars, 2016 à 5:33

    Coucou

    Merci, cet article me parle.

    Bise

Consulter aussi

Compter jusqu’à 5

Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…