Archive pour mai, 2009

Vivre ou mourir…

fleurs300x225.jpg

 

Bonjour à tous,

Toutes les personnes qui s’intéressent à la spiritualité ne s’intéressent pas à la magie. Pour ma part, je pense que les deux sont les parts d’un ensemble lié à la manifestation du Divin en nous.

C’est mon opinion cela dit. Je comprends très bien que tout le monde ne soit pas d’accord. Mais réellement j’adore la magie et plus je pratique, plus j’ai envie de pratiquer. Mes guides me disent que c’est normal et ils m’encouragent dans ce sens.

Par contre, si je suis énervée ou stressée, ils m’empêchent toujours de faire quoi que ce soit. Ils m’ont aidé à comprendre en quoi il pouvait être néfaste pour soi-même de céder à l’énervement ou à la colère. Mais ils ne me laissent pas non plus agir par facilité. Ils me disent toujours de n’agir qu’en fonction de ce qui me sera bénéfique.

Voilà pourquoi je n’ai pas de problème de retour, je vous l’ai déjà expliqué. Ils ont la possibilité de bloquer toute ma puissance si je m’en sers mal. Et ils le font lol ! emoticone

Ils disent qu’ils le font pour moi. Je le sais. Tout comme je sais qu’il arrive aussi qu’ils me prêtent leur propre puissance lorsque j’agis, me permettant ainsi d’aller au bout de mes actions sans perte énergétique handicapante.

Toutefois, parfois j’ai envie de me pencher vers des choses qui me font peur moi-même. Mes guides me disent que je ne devrais pas me réfréner mais au contraire me faire confiance et aller au bout de mes envies.

L’autre jour par exemple, m’est venu en tête un rituel qui permettrait de mettre fin à ses jours. Ca m’a choquée. Je me suis demandée pourquoi puis j’ai voulu l’enfouir en moi.

Mes guides me disent de ne pas éprouver de culpabilité et d’écouter plutôt le message de mon âme. Le but en fait n’était pas de me permettre de mourir, ce rituel était une invitation à me pencher sur les programmations d’avant incarnation, qu’il est magiquement possible de modifier. Bon d’accord, c’est loin d’être facile. Il faut être capable de pratiquer une manipulation d’un tel niveau.

 » Et tu en es capable me disent mes guides, uniquement parce que ton âme te le permet « . A condition de ne pas me fermer lol !

Le rituel pour mettre fin à ses jours était un rituel pour reprogrammer les options d’une existence donnée. Ce qui ne peut se faire sans l’accord de l’âme de la personne concernée. Mais sur le plan matériel, opérer une reprogrammation revient à mettre un terme à un parcours et donc à une existence de manière symbolique.

Pourquoi cela ne m’est pas venu en tête en même temps ! emoticone

 » Pour autant, me disent tout de même mes guides, nous t’avons déjà parlé du suicide. Ce n’est pas un acte à condamner. Parmi ceux qui l’opèrent, certains l’avaient programmer. Personne ne meurt par hasard. Ceux qui avaient d’autres options mais qui ont fait ce choix ne souhaitaient pas poursuivre une expérience. Ceux-là reviendront et recommenceront.

Ceux qui devaient partir ainsi, étaient là pour dispenser un enseignement, aussi incroyable que cela puisse paraître.

Ne condamne pas ceux qui font ce choix. Vous êtes les seuls à vous condamner. Nul autre.

Et retiens surtout que ceux qui blâment le plus ce sont ceux qui restent, ils en veulent aux suicidés de leur avoir causé une souffrance, avant de leur en vouloir d’être parti. Souviens-toi toujours de cela.

Vous passez toujours par vous, par ce que vous ressentez. Vous reprochez aux suicidés de ne pas avoir su s’ouvrir, se confier. Mais pourquoi le plus souvent ? Parce qu’à présent c’est vous qui souffrez. Même inconsciemment, vous reprochez à l’autre de vous avoir causé une souffrance. C’est cela qui vous ennuie le plus.

Vous êtes très nombreux à avoir besoin des autres pour vous sentir bien. Trop nombreux même. Nous t’avons souvent dit que la Source de ton Amour et de ton bien-être devait se trouver en toi. Tu as compris pourquoi, grâce à ton cheminement. Souviens-toi alors de ne pas condamner ceux qui choisissent de renoncer aux autres options. Ils n’ont pas trouvé cette Source en eux, c’est tout. Parfois la route est très longue. »

Certes, qui suis-je pour dire ce qui est bien ou mal c’est sûr… D’autant que j’ai moi-même essayé. J’avais 16 ans et j’étais très mal. Je voulais que mes souffrances cessent. C’est un sujet tabou dans ma famille. Mes parents m’ont pardonné mais ils en parlent avec une telle pudeur, j’ai longtemps culpabilisé. J’en étais arrivé à oublier que c’est ma propre souffrance qui m’avait donné envie de partir. Je ne voyais plus que celle que j’avais failli infliger à d’autres.

Le psy que j’avais vu à l’époque, les infirmières de l’hôpital, tout le monde avait voulu me faire comprendre que le suicide n’est pas la solution. Personne ne m’avait dit  » le suicide c’est mal « . Mais je me souviens de la phrase de mon père le lendemain, alors qu’il ne m’en voulait déjà plus. Il s’est approché de moi, m’a embrassé et m’a dit en souriant  » Comment as-tu pu faire ça, tu n’as pas pensé à moi ? » 

C’est surtout ça qui revenait. J’en ai parlé à une amie à l’époque, elle m’a répondu qu’ayant déjà perdu sa mère, elle n’aurait pas supporté que je meurs aussi.

C’est maintenant seulement que je réalise tout ceci. Mes 16 ans sont loin. Mon véritable mal-être et ses causes, je les ai découvert plus tard. D’ailleurs si vous vous posez la question, je n’ai pas recommencé. A l’époque, je me suis assez vite remise ( deux mois de thérapie ). Mais j’ai également découvert que bon nombre de mes camarades avaient tenté aussi ou bien y avaient pensé.

Discuter avec ces personnes ainsi qu’avec mes parents et mon psy m’avaient bien aidé. Mais c’est surtout le fait de découvrir que d’autres se sentaient mal aussi qui m’avait soulagé. Ces personnes-là écoutent sans juger, elles ne vous culpabilisent donc pas et finalement en découvrant qu’on est pas seul, on parvient à s’accepter. J’ai même trouvé le moyen de sympathiser avec une fille que j’avais rencontré aux urgences ( même cause d’hospitalisation ) et qui était dans le même lycée que moi.

Bref, mes guides me proposent aujourd’hui de regarder ma propre programmation. Ils me proposent de m’aider à modifier ce que je voudrais, si quelque chose aujourd’hui m’ennuie. Mais ils disent aussi que ce ne sera pas gratuit. On apprend de nos épreuves. Lorsqu’on modifie sa propre programmation, il faut comprendre que ce que l’on supprime, on le retrouvera tôt ou tard si on ne le remplace pas sur le coup.

Pourquoi une telle proposition maintenant ? Pourquoi ai-je eu ce rituel en tête finalement ? Mes guides me répondent,  » Pour que tu prennes conscience de la chance qui est la tienne d’ores et déjà et que tu la mesures enfin. Pour que tu ouvres les yeux et que tu regardes ton  parcours. Pour que tu réalises combien de montagnes tu as déjà déplacé et que t’aperçoives enfin de tes propres mérites. Si tu veux une vie plus facile, c’est possible. Mais nous savons déjà que le plus dur est derrière toi et c’est cela que nous voulions te montrer. Tu n’aimes pas vivre au jour le jour. Tu ne souhaites pourtant pas mourir. Tu t’es accrochée souvent ces derniers mois alors que tu aurais pu désespérer sans fin. Tu n’as plus 16 ans, c’est évident. Tu t’es endurcie. Mais ce que tu ne réalises pas ce sont tes propres mérites.  Tu vois tes efforts, tu ne vois pas les résultats. Pas tous en tout cas. En voyant ta programmation énergétique, tu aurais compris. » 

Ok, le message est donc, contemple et savoure, me dis-je.  » Non  » répondent mes guides.  » C’est, à présent repose-toi et laisse les choses se faire. Ta programmation n’a pas besoin d’être modifié. C’est surtout ça que tu aurais vu si tu avais effectué ce fameux rituel  » pour mettre fin à ses jours « . »

Ok…Comme quoi c’était pas la peine d’être choquée. Je vais tâcher de m’en rappeler. Mieux vaut tenter de se comprendre plutôt que de se battre contre soi.

Bise à tous Clin doeil 

    

      

  

 

 

     

Rituel pour nettoyer son aura

txljcz9p.jpg 

Bonjour à tous,

En cette belle matinée je vous propose un rituel qui vise à vous éclairer de l’intérieur en vous permettant de chasser ombres psychiques et résidus de toute sorte de votre corps énergétique le plus proche, de manière à faire rayonner votre aura. J’ai moi-même eu recours à un rituel hier soir, en compagnie des Elfes, ça m’a fait beaucoup de bien.

Le rite que je vous propose maintenant toutefois, ne nécessite pas d’aide. Vous pouvez le réaliser seul.

Commençons par le matériel. Il faudra opérer de nuit tout d’abord car vous aurez besoin des énergies de la lune. Peu importe d’ailleurs que vous opériez à la nouvelle lune, elle est influente aussi !

Il vous faudra également trois bougies, une grosse bougie blanche et trois petites votives bleues. Enfin, il faudra vous munir d’un cristal de roche, d’une topaze bleue et d’une améthyste.

Vous aurez également besoin d’un miroir ou mieux encore, une petite bassine d’eau douce ( pas du robinet !).

Passons à la pratique. Dans une petite pièce disposant d’une fenêtre permettant de voir la lune ( ou d’où l’on devrait la voir si vous opérez à la nouvelle lune ), vous avez préparé à même le sol votre matériel.

La bougie blanche est posée assez loin devant vous. Les bougies bleues sont alignées un peu en dessous ( pas trop loin ).

Les pierres sont encore dessous, alignées elles aussi, dans l’ordre dans lequel je les ai énoncées. Et le miroir, ou la bassine d’eau, est posé près de la fenêtre de manière à ce que la lune s’y reflète ( dans la mesure du possible ). Il est possible d’ajouter quelques gouttes d’ HE de jasmin dans la bassine d’eau ( trois maximum).

Quand tout est prêt, éteignez la lumière électrique et allumez les bougies. Ensuite, installez-vous, en tailleur, devant les pierres. Respirez doucement en comptant jusqu’à 10, puis fermez les yeux.

Demandez à la Déesse de bien vouloir bénir votre action et expliquez mentalement que vous désirez débarasser vos corps énergétiques des résidus qui l’obstruent de manière à nettoyer également votre aura afin qu’elle puisse rayonner.

Prenez votre temps, laissez les mots se bousculer, affluer, il se pourrait que cette petite demande soit assez longue. Il se pourrait que vos résidus psychiques soient liés à des situations qui vous touchent et vous bouleversent encore.

Lorsque cela sera fait, ouvrez doucement les yeux et saisissez le cristal de roche. Fermez les yeux et concentrez-vous dessus.

Quand vous sentirez que c’est le moment, rouvrez-les et posez-le. Comptez jusqu’à 10 ensuite en respirant doucement. Puis saisissez la topaze. Une nouvelle fois, fermez les yeux et concentrez-vous sur la pierre.

Quand vous sentirez que c’est le moment, ouvrez les yeux et posez-la. Comptez jusqu’à 10 en respirant doucement, puis saisissez l’améthyste. Refermez les yeux alors et concentrez-vous sur la pierre.

Une fois de plus, ouvrez les yeux quand vous sentirez que c’est le moment. Vous poserez la pierre, compterez jusqu’à 10 en respirant doucement puis vous soufflerez toutes les bougies en terminant par la bougie blanche. Fin du rituel.

Vous rallumerez la lumière électrique ensuite. Vous viderez l’eau de la bassine et la nettoierez ou rangerez le miroir, les bougies et les pierres.

A l’issue de ce rituel, vous vous sentirez comme nettoyer de l’intérieur, ce sera comme si vous veniez de prendre une douche rafraîchissante mais énergétiquement.

Cependant, il nécessite la mobilisation de beaucoup d’énergies. Si vous souhaitez aller dormir ensuite, faîtes-le. Les bénéfices seront perceptibles bien au-delà d’une nuit !

Bonne journée à tous Clin doeil       

 

   

Les énergies sombres de l’été 2009

dyn009original416600pjpeg26104114981184ad9542491a33cdeafe0d77a30.jpg 

 

Bonjour à tous,

Bientôt l’été et d’ailleurs la chaleur est déjà là. Les nouvelles énergies aussi. Il y a beaucoup d’énergies sombres qui arrivent en Europe au moins et cela va s’amplifier dans les prochaines années. Mes guides me disent que si ces énergies arrivent durant l’été c’est parce que le passage de relais des forces lumineuses aux forces sombres intervient à ce moment-là.

Cela n’a rien d’anormal. Cependant je sens des vagues d’énergies sombres réellement grandes. Elles manquent encore de forces mais ce sont tout de même des énergies destructrices. Mes guides me disent que c’est l’idéal pour se remettre en question et donner à sa vie l’impulsion qu’elle mérite sur le plan personnel.

Ils me disent que beaucoup de personnes vont vivre un été calamiteux sur les plans personnel et sentimental du fait qu’ils chercheront inconsciemment à résister à ces énergies. Evidemment je ne souhaite pas en être ! Je ne vous le souhaite pas non plus.

Mes guides me disent que tout le monde est capable de se rendre compte de sa lassitude ou de son énervement. Il faut en tenir compte.

Les énergies sombres de l’été 2009 devraient se mêler aux énergies de la Terre également. Pour l’instant je ne vois pas trop ce que cela donnera. Peut-être plus tard.

Aujourd’hui, tout ce que je sens c’est que les énergies diurnes devraient souvent être difficiles à ceux qui refusent de se remettre en question. Par contre, les autres devraient en bénéficier. Toutefois, il faudra effectuer les changements que l’on sentira nécessaire et ils seront massifs pour pas mal d’entre nous.

C’est au mois de septembre que ces énergies destructrices atteindront leur apogée. Mes guides me disent que je serai moi-même tendu à cette période du fait que chez moi ces énergies se sont présentées plus tôt.

Je n’ai pas fini de me sentir en décalage lol ! J’ai détruit plus tôt et je chercherai à bâtir au moment où beaucoup d’autres entameront des remises en question importantes.

Ces informations coïncident avec le fait que plusieurs personnes dans mon entourage semblent sur le point de connaître une belle traversée du désert…

Bref, pour l’heure mes guides me disent que ces énergies doivent faciliter un éveil nécessaire des consciences. Voilà pourquoi elles sont amenées à gagner en force. Ca fait drôle d’entendre et de sentir ça.

Mais les énergies sombres ne sont pas les mauvaises énergies. D’ailleurs il n’y a pas de mauvaises énergies. Quand les énergies se déploient dans ce sens, on a l’impression que le ciel est contre nous. Beaucoup devraient avoir prochainement ce sentiment d’ailleurs.

D’autant que les énergies plus douces qui arriveront à faible échelle durant les prochains mois ne permettront pas d’ignorer son mal-être. Il faudra l’accepter et en tenir compte pour pouvoir avancer.

Toutefois mes guides me disent qu’il sera inutile à quiconque de se presser. Ceux, nombreux, qui subiront l’influence de ces énergies seront pris dans une sorte de tourbillon difficile duquel ils ne s’échapperont pas. Ils auront un travail à faire sur eux et dans leur vie qu’ils devront mener à terme.

Ces énergies ne faibliront pas avant que l’hiver ne soit réellement là. Je ne sais rien par contre sur ce qui s’ensuivra. Mais d’une manière générale, cet éveil nécessaire des consciences semble peu favoriser les énergies douces.

On verra. En attendant, vivez quand même vos vies et suivez votre coeur !

Bise à tous Clin doeil  

     

 

La lionne triste

galeriemembrelionlionne20080708.jpg 

 

Bonjour à tous,

J’ai eu une vision bouleversante ce matin, celle d’une lionne très triste. Je déteste ce type de message ! J’avais envie qu’elle s’en aille alors que je sais que c’est mon âme qui l’envoie. C’est un messager, un Esprit-Animal.

J’ai eu envie de lui hurler  » Qu’est-ce que tu veux !  » pour qu’elle me donne vite son message et qu’elle parte plus vite. Mes guides m’ont aidé à prendre conscience qu’elle est venue parce que je n’ai pas accordé assez d’importance à mon rêve de cette nuit.

Je suis myope, je ne vois pas bien de loin donc. Dans mon rêve, j’étais dans une salle de classe. J’étais mal parce que je n’avais pas fait mes devoirs et que la prof passait les vérifier. Je me suis assise à côté d’une fille un peu cancre et surtout délaissée, parce qu’il n’y avait plus de place à côté des personnes qui m’intéressaient.

Bref, la prof est passée, j’ai dû avouer que je n’avais pas fait mon travail et elle était furieuse. Mais elle ne m’a pas punie lol.

J’avais oublié mes lunettes chez moi il semble. Je pensais donc que je ne pourrais pas voir le tableau. Je me suis quand même décidé à le regarder et surprise, tout est devenu net. Je n’avais pas besoin de mes lunettes. Fin du rêve.

Mes guides me disent que ce rêve d’école ( je vous ai dit que j’étais adulte ? ) était là pour m’obliger à une prise de conscience. Ils disent que je devrais faire plus confiance à mes sensations car je perçois plus de choses que je ne crois. Ils me rappellent qu’il y a un tas de choses que j’ai été capable de prévoir ou de sentir longtemps à l’avance. Ils me disent que ce sont des manifestations du don de prophétie.

Ce qu’il y a c’est que ce don me permet de sentir des changements de mentalité ou de tendance difficile à expliquer avant qu’ils se produisent. En fait, il permet de percevoir des évènements oui, mais aussi des évolutions plus subtiles. Et ça m’énerve ! Ca m’énerve parce que je ne peux pas expliquer ce genre de choses à mon entourage, pourtant ces connaissances jouent sur moi. Imaginez que vous sachiez aujourd’hui qu’à l’été 2010 il tombera des trombes d’eau. Bien sûr vous ne pouvez pas le prouver. Hélas, vos proches tiennent à dépenser une fortune dans une location luxueuse en bord de mer. Vous ne voudrez pas les encourager on est d’accord. Mais comment leur faire comprendre qu’il vaudrait mieux rester à la maison ? Ils ne voudront pas vous écouter croyez-moi !

Je n’aime pas ce don. J’ai l’impression qu’il ne m’apporte rien de positif. J’ai juste l’impression de me sentir en décalage avec tout le monde et je n’aime pas ça !

A quoi me servait-il de savoir qu’il y aurait trois ouragans consécutifs l’été dernier ? A quoi me sert-il de savoir de quelle façon les mentalités changent au niveau de la spiritualité ? A rien ! Je ne peux rien faire de telles informations dans la vie de tous les jours ! Rien du tout !

Par contre, je ne parviens jamais à obtenir les informations que je voudrais. Et alors que j’écris cela, je me souviens d’une petite phrase de mes guides tandis qu’ils me parlaient de facultés dont je n’avais pas encore conscience,  » il y a un don qui est très puissant chez toi mais que tu ne parviendras jamais à contrôler ou maîtriser. »

Devinez lequel c’est !

Je sens plein de choses, plein de changements et d’évolution à plus ou moins grande échelle mais je ne sais pas quoi en faire, alors je les rejette !

Je sais pourquoi ma lionne est triste.

Mes guides me disent que le don de prophétie n’est pas la médiumnité, qui permet d’entrer en contact avec l’âme. Il ne se maîtrise jamais. Ils me disent qu’il faut l’accepter, que c’est le plus simple. Ils disent que j’ai tort de croire que je ne peux rien faire des informations que je perçois. Ils disent que je devrais m’ouvrir à elles, à ces énergies d’Amour et que je saurai alors comment en profiter ou en faire profiter.

M’ouvrir à elles… Je peux essayer. De toutes façons, je les sens. Ca a commencé à l’époque où je me suis intéressée au scrapbooking. Je me suis sentie faire partie d’une grande vague douce et concrètement j’ai vu l’essor des loisirs créatifs en France. J’ai vu arriver une autre vague ensuite, celle d’un intérêt accru pour la spiritualité. J’en vois une autre maintenant, celle d’un nouvel idéal individualiste écolo, moins ouvert et altruiste qu’il n’y paraît, plus motivé par la peur que par l’Amour.

Je vais essayer de ne pas surfer sur cette vague-là ! emoticone 

Bonne journée à tous Clin doeil     

 

       

Le mât

dyn007original320400pjpeg2610411c123a09818d7ba6111da8c27143c7759.jpg

 

Bonjour à tous,

La figure du mât est bien connu des pratiquants de tarot. Pourtant, on peut lire partout que c’est une carte difficile à interpréter et analyser.

Pour ma part, je me suis fiée jusqu’à présent ce que mon âme m’en avait dit lorsque j’ai réalisé mon étude des lames majeures.

Mais aujourd’hui mes guides me disent qu’il va falloir que je refasse une étude, plus poussée, et ils reviennent sur le fait qu’il est temps que je conçoive mon propre jeu, avec des lames qui me correspondraient.

J’avoue que j’avais un peu laissé cela de côté…

Ils disent que ce n’est pas très grave, mais qu’il faudra le faire.

Avant toutefois, ils me proposent une relecture du Mât.

 » Le mât n’a rien de fou ou d’inconscient. C’est l’inverse. Il connaît tous les mystères de l’Univers et a accès à toutes les dimensions. La lame du tarot qui te correspond le mieux actuellement est la Lune pour tout ce qui est encore enfoui en toi, très profondément pour pas mal de choses encore. Toutefois, tu as compris qu’il ne fallait pas courir dans ta quête et c’est une bonne chose.

La figure du Mât est celle de l’initié accompli, celui qui a parfait le chemin et qui existe sans exister en-dehors de toute réalité. C’est l’Incréé manifesté.

C’est une très belle image, l’objectif sous-jacent de toute quête spirituelle.

Mais sur un plan plus prosaïque, la figure du Mât représente le lâcher-prise totale et la foi en son Etre. Pas en un soi limité.

Tu as acquis une belle confiance en toi. Tu sais toi-même qu’au départ tu ne faisais quasiment pas confiance.

Aujourd’hui, tu dois apprendre à entendre Sa voix en toi. Tu dois apprendre à la reconnaître, à la distinguer de celle de ton âme jusqu’à ce que tu parviennes à réaliser que ton Etre, est une part active de l’Incréé. Une part liée, qui ne sera jamais distincte, mais pourtant autonome tout en existant pas.

Cela peut te paraître flou, il n’en reste pas moins qu’un jour, tu verras le cyprès dans la cour ( référence à la définition du zen ) et ainsi, tu te verras. »

J’avoue à mon Archange que j’ai bien du mal avec la dernière phrase en effet. Il me répond:

 » C’est normal, ta route est encore longue. Retiens pour l’instant que tu as acquis une belle confiance en toi. Mais il te reste à faire confiance à ton Etre et à réaliser pleinement ce que signifie la figure du Mât. »

Ok, je vais tâche rde me souvenir de tout ça.

Gabriel me dit encore:  » Tu as vu une belle rose éclose ce matin à la fin de ton rêve. Ce n’est pas pour rien, seulement il faisait encore nuit dans ton paysage toujours désertique. Ne crois pas qu’il y ait un souci. Toutefois, tes vêtements étaient en lambeaux. 

Reviens sur le ciel que tu voyais. La nuit était toujours présente mais il y avait des tas d’étoiles. Tu n’as jamais été seule. Nous avons toujours été là pour toi. Tu le sais et tu viens vers nous quand tu te sens mal. Ce que tu ne vois pas par contre, c’est que tu es arrivée plus loin que tu ne le croies. La rose n’a pas éclose par hasard. Ton désert n’est plus infesté de vermine ( c’est comme ça que je l’ai vu une fois ). Il faut reconnaître ses propres mérites au long du chemin. Reconnais les tiens.

Tu as compris une chose importante tout à l’heure. Tes vêtements sont en lambeaux pour symboliser tout ce dont tu as dû te défaire pour pouvoir avancer.

Je vais te révéler une chose. L’obscurité est encore dense, mais droit devant toi, il y a une oasis terrestre. N’aie pas peur et continue d’avancer. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous Clin doeil          

 

 

La libération intérieure

femmepapillon.gif 

 

Bonjour à tous,

Je pourrai m’étendre aujourd’hui mais je ne vais pas le faire. Je vais simplement vous confier un poême qui m’est venu dans un moment de profonde détresse.

 

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je crus voir quelques roses.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je voulus voir ces roses.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je ne vis pourtant qu’une rose.

Je ne vis que ce seul bouton, attendant les rayons d’un soleil illusoire.

Noir comme la nuit sans lune, le soleil de mes jours ne permettait pas de voir cette rose s’ouvrir.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je fis semblant d’ignorer l’obscurité.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je fis semblant d’ignorer la douleur des épines dans ma chair.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je fis semblant d’ignorer que cette rose encore close

N’était autre que mon faible coeur.

L’obscurité masquait les eaux vaseuses et nauséabondes dans lesquelles je m’ébattais.

La puanteur et le brouillard ne suffisait pas à dissimuler les affres de mon angoisse

Alors je me focalisais sur cette malheureuse rose dont je ne voyais même plus le blanc éclatant.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces qu’était ma vie, je ne voulus voir qu’une chose,

Mais point de Lumière devant, derrière ou autour de moi.

Je ne vis que cette faible rose, rayonnante de beauté, de calme et de paix.

Je ne vis que cette faible rose et je sentis mes chairs meurtries.

Je ne vis que cette faible rose et je pris conscience de la puanteur.

Je ne vis que cette faible rose et je me sentis embourbée dans ces eaux marécageuses.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces je voulus crier, hurler, me dégager,

Je ne pus que m’évader, de moins en moins souvent et seulement en pensée.

Lorsque je m’éveillai dans cette froide et douloureuse obscurité, je demandai de l’aide.

Rien ni personne ne vint.

Dans mon jardin de ronces, la seule compagnie était celle des insectes qui vous collent à la peau à mesure que la peur vous gagne.

Dans mon jardin de ronces j’ai beaucoup pleuré, crié et désespéré.

Pourquoi ne s’ouvrait donc pas cette rose !

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, de douleurs et de peurs, je n’imaginais pas que la Lumière pouvait jaillir du Noir.

Je n’imaginais pas la force de cette rose que je voyais si chétive.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces je n’imaginais pas ce que cachait ma souffrance, mes peines et ma rage profonde.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces, je ne voulus voir que cette rose car le reste était d’une absolue froideur, d’une extrême puanteur et surtout, me terrifiait.

J’ai laminé mes jambes, mes bras, tout mon corps dans ce jardin de ronces, les marécages sont riches de mon sang, de mes larmes et de mon désespoir.

Pourtant mon coeur, qui dormait dans cette rose, est resté intact.

Mon coeur que je croyais faible, fragile et surtout irrémédiablement destiné à être meurtri.

Lorsque je m’éveillai dans ce jardin de ronces qu’était ma vie, je n’imaginais pas que le principal souci, c’était mon esprit.

Mon esprit si fertile qu’il m’avait écarté de ma route bordée de douceurs pour aller me perdre dans ce désert épineux.

Lorsque je m’éveillerai dans mon jardin de roses, je tâcherai de ne plus jamais oublier mon âme.

 

Bonne journée à tous Clin doeil     

  

    

La Puissance de l’Un

dyn004original550412pjpeg2617702bdacbca6acc59e9410041db23345b861.jpg

 

Bonjour, 

Acquérir plus de puissance n’est pas un de mes buts. Je ne cours pas après le développement de mes dons. Cela ne signifie pas que je n’apprécie pas quand je me rends compte de mes propres progrès, quand je constate que je parviens à faire certaines choses avec plus de facilités.

Simplement ce n’est pas mon objectif premier. Puis de toutes façons, mes guides ne me laisseraient pas jeter toute mon énergie dans une quête effrénée de puissance. Ils me disent que je n’ai qu’à continuer à m’occuper de ce qui se trouve  » devant moi « , de ce qui se présente à moi.

Eh bien hier soir justement, j’étais étendue sur mon lit, je crois que je sortais d’une petite séance de relaxation quand j’ai senti l’Omega, le Tao, le Tout ou le nom que vous voulez d’une manière qui m’a beaucoup surprise. J’ai senti sa volonté propre, comme à côté de la mienne. Il ne m’a rien imposé pourtant, c’était très bizarre. J’ai essayé de me reconcentrer dessus mais peine perdue ! Je n’ai jamais pu.

Ca m’a fait tellement bizarre ! Sentir l’Un comme une véritable entité, forte et volontaire, je ne m’y attendais pas. D’autant que cette fois je m’y sentais liée tout en étant Sylvie.

En outre, l’espace d’un court instant, j’ai pu sentir sa puissance, la sentir en moi. C’était un peu grisant. J’avoue que j’aurais aimé que cette sensation dure plus longtemps.

Mes guides m’ont demandé dans l’après-midi si j’apprécierais de pouvoir puiser à volonté dans cette puissance. J’ai répondu oui sur le coup ! Ils m’ont demandé ce que j’en ferais. J’ai pensé, j’aiderais les autres.

Ils m’ont demandé ce que je ferais si je n’avais plus mon ego. J’ai réfléchi, un peu surprise, pour finalement répondre que je m’en servirai en fonction de mes besoins.

Tout à l’heure j’ai eu la vision d’un lac doré dans lequel je pouvais puiser et m’abreuver à volonté. Mais peu d’eau a suffi pour que je retrouve le souvenir de cette puissance. Ce n’est pas la mienne ni celle de l’un de mes guides.

Je vais être honnête, j’ai un bon niveau spirituel, je peux mobiliser beaucoup de puissance. J’ai déjà eu l’occasion aussi de sentir des Forces bien supérieures à la mienne. Mais là, ça dépassait tout ce que je connais sans même être écrasant. Et puis il y a des tas de choses qui vont avec comme un accès accru à la connaissance.

Mes guides me redemandent ce que je ferais si je pouvais accéder à cette puissance quand je le souhaite. Sur le moment, je serais probablement grisée. Comme hier j’ai été grisée, comme aujourd’hui au bord du lac je me suis sentie chanceuse.

Mais ce que je ferais avec exactitude, je ne sais pas. Ils me remercient de mon honnêteté. Ils disent qu’il est normal de m’être sentie grisée et d’espérer sentir à nouveau cette Force un jour. Ils ajoutent que la porte d’accès se trouve être ce lac doré, en moi. Ils disent que ce lac alimente déjà ma propre puissance.

Quant à la Sienne, si je l’ai senti une fois, ce n’est pas pour rien.

Bise à tous Clin doeil 

       

Le visage de mon ancienne vie

dyn001original400302pjpeg2610411b59284669504152979b35e36eb67e0ef.jpg

 

Bonjour à tous,

Je me souviens du rêve dans lequel j’ai vu ce beau visage pour la première fois. Un visage souriant qui ne fixait que moi.

Intuitivement j’ai su qu’il s’agissait de moi, mais c’est tout ce que j’ai compris. Et puis cette femme que je voyais ne m’a pas adressé la parole. Elle est restée muette.

Dans ce rêve, je me trouvais dans une superbe salle de classe et il y avait un papillon en pierre sculpté au plafond.

Ce rêve remonte à près de deux ans maintenant…L’interprète m’avait expliqué qu’à l’issue d’un long travail je développerai et j’acquérerai les connaissances et l’expérience nécessaire pour pouvoir me lancer dans l’aventure professionnelle choisie par mon âme avant mon incarnation.

Il s’agit d’une voie que j’emprunte depuis longtemps mais que je n’ai toujours pas épuisé, exploré à fond. Il s’agit d’une voie qui me permettrait de lier matériel et spirituel.

Ce n’est pas la première fois que j’en parle je sais. Mais il s’avère que j’ai revu ce visage souriant ce matin. Ce qui m’a permis de confirmer la tendance de mes derniers rêves. Je suis arrivée à la fin d’un long et laborieux cycle de reconnaissance lol !

Mes guides me disent de m’assumer maintenant et d’aller de l’avant en partageant mon expérience et mes connaissances. Ils me disent que je devrais recevoir d’ici peu une proposition qui me permettra  » d’achever ce que j’ai commencé dans une autre vie  » bien lointaine ( une de mes guides étaient apparue dans un de mes rêves pour me dire cela ).

Apparemment nos vies suivent des cycles également. Je crois qu’il n’y a pas qu’un seul cycle d’incarnations mais plusieurs durant lesquels on doit explorer un certain rôle à fond, sous tous les angles possibles. On ne peut changer de cycle sans cela.

Ca remet en cause ce que j’avais pu lire sur la roue des incarnations lol ! Je comprends pourquoi mes guides me disaient de ne pas être pressée de  » rejoindre  » l’Un.

Mon cycle d’incarnations actuel touche à sa fin mais il y en aura donc un autre derrière. Pourquoi pas ? Après tout, il me semblait bien avoir connu un cycle avant celui-ci…

Bonne journée à tous Clin doeil       

 

La Golden Dawn…

dyn007original286400pjpeg2610411ad5e0615bdacf5fe469b12d9f3271dae.jpg 

 

Bonjour à tous,

Mon éternel quête de symboles, parsemée de signes obscurs, m’a conduite ce matin à faire une recherche sur cet ordre aujourd’hui officiellement disparu.

Ce matin, les mots Golden Dawn me sont apparus peu après mon réveil. Je vous ai déjà expliqué que je ne connaissais que peu de choses sur les divers ordres ésotériques qui existent ou ont pu exister. Bref, j’ai donc entrepris de combler un peu mes lacunes, d’autant que cette évocation m’a renvoyé à un vieux rêve qu’à ce jour je n’ai pas compris.

D’ailleurs, chaque fois qu’il me revient en tête et que je pense pouvoir lui lier une interprétation plausible, une nouvelle fenêtre s’ouvre pour me faire savoir que je suis encore loin du compte !

Je vais faire une parenthèse mais mes guides m’ont averti que les énergies de la planète Saturne avait une grande influence sur moi. Or Saturne est la planète des chercheurs…

Enfin, dans ce rêve magnifique, j’arrivais en train dans une ville appelée Thuringe aux allures médiévales mais propre et globalement très lumineuse. Tout était absolument parfait, simple et parfait. Je me souviens surtout de cela car c’est ce qui ressortait le mieux. Ca et tous ces superbes édifices rouge et or.

Il y avait une église également ou bien une cathédrale. Elle était fermée. Je me sentais bien dans cette ville à la fin. Mais mes guides me disent à présent que je n’ai pas fini de repenser à ce rêve. Il m’a été envoyé volontairement très longtemps avant que je ne sois en mesure de comprendre certaines choses en moi. D’où l’église fermée et l’impression de départ que je n’étais pas à ma place.

Mais ils ajoutent que de l’église aux édifices rouges et or, en passant par le nom de la ville, tout a une signification qu’il faudra que je comprenne un jour, pas encore venu lol ! emoticone

Il s’agit donc d’un rêve spirituel… Mes guides me disent un rêve prophétique. C’est vrai qu’à l’époque, l’interprétation qui m’en avait été faite ( erronée, je l’ai  compris après ) m’avait fait penser à un rêve prémonitoire.

Ils insistent à nouveau en me disant de ne pas tenter de comprendre maintenant. Ok, mais quel rapport avec la Golden Dawn ? Les résultats de mes recherches internet m’ont vite fait tourner en rond et seule, je ne parviens pas à obtenir de réponse de mon âme.

Mes guides sourient et me demandent juste de ne pas oublier ce terme. Ils m’expliquent toutefois qu’il faut que je lie le rêve, cette fameuse Golden Dawn ( l’expression surtout ), le graal que je me suis vue boire et la Rose-Croix qui m’est apparue.

Laissez-moi vous dire que je patauge. Mais je vais suivre le conseil de mes guides et passer à autre chose pour l’instant.

Bise à tous Clin doeil 

  

Le lâcher-prise

dyn001original300192pjpeg261041190c02e43aa77e0bc405d610c70adfc39.jpg 

 

Bonjour à tous,

Il n’est pas si facile d’accepter le fait que dans nos parcours personnel, tout est parfait du moment que nous ne cherchons pas à tout contrôler. Mais c’est si facile de vouloir tout contrôler.

J’ai eu la visite d’un petit écureuil la nuit dernière. Il mangeait une noisette. Ca fait déjà deux fois que je le vois. Mon petit messager…

Je m’inquiète de certains changements dans ma vie actuellement tout en sachant que tout est comme ce doit être. Ca fait drôle, mais je crois que suis prête à entendre les messages que je perçois depuis quelques jours finalement.

Je reçois des messages charmants, très doux et très agréables. J’ai cru qu’ils me venaient de mes guides. Ce n’est pas le cas. Cela me permet de comprendre le sens de ce que je vis, le double sens de ma quête, pourquoi mes guides ont voulu hier  » me ramener sur Terre  » après ma grosse prise de conscience.

Tout est parfait, tout s’emboîte, il n’y a définitivement pas de hasard. Il suffit de lâcher les rênes et les chevaux sauront où nous mener.

Mon petit écureuil gourmand est venu me signaler un changement positif d’ordre matériel. Hier j’ai su que je recevrai ce message.

Mais je n’ai pas vu qu’un écureuil, j’ai également vu des bébés flamands roses dans un rêve bien alambiqué. De prime abord, il s’avère qu’il avait un sens bien précis en fait. Ce rêve et ces oiseaux m’annonce un grand début. Ce qui m’explique la sensation que j’ai eu au réveil.

Et c’est là que je vois que tout s’emboîte. Comme quoi, j’ai toujours eu du mal à lâcher prise cependant il n’est pas trop tard. Et puis, j’aime tellement ces messages que je reçois…

Bonne journée à tous Clin doeil  

12345

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause