Accueil Amour physique De l’Ombre à la Lumière

De l’Ombre à la Lumière

2

dyn001original400380pjpeg2610411d2acd3c26b452864e33296c88b5e8501.jpg 

Bonjour à tous,

Je suppose que la grande majorité d’entre vous avez déjà été amoureux. Et je suppose également que vous vous souvenez de la première où cela s’est produit.

Ma première fois remonte à très loin. J’avais à peine 10 ans. Un jour, la maîtresse a demandé à un petit garçon de s’asseoir à côté de moi et on s’est disputé tout le reste de l’année. On s’est battu, beaucoup. Il passait son temps à m’embêter et je faisais de même.

Il arrivait toutefois que les choses tournent mal. Comme la fois où il a jeté de l’encre rouge sur mon pull. Heureusement, je parlais tellement de lui et des misères qu’il me faisait quotidiennement à ma mère que quand je lui ai expliqué ce qui s’était passé, elle m’a cru.

Par contre, je n’ai jamais parlé à ma mère de la fois où, excédée par les railleries de mon petit camarade, je l’ai frappé sur la tête avec ma raquette de tennis aussi fort que j’ai pu.

J’ai regretté immédiatement après, en constatant que je lui avais vraiment fait mal. Puis je me suis enfuie avant qu’il n’avertisse la maîtresse, c’était la fin de la journée.

Le lendemain, je craignais qu’il ne cherche à se venger. Mais ce n’est pas arrivé, il n’a même pas reparler de l’incident. Moi non plus du coup…

Bref, l’année d’après on est entré au collège. Et finalement on était content de se revoir et de constater qu’on était encore dans la même classe. Par contre on a évité de s’asseoir à côté lol.

Le temps a passé. On me disait qu’il voulait sortir avec moi. Mais son comportement, très lunatique, ne me donnait pas trop envie d’y croire. De plus, je n’avais pas envie de ça de mon côté. Du coup je me sentais gênée parfois quand je le croisais. D’autres fois j’étais contente. Avec le recul je m’aperçois que j’étais aussi lunatique que lui.

En outre il n’était pas le seul garçon de mon entourage. Avec les autres les choses étaient différentes. Plus simples, de mon point de vue. Lui, il me mettait mal à l’aise de plus en plus et non seulement je ne savais pas pourquoi mais en plus, finalement je ne voulais pas savoir. Quand on était content de se voir tant mieux, quand ce n’était pas le cas, tant pis.

C’est après que j’ai su que beaucoup de personnes parlaient dans notre dos. Mais bon, alors que j’étais plutôt curieuse d’habitude, je ne posais pas trop de questions à ce niveau-là…

Puis un jour, à 16 ans, mes parents ont décidé que nous devions déménagé. J’ai cru l’apercevoir une ultime fois pendant les vacances cette année-là, puis plus rien jusqu’à il y a quelques mois.

Je vous ai parlé de mes difficultés sur le plan matériel dans un précédent article. Je vous ai également parlé de ce mal-être que j’ai mis du temps à identifier.

Quand je disais à mes guides que j’en avais assez de me sentir coincéE, de ne pas trouver d’issue à mes problèmes, ils me répondaient ” c’est parce que tu ne cherches pas dans la bonne direction. “

Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis énervée suite à cela. Mais invariablement ils me répondaient de me calmer et de chercher le véritable problème.

Ils me disaient que c’était mon âme qui m’imposait cette épreuve afin que je puisse réaliser une chose essentielle pour moi. Je demandais, “ quelle chose ? “ mais ils me répondaient ” sois patiente, tu vas comprendre. “

Pourtant tout ce que je voyais c’était que j’étais fauchée, que je me sentais seule et que je ne savais absolument pas comment remédier à l’un ou à l’autre puisque quoique je fasse tout échouait.

” Les réponses sont en toi “, me disaient mes guides, ” ne cherche pas à l’extérieur, il n’y a rien.”

J’ai oublié de préciser une chose. Ils m’avaient dit longtemps avant que j’allais retrouver mon âme jumelle. Mais je commençais à me demander quand cela arriverait !

Dans ces moments-là, ils me reprochaient de ne vouloir que du réconfort pour oublier mes souffrances. Je m’énervais encore plus. Je voyais tant d’autres s’enivrer dans les bras d’X ou Y ( voire les deux ), j’avais envie de faire pareil. D’autant qu’une belle occasion s’est présentée. Un gars charmant, avec qui je m’entendais bien et qui s’intéressait autant que moi à la spiritualité. Mieux, c’était une de mes âmes soeurs.

Et bien je ne vous raconte pas tous les avertissements que j’ai pu recevoir à son sujet. Mes guides me disaient que l’on devrait simplement être amis. Mon âme aussi au travers mes rêves et mes visions. J’ai fini par l’accepter le jour où Lauviah m’a fait remarqué que je pouvais passer des semaines sans penser à lui. ( il est militaire et donc pas toujours là )

Je savais déjà que je n’étais pas amoureuse de lui mais je me disais que ça pourrait venir après lol ! emoticone

Enfin, j’ai commencé à me demander sérieusement quel était ce véritable problème que je ne voyais pas. Et je l’ai découvert. Apparemment, ma situation matérielle désastreuse était une métaphore pour ma situation affective. Je vous ai déjà parlé de ce rêve où je suis dans une salle de bain crasseuse. Je vous avais dit que cette salle de bain figurait mon coeur.

Comme je ne voyais pas ni ne comprenait ce qui se passait en moi, mon âme m’avait entraîné sur un chemin de réalisation un peu spécial pour m’obliger à ouvrir les yeux.

Mes guides mon révélé que le véritable problème qui me bloquait à tous les niveaux était d’ordre affectif le jour où j’ai cessé de me battre contre moi-même, de guerre lasse.

Alors, j’ai voulu me pencher plus sur cette histoire d’âme jumelle. Mais pour moi il s’agissait toujours d’une agréable rencontre à venir. Je n’imaginais pas que je pouvais l’avoir déjà rencontré.

Une nuit il y a quelques temps, j’ai eu une vision qui m’a beaucoup surprise. J’ai revu ce petit garçon dont je vous parlais au début de cet article. Mais je l’ai revu adulte, tel qu’il doit être aujourd’hui.

Ca m’a fait drôle, je ne m’y attendais absolument pas. Je n’ai pas réalisé à ce moment-là, qui il était pour moi. Il m’a encore fallu un peu de temps. Le plus difficile étant d’admettre que la reconnaissance dont mes guides me parlaient avait déjà eu lieu mais que je ne m’en étais pas aperçue consciemment alors que mon âme en revanche, savait. Ca m’a permis de comprendre beaucoup de choses et en même temps, je me suis demandé pourquoi je ne m’étais aperçue de rien.

” Dans ton cas m’ont dit mes guides, il y avait trop de souffrances passées à évacuer. La première partie de ta vie était destinée à te permettre de vivre dans un semi-cocon afin que tu oublies les peines de ta dernière existence. Alors, tu as choisi ce moyen pour t’éveiller. On t’avait dit que vous vous retrouveriez. C’est ce que vous souhaitiez. Mais il te fallait évacuer ces anciennes souffrances et tu as pu le faire au contact de parents aimants et attentionnés.

Ces mêmes parents sont devenus des handicaps à ton épanouissement quand tu as dû commencer ton cheminement mais cela aussi, était prévu.”

Ce n’est pas courant n’est-ce pas ? J’ai eu du mal à accepter cette simple vérité tout simplement parce que je n’aurais jamais pu imaginer un tel cas de figure. Je savais que j’avais un trou dans le coeur, je ne parvenais pas à le combler. Mais jamais je n’aurais imaginé ça. Je me suis posée tellement de questions, des années durant. Imaginez que vous souffriez sans savoir pourquoi, sans parvenir à y remédier. Tout le monde autour de vous vous dit qu’il suffit de rencontrer quelqu’un, mais à vous cela ne suffit jamais.

On fini par vous trouver trop difficile et vous finissez par le croire aussi, devant l’évidence. Je me suis vraiment posée beaucoup de questions…

Enfin, j’ai fini par avoir mes réponses.

Bonne journée à tous Clin doeil   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

2 Commentaires

  1. crystallia

    14 novembre, 2010 à 16:45

    Salut Emy,

    Il m’est apparu une nuit, d’une manière dont je ne le connaissais pas. Il m’est réapparu par la suite, plus récemment en fait.

    Mais effectivement pour la reconnaissance il y a des conditions.

    Bise ;)

  2. emy

    14 novembre, 2010 à 15:43

    salut!

    Comment peut on remarquer qu’on est en face d’une âme sœur?
    Et tu dis dans tes articles que lorsque qu’on découvre son âme jumelle, on a aucun doute!
    Mais ds ton cas, sans l’aide de tes guides, tu ne l’aurais jms su alr?
    Pour qu’il y ait reconnaissance, il faut donc que les deux personnes soient un minimum « éveillées » ?

    bonne journée. bise

Consulter aussi

Les déceptions

Bonjour à tous, « Tu es contrariée parce que ton ordinateur a un souci. &r…