La Floride

5

La Floride 091212012656803575041196 

 

Bonjour à tous,

Quand j’étais adolescente nous avons déménagé et je l’ai très mal vécu. J’ai fait une tentative de suicide plus parce que je me sentais mal avec moi-même qu’avec les autres et mes parents en ont été bouleversé.

Ils m’ont envoyé chez un psy, dit qu’ils m’aimaient et m’ont pardonné très vite. Ils ont également entrepris de me redonner un peu de joie de vivre en m’offrant un voyage en Floride. Mon oncle vivait à Fort Lauderdale à l’époque, c’est à une cinquantaine de kilomètres de Miami. J’étais évidemment ravie, je ne connaissais pas les Etats-Unis et je rêvais d’y aller.

C’est vacances ont été paradisiaques pour moi, j’ai adoré la Floride, le shopping et évidemment Disney World. Pourtant tout n’était pas parfait, mais ce voyage a été un tel enchantement pour moi qu’à ce jour je m’en souviens encore avec le sourire aux lèvres. Et puis j’ai découvert plein de choses, une autre manière de vivre qui à l’époque m’a subjuguée. Le shopping la nuit, South beach et son ivresse permanente, bref c’était un mode vie totalement centré sur l’argent et le plaisir. Avec le recul, je m’aperçois que je ne sais plus si j’avais trouvé les paysages jolis. D’un autre côté, ce n’est pas ce qui m’avait le plus attirée. South beach était le genre d’endroit dans lequel je me serais bien vue évoluer une fois adulte. Fort lauderdale était une ville calme et cossue, comme beaucoup d’autres de la région. La Floride m’avait fait l’effet d’un endroit fantastique, à condition d’avoir de l’argent. Mais à l’époque ça me paraissait être une condition tout à fait normale, comment être heureux sans argent et sans tout ce que cela pouvait permettre d’avoir ( comme vivre à South beach et faire du shopping la nuit ou le dimanche en mangeant des cochonneries pas chères, car la nourriture n’était vraiment pas cher par contre, en snack ou fast-food. ).

Et puis il y avait cette merveilleuse chanson, tellement  » Miami « , qui passait sans cesse à la radio et que j’écoute au moment où je rédige cet article ( vive youtube emoticone ).

Ah la Floride…

 » Tu es nostalgique ce soir ma belle enfant ? », me demande Lauviah.

Non, je ne sais pas pourquoi toutes ces sensation me sont revenues. J’ai eu envie d’écouter Angelina et puis tandis que la musique jouait je me suis sentie à nouveau en vacances là-bas. Cette même sensation, c’était étrange et agréable.

 » Voudrais-tu vivre en Floride ? », me demande à son tour Samuel.

Comme ça là, je te dirais oui. J’ai encore toutes ces sensations géniales, ce sentiment de légèreté, de facilité, cette fausse liberté. Mais j’avais 17ans à l’époque. Aujourd’hui, voudrais-je y vivre… Samuel, je me plairais sûrement à South beach lol !

 » Non tu ne t’y plairais pas. C’est un souvenir que tu as en tête. Tu le sais d’ailleurs, cette fausse liberté comme tu l’appelles n’est pas ce que tu cherches vraiment. Tu t’amuserais à South beach, mais si tu veux danser, boire ou rencontrer des hommes tu peux le faire là où tu es. Inutile d’aller si loin.

Si tu veux vivre dans un endroit vivant et intéressant, commence par te demander pourquoi tu recherches ce genre de choses à l’extérieur.

Si tu recherches le confort, demande-toi ce qui te manque pour connaître le bien-être.

Si le fait d’écouter une chanson te rappelle de merveilleuses vacances, demande-toi pourquoi ton âme t’a demandé de l’écouter. »

Samuel…

 » Sylvie. »

Tu crois que je cherche à m’enivrer ?

 » Non, tu cherches ton insouciance passée. Ou plutôt ton âme aimerait te voir redevenir un peu plus insouciante. »

Tu plaisantes, je n’ai plus 17 ans. Et puis, même si en réalité cette idée ne me déplairait pas, j’ai trop de choses en tête.

 » Trop de chaînes en tête. Libère-toi. Sois juste Sylvie. »

Quand je suis juste Sylvie, beaucoup de choses me passent par-dessus la tête. Je considère mon propre bien-être avant toute chose et tout le monde ne me suit pas. Mais je m’en fiche. Je me sens bien parce que je fais ce que j’aime et que j’agis comme je pense. Finalement, je retournerais bien en Floride.

 » Ou alors, ose être toi-même. », me répond Lauviah.

J’ai l’impression de tourner en rond.

«  Parce que tu es trop dure avec toi-même. Admets que  tout est parfait chez toi, même si ton entourage ne te suit pas toujours, même si tous les jours il y a des personnes qui te font des reproches parfois en critiquant la personne même que tu es. Admets que malgré ta gentillesse, ton naturel peut ne pas plaire à tout le monde. Admets qu’il y a également des personnes qui t’envient, d’autres qui ne t’apprécient pas. Admets que ce n’est pas anormal de ne pas avoir de vices comme vous dîtes, admets que c’est bien aussi d’avoir su rester une enfant. Parce que toi, tu raisonnes comme une enfant. Ce que tu aimes d’un côté, le reste de l’autre. Mais note que c’est lorsque tu suis cette logique que tu es la plus heureuse. Sois juste toi-même. »

Tu n’as pas de vice ? Qu’est-ce que ça cache ? J’ai souvent entendu ça parce que je ne fume pas, ne bois pas, ne me drogue pas et ne collectionne pas les aventures. Mais je sais ce que ça révèle. On a tous besoin de s’enivrer par moments. On gère tous à notre manière. C’est tout.

On est pas tous obligés d’aller vivre à South beach.

«  Tu sais Sylvie, en te disant d’être toi-même, nous voulons surtout te demander d’être objective sur les raisons qui font que tu n’oses pas ou plutôt que tu n’oses plus parler à ton entourage. Le problème ne vient pas de toi. Nous te l’aurions déjà dit. Le problème vient du fait que tu as évolué, seule. C’est tout.

Cela revient à être la seule personne capable de voir quand tout le monde est aveugle. Ceux qui ne voient pas, qui ne connaissent pas la lumière du jour, ne peuvent pas comprendre la description que tu leur fais du ciel. Tu vois des couleurs, ils ne savent pas ce que c’est.

Cette situation inconfortable est la cause de tes difficultés actuelles. Mais elle est également le résultat d’un travail intérieur réussi et le fait de raisonner en fonction de son coeur est une marque de sagesse plus grande que tu ne l’imagines. C’est avec le coeur que la vérité se fait jour. Certainement pas à travers la raison.

Ma chère enfant, si tu regardes objectivement autour de toi, tu comprendras combien rares sont les gens qui sont heureux et surtout, pourquoi. », m’explique Lauviah.

 » Si tu regardes avec tes yeux d’adulte éveillé, tu t’aperçois que tu vois tant de choses qui échappent à d’autres. Accepte-le, c’est ta clairvoyance qui se manifeste de manière de plus en plus aigue.

Si tu regardes avec ton beau coeur tendre, tu t’aperçois que beaucoup confondent Amour et illusions. Accepte-le aussi, c’est la manifestation de ton empathie.

Si tu regardes avec ton âme, tu t’aperçois que peu savent qui ils sont, tu les vois donc se perdre et se tromper. Accepte-le, tu n’es pas là pour sauver qui que ce soit de lui-même. Tu es simplement là pour aider ceux qui le veulent à se reconnecter à leurs âmes. Juste ceux qui le veulent.

Tu ne nous a pas dit ce que tu en pensais, ça fait un moment que tu le sais pourtant. », reprend Samuel.

Ce que j’en pense, je le savais en effet. Et ça me plait.

 » C’est bien, sois heureuse Sylvie. Accepte ton regard perçant et crève l’illusion. Tu es parfaite telle que tu es, tant pis si certains ne s’en rendent pas compte. »

Merci Samuel et Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil      

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres articles liés
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. crystallia

    29 décembre, 2009 à 0:19

    Merci à vous pour vos mots. J’essaye de suivre les indications de mes guides Laure mais c’est vrai que je connais aussi des hésitations.

    Qualine, je comprends et je te suis.

    Bise ;)

  2. laurearnoux

    28 décembre, 2009 à 19:37

    bonsoir chryst,
    j’ ai passé un long moment comme de tant à autre cela me prends sans savoir si une histoire me plaira, je découvre la Floride avec tes souvenirs et l’ envie soudaine de tes anges de te guider pour accomplir ta mission
    je parle ainsi car pour moi lorsque soudain une musique arrive dans ton esprit c’ est un signal!
    un message tu connais bien cela je pense alors certes, tu es heureuse parce que tu peux faire ce que tuas envie la vie est courte et si je le pouvais lorsque j’ ai des messages je ‘ aimerais aussi pouvoir partir!
    je l’ ai fait en 2009 au mois d’ aout en descendant dans le sud! j’ irais sans doute bien sur Majorque revoir un amour mais plus de message en ce moment j’ étais parti revoir a l’ âge de 33 ans l’ âge du christ José un homme avec qui je devais faire ma vie
    j’ ai compris que j’ avais fais une erreur en le laissant 10 années avant alors file là ou l’ on te donne des infos
    pars car les messages sont là pour que l’ on ne louche pas certains passages de notre vie qui est une histoire avec les anges qui nous guident notre vie pourrait être plus facile si l’ on osait faire ce qu’ ils nous disent lorsque l’ on ne le fais pas il se taisent à nouveau! bonne nuit plein de rêves étoilés! lorette de Nancy
    ose stp! écoute lauviah et ton coeur

  3. qualine

    28 décembre, 2009 à 18:59

    depuis mon entrée dans la spiritualité , j’ai le meme problème ! je me sens transformée et je vois les problèmes de mon entourage mais ils n’acceptent pas forcément mon aide !
    je laisse venir à moi les gens qui le souhaitent mais c’est pas facile de faire accepter que soi meme on a changé et qu’en regardant le monde avec d’autres yeux, il nous parait moins cruel , les problèmes nous paraissent moins insurmontables ! je me suis faite à l’idée que les gens , s’ils sont malheureux c’est que qq part , ils souhaitent etre ainsi !
    ma mère est une de ces personnes , et elle ne sera jamais heureuse , car s’angoisser pour les autres, c’est son moteur !
    dans ce cas , je pense d’abord à moi et à ma famille , puis si je peux aider , je le fais !
    mais parler de sa spiritualité forme tout de suite un mur entre nous …alors je contourne …
    et dans mes moments les plus durs , je m’exile dans mon pays , ça fait du bien de s’évader … alors je te comprends Crystallia ….

  4. crystallia

    28 décembre, 2009 à 12:00

    Maraya,

    C’est le décalage que j’ai le plus de mal à gérer. Mais effectivement la clé est de s’accepter.

    Bise ;)

  5. maraya

    28 décembre, 2009 à 10:11

    J’adore tes mots et les conseils de tes anges car c’est exactement ce qu’ils me disent…

    J’avoue que longtemps je prenais ma vision pour un calvaire car j’étais souvent le miroir des gens.. .je ne me contrôlais pas… comme si dans mon regards leur verité éclatait…de plus, ma vision du monde ayant changé, j’avoue que souvent je me sentais seule… et parfois encore aujourd’hui… le plus difficile c’est avec les gens qui nous sont proche… on change et eux reste dans leur illusion…

    et quand tu découvres qui tu es, le plus difficile est de t’accepter, d’accepter que tu n’es pas comme les autres et que tu ne pourras pas être là pour tous… mais simplement pour ceux qui viendront a toi..

    Merci ;-)

    Ps: j’ai pas eu ton mail ;-) mais je suppose que tu te doutes de quoi j’aimerais te parler ou que l’un de tes anges t’en a donné vent… ;-)

Consulter aussi

L’espace d’une vie

L’espace d’une vie tu retiendras que l’amour des autres est fondamental,…