Accueil Détente L’Amour de moi

L’Amour de moi

Commentaires fermés

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose une chanson d’un genre bien particulier. Personnellement j’adore les voix des Mediaeval Baebes, mais pas toutes leurs chansons.

Celle-ci, m’a fait sourire dès que je l’ai entendue. C’est du français, toutefois pas de notre époque alors ne vous étonnez pas de ne pas tout comprendre.

En tout cas je suis sure d’une chose, vous aimerez ou pas mais il n’y aura pas de demi-mesure.

Voici le texte tout de même:

L’amour de moi, s’y est enclose
Dedans un jolie jardinet
Ou croit la rose et le muguet
Y aussi fail le passerose

Ce jardin est belle et plaisant
Il est garni de toutes fleurs
On y prend son ebattement
Autant la nuit comme le jour

Helas il n’est si dous chose
Que de ce doux rossignolet
Qui chant au soir et au matinet
Quand il est las il se repose

Ce jardin est belle et plaisant
Il est garni de toutes fleurs
On y prend son ebattement
Autant la nuit comme le jour

Bonne journée à tous Clin doeil

Image de prévisualisation YouTube

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Détente
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Soleil de Minuit

    Perles de lune qui s’abattent sur ma tête, Roulent sur ma peau nue, rafraichisse…