Accueil Amour physique Les blocages de l’âme

Les blocages de l’âme

19

Les blocages de l'âme dans Amour physique 100109021032803575212602 

Bonjour à tous,

 » Pour toi, Amour, souffrance et violence sont très liés. Et tu as tendance à penser que tout le monde ne vit pas les choses ainsi. Tu as tort. Tous les maux de l’humanité peuvent se régler par la voie spirituelle, par la voie de l’Amour divin.

Tu n’es pas encore assez éveillée pour le savoir mais, il existe une voie royale qui permet d’accéder à la connaissance nécessaire pour apaiser n’importe quel mal-être. C’est bien la kundalini. Tu comprendras quand tu seras parvenue à maîtriser le serpent.

Soit dit en passant, pour l’heure tu te débrouilles assez bien en réalité. Les énergies ne se déchaînent pas contre toi et elles ne sont pas bloquées non plus. Elles circulent bien. Tu apprendras à les maîtriser », me disent Aphrodite et Séléné.

 » Tu sais le plus important en sexualité est de toujours se respecter soi-même. C’est ce que tu fais et tu as raison. Il faut laisser son âme être le guide de sa vie amoureuse et sexuelle. Pas l’ego. C’est de là que viennent les insatisfactions et les problèmes. »

Je vois oui. Il y a ce gars au travail, je le trouve sympa. Et en vérité il ne m’attire pas réellement. Mais je me disais que peut-être…

Je sais que je lui plais en plus puisqu’il s’est montré explicite. D’ailleurs avant ça je n’avais pas remarqué lol !

 » Pourquoi tu ne te rends jamais compte quand quelqu’un s’intéresse à toi ? », me demande Séléné.

Je ne sais pas, c’est vrai que tout le monde est toujours au courant avant moi. En même temps ils n’arrivent jamais avec des panneaux non plus.

 » Ton patron t’a invité à faire du jet ski et te faisais des compliments souvent. Dim te disait qu’il était content d’être avec toi et il y en a eu d’autres qui étaient tout aussi  » discrets « . Mais toi tu ne voyais rien. »

Certes, présenté comme ça c’est vrai que c’est même risible.

 » Je n’ai aucun intérêt à me moquer de toi. Mais reconnais que tu ne vois pas souvent qu’on s’intéresse à toi. Sauf dans un cas. »

Oui celui où je m’enfuis en courant. Depuis que je suis ado je ne supporte pas ce qu’émane les hommes qui ont simplement envie de coucher avec moi. Je ne supporte pas, c’est violent pour moi. Je me sens agréssée par le désir de ces hommes là où d’autres sont pourtant galvanisées. Ce n’est pas que je n’aime pas plaire, au contraire. Mais pas de cette façon-là. Ca ne passe pas.

 » Et quand le désir est plus doux, plus tendre, tu ne t’en rends pas compte. »

C’est vrai…

 » Et quand c’est toi qui t’intéresse à un homme ? »

C’est pas pareil, je n’ai pas de problème en général.

 » C’est vrai, si tu remarques un homme il te remarque aussi souvent. Pourquoi tu n’as pas la mémoire des visages Sylvie ? »

Parce que je suis myope, longtemps je ne portais pas mes lunettes alors j’ai dû m’habituer à ne pas distinguer les traits, non ? »

 » Non. D’autres sont myopes et n’ont jamais eu ce souci. Il t’es arrivée de prendre rendez-vous avec des hommes en comptant sur le fait que ce serait eux qui te reconnaîtraient. « 

Mdr ! Ca a toujours marché. De toutes façons ça n’a jamais été loin ensuite.

 » Justement. « 

Je n’ai aucune mémoire des visages, je le sais. On dit que ceux qui sont comme moi ne s’intéressent pas aux autres. Je ne suis pas du tout d’accord. Moi, je ne reconnais pas toujours les gens après une seule rencontre. Peu importe la durée d’ailleurs. Sauf si la personne me déplaît parce que je l’ai trouvée désagréable. Alors là je me souviens oui.

Quoiqu’il en soit, pour moi ce n’est pas le visage le plus important. Il m’est arrivé de trouver des hommes très beaux sans avoir envie  de sortir avec eux. Ce n’est pas ce qui importe pour moi, c’est tout.

D’ailleurs, ma perception de la beauté d’une personne change selon que je l’apprécie ou pas. Mais je crois qu’il n’y a pas que moi là.

 » En effet, c’est ce que vous nommez aimer. », me répond Séléné.

Oui, quand on aime les gens sont toujours beaux. On voit ce qu’ils dégagent c’est pour ça. Alors on voit leur vraie beauté. Quand on ne les aime pas par contre, on occulte cet élément-là. C’est comme si certains étaient dépourvus de toute beauté intérieure. C’est comme ça que je vois moi. Je me souviens d’Alexandra, je ne l’aimais pas, elle était méchante avec moi, sans raison. Eh bien elle avait un visage et un corp harmonieux. Mais elle était laide à mes yeux.

 » Alexandra ne t’aimait pas non plus. »

Je sais, je m’en suis rendue compte. Peu importe.

 » Tes énergies ne s’accordent pas avec celles de tout le monde. Mais tu t’en aperçois de mieux en mieux, alors tiens en compte. Ce sera mieux pour toi. Ne fais plus semblant les différences de vibrations d’un individu à l’autre »

Je vois.

 » Tu ressembles vraiment beaucoup à une enfant. Tu as compris tôt qu’un physique s’assume, et tu n’assumais pas le tien. Quand tu l’as assumé, tu as compris qu’il te fallait aussi assumer les regards. Et tu as mis du temps à cela, ou plutôt tu as pris ton temps.

Ensuite, tu as pris le temps de savoir ce que tu aimais. Ce qui est revenu très vite. Tu connais ton genre de sexualité et tu sais ce qui te va. C’est ce que tu respectes. Voilà en quoi tu ressembles à une enfant. Cette façon de penser, elle n’est pas adulte du tout. Les adultes foncent souvent tête baissée en matière de sexualité car ils ont oublié que leur Etre profond et leur désir réel priment sur tout le reste.

Mais pas toi, tu n’as jamais fait ça. Tu as toujours fait passer ton propre désir avant celui des autres et même avant bon nombre de considérations égotiques.

C’est cette attitude qui te permet aujourd’hui de ne pas avoir de blocage tout en sachant ce que tu veux sexuellement. C’est cette attitude qui te permet d’être libre.

Etre libre sexuellement ce n’est pas être capable de se saoûler avant d’aller se jeter dans les bras du premier inconnu venu.

Il faut être capable de regarder derrière soi et de sourire avec chaleur et bienveillance. Or, combien d’adultes pensent que Untel ou Untel était une erreur ?

Mais comment peut-il y avoir eu erreur là où il y avait consentement ? Si cet homme à ton travail te plaisait, tu l’aurais remarqué. Comme tu aurais remarqué les autres.

C’est pour cela que tu n’as pas la mémoire des visages ou que tu ne te rends pas compte quand un homme s’intéresse à toi, tu ne remarques que ceux qui pour une raison quelconque touchent ta fréquence vibratoire. Alors tu les aimes. Mais là encore tu as la faculté de réagir comme une enfant.

Au lieu d’imaginer ce que la relation pourrait donner, tu restes bien souvent dans ton innocence et tu choisis le présent. Parce que tu aimes au présent, dans un éternel présent. Tu vis l’instant et tant que tu trouves ton compte, tout va bien. Mais les adultes ne savent pas aimer au présent. Ce sont les enfants qui sont ainsi.

Les adultes calculent. Ils comptent, élaborent. Si tout va bien avec Untel alors… Ou encore, je ne fais que m’amuser avec Untel, de toutes façons il est clair qu’il ou elle n’a pas ce qu’il faut pour que cela devienne sérieux.

Ou bien, Untel est parfait(e) pour ce dont j’ai envie actuellement.

Toi tu ne penses pas comme ça. Tu es même choquée par ce que je te dis, n’est-ce pas Sylvie ? »

Ce n’est pas ma façon d’aborder des relations.

 » Parce que toi, tu aimes au présent. Sans te poser de question, tu aimes d’abord et tu regardes ensuite. Et si tu n’aimes pas, tu ne vas pas. Ce qui ne correspond pas à ce qui se passe autour de toi. D’où le fait que tu te sentes décalée ou que d’autres ne te comprennent pas.

Souvent les personnes comme toi se prennent des claques à n’en plus finir sur le plan affectif. Mais toi tu as une intuition très développée. Et puis tes Anges t’envoient des messages au sujet des gens que tu rencontres. Alors tu n’as jamais eu le coeur en miettes.

Tu as compris facilement que la maturité affective compte beaucoup dans les relations amoureuses.

Les personnes qui ne parviennent pas à vivre sereinement leur sexualité, à s’épanouir dedans, ont toutes un problème à ce niveau-là. Toutes. Mais ce souci-là peut avoir une origine profonde. C’est cette origine qu’il faut retrouver pour pouvoir dépasser le problème.

S’il est spirituel, ce qui est souvent le cas, il faut avoir la force et le courage d’ouvrir les yeux sur ce qui est enfoui en soi. S’il est dû à des traumatismes survenus dans l’enfance, il est possible de se faire aider. Mais même-là, une part du traumatisme est d’origine spirituelle.

Le cas le plus simple est celui de la personne qui n’assume pas ses désirs propres. Comme ton amie qui n’acceptait pas son homosexualité. Sa vie a changé le jour où elle a pris la décision de s’accepter.

Mais il y a des cas plus complexes et ceux-là sont une majorité. Certains aiment, se sentent aimés mais leurs relations sexuelles se passent mal. Ils ne comprennent pas et souvent s’en veulent.

Il faut recommencer, c’est le plus simple. », m’expliquent Aphrodite et Séléné.

Recommencer ?

 » Oui, il faut commencer par s’aimer soi-même, ensuite tu peux aimer l’autre et accepter son désir. Lorsque ce schéma n’est pas respecté, pourvu que la personne soit aussi sensible que toi, elle heurte son âme qui refuse d’accepter les marques d’Amour d’un individu autre.

Il faut recommencer, il faut d’abord s’aimer. Après seulement, l’âme accepte de recevoir des marques d’Amour étrangères. »

Merci à vous deux d’être venues me répondre.

 » Tu sais Sylvie, tu devrais toujours rester telle que tu es. »

Je vais essayer.

Bise à tous Clin doeil                

    

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

19 Commentaires

  1. heleneveil

    29 juin, 2018 à 11:25

    Bonjour Crystalia,
    Merci infiniment pour vos réponses, vous aidez tellement de personnes !!!
    Rien que de lire votre blog me redonne espoir quand je rentre dans mes cycles de vagues, je comprends qu’être très sensible n’est pas signe de nullité forcément mais que tous ces malaises soudains ont parfois des causes plus profondes et spirituelles à rechercher et comprendre.
    Merci merci merci pour tout le partage de connaissances !!!
    Patricia

  2. crystallia

    27 juin, 2018 à 18:18

    Bonjour,

    La méthode coué c’est un bon premier pas.

    Ou s’offrir des cadeaux pendant quelques temps pour prendre le pli.

    Oui je suis sérieuse.

    Ou noter tous les trucs bien qu’on réalise jour après jour dans un carnet…

    On peut aussi commencer par prendre le temps chaque jour de reconnaitre une de nos qualités sans la mettre en balance avec un de nos défauts.

    Ou alors on peut dessiner chaque jour quelque chose jusqu’à ce que l’on se voit progresser.

    S’investir dans un sport et se voir progresser.

    Il y a des tas de moyens d’aller vers la reconnaissance de soi et par-delà l’amour de soi.

    Bise ;)

  3. heleneveil

    27 juin, 2018 à 13:33

    Bonjour Crystalia,
    « Oui, il faut commencer par s’aimer soi-même, ensuite tu peux aimer l’autre et accepter son désir. Lorsque ce schéma n’est pas respecté, pourvu que la personne soit aussi sensible que toi, elle heurte son âme qui refuse d’accepter les marques d’Amour d’un individu autre. »

    Merci beaucoup pour ce message !
    Je cherche toujours comment m’aimer hélas ☺️. Mais je garde espoir. Bonne journée

  4. Carène

    11 janvier, 2016 à 1:13

    Hello !
    Depuis quelques temps, j’aime aussi de cette manière enfantine, sans calcul, au présent… et en effet, je me prends quelques claques… souvent parce que l’autre n’est pas prêt à recevoir un tel Amour…
    Comme je disais à un ami dernièrement, ça manque de copains dans ma cours de récré !!!
    Bises ;)

  5. crystallia

    11 janvier, 2016 à 1:03

    Coucou !

    Oui voilà poursuis !

    Bise ;)

  6. Eve

    11 janvier, 2016 à 0:55

    Coucou Sylvie,

    Je me trouvais tellement bizarre, mais plus maintenant. :-) Je n’ai pas pu m’enpêcher de rire en lisant: « Souvent les personnes comme toi se prennent des claques à n’en plus finir sur le plan affectif. » On dirait moi! En tout cas merci. Je pense que je vais m’accepter telle que je suis et que je vais tout recommencer. Mais que dis-je? Je vais poursuivre le travail déjà commencé… :-)
    Bises

  7. crystallia

    19 août, 2010 à 23:46

    Alors pour les Anges terrestres je ne sais pas.

    Pour l’article, non. Les échanges se font naturellement pour moi.

    Bise ;)

  8. WolfzMoon_NaCa

    19 août, 2010 à 23:38

    Vos échanges m’interpèlent à chaque fois, et là voir cet échange avec entre autre Séléné… ce prénom me parle beaucoup (enfin Sélène…)

    Allez j’arrête !!!

  9. WolfzMoon_NaCa

    19 août, 2010 à 23:36

    Je me demande si…

    Tous les anges terrestres sont « identiques » dans leur fonctionnement ?

    As-tu un article qui explique comment converser avec ses guides?

    Bises et merci pour ton partage ;)

Consulter aussi

La puissance de la Volonté

    Bonjour à tous, « Alors princesse tu commences à faire la part des choses ?…