Accueil Spiritualité Deux cerises rouges

Deux cerises rouges

2

Deux cerises rouges 100418124143803575854368 

Bonjour à tous,

Je sens que mes guides ne sont pas contents.

 » Nous sommes fiers de toi, toujours. Nous avons achevé un petit cycle onirique cette nuit. Il s’agissait de rêves durs et clairs, mais tu les as compris. »

Oui, c’était pour que je comprenne en quoi la perte de mon travail était une bonne chose pour moi. Il fallait que je comprenne pourquoi j’étais déçue.

 » Tout à fait. Et tu parfaitement compris, tu peux passer à autre chose. Aimes-tu les cerises Sylvie ? », me demande Lauviah.

Celles d’ici ou celles d’Europe ?

 » Celles que tu connais. »

Mdr ! J’aime les deux je pense.

 » Lesquelles tu préfères ? « 

Les cerises ne sont pas mes fruits préférés. Mais je dirai celles d’Europe. Surtout quand elles sont bien mûres, sinon elles ne sont pas terribles.

 » Les cerises rouges ? « 

Ce sont les pas terribles !

 » Elles manquent de sucre ? »

Oui ! Les fruits doivent être sucrés !

 » Surtout pour une gourmande qui adore le sucre. »

Oui !

 » Qu’évoquent les cerises pour toi ? « 

L’été, la gaîeté, la jeunesse et la liberté. Parce que j’en ai souvent mangé pendant les grandes vacances ou en tout cas au début quand j’étais enfant.

 » Et quand tu penses à tout cela, de quelle couleur sont les cerises que tu vois ? »

Elles sont rouges vifs…

 » Oui, elles sont d’un rouge vif et joyeux. Elles sont reliés par deux aussi, car tu aimais les porter en boucle d’oreilles. Les cerises pour toi évoquent une certaine insouciance. Mais cette même insouciance est une composante de ta personnalité.

Tu n’aimes pas l’idée que l’on puisse vivre une vie routinière et cadrée au millimètre. Tu ne comprends pas les gens qui s’épanouissent dans ce type de schéma car si tu as faim et que le repas est en train de cuire, tu es capable d’aller te chercher des biscuits. Sachant qu’ensuite tu n’auras plus faim, mais tu t’en moques.

Certains voient cela comme un manque de rigueur. Certains se font un devoir de s’appliquer une certaine discipline. Nous te connaissons assez pour savoir que cela ne te conviendrait pas. Nous ne te poussons pas dans un tel sens, tu es une personne spontanée.

Pourtant, tu peux être carrée. Tu ne te laisses pas souvent prendre au dépourvu au quotidien. Il n’en demeure pas moins, que lorsque que tu n’aimes pas ce que tu fais, tu ne t’investis pas. Et tu deviens expéditive, étourdie, tu ne donnes plus que le pire de toi-même.

Tu peux faire des efforts, à contre-coeur. Comme lorsque tu étais enfant, que tu devais aller à l’école alors que tu n’aimais pas ça.

Mais dans ces cas-là, tu as juste hâte que la corvée cesse.

Généralement, il n’est pas nécessaire contrairement à ce que vous croyez en majorité, d’aimer faire plusieurs choses. Une seule peut vous suffire. Encore faut-il savoir de quoi il s’agit.

On peut avoir conscience d’être attiré par la peinture sans forcément aimer peindre. C’est que quelque chose dans cet univers vous attire. Le plus souvent il s’agit de l’aspect créatif.

Quand vous creusez, vous réalisez que vous cherchez en fait un moyen de vous epxrimer, voire de vous libérer.

Ce qui te plaît dans l’écriture Sylvie c’est qu’elle te permet de t’exprimer. Mais nous voulions que tu te rendes compte que tu n’as pas réellement envie d’écrire des fictions. Donc nous t’avons demandé de reprendre un ancien projet.

L’idée était que tu comprennes que tu aimes surtout parler de ce qui te touche vraiment et de près. Ainsi, tu pouvais comprendre pourquoi cette idée de livre sur les rêves, parce que tu t’intéressais aux tiens.

C’est simple, tout ce que tu fais à un lien direct avec toi-même. Et c’est ce qui te convient le mieux. « 

Je veux te poser une question.

 » Oui ? »

Pourquoi je ne cesse de voir le livre de Doreen Virtue, la voie des artisans de lumière ?

 » Comment a-t-elle pris conscience du fait que les kilos superflus pouvaient représenter des bouées de secours pour certains ? »

Parce qu’elle a connu…

 » Oui. Comment as-tu su qu’il était important de parler de ton chemin publiquement et des expériences que tu faisais, de partager tes connaissances ? « 

 » Parce que quand je cherchais des explications sur les anges terrestres ou que je voulais partager sur des forums, ça ne se passait pas bien. Et quand je cherchais des explications à diverses capacités spirituelles ou tout simplement à ce que je vivais, je ne trouvais rien. Ou alors les sempiternels lieux communs débiles sur les enfants indigos. Ca j’ai trouvé par contre. Sans parler du fait que je ne me retrouvais pas dans les courants new age ou ésotériques. Alors j’ai voulu créer un site sur lequel je pourrais mettre tout ce que moi j’aurais voulu trouver ailleurs. Comme avec le livre pour les rêves. J’ai eu du mal à en trouver un qui traite aussi des rêves spirituels.

Or, il se trouve que c’est surtout ce type de rêves que je fais. »

Tu es loin d’être la première à réagir ainsi. L’immense majorité de ceux qui ont créé des sites, des objets, découverts certaines choses, étaient partis d’eux-mêmes ou de leur entourage. C’est souvent ainsi que naît le processus de création.

Vous pensez que ce serait bien si quelqu’un se décidait à, puis vous réalisez que vous pouvez être cette personne. Vous vous débrouillez pour combler vos propres besoins. 

Nous aimons voir à l’oeuvre ceux qui créent pour eux-mêmes en sachant que peut-être leur création pourra être utile à d’autres. Que vous composiez une simple chanson ou que vous mettiez au point un logiciel révolutionnaire.

Ce n’est pas ce qui importe, c’est l’implication, la motivation, ce qui vous pousse de l’intérieur et cet espoir qui naît alors en vous qui compte.

Quoi que vous puissiez faire. »

Merci Lauviah.   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

2 Commentaires

  1. crystallia

    18 mai, 2010 à 18:39

    Oui j’ai visité ton blog, toi-même tu crées. De jolies choses d’ailleurs.

    Bise ;)

  2. Lumière Créatrice

    18 mai, 2010 à 18:19

    Cet article me touche beaucoup… Il fait écho à de nombreuses pensées et questions qui me passent en ce moment par la tête… surtout ce passage: « Nous aimons voir à l’oeuvre ceux qui créent pour eux-mêmes en sachant que peut-être leur création pourra être utile à d’autres. ».

    Merci à toi Crystallia, et à Lauviah :)

Consulter aussi

La Martinique

  Bonjour à tous, Aujourd’hui j’ai été à la mer, sur une plage que j’aim…