Accueil Spiritualité Agis en ton âme et conscience

Agis en ton âme et conscience

19

Agis en ton âme et conscience 100601023254803576145433 

Bonjour à tous,

Roéchel me dit qu’il y a des personnes qui font le choix d’apprendre de manière différente de moi.

 » Tu en connais au moins une qui t’a avoué franchement ce qu’avait pu être ses pratiques pendant un bon moment. Tu ne lui as pas fermé ta porte, au contraire, tu l’as aidé chaque fois qu’elle te l’a demandé. »

J’ai vu cette fille Roéchel, je lui ai parlé mais je l’ai vue aussi. Elle m’a laissée la regarder et j’ai rencontré un être très proche d’elle. C’est un Ange sombre, il veille sur elle. Il m’a parlé d’elle aussi.

J’ai confiance en elle. Je sais qu’elle n’a pas emprunté le chemin que j’aurais suivi. Mais je la comprends.

 » Pourquoi ? »

Tant de force, de puissance, elle a voulu tester, voir, comprendre. Elle cherchait ses limites.

 » Toi aussi tu as ressenti ce besoin à un certain moment. Il n’y a rien que nous ferons jamais pour vous empêcher de vous connaître. Tu as voulu savoir de quoi tu étais capable, nous t’avons encadrée, mais laissé faire. Il arrive toujours un moment où vous ressentez le besoin de connaître votre champ de possibilité. Et lorsque vous vous apercevez qu’il est large, vous ne comprenez pas.

A la différence de toi, cette fille a commencé par rejeter la Lumière. Elle s’est tournée vers l’Ombre, a rejoint le genre de groupes que tu fuis ( sur Terre ). Puis, elle a opéré une volte face. Avant que tu ne l’aides à comprendre qu’elle a choisi le Milieu. Aujourd’hui elle a trouvé son équilibre spirituellement, elle a fait le choix d’accepter ce qui se présente à elle.

Pourquoi n’as-tu pas eu peur ? Tu n’as jamais craint qu’elle s’en prenne à toi.

 » Je l’aime bien, je n’ai pas eu de souci avec elle au contraire. Je ne me suis pas méfiée car je n’ai pas eu de raison de le faire. Je veux dire, je sais ce qui lui ait arrivé de faire. Chacun vit sa vie. En plus, je sais ce que ça fait de sentir que l’on peut aller très loin et d’avoir besoin de savoir jusqu’où.

 » Tu n’as pas été jusqu’à chercher à contacter des Démons pourtant. »

Non, au départ je n’aimais pas aller dans l’Ombre et pourtant vous étiez là. Ensuite, quand je me suis défait de mes préjugés et que j’ai donc compris qu’il ne tient qu’à soi de se sentir à l’aise partout, j’ai réalisé pleinement ma propre reliance.

C’est avec vous que je travaille et je sais pourquoi. Je ne crains pas l’Ombre. Je ne crains pas le bas astral non plus.

 » Mais toutes les personnes qui t’ont senti, qui connaissent tes vibrations, savent ce que tu émanes. »

De la Lumière !

 » Oui, comme te l’avait dit cette fille qui avait apprécié ta Lumière. Ou d’autres encore. Pourquoi tu ne fuis pas l’Ombre ma belle Sylvie ? « 

Pourquoi et qui fuirais-je ? Roéchel, je vais et je viens ici sur Terre et je rencontre des gens, je vis des choses. Je ne fuis pas.

Pourquoi fuirais-je l’Ombre ? Ce que je fuirais astralement je le retrouverai ici, sous une forme adaptée à notre belle Terre. J’ai déjà vu, tout le monde a déjà vu. Ce n’est pas dur.

Ce qu’il y a dans l’astral on peut le retrouver ici. Comment fuirais-je l’Ombre ? Il faudrait que je reste cloitrée dans ma petite chambre, sous la couette. Je ne vois pas d’autre façon.

 » Oui c’est vrai, tu as tout à fait compris. C’est pourquoi vous avez tendance à vous cacher derrière une certaine vision du bien et du mal. Mais les choses ne sont jamais tranchées en ce qui vous concerne. Il est facile de fustiger les agissements d’une personne pour se conduire de la même manière dès que l’occasion ou ce que vous appelez nécessité se présente.

Comme ces personnes qui ont mangé de la chair humaine quand ils se sont retrouvés coincés en haute montagne après un accident d’avion.

Cela est un exemple extrême, il y en a d’autres. Pourquoi mentir quand vous trompez quelqu’un ou quand tout simplement vous ne souhaitez pas venir en aide à votre prochain ?

Mais ce ne sont là que de petites choses, ce n’est pas grave. C’est ce que vous pensez souvent.

Par contre quand quelqu’un ment à grande échelle ou qu’il pille la veuve et l’orphelin, alors ça devient grave. Pourtant, voler c’est voler par exemple. Que tu aies volé 5€ à un riche ou toutes ses économies à une mère de famille qui trime pour s’en sortir, tu as commis un vol dans les deux cas.

Tu te demandes où je veux en venir, qu’est-ce qui fait que l’un de ces deux vols parait pire que l’autre ? »

La subjectivité. Mais c’est cette même subjectivité qui peut rendre le riche rancunier alors qu’il n’a perdu semble-t-il que 5€. Tout comme la mère de famille pourrait penser que le sort s’acharne sur elle.

 » Il n’y a pas de sort qui s’acharne sur vous, Sylvie. »

Je sais.

 » La subjectivité par contre, voilà qui peut vous empêcher de voir ce qui est réellement. Il faut parvenir à se placer au-delà, à apprécier les choses sans clivage pour les voir et les comprendre.

Dépasser certains points de vue est très difficile. Mais c’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’apprendre à voir avec le coeur. Et vous saurez toujours où vous en êtes et ce qui est bon pour vous.

C’est confortable de penser qu’il y a un bon et un mauvais côté. Ainsi vous pensez qu’il vous suffit de vous cantonner à certains principes afin de rester du bon côté et d’être bien avec vous-mêmes.

Mais que se passe-t-il le jour où vous franchissez la ligne ou mieux encore, le jour où vous vous apercevez que vous la modelez pour l’avancer ou la faire reculer vous-mêmes ?

Alors vous perdez l’estime que vous avez de vous-mêmes. Souvent vous ne souhaitez pas en arriver là cela dit. Vous préférez revoir tout votre système de valeur soit en vous radicalisant d’un côté, soit en vous éloignant de vous-mêmes ce qui est le plus courant.

Ton amie a eu le cran d’assumer tous ses actes. C’est une belle marque de courage, ce dont elle ne se rend pas bien compte. Elle voulait savoir qui elle était, elle a cherché. Elle a commis quelques erreurs au passage, mais elle les a payées je peux te le dire.

Tu as fait le choix de l’accepter comme elle est. Ce qu’avait fait une personne avant toi, sur le coup tu t’étais demandée pourquoi. Ma belle Sylvie, celui qui aime fait confiance, tu l’as compris. »

Merci Roéchel.

Bonne journée à tous Clin doeil             

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

19 Commentaires

  1. jasmintea

    4 juin, 2010 à 20:36

    Et bien Alice, ton monde doit être bien « déroutant » mais s’il te convient et te rend heureuse, c’est l’essentiel! :-)
    ….mais ça m’empêchera pas de dire ce que j’en pense: moi tant qu’on me laisse la parole, je m’exprime lol

    biz

  2. Shadiel

    4 juin, 2010 à 17:19

    Ah, mais je l’avais bien remarqué :)

  3. crystallia

    4 juin, 2010 à 12:14

    Oui effectivement. Je l’apprécie beaucoup.

    Bise ;)

  4. Shadiel

    4 juin, 2010 à 11:57

    Tu as rencontré « Uriel », sans indiscrétion? ;)

  5. crystallia

    3 juin, 2010 à 23:07

    Attends qu’il m’en vienne quelques unes en tête…

    Bise Rémy ;)

  6. rémy

    3 juin, 2010 à 23:05

    « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait »
    « Impossible n’est pas français »
    A la bataille de citation je gagne pour le moment :)

  7. crystallia

    3 juin, 2010 à 22:59

    Salut Jasmintea,

    Un jour, j’ai aperçu un lapin blanc et je l’ai suivi.

    Ce que j’ai pu découvrir ensuite ne ressemblait à rien de ce que j’aurais pu imaginer. Mais j’ai choisi d’accepter.

    Bise ;)

  8. jasmintea

    3 juin, 2010 à 21:25

    ça me fait toujours bizarre d’entendre un démon parler d’amour, eux qui ne ressentent rien: c’est vrai aimer c’est accepter l’autre tel qu’il est et lui faire confiance mais c’est aussi dire quand il déconne et d’agir avec lui comme un mirroir….
    par contre je suis d’accord avec toi (si, si, c’est possible) lorsque tu dis que ce qu’on voit dans l’astral on le rencontre sur terre: fuir l’ombre ce n’est pas possible même pour une personne d’inclinaison lumineuse et inversement mais l’accepter est autre chose: toute personne, même le plus grand sage a des parts d’ombre en lui, se laisser guider par elles c’est autre chose.
    un démon reste un démon ou guide sombre comme tu les nommes….mais toi même tu fais la distinction alors pourquoi la fais tu? si pour toi un guide est un guide qu’il soit lumineux ou sombre, pourquoi fais tu cette distinction?

    Crystallia/roéchel:  » La subjectivité par contre, voilà qui peut vous empêcher de voir ce qui est réellement. Il faut parvenir à se placer au-delà, à apprécier les choses sans clivage pour les voir et les comprendre. »

    c’est impossible, toi même tu as ta propre subjectivité, tu fais tes propres clivages: les gens que tu aimes et ceux que tu n’aimes pas, ce que tu aimes faire ou pas….rester objectif n’est pas possible car il y aura toujours des influences liés à ton groupe d’appartenance par exemple (tes amis)
    ….oui je sais c’est mon avis :-)

    biz

  9. crystallia

    3 juin, 2010 à 20:02

    Salut Céline,

    Je ne me suis jamais posée cette question non. Il y a eu des moments où je n’avais plus envie de vivre. Je trouvais que tout n’était que difficultés et souffrances.

    En ce moment, je suis plutôt contente d’être ici bas. Pourtant tout ne me paraît pas forcément beau et facile. Mais je suis heureuse d’être en vie.

    Alors, je te lis et je me pose la question. Je la pose même à mes guides lol. Ils me demandent de répondre seule.

    Je pense, que la vie vaut la peine d’être vécue. Il est possible de conaître quotidiennement de petites satisfactions, de recevoir des petits plaisirs.
    Des fois c’est sûr, on galère et quand on se projette à partir de ça, le tableau qui se dessine est plutôt sombre et décourageant.
    Mais il y a les petites, voire parfois les grosses, satisfactions aussi.

    Il m’est déjà arrivé d’avoir l’impression que les tuiles s’accumulaient sur ma pauvre tête, pas d’issue au tunnel, ce genre de choses. Eh bien même dans ce type de situation, il est possible de recevoir de petites satisfactions.

    Je pense, qu’il est inutile d’attendre quelque chose de la vie mais que par contre, on peut retirer beaucoup de tout ce qu’on vit et rencontre au quotidien. Ce sont souvent ces petites choses qui nous donent envie de faire, de créer, de donner.

    Et ensuite, nous recevons.

     » La vie est surtout ce que vous en faîtes. En elle-même elle ne sert à rien et en même temps, c’est l’outil ultime. »

    Lauviah.

    Bise Céline

  10. celine

    3 juin, 2010 à 19:44

    Coucou Sylvie,

    Question hors sujet à ton article…
    Malgré tout ce qui t’arrive avec le monde invisible, est-ce-que tu t’es déjà demandée ou bien te demandes-tu parfois à quoi ça sert de vivre ?
    Je me pose vraiment cette question par moment et je n’y trouve pas de réponse…pourquoi n’aurait-on pas le droit de faire marche arrière et de choisir de ne pas exister ?

Consulter aussi

Les enfants !!!

Bonjour à tous, La plus jeune de mes cousines est encore une petite fille et elle est en v…