Accueil Mes poèmes Qui suis-je pour juger mon frère ?

Qui suis-je pour juger mon frère ?

17

Qui suis-je pour juger mon frère ? dans Mes poèmes 100601023255803576145436 

 

Qui suis-je pour juger mon frère ?

Je suis celui qui n’a jamais failli,

Celui sur qui on peut compter en toute circonstance,

Celui sur lequel les autres membres de la famille peuvent se reposer.

Je ne suis pas le lâche, le fainéant,

Je ne suis pas celui qui fuit les responsabilités et ne voit que son intérêt.

Qui suis-je pour juger mon frère ?

Je suis celui qui reste là quand la maison s’écroule afin de porter secours aux blessés.

Je suis celui qui a le droit, parce que j’ai toujours été là.

Je suis celui qui est droit, celui qui sait ce qu’il a dans le coeur,

Je suis celui qui connaît la vie, l’Amour et la légèreté.

Je ne suis pas l’irréprochable, celui qui ne commet pas d’erreur.

Je ne suis pas celui qui ne connait pas de faille, n’a pas de faiblesse.

Mais je suis celui qui assume et qui s’assume.

Je suis celui qui sait admettre ses torts, celui qui se montre humble quand il n’a pas de raison de pavoiser.

Je suis celui qui est honnête et exigeant tant envers lui-même qu’envers les autres.

Je suis celui qui est juste parce que celui qui sait aimer,

Je suis celui qui croit en lui car sait de quoi il est capable,

Je suis celui qui travaille, celui qui nourrit sa famille,

Je suis celui qui prend le temps de vivre, celui qui sait se faire plaisir.

Je suis celui qui vit, tout simplement.

Je suis celui qui marche la tête haute et qui garde les yeux ouverts,

Je suis celui qui voit, qui entend et qui réfléchit,

Je ne suis pas celui qui s’emballe, qui juge à la hâte.

Je suis celui qui compare, qui évalue,

Je suis un Etre objectif.

Ce qui me donne le droit de juger mon frère, c’est mon Amour pour lui.

Ce qui fait qu’il me juge, c’est son mépris envers moi.

Ce qui fait que cela ne m’atteint pas, c’est ma foi en mon jugement,

Fruit de l’Homme que je suis.

Je ne suis pas le naïf qui pense pouvoir changer les autres ou le monde.

Je suis celui qui est lucide,

Celui qui sait que lorsque qu’un fruit est pourri,

Il faut l’ôter de la corbeille.

Sans prétendre jamais être celui qui est sage,

Je suis celui qui aime, qui réfléchit et qui par conséquent a une idée assez juste de ce qui est bon pour lui.

Crois-tu mon cher ami ?

Je suis celle qui aime, qui réfléchit et qui n’apprécie pas non plus les fruits pourris.

Je ne suis pas la naïve, l’humaniste qui pense que le fond de l’homme est bon et que c’est la société qui l’a corrompu.

Je suis celle qui pense que celui qui choisit une vie de braquages sait ce qu’il fait.

Je suis celle qui souffre, qui est peinée quand on la blesse et qui sait lire dans le coeur d’autrui.

Aussi mon ami je te le dis,

Si en ton frère tu ne vois qu’un sous-homme, un misérable insignifiant,

C’est que tu ne te vois pas moins minable, moins misérable, moins pitoyable.

Je connais ton frère comme je me connais.

Je sais ce dont il est capable et que tu ne ferais pas.

Je sais ce dont tu es capable et qu’il ne pourrait pas.

Je l’aime pourtant autant que toi,

Ce qui te permet de juger ton frère est ce qui lui permet de te juger,

C’est ce qui me permet de vous aimer tous les deux.

Je vais te dire la vérité,

Je ne pourrais vivre avec celui qui vole, celui qui ment, celui qui dans mon dos truande.

Mais je ne pourrais vivre non plus avec celui qui sait, celui qui connait, celui qui peut me regarder sans pour autant me voir.

Fils, celui qui juge son frère juge son père, juge sa mère, se juge lui-même.

Sois celui qui voit, parce qu’il sait voir.

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sous le sable

    Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …
  • Respire

    L’aube se lève ce fameux jour, Le soleil brille et les oiseaux s’envolent au l…
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Mes poèmes

17 Commentaires

  1. crystallia

    15 juin, 2010 à 11:39

    Merci à toi, ça me fait très plaisir.

    Bise ;)

  2. Guépard Serpentine

    15 juin, 2010 à 11:32

    Voilà, je cherchais un petit article pour le publier sur mon blog,
    parce que ça vaut vraiment le coup, celui-là je l’adore, je le publie, avec un petit link ^^ Enfin si tu es d’accord ^^

    Dernière publication sur GUEPARD SERPENTINE : Descente aux Enfers

  3. crystallia

    6 juin, 2010 à 19:38

    Lol ! Je vais aller directement sur Youtube.

    Bise Jasmintea ;)

  4. jasmintea

    6 juin, 2010 à 14:47

    et ben non c’est pas passé mdr

  5. jasmintea

    6 juin, 2010 à 14:45

    la musique de « mermaid », si ça (re) passe lol:

    biz

  6. jasmintea

    6 juin, 2010 à 14:42

    ….la musique de « mermaid », si ça passe:

    biz

  7. crystallia

    5 juin, 2010 à 22:15

    Je suis toujours flattée d’entendre que mes textes plaisent. Merci à toi.

    Bise ;)

Consulter aussi

Un hamac sur le balcon, ou autre chose…

  Bonjour à tous, Tout d’abord je tiens à remercier toutes les personnes qui on…