Accueil Petites histoires La petite fille triste

La petite fille triste

10

La petite fille triste dans Petites histoires 100601023255803576145442 

Bonjour à tous,

 » Ma chère Sylvie, je vais te raconter l’histoire d’une fillette triste qui un jour retrouva miraculeusement le sourire. A la fin de l’histoire, j’aimerais que tu me dises, ce que tu penses du comportement de ses proches », me propose la Déesse Artémis.

D’accord.

 » Il était une enfant au regard désespérant de tristesse. Autant sa soeur était la joie et la gaîeté même, autant cette petite fille, douce mais fragile et chétive, inspirait la pitié à tous ceux qui ne cherchaient pas purement et simplement à se détourner d’elle.

Pourtant, ceux qui prenaient la peine de lui parler savaient qu’il s’agissait d’un petit génie, une fillette très intelligente. Et dans son entourage, il y avait tout ce qui aurait normalement pu la stimuler.

Son père était un homme très cultivé, sa mère était une peintre de renommée, sa soeur si charmante et agréable possédait une bibliothèque très largement fournie et elle vivait dans une grande et belle ville riche d’une histoire complexe, à laquelle faisait honneur un merveilleux musée.

Mais la petite fille triste n’y avait jamais mis les pieds. Pas plus qu’elle ne s’était jamais intéressée aux livres de sa soeur ou qu’elle ne prenait plaisir à discuter avec ses parents.

Ceux-ci d’ailleurs, se trouvaient bien embarassés par une enfant pareille. Ils avaient tenté de lui offrir des jouets, de faire en sorte qu’elle rencontre un maximum d’enfants de son âge. Rien n’y faisait, elle restait triste.

Pire, elle se détournait très rapidement de tout ce qui lui était proposé.

Jusqu’au jour où sa mère remarqua, qu’elle s’amusait avec un jeune chien errant qui l’avait suivi depuis la ville jusque dans leur quartier excentré. Pour la première fois depuis des années, elle voyait sa fille rire et sourire.

L’animal fut immédiatement adopté. Les parents de la petite fille triste étaient trop heureux de la voir afficher autre chose que ce regard déchirant qu’elle leur avait adressé tant d’années durant.

Sa soeur en revanche, si elle avait été contente au départ, avait rapidement changé de comportement. D’une part, le chien qui semblait avoir conquis la famille entière, ne s’intéressait guère à elle. Pourtant, elle avait bien tenté de l’attirer et de jouer avec lui. Mais il se détournait toujours au bout de quelques secondes.

Ensuite, depuis que sa soeur souriait, les gens s’étaient mis à la regarder, à remarquer ses jolis traits et sa grâce naturelle. Les gens voyaient ses yeux vifs et rieurs et prenaient plaisir à redécouvrir son incroyable intelligence.

L’autre soeur, celle qui avait toujours été vive et enjouée, commençait à éprouver un sentiment nouveau pour elle, la jalousie.

Ce fut leur mère qui s’en rendit compte la première, en voyant les regards furieux que la petite lançait en direction du malheureux chien. Elle ne dit rien, pensant sans doute que sa cadette se calmerait d’elle-même. Après tout, c’étaient là des querelles enfantines. Et puis tous pouvaient voir que si l’une avait l’intelligence, l’autre était dotée d’une beauté rare.

Car si la petite fille autrefois triste était jolie et grâcieuse, sa soeur faisait l’effet d’un diamant resplendissant lorsqu’elle apparaissait quelque part. Ce qu’elle semblait avoir oublié malgré tous les compliments qu’elle recevait à longueur de journée.

Elle ne voyait plus qu’une chose, sa soeur aînée attirait désormais autant de regards qu’elle. Et puis cet esprit brillant qu’elle avait, était-elle obligée de le mettre en avant si souvent ?

Après avoir haï le chien, la cadette se mit à détester sa soeur. Leur père, qui appréciait la logique imparable et la vivacité de son aînée, n’était pas dupe. Il voyait la rivalité monter entre ses deux enfants, qu’il aimait de manière égale.

Il décida d’offrir un chien, de race, à sa cadette. Rien à voir avec le minable bâtard de sa soeur. Son épouse approuva cette décision et lorsque la petite reçut ce présent, elle fut folle de joie.

La petite fille autrefois triste ne dit rien. Toutefois son visage prit une drôle d’expression. Elle regarda chacun de ses parents tour à tour et ils se sentirent à la fois nus et misérables. Ils comprirent pourquoi toutes ces années durant elle avait été triste et décidèrent de concert de l’envoyer vivre avec son chien, chez ses grands-parents maternels.

Loin de sa famille, elle ne redevint pas triste. Au contraire, elle grandit et s’épanouit dans l’intelligence et la grâce qui la caractérisait. Ses parents ne parvenaient toujours pas à soutenir son incroyable regard et avec le temps, ils n’étaient plus les seuls. Sa soeur, dont la beauté s’était accrue avec les années, quand elle se voyaient, ne parvenait plus non plus à la regarder en face.

Peu importe. Elle était définitivement heureuse et le resta toute sa vie. »

D’accord, je ne suis pas certaine d’avoir tout saisi Artémis…

 » Que penses-tu de la réaction de ses proches ? »

Je pense que mes propres parents auraient tenté de désamorcer une bombe pareille eux aussi. Ils n’aimaient pas non plus que l’on éprouve de la jalousie.

En l’occurence, je pense, qu’ils n’ont pas supporté qu’elle leur fasse savoir qu’elle les voyait tels qu’ils étaient. Pareil pour sa soeur à la beauté immense à la fin.

 » Tu vois que tu as compris. Toutefois, que dit la dernière phrase de l’histoire ? »

Qu’elle était heureuse malgré tout.

 » Qu’est-ce qui la rendait triste ? »

Elle se cachait.

 » Bien. Pourquoi ce nouveau sondage ma belle guerrière ? »

Par curisosité.

 » Tu es sure ? C’est moi qui te l’ai inspirée. Tu regarderas les réponses choisies au fil du temps. »

Ah, alors merci Artémis.

Bise à tous Clin doeil 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les gâteaux moelleux des jours pluvieux

    Bonjour à tous, « Tu as fini de manger des M et Ms ? », me demande S…
  • Une simple histoire

    Bonjour à tous, « Puis-je te raconter une histoire ? », me propose S…
  • Calme et équilibre

    Bonjour à tous, « Je te raconte une petite histoire ? », me propose …
Charger d'autres écrits dans Petites histoires

10 Commentaires

  1. eloa

    24 novembre, 2014 à 9:38

    bravo c’est hypert bien!!!!! avec ma mère on adore le feé bise

  2. crystallia

    18 juin, 2010 à 0:30

    Merci à toi, et à Artémis qui m’a conté cette jolie histoire.

    Bise ;)

  3. Mirage

    17 juin, 2010 à 23:53

    Superbe cette histoire Crystallia et merci a Maraya de nous developper cette petite histoire.

  4. crystallia

    15 juin, 2010 à 23:20

    Tu as commencé par ce qui pour toi était le plus évident.

    Bise ;)

  5. Maraya

    15 juin, 2010 à 19:39

    LOL Rémy elle a bien raison car une explication simple et courante aurait été! On ne peux être bien qu en vivant et acceptons qui nous sommes au grand jour sans se cacher ;-)

    Mince! ;-) il faut tjs que je commence par le plus complique ;-)

    LOL

    Bises a vous deux!

  6. crystallia

    15 juin, 2010 à 18:14

    Lol Rémy, ce qui compte vraiment c’est la manière dont cette histoire résonne en toi.
    Alors qu’elle t’interpelle est déjà une excellente chose.

    Bise ;)

  7. rémy

    15 juin, 2010 à 18:08

    HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!
    Là ce devient carrément profond c’t’ histoire. :)
    Pour que je comprenne autant de chose… j’ose pas y penser :D
    En tout cas merci pour le commentaire de texte. Je ferais mieux pour la prochaine histoire :)

  8. crystallia

    15 juin, 2010 à 18:04

    Magnifique explication !

    Merci ma biche :)

    Bise à vous deux ;)

  9. Maraya

    15 juin, 2010 à 17:49

    Rémy,
    Cette petite fille était triste des apparences trompeuse… le chien l’a aimé comme elle était, il était simple et ne lui demandait pas plus que de l’amour et d’être elle même…
    Ces parents et sa soeur ne cessait de la juger la pousser à faire des choses qu’elles ne souhaitaient pas et quand elle est devenu elle même, ils ont été heureux, puis jaloux.

    Le fait de mettre en avant la petite soeur afin de les égalisées était une erreur car les deux étaient belle à leur manière mais les parents sont restés sur la peur de ce que les gens pouvaient penser et sur l’illusion de l’amour visuel… plutôt que d’encourager la fille différente et de confronter la petite soeur à simplement se réjouir!… alors la petite leur a fait voir qui ils étaient vraiment et l’erreur qu’ils avaient tous commis… elle les a confronter au regard du jugement de l’âme…

    Mais la petite fille avait trouvé cette amour en elle grâce à ce simple mais merveilleux petit chien et donc elle ne craignait plus le monde et l’aimait car elle s’aimait tel qu’elle était… mais eux sont restée sur leurs propres visages qu’elle avait fait refléter à travers le regard de son âme… cette petite fille c’est nous…

    Bises et belle soirée

  10. rémy

    15 juin, 2010 à 17:15

    Oui alors là j’aimerais bien avoir une séance d’explication par ce que là je comprends pas.
    Mise à part le fait que la petite fille triste est différente de sa famille. Elle n’a pas les mêmes centre d’intérêts. Je vois pas bien le truc avec sa famille qui visiblement ne l’a pas empêcher d’avoir son chien et ne l’a jamais blamée.
    Bon je veux bien qu’on puisse considérer qu’ils n’aient pas fait trop d’effort pour s’intéresser à elle et que l’histoire du chien révèle çà.

    Une explication svp :)

Consulter aussi

Intolérance à l’environnement

Bonjour à tous, « Tu n’as pas mal à la tête pour l’instant ? &…