Après la mort

6

Après la mort dans Depuis l'entre-deux 100601023253803576145422

Bonjour à tous,

Voulez-vous savoir ce qui se passe après la mort ?

 » Et toi ma belle Sylvie, tu veux savoir ? », me demande Lauviah.

Pourquoi pas.

 » Tu n’es pas pétrie de peur, ou de certitudes déjà établies sur le sujet ? »

J’en ai une, je sais que vous viendrez me chercher, parce que je l’ai vu !

 » Oui c’est vrai. Tu te posais des questions sur ton avenir immédiat, alors ton âme t’a montré ton propre chemin de vie. Ce rêve ressemblait à un cauchemar au départ, mais la fin était douce n’est-ce pas ?

Au bout du chemin, ensoleillé et enjolivé d’un bel arc-en-ciel, trois d’entre nous sommes descendus te chercher. Tu as compris le message, c’était simple. Mais ensuite, tu as été ramenée sur le chemin, parce que ton existence n’est pas finie ma belle enfant. »

Oui ! Lol !

 » Donc tu ne crains pas la mort parce que tu sais que nous viendrons te chercher quand le moment sera venu de quitter ton corps ? »

C’est exactement ça.

 » Et où te conduirons-nous ? »

Dans une dimension d’entre incarnation, pour que je puisse revoir ma vie à la lumière de mes objectifs initiaux.

 » Que penses-tu de l’idée ? »

Je pense que certains doivent avoir envie de disparaître à ce moment-là. D’après ce que je peux conclure de mes propres excursions dans les dimensions d’entre-incarnation, ce moment s’il a bien lieu n’est pas réjouissant pour tout le monde.

 » Penses-tu qu’il ait lieu ? »

Je pense que d’une manière ou d’une autre on est amené à se souvenir de ce qu’on voulait oui. Je sais qu’on émet des souhaits avant de venir. On table même sur certaines rencontres. Mais nous juge-t-on nous-mêmes…

Oui, je suis sure que oui. Parce que cela ressemble bien à un comportement humain lol !

 » Après la mort, l’ego ne disparaît pas comme par enchantement. Nous allons te parler des âmes errantes, de ceux qui s’égarent ou qui refusent leur décès.

Toutes ces âmes que tu ne perçois pas car elles ne viennent pas à toi. Tu n’es pas un passeur d’âmes. Pour voir des âmes, tu dois te rendre dans l’astral. Tu peux le faire, mais tu ne le fais pas souvent. »

Je n’aime pas ces âmes-là, je n’aime pas leurs vibrations, je n’aime pas qu’elle soient si floues et moches, je ne les aime pas par contre j’admire les passeurs d’âmes. Si j’étais à leur place, chaque fois que je croiserais une de ces âmes, je la renverrai d’office à la Source.

 » Vraiment ma belle enfant ? »

Pourquoi ris-tu !

 » Tu as peur de ces âmes et de leur aspect effrayant. C’est parce que tu es habituée à nos fréquences toujours douces et élevées. C’est pour la même raison que tu ne te sentais pas à l’aise dans l’ombre au départ.

Mais vois, pour ces âmes, après la mort a commencé l’errance. Il n’y a pas eu de revue. Voilà pourquoi, il est extrêmement difficile de décrire avec précision le parcours général des âmes après le décès. Il y a tant de possibilités. Nous viendrons te chercher, mais d’autres ne verront pas leur guide etc…

Il est rassurant de penser que de toutes façons, tout est clair dans vos têtes. Comme toi actuellement, qui ne pense pas un instant que les choses ne se passent pas comme vues. »

Qu’est-ce que tu veux dire ? Je n’ai pas l’intention de devenir l’une de ces âmes. Pourquoi tu me dis ça ?

 » Ma chère enfant, personne ne l’envisage jamais. Sylvie, il n’y a pas de revue, ce n’est pas nécessaire. Vous savez souvent avant de mourir. C’est pour cela que beaucoup de personnes en vieillissant ou quand l’issue de la maladie ne fait plus de doute, commencent à avoir peur de la mort, parfois de manière irrationnelle.

Au fond de vous, vous savez précisément si vous êtes satisfait de la façon dont vous avez mené votre vie. Car c’est cela qui importe, la façon dont vous avez mené votre vie davantage que ce que vous en avez fait.

Tu serais surprise de découvrir en ton être la force de cette réalité. Mais je ne te le souhaite pas.

Tu vois, parfois il est trop tôt pour réaliser certains objectifs. Parfois, vous n’en avez pas réellement les moyens ou alors la Source se manifeste en vous et fait que votre choix de vie initiale est remis en cause. Vous avez droit à une nouvelle possibilité. Cela arrive plus souvent que rarement.

Mais ce n’est pas ce qui importe. Ce qui compte c’est votre sincérité envers vos propres sentiments, envers vous-mêmes et ensuite seulement, envers les autres.

La façon dont vous avez mené votre existence, détermine le parcours qui s’ouvrira devant vous quand vous quitterez ce plan.

Tu saisis la nuance ? »

Je pense oui, merci Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconnexion !

    Bonjour à tous, Alors le chien d’Astaroth m’a demandé d’écrire quelques …
  • Âme à naitre

    Bonjour à tous, C’est qui cette petite fille aux yeux verts, Elédahiel ? Elle n&rsqu…
  • Âme sage

    Bonjour à tous, Cette semaine on se promène à Anse Bertrand. J’ai ramené plein de ph…
Charger d'autres écrits dans Depuis l'entre-deux

6 Commentaires

  1. crystallia

    21 juin, 2010 à 20:45

    Moi aussi j’aime sentir la présence de ma grand-mère. Elle a fait le choix de veiller sur moi donc je peux entrer en contact avec elle.

    Par contre, j’ai également dû laisser aller les autres membres de ma famille.

    Bise ;)

  2. jasmintea

    21 juin, 2010 à 19:21

    bien sûr! et je comprends tout à fait qu’elle veuille être en paix: je l’aime et c’est elle qui décide de ce qu’elle veut faire (d’ailleurs je ne sollicite pas les gens que j’aime et qui sont là haut…., je parle parfois avec eux comme je parle à mes guides). Je les aime et je souhaite de tout mon coeur ce qu’il y a de mieux pour eux même si ça doit me faire souffrir…

    biz

  3. crystallia

    21 juin, 2010 à 12:32

    Oui je pense aussi que nos actions peuvent aider les défunts. Mais je comprends que ta grand-mère veuille que vous viviez vos vies aussi.

    Bise ;)

  4. jasmintea

    21 juin, 2010 à 12:25

    j’ai « vu » l’évolution d’une de mes grand mère et je sais qu’elle a dû faire un cheminement sur elle même avant d’accéder à la lumière: je le sens au fond de mon coeur mais elle me la aussi montrer dans mes rêves. Je sais qu’elle ne veut pas trop qu’on l’embête, dans le sens elle veut qu’on continue notre vie et qu’elle veut être en paix. Je pense également que les actions qu’on peut mener sur terre (en rapport avec elle) peuvent également aider à leur évolution là haut et que nos guérison personnelles les aident également nos défunts à guérrir.

    biz

  5. crystallia

    21 juin, 2010 à 11:09

    Peut-être oui, elles peuvent nous montrer qu’elles sont encore là.

    Bise ;)

  6. jasmintea

    21 juin, 2010 à 9:43

    Alors là je suis à fond d’accord! surtout lorsqu’il est dit que ce qui compte est « la sincérité envers vos propres sentiments, envers vous même et ensuite envers les autres. »
    Par contre je crois sincèrement qu’au début les âmes des défunts interagissent avec celles des âmes incarnées: elles peuvent ressentir l’Amour par exemple ou nous montrer qu’elles sont perdus aussi, nous demander de prier pour elles (lorsqu’elles sont perdues, mais là l’Amour intervient aussi: ils ont besoin de savoir ce qu’est cet Lumière…

    Biz

Consulter aussi

Félicité

  Je me réveille, au son des petits pas et des rires cristallins, Une douce matinée s’anno…