Le manque

9

Le manque 100704012801803576342753 

Bonjour à tous,

Je ne me sens pas bien tout à coup. Je viens de dire à Sophie le contraire pourtant. Mais je le pensais quand je lui ai dit que j’étais de bonne humeur, c’est là soudainement que je prends conscience que certaines choses me manquent et que cela pèse sur mon coeur.

Je n’aime pas ça.

 » Alors tu t’agites ma belle enfant. », me dit Lauviah, sous le regard de Marie.

Oui, je n’aime pas ce sentiment, je voudrais juste m’en débarrasser.

 » Qu’est-ce qui te manque ? »

C’est Marseille. Je n’arrête pas d’avoir des flashs de cette fichue ville. J’ai pourtant décidé de suivre votre conseil et de faire un album scrap avec les photos des trois dernières années qui me restent. Mais ça n’a pas l’air de suffire.

Alors moi je veux évacuer ce sentiment parce qu’il me gêne. Tu n’as rien à me suggérer ? Ou mieux tu peux peut-être m’aider ?

 » Je vais t’aider moi. », répond Marie,  » Es-tu sure que Marseille te manque tant ? »

Oui ! Je repense souvent à certains endroits, ces pensées arrivent sous forme de flashs en plus !

 » Es-tu triste alors ? »

Non, je suis triste maintenant là.

 » Mais comment es-tu sur le moment ? »

Ca va, ça me fait sourire. Je ne trouve pas les flashs désagrables. Mais c’est ce drôle de sentiment qui me gêne.

 » C’est de la nostalgie que tu éprouves, pas du manque. Laisse venir, tu évacueras sans le moindre effort. Car sache que c’est parce que tu tentes de comprendre ces flashs que tu es triste maintenant. Laisse-les venir et repartir. Tu en as même d’Aix-en-Provence alors que tu n’aimais pas cette ville. Laisse venir, ce n’est pas Marseille qui te manque. C’est ton âme qui t’aide à faire le travail que ta soeur ne fait pas.

Votre expulsion est toujours un choc vivace à ses yeux. Elle en parle avec honte pour un ensemble de raisons qui t’échappent, car tu n’es pas elle.

Mais ce n’est pas ton cas. Tu pourrais retourner vivre à Marseille demain sans la moindre gêne. Laisse les choses se faire. Cette nostalgie disparaîtra comme elle est venue si tu laisses les flashs arriver et repartir.

Tu sais Sylvie, l’âme est plus proche de l’esprit conscient que vous ne le pensez. Ce n’est pas pour rien que le temps peut apaiser les blessures. Car le temps n’existe pas réellement, en revanche, les douleurs et traumatismes passent.

Tu vois, nous parlons et tu te sens déjà mieux. Comprends, pour pouvoir apprécier le présent et préparer le futur, il faut avoir su se défaire des blessures passées.

C’est toujours un gros travail, quelles que puissent être vos histoires personnelles. Laisse les choses se faire. Et un jour, tu repenseras à ces flashs et tu réaliseras la portée de ce que je viens de te dire. »

Merci Marie, et merci Lauviah et tous ceux que je sens proches de moi !

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

9 Commentaires

  1. Dalinda

    8 juillet, 2010 à 8:25

    Chere Celine, je ne connais pas ton histoire, mais je te confirme la Lumiere est en toi et autour de toi. Tu dois te concentrer sur la Lumiere et l’Amour et tu reussiras a depasser toutes experiences traumatisantes. N’accorde aucune importance, valeur, interet aux « mauvaises entites » car dans le cas contraire tu les attirerais. En te rejouissant pour les autres tu attires l’Energie d’Abondance (et de Transformation) et l’aide dont tu as besoin.
    Bises

  2. celine

    7 juillet, 2010 à 20:36

    Merci Dalinda pour tes conseils… :)

    C’est la première fois que tu me lis ou bien est-ce-que tu m’avais déjà lu auparavant ?
    Je ne crois pas que tu connaisses mon histoire, mais vaut mieux ne pas la savoir, elle n’est pas super…
    C’est juste que quand je lis les articles de Sylvie ou des autres personnes, et bien je vois bien que j’ai beaucoup plus de mauvaises entités autour de moi que de bonnes (donc j’ai souvent le cafard quand je lis qu’il y a plein d’anges autour de vous). C’est tout !

    Bisous Céline

  3. Dalinda

    7 juillet, 2010 à 8:56

    Tu es sur la bonne voie Celine, ce que tu ecris le confirme d’autant plus.
    Excellent Sylvie! Lol… je me permets d’ajouter un commentaire car lorsque j’ai « lu » Celine hier soir, cela m’a bouleverse. Et ces mots sont revenus ce matin…
    Sois patiente Celine, peut-etre plus ouverte et receptive a la Source en acceptant l’aide qui t’est envoyee. Tu es sur la bonne voie, ta demarche le confirme.
    Faire le deuil du passe est une etape essentielle, parfois longue et difficile, tout depend de tes experiences et de la maniere dont tu les as recues et vecues.
    Parfois on pense avoir fait le necessaire, et puis « on se retourne » pour realiser que le passe nous hante toujours. Les emotions notamment! J’ai fait ce constat pas plus tard que la semaine derniere…
    Tu peux essayer cette technique : visualise « ces traumas » (observe attentivement chaque experience et la maniere dont tu as reagi), ensuite tu dois eprouver completement l’emotion que cela a suscite en toi. Il faut revivre et eprouver pour mieux laisser-aller et guerir, autant de fois que necessaire (« visualize, feel & experience again, then release, let go and move on »). Tu peux egalement envoyer de l’Amour a la part en toi qui a vecu ce traumatisme (a 15 ans…). Puis detache-toi du resultat et de ces blessures. Cela viendra naturellement lorsque tu seras prete. Ne t’inquiete pas, tes Guides sont la, a tes cotes pour alleger ta peine, pour t’aider et te guider.
    Le poeme de Hafiz que j’ai ecrit au tout debut, le 1er, est ma Lumiere, mon Mantra dans les moments difficiles. Tu peux te reciter un poeme (ou fredonner une chanson) qui va te faire du bien et te remonter le moral (lift you up!) et t’aider dans la transition. Un texte, des mots qui resonnent avec ton coeur et ton ame (de maniere positive, evite les paroles tristes).
    Bises a vous toutes

  4. crystallia

    6 juillet, 2010 à 22:27

    Salut Céline,

    Si la montagne ne vient pas à Mahomet, Mahomet ira à la montagne.

    Bise ;)

  5. celine

    6 juillet, 2010 à 20:51

    Coucou Sylvie !

    Ah le mal-être…cette sensation ne devrait pas exister…

    Dans ton article, quand Marie dit :  » pour pouvoir apprécier le présent et préparer le futur, il faut avoir su se défaire des blessures passées « , et bien ça fait drôle de lire ça parce que j’ai l’impression que tout le monde avance sauf moi, tout le monde finit un jour ou l’autre par oublier ou accepter ses blessures du passé, et avance…toi tu avances, les autres avancent…
    Est-ce-qu’un jour je pourrais dire que j’accepte ou oublie les blessures du passé, sachant que mes histoires de démons sont là depuis mes 15 ans.
    J’aimerais avoir un obstacle, le franchir et passer à autre chose ; je suis toujours en plein dans l’obstacle…
    Comment fait-on à ce moment là quand les blessures appartiennent au passé et continuent dans le présent ? est-ce-que ça veut dire qu’on ne pourra alors jamais préparer le futur ?
    J’ai l’impression d’être toujours sur la case départ (ah non je suis sur la 1ère case grâce à toi lol).

    C’était la petite réflexion du soir lol

    bisous céline

  6. crystallia

    6 juillet, 2010 à 16:45

    Ma biche,

    Non, tu n’avais pas tout faux lol.

    Je vais t’envoyer un mail.

    Bise ;)

  7. crystallia

    6 juillet, 2010 à 16:39

    Merci Dalinda, pour tes mots et pour ces deux très beaux poêmes.

    Bise à toi ;)

  8. Maraya

    6 juillet, 2010 à 16:38

    Re,
    Ben… lol comme quoi… j’avais pas tout faux;-) rhaaa faut que ma confiance me tienne par le bout du nez!!! ;-)

    Ce ne sont pas des souffrences mais une sorte d’épuration du passé… pour passer à autre chose dans la vie, il faut savoir regarder le passé dans l’amour… car porter des vieux trucs c’est pas cool ;-) t’inquiète j’ai aussi cela!!! soudain, cela te prends et tu comprends pas… mais faut pas chercher… c’est notre âme qui fait le ménage… il faut simplement prendre dans le coeur.

    Bises ma belle ;-)

  9. Dalinda

    6 juillet, 2010 à 10:20

    Je comprends aujourd’hui en te lisant pourquoi hier soir alors que je priais pour envoyer Amour, Lumiere et benedictions sur chaque creature, ton nom s’est presente… over and over!
    « Ne prends pas sur toi les souffrances des autres, ne sois pas une eponge, laisse-aller! »
    Je suis egalement ce conseil!!! Lol

    Un petit passage d’un poeme de Hafiz pour ton merveilleux coeur…

    « I wish I could show you,
    When you are lonely or in darkness,
    The Astonishing Light of your Own Being. »

    Et puis un autre…

    « I once asked a bird,
    How is it that you fly in this gravity of darkness?
    She responded,
    Love lifts Me. »

    Je te salue Belle Deesse…

Consulter aussi

Les jolies idées

Bonjour à tous, De temps en temps une jolie idée me traverse l’esprit, comme partir …