Accueil Mes poèmes Aime-toi toi-même

Aime-toi toi-même

Commentaires fermés

Aime-toi toi-même dans Mes poèmes 100923032954803576804350 

 

Dans l’obscurité je te vois te perdre à force d’errances et de remaniements infructueux,
Pourquoi ne parviens-tu pas à comprendre qu’à force de tant d’exigences égotiques,
Tant d’appréciations tronquées car issues d’un esprit étroit, étriqué,
Tu finiras par te couler ?

Aime-toi toi-même,
C’est tout ce dont tu as besoin pour être enfin serein,
Pour te sentir en paix.

Le voyage n’est qu’une illusion, nulle étape, nul apprentissage, nulle contrainte,
Tout existe ici et maintenant,
Si tu aimes c’est que tu es aimé,
Voilà la seule réalité.

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sous le sable

    Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …
  • Respire

    L’aube se lève ce fameux jour, Le soleil brille et les oiseaux s’envolent au l…
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Mes poèmes
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Un sol sain et stable

Bonjour à tous, « Finalement tu as compris pourquoi nous ne t’encouragion…