Accueil Spiritualité L’humiliation

L’humiliation

10

L'humiliation 101116024649803577125641 

 

Bonjour à tous,

Peut-être connaissez-vous cette charmante légende urbaine, un homme rentre chez lui un soir et trouve sa femme au lit avec son amant.

Loin de s’énerver pourtant, il invite le couple adultère à se rhabiller et à le rejoindre au salon, avec calme et courtoisie.

Les deux amants, gênés, ne savent plus trop quoi penser. Mais constatant que le mari bafoué ne s’énerve pas, ils chosissent de le rejoindre.

Là, le mari leur pose quelques questions, toujours avce courtoisie. Il souhaite savoir comment ils se sont connus, depuis quand dure leur liaison.

Puis au bout d’un moment, il demande à l’amant de sa femme s’il a de l’argent sur lui. L’homme est étonné mais il vérifie et trouve un billet de 20€. Le mari lui demande de les lui donner et il s’exécute sans sourciller avant de prendre congé.

Le couple légitime se retrouve alors seul et l’épouse infidèle craint soudain que son conjoint ne s’énerve contre elle. Il n’en est rien, au lieu de cela il se contente d’aller chercher un cadre à photo et il y insère le billet qu’il accroche ensuite dans le salon, bien en vu.

Son épouse est surprise, mais voyant qu’il ne lui fait toujours pas le moindre reproche, elle laisse faire. 

Quinze jours plus tard, il suggère d’inviter du monde. Elle accepte.

Lorsque les invités, des amis très proches, arrivent ils ne manquent pas de remarquer ce billet exposé au mur. Si bien que c’est très rapidement que l’un d’eux demande ce que cet argent peut bien représenter pour avoir été ainsi accroché.

Et alors l’époux trompé tient sa vengeance. Il répond avec décontraction que c’est simplement le prix d’une partie de jambes en l’air avec sa femme.

J’ai entendu plusieurs versions de cette histoire qui naturellement est arrivé à l’amie d’un proche à chaque fois, c’est ça les legendes urbaines lol. 

Mais celle-ci est réaliste et cruelle. C’est ce qui la rend terrible je trouve. Il m’est déjà arrivé de vouloir humilier des tiers, car j’avais l’impression d’avoir été moi-même humiliée et que je ne voulais pas rester là-dessus. Puis ça passe.

Je n’aurais jamais osé faire un coup pareil à quelqu’un, je me serais énervée tout de suite moi à la place du mari lol !

« Tu serais restée fâchée un bon moment, puis tu aurais été dégoûtée au point de mettre un terme à la relation. Toi, tu es assez radicale dans tes sentiments. Que tu ne contrôles pas plus que tes émotions. », me fait remarquer Gabriel.

Mais comment peut-on contrôler des sentiments ?

« A défaut de contrôler vous pouvez comprendre. Sophie est plus mesurée que toi par exemple. Vous avez un caractère entier toutes les deux et de sacrés tempéraments. Mais tu es plus fleur bleue et passionnée qu’elle, elle est plus sage dans sa manière d’aimer.

Tu vois, tu verserais facilement dans l’excès si ton intuition n’était pas aussi développée. C’est ce qui t’évite bien des désillusions sur les gens que tu croises ou côtoies.

Tu te sers de ta sensibilité pour vivre, pour respirer, pour comprendre, pour être et donc pour aimer.

Elle se sert de sa foi pour les mêmes choses.

Tu utilises ta foi pour te rationnaliser, pour rester ancrée à la réalité physique quand beaucoup de personnes font l’inverse.

Elles utilisent leur sensibilité pour s’élever et cherche donc à la développer en s’ouvrant à l’art, à autrui, puis à la spiritualité.

Sophie utilise sa raison de la même façon que toi, pour travailler sur Terre et communiquer d’ego à ego. Mais pour toucher l’âme, elle se sert encore de sa foi et de la puissance que celle-ci lui confère quand tu préfères te perdre dans les émotions et sentiments d’autrui pour démêler le vrai du faux. Tu le fais sans effort, naturellement, mais surtout sans séquelle.

Tu parviens ainsi à comprendre et même décortiquer des émotions que tu n’as jamais ressenties, comme celles que tu mets parfois en lumière dans tes poèmes.

Tu as développé une connaissance intuitive des choses là où pour d’autres, c’est la foi qui ouvre les portes.

Certaines expériences difficiles peuvent vous détruire émotionnellement. Vous avez coutume de penser que les personnes sensibles, voire ultrasensibles comme toi n’ont pas la force nécessaire pour affronter la vie.

Mais tu as eu ton lot d’épreuves aussi. Tu en as encore et tu en auras d’autres. Tu continues de ressembler à une petite fille, tu ne changes pas.

Quand les épreuves vous meurtrissent si fort, quand elles vous ruinent intérieurement, vous changez normalement, vous vous fermez.

Ni Sophie ni toi ne vous écroulez si facilement pourtant. Heureusement, beaucoup d’autres savent encaisser, tout comme vous. Tout ça pour que tu réalises, que ta façon d’aborder la vie et les choses, n’est pas pire ou meilleure qu’une autre, toutes se valent. »

Ok. 

« Evoluer au milieu des courants des émotions est difficile, mais pour un hypersensible c’est un chemin classique, normal, fluide. Tu ne te perds pas, tu es dans ton élément parmi les sentiments et tout ce qui fait l’Histoire, votre histoire.

C’est pourquoi il t’est relativement facile d’interpréter des rêves, même ceux d’autrui.

En revanche, quand c’est la foi qui confère, ce chemin-là est presque inaccessible sans une bonne dose de travail pour arriver à démêler le vrai du faux.

C’est comme pour être acteur, dans tous les cas il faut travailler pour pouvoir être crédible. Toutefois, certaines personnes savent ce qu’est l’émotion demandée par le metteur en scène simplement en étant face à lui quand d’autres devront chercher parmi toutes celles qui se rapprochent de ce qu’elles pensent avoir compris avant de pouvoir faire ressortir la bonne.

C’est cette différence-là que je t’expose ici.

Quand toi, tu te sens humiliée comme l’autre jour avec ta voisine, tu ne réagis que parce que tu es peinée. Résultat, tu ne veux plus la voir et ne te sens plus capables de badiner avec elle. Tu vois, tu es à la fois fleur bleue et passionnée. Parce que pour toi, si on prend la peine d’inviter une personne c’est que ce geste a un sens.

Pour d’autres, ce genre d’action peut n’en avoir aucun. Ou plutôt, il n’est pas anormal d’avoir des relations superficielles.

Cela ne signifie pas que par ailleurs, ces personnes ne puisset pas être sincères. Seulement, elles savent quand elles le sont.

« Je ne vois pas Sophie agissant comme la voisine. »

Sophie a le même tempérament entier que toi, je te l’ai dit. Par contre, elle n’aurait pas été aussi peinée. Elle aurait été attristée un instant puis aurait fait un trait sur cette femme quand toi, tu es fâchée. »

Non.

« Si, tu lui en veux de son manque de sincérité. C’est ton côté passionnée, tu t’enflammes vite mais tu restes dessus, cette flamme ne s’éteint pas chez toi, elle devient de la rancune.

Tu vas te souvenir longtemps que la voisine t’a fait de la peine, plus que tu ne resteras sur l’idée qu’elle t’a humiliée. 

D’autres, dans la même situation, aurait réagi à l’inverse. »

Je suis comme ma cousine, je le réalise maintenant ! Elle part au quart de tour et reste longtemps fâchée quand elle en veut à quelqu’un.

« Vous avez des caractères proches, c’est tout. »

Oui.

« Comment dépasser ce souci Sylvie, car tu ne vas pas rester ainsi. »

Je ne sais pas. Même si elle me présentait des excuses, j’ai vu son manque de sincérité. Je préfèrerais ne plus jamais la croiser.

« Sauf qu’elle habite au même endroit que toi, c’est ta voisine. Ce qu’il faut que tu comprennes c’est d’une part qu’il n’y a rien de mal à ne pas aimer les relations superficielles et donc que tu n’es pas obligée d’en entretenir. Personne n’y est obligé.

D’autre part, tu as le droit d’être peinée. Elle est venue vers vous, vous a invités chez elle. C’est normal que tu n’aies pas compris son brutal changement d’attitude.

Toutefois, tu savais qu’il s’agissait d’une relation superficielle. »

Oui c’est vrai. Les choses avaient mal commencé mais comme on vivait tous au même endroit on avait décidé de faire des efforts de part et d’autre. Mais c’est avec le conjoint de sa soeur et ensuite avec sa soeur que j’avais réellement sympathisé, quand ils sont venus en vacances chez elle. Avec elle c’est resté distant, mais au moins on se disait bonjour.

Jusqu’à ce que je la croise dans un centre commercial et qu’elle regarde vers moi en avançant avant de tourner la tête juste quand je la salue. Bon.

Tu as raison ça ne sert à rien de rester fâchée.

« Non, mais pourquoi ? »

Parce qu’en fait, on est chacune comme on est.

« Parce qu’en fait, elle pense et agit à sa façon et toi à la tienne. Il n’y a pas de raison de se sentir peinée ou humiliée, si vous aviez été sur la même longueur d’onde, vous l’auriez senti toutes les deux. »

Merci à toi Gabriel, en plus je me sens mieux.

Bonne journée à tous Clin doeil 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

10 Commentaires

  1. Miss X

    10 mars, 2013 à 19:32

    « Tout ça pour que tu réalises, que ta façon d’aborder la vie et les choses, n’est pas pire ou meilleure qu’une autre, toutes se valent. » »

    Je crois pouvoir dire que y’a pourtant de meilleures que d’autres… à voir le caractère de ces personnes qui me sont autour… Je ne peux pas comprendre leur manière d’être..ailleurs , pas de douleur , où alors , si peu de douleur , sa fait rire ;) tu es sûre de ce que il peut te dire car tu es sûre de l’émetteur…je ne peux pas croire , sans voir ni comprendre , c’est de cette manière

    a plus tard , et puisses-tu sourire (quelle horreur de dire de cette manière!)

  2. crystallia

    19 novembre, 2010 à 11:35

    Bonjour Albin,

    Je vais t’envoyer un mail.

    Bise ;)

  3. albin

    19 novembre, 2010 à 11:28

    bonjour je voudrais savoir comment je pourrais fair poiur te contacte car je voudrais partage certain de mais capasite avec toi en tout bien toute honneur merci a toi et que tes guide te garde albin

  4. crystallia

    16 novembre, 2010 à 19:57

    Tu as raison, poursuis et vois ce qui vient.

    Bise ;)

  5. Sébastien

    16 novembre, 2010 à 19:23

    la meditation hier soir , pas « de » hier soir lol (au sujet d’Asteria , la personne à capuche brune avec un anneau jaune au millieu, + la femme avec des feuilles vertes à la place de cheveux)

  6. Sébastien

    16 novembre, 2010 à 19:22

    de rien sylvie . jai essayer la meditation de hier soir , ca n’a pas marché , mais je vais perseverer!

  7. crystallia

    16 novembre, 2010 à 17:10

    Merci à toi aussi Sébastien.

    Bise ;)

  8. Sébastien

    16 novembre, 2010 à 17:06

    dacord avec Jasmintea! Tu offre de ton temps pour eclairer les gens, si ca ca ne fais pas partie de l’amour… bun si GRANDEMENT !!! alors merci encore!

  9. crystallia

    16 novembre, 2010 à 11:04

    Salut Jasmintea,

    Un grand merci à toi.

    Bise ;)

  10. jasmintea

    16 novembre, 2010 à 10:26

    Coucou jolie Sylvie :-)

    ben moi je trouve que les gens sensibles ont une grande force en eux, au contraire même si la société veut tout déshumaniser: il ne faut pas pleurer, pas s’aimer et puis surtout pas dire aux gens qu’on les apprécie ou qu’on les aime
    on a l’impression qu’en montrant ce qu’on est, on montre ses failles: pourtant ce sont ces failles qui nous font avancer !
    et puis moi je te trouve forte car tu as une grande indépendance d’esprit et ça c’est important!

    biz et fuck les emmerdeurs!

Consulter aussi

Non.

  Bonjour à tous, Aujourd’hui je voulais écrire sur un certain sujet mais Gabriel es…