Accueil Spiritualité Bien vivre sa médiumnité

Bien vivre sa médiumnité

4

Bien vivre sa médiumnité 101121014822803577156644 

Bonjour à tous,

Je n’ai jamais lu ou entendu personne dire qu’être médium avait toujours été un pur enchantement, quelque chose d’agréable et de facile à vivre.

Il y a toujours une phase de rejet, ne serait-ce que parce qu’à certains moments on se demande à quoi ça sert, pourquoi nous, etc.

Il y a aussi une grande souffrance parfois. Etre médium c’est comme habiter ici et ailleurs à la fois sans pour autant pouvoir identifier cet ailleurs qui nous empêche de croire à l’existence d’un monde s’étendant bêtement de la vie à la mort.

Pour ma part, j’ai trituré mon esprit dans tous les sens à ce sujet, mais c’est fini. Je ne me demande même plus pourquoi, je profite du cadeau.

C’est parce que je suis médium que je sens la présence de ma grand-mère, que j’ai pu revoir certains proches « disparus » ou que je sens mes guides autour de moi.

Mais c’est parce que je suis Tout autant que rien finalement que je sens la Source en moi. Tout est allé de pair chez moi, mes capacités se sont rappelées à moi en même temps que ma foi grandissait.

Je suis persuadée que pour bien vivre sa médiumnité, il est important d’avoir la foi. Je ne me permettrai pas de vous dire en quoi.

Tout le monde n’a pas les mêmes convictions que moi, ce n’est pas grave. Simplement, arrive un moment où il n’est plus possible de nier la présence de Celui/Celle qui de toute façon se fait sentir ou vient à nous, nous offrant Amour et protection.

L’expérience se déroule différemment pour chacun, mais en tous les cas je sais qu’elle a lieu. Elle nous permet de comprendre, petit à petit et d’accepter. Ensuite, on se sent doucement capable de poursuivre sa route en intégrant la médiumnité à notre vie. Elle est une part de nous et le sixième sens devient aussi banal à nos yeux que les cinq autres car il nous sert lui aussi au quotidien.

Il n’y a rien d’anormal ou d’extraordinaire dans la médiumnité. Ce que l’on vit tous les jours ne saurait être plus extraordinaire que le reste. Pas aux yeux de celui qui s’accepte tel qu’il est du moins.

Vous savez, parfois je suis surprise par les commentaires soulignant ma relation aux Anges par exemple. Tout simplement parce qu’elle fait partie de mon quotidien. Du coup j’oublie qu’effectivement, pour d’autres ça peut être inhabituel.

Il m’arrive de me souvenir que les choses n’ont pas toujours été ainsi pour moi non plus. Mais ça me paraît tellement loin. Tout est devenu si simple, si naturel.

Il n’y a plus de pourquoi ni de souffrance. L’horizon est dégagé devant moi, clair. La médiumnité a été un plus certain dans la découverte et la compréhension de la voie spirituelle qui me convenait. La foi m’a apaisée.

Vous savez, à un moment donné je ressentais fortement le besoin de trouver le sens de ma propre vie. Il m’est apparu quand j’ai cessé de chercher et que j’ai commencé à regarder, à voir, ce que moi-même j’édifiais. Et tout a trouvé sa place. 

« Mais après pourquoi, vient comment ma belle Sylvie. », me dit Lauviah en souriant.

Certes, mais en regardant on devine aussi comment.

« Non, tu peux voir comment tu es arrivée, ça ne te dit pas toujours comment continuer. »

C’est la foi qui nous dit comment.

« Elle vous permet de continuer à croire en vous en l’occurrence. Concrètement, c’est vous qui agissez, même en exprimant simplement des souhaits.

La médiumnité ce n’est pas seulement voir ou communiquer, c’est aussi agir. Les passeurs d’âmes ne se contentent pas de regarder. Ils agissent. Ce sont vos actions qui vous font avancer.

Après pourquoi vient comment, puis enfin pour qui.

Ce qui pourrait paraître étonnant c’est que vous ne vous demandez jamais pour qui en premier. Or, celui qui vit entre deux mondes permet par définition de faire le lien entre les uns et les autres. Il agit donc rarement pour lui. Mais il est quasiment impossible d’admettre ceci sans s’être accepté avant, voilà pourquoi c’est la dernière étape.

Etre médium c’est avoir accepté de s’incarner dans le but d’oeuvrer pour autrui. Pourtant c’est votre place personnelle, avec tout ce que ce terme implique, que vous devez trouver sur Terre. Vous ne pouvez donc pas vous négligez, d’où la souffrance dû à un tiraillement parfois difficile à identifier.

La foi ne vous aide pas, elle vous permet. Comprendre cela vous met dans la bonne direction.

Tu as finalement trouvé ton second souffle ma douce enfant, c’est bien pour toi. Cela te permettra d’être plus sereine quant à tes capacités à réaliser tes objectifs déjà connus. 

Il ne s’agissait que d’une question de confiance, mais basée sur ce que tu sais et non pas ce que tu as. Il est normal que cela ait pris du temps. »

Merci à toi Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. Duch Cori

    28 janvier, 2020 à 21:02

    Bonsoir, je passe ici et vous lis, j’analyse et je me dis que oui au final la seule véritable délivrance est de « savoir s’accepter » tel que l’on est, avec tout ce que l’on est doté, hypersensible et donc par définition une perception accrue, qui va de pair, bien entendu ! que faire à cela ? ce n’est ni grave, ni une anomalie, c’est juste vous et c’est tout, dit comme cela, ce devrait être facile, le plus dur étant, de voir, d’entendre, de lire, à travers les autres comme un livre ouvert ! cela peut sembler, anormal ! j’en conviens et pourtant, aller savoir, sérieusement, j’ai toujours pensé, que chacun d’entre nous, à ou aurait peut-être une « mission » ici bas, mais il existe aussi cette réalité que l’on veut nier, mais nier quoi au juste !! nous sommes semblables en apparence physique et physiologique, pour le reste c’est tout autre chose, comme celui ou celle qui est doté d’un fort magnétisme, de ce fait il coupe la douleur, les brûlures etc… le seul chemin, l’acceptation, un travail sur soi et relâché toutes les tensions qui procure un stress énorme, !!! soyez qui vous êtes et soyez heureux ! tout va bien !

  2. Charline

    22 octobre, 2019 à 20:29

    Bonjour Sylvie,
    Je sais que je me remets à beaucoup commenté ton blog. Mais ma médiumnité se rappelle avec moi avec force depuis des mois, j’ai vraiment du mal à l’accepter et à m’accepter moi-même. Accepter de recevoir l’amour des autres, avoir suffisamment confiance en moi, accepter mes capacités, mes dons, ma puissance qui ne cessent de s’amplifier depuis la rencontre avec mon âme jumelle. C’est infernal. Et je sais que je me suis incarnée pour aider les humains. Mais je me suis oubliée en cours de route, on dirait. Merci de souligner l’implication personnelle là-dedans, avec ma personnalité, c’est super difficile à vivre, je suis trop sensible. J’ai reçu trois soins énergétiques en six mois, un record pour une personne qui ne l’avait jamais fait avant. Je sais que je suis sur le bon chemin mais là, je stagne. Vraiment.
    Bonne soirée.
    Bises.

    • crystallia

      23 octobre, 2019 à 14:53

      Bonjour Charline,

      Quand les capacités s’accroissent, il y a souvent une gêne.

      C’est le bon moment pour méditer davantage et pour demander que l’initiation soit plus claire et plus facile à vivre.

      Une évolution dans la médiumnité s’accompagne toujours d’une initiation et parfois on ne les comprends pas bien, on a juste l’impression que la vie devient plus difficile.

      En fait c’est surtout que la vie que l’on menait jusque là ne nous convient plus complètement.

      Bise ;)

  3. Witchlight Dreams

    22 septembre, 2015 à 16:45

    Coucou,

    Je tombe sur cet article alors que je me pose beaucoup de questions… Quand mes capacités sont apparues, je n’ai eu que « souffrances et pourquoi ». Maintenant elles ont disparues, mais les questions et surtout la souffrance reste. Malheureusement je n’ai pas la foi pour m’aider, je l’ai perdu aussi en chemin à cause de la souffrance (alors que je l’avais au début…)

    « Simplement, arrive un moment où il n’est plus possible de nier la présence de Celui/Celle qui de toute façon se fait sentir ou vient à nous, nous offrant Amour et protection. »
    Et si il/elle ne se fait pas sentir et ne vient pas à soi ? Qu’en déduire ?
    Peut-on rejeter la source au point de ne pas pouvoir l’accueillir ?
    Et si oui, qu’est ce qui fait qu’une personne rejette consciemment ou inconsciemment la source à ce point ?

    Bise,

    Cel

Consulter aussi

Contacter son Ange intérieur

    Bonjour à tous, L’Ange intérieur, c’est cette partie de soi qui est reliée…