Archive pour décembre, 2010

Une feuille, un stylo, deux listes

Une feuille, un stylo, deux listes dans Vie magique 101231032901803577392979 

 

Bonjour à tous,

Alexandra m’a demandé il y a quelques temps un rituel pour se débarrasser des énergies de cette année afin de bien démarrer la nouvelle.

Voici une méthode simple mais efficace. Prenez une feuille, un stylo et commencez par lister tout ce que vous estimez regretter.

Lisez-là trois fois. Pliez-la, mettez-la dans un coin et vivez votre vie jusqu’au moment du coucher. Alors, reprenez cette liste et voyez ce que vous souhaitez finalement barrer. Ensuite posez-la sous votre lit puis couchez-vous tranquillement.

Le lendemain matin, reprenez la liste et déchirez-la.

Dans la journée, reprenez une feuille, un stylo et faîtes une nouvelle liste sur laquelle vous recenserez une fois de plus tout ce que vous estimez regretter. En fait, il faut recommencer toute la procédure jusqu’à ce que vous n’éprouviez plus le moindre regret.

Quand ce sera le cas vous ferez une nouvelle liste dans laquelle vous coucherez vos espoirs et vos attentes pour cette nouvelle année si vous le souhaitez (mais pourquoi se limiter ?) ou celles que vous avez dans le coeur tout simplement.

La procédure qui suit est la même que pour la liste précédente sauf que cette fois il n’y aura rien à barrer. Vous la rangerez simplement quelque part et quand vous en ressentirez l’envie vous la reprendrez et vous la modifierez en fonction de votre évolution et donc de celles de vos attentes.

Cela vous permettra de réaliser de quelle manière vous attirez ou repoussez les énergies qui vous sont favorables.

Bonne journée à tous et bon réveillon Clin doeil 

  

   

La différence

La différence dans Mes poèmes 101230123837803577387108 

 

 La différence me dit mon Ombre, se trouve dans l’ego de celui qui croit voir.

Lorsque sur ton voisin tu jettes un œil plein de mépris,

Souviens-toi que l’Autre est ton miroir.

Ce que tu lui renies n’est rien moins que ton humanité,

Ce dégoût qu’il t’inspire ne reflète que l’ignorance que tu as de ta propre personne,

Il n’y a pas de mystère à cela, tu es Lui et il est Toi.

Celui qui sait aimer se tait,

Celui qui s’exprime est celui qui s’agite,

Celui qui emprunte des masques de peur de se voir tel qu’il est.

Tout comme les enfants qui se rêvent plus grands lorsqu’ils s’amusent,

Qui s’inventent en adultes, dans les rôles de leurs modèles,

Celui qui voit ce qui le rend différent de son frère,

Ne voit pas sa Grandeur, ne voit pas sa Lumière.

Le pentagramme

Le pentagramme 101229013509803577381815 

 

Bonjour à tous,

Le pentagramme est un des symboles les plus connus de la sorcellerie. Il aurait soi-disant un sens satanique lorsqu’il est retourné. A ceux qui sont persuadés de cela, rappelez-vous simplement que lorsque vous dessinez un symbole, c’est vous qui le chargez en énergie. Alors si vous n’aimez pas ce qui émane d’une de vos créations, posez-vous des questions.

Si c’est celui d’un tiers qui vous gêne, passez simplement votre chemin.

« C’est bien de n’avoir pas conseillé d’agir aussi maladroitement que toi qui ne trouves souvent rien de mieux à faire que d’imposer tes propres énergies en remplacement de celles qui te gênent. Inutile de donner la méthode de ce procédé dangereux qui tend à te faire perdre le fil de ce que tu ressens et qui pourrait t’apporter des informations. N’est-ce pas ma douce Sylvie ?

Il te faut apprendre à réagir avec moins d’empressement, dans tous les domaines. Tu es impulsive et Lauviah rattrappe tes erreurs, avec Amour et tendresse. Ce n’est rien pour nous, toutefois, si tu veux apprendre vraiment, toi aussi tu dois te demander un peu plus souvent pourquoi certaines énergies te gênent.

Pour clore ton sujet initial, le pentagramme est un symbole qui permet de canaliser les énergies de l’univers dans son sens dit correct et il permet de se focaliser sur vos propres énergies lorsqu’il est inversé.

Son intérêt est limité pour celui qui a compris qu’il n’est absolument pas nécessaire de se servir d’instrument pour entrer en relation avec le Divin en soi ou en-dehors de soi.

Néanmoins, pour ceux qui ressentent encore et toujours le besoin de se reposer sur des béquilles, ce peut être un bon outil de concentration. »

Sammael…

« Je te dis ce qui est. Ceux qui te lisent ont autant besoin d’apprendre à créer des pentagrammes que toi. Souviens-toi que lorsque vous prenez le parti d’écouter la voix de votre âme, suite à un appel, vous pouvez bénéficier d’une guidance parfaite si vous apprenez à écouter votre coeur chanter.

Le pentagramme ou autre symbole peuvent être utiles un temps, néanmoins, l’adulte marche sur ses deux jambes. Il ne tient pas de canne, il ne rampe pas. Il se tient seul et droit. »

Certes.

« Revenons plutôt sur ces énergies que tu ne souhaites pas décrypter. Et ne me réponds pas que tu ne veux pas, je ne m’en tiendrai pas à une telle réponse. »

Je commence à te connaître !

« Il faut oser regarder en face ce qui te fais peur ma jeune Sylvie. Tu ne devrais pas fuir aujourd’hui. »

Je ne sais même pas ce que je dois regarder !

« Qu’est-ce qui te gêne actuellement ? »

Ah oui je vois…

« Mais encore ? »

Je n’aime pas les rapports qu’entretiennent mes parents. Je les trouve anormalement durs et violents (non ils ne se tapent pas dessus, ni ne s’injurient).

« Pourquoi ? »

Parce que je les entends crier de l’intérieur, tous les deux. Même ma soeur le sent.

« C’est vrai tu ne te trompes pas. Ton frère aussi le sait. Mais c’est le seul couple que tu captes comme ça ? »

Non, d’une manière générale je ne supporte pas le schéma dominant-dominé. Même quand il s’alterne, comme dans beaucoup de couples je trouve…

Je ne supporte pas quand tout le monde veut être le dominant.

« Voudrais-tu être dominée ? »

Non, je ne supporte pas non plus lol.

« C’est cela qui te gêne en fait. Tu as besoin d’avoir plus d’espace pour toi. Et de l’espace énergétique surtout. Quand les gens souffrent ou se donnent du mal que se passe-t-il ? »

Ils rechargent leur batterie à l’extérieur, au travers leurs relations.

« Autrement dit, tes parents se rechargent auprès de vous, tout le monde agit ainsi. Vous vous rapprochez de ceux que vous aimez quand vous vous sentez faible ou fatigué.

Le souci, c’est simplement que tu as besoin de ton énergie pour toi actuellement. Tu ressens le besoin de t’imposer car tu désires plus d’espace. Partant de là, tu ne supportes aucune forme de domination à proximité de toi, même si ce n’est pas sur toi que l’on tente de l’exercer. »

Je vois… 

« La solution n’est pas dans la précipitation et la recherche d’une porte de sortie à la hâte petite fille. Moi aussi je te connais. Elle est plutôt dans le calme et la méditation afin de te reconnecter à tes énergies positives. Pour que tu comprennes que ce besoin grandissant d’espace trahit en fait un problème plus profond et antérieur à ton retour chez tes parents. Ils ne sont pas en cause, il n’y a que toi qui le sois.

Toutefois, il s’agit d’un problème extérieur à toi. Voilà pourquoi il faudra faire preuve de discernement et de sagesse. Il n’y a pas de coupable à rechercher, simplement il faut trouver la force d’accepter une situation inconfortable pour que l’équilibre puisse se faire de lui-même, à l’extérieur.

Ce n’est pas en toi que tu dois réparer quelque chose cette fois, ni même à l’extérieur. Il s’agit seulement voir et comprendre. Ce qui nous ramène à ton rêve de cette nuit. Il y en aura d’autres, sache te montrer ouverte. »

Ok, merci à toi Sammael.

Bonne journée à tous Clin doeil

Secret Garden – Gates of Dawn

Image de prévisualisation YouTube 

Bonjour à tous,

Je suis tombée sur une jolie chanson dernièrement, en cherchant la bande originale d’un film qui m’avait plu. Comme quoi !

Voici Gates of Dawn, j’espère qu’elle vous plaira.

Bise à tous Clin doeil

Pourquoi pas

Pourquoi pas 101228022203803577375573 

 

Bonjour à tous,

J’ai beaucoup ri ce soir, on a eu deux pannes de courant. Comme à chaque fois que ça se produit, toute la famille s’est rassemblée. Mon frère a profité de l’obscurité pour faire le  pitre avec sa lampe et on a bien rigolé. Surtout qu’il est parvenu à me faire peur avec ses trucs de film d’horreur !

« Tu t’entends bien avec lui, vous aimez parler et rigoler d’une manière générale. »

Oui c’est vrai. Parfois il me saoule un peu lol, mais c’est un puits de science en cinéma et je n’exagère pas. Il est capable de tenir toute une conversation sur le cinéma chinois des années 70 par exemple. Mais pas seulement, il s’intéresse à tous les cinémas. Pourtant, il ne vit pas sa passion. Je le sens comme ça, je sens qu’il a reculé mais que ce devait être ainsi.

« Cela arrive, tous les objectifs d’une même âme ne peuvent être réalisés en une seule vie. C’est ce que tu devais apprendre aussi en observant. »

Ca me fait peur pour moi-même.

« Pourquoi ma douce Sylvie ? Il faut croire en toi et être sure de ton propre chemin, quoiqu’il puisse arriver. », me rappelle Sammael qui remplace Lauviah auprès de moi pendant quelques jours.

Oui c’est vrai…

« Certaines personne sentent un appel fort en elles, elles se sentent pousser des ailes dans leur jeunesse puis la vie les rattrappe comme vous dîtes. Mais ce n’est pas ce qui se passe. Il faut avoir les moyens de répondre à un appel. Pour cela il faut pouvoir l’identifier.

Vois, parfois vous sentez nettement que ce que vous vivez ne vous comble pas. Mais vous êtes bien incapable de déterminer comment vous pourriez modifier les choses. Il faut avoir les moyens spirituels de comprendre son propre vécu, il faut pouvoir prendre du recul, se regarder en face.

Tu sais que c’est dur à vos yeux, tu n’es pas la seule. Ce n’est pas pour rien que dans bien des cas vos ego prennent le dessus sur vos âmes.

Ton frère a rencontré un écueil commun. Ce qui lui semblait être la réalité de la vie l’a emporté sur un rêve aux contours décidément trop flous pour pouvoir lui donner vie.

L’occasion lui sera donnée de creuser la question, de repenser ses choix, c’est toujours le cas. Surtout qu’il a une personnalité versée vers le besoin de s’accomplir, comme une majorité d’entre vous.

Après heureusement, il n’existe pas qu’un seul et unique chemin étroit et obscur pour parvenir à l’épanouissement de soi. Il existe plutôt plusieurs paliers, de larges étapes sur lesquelles vous pouvez vous attarder, explorer.

Vous ne devriez jamais vous dire et si, il vaut mieux vous demander pourquoi pas. Quelques soient les circonstances, pourquoi pas vous donnera toujours plus d’allant, de courage et d’espoir qu’un et si. » 

Lol, c’est certain. Merci à toi Sammael.

Bonne journée à tous  Clin doeil    

Noël

Noël 101227014158803577370519 

 

Bonjour à tous,

Je sais bien que la date est passée, mais c’est aujourd’hui que je souhaite en parler lol.

Il y a onze ans de ça j’ai acheté une superbe poupée, la barbie du 40ème anniversaire. Non je ne mens pas, c’est vrai. Je la trouvais magnifique, enfant j’adorais les barbie, j’ai donc acheté celle-ci. Les poupées millésimées si on peut dire, sortent toujours en décembre.

Ma mère aussi la trouvait très belle et je me voyais bien la garder toute ma vie. Mais l’an dernier quand je triais à la hâte mes affaires en vue de mon déménagement à la Martinique, je l’ai perdue, purement et simplement. Je m’en suis rendue compte le jour où j’ai déballé mes cartons.

Quelque part en mon for intérieur, j’espère qu’elle est toujours chez mon adorable cousin à Marseille, à qui j’ai laissé un nombre impressionnant de cartons à garder.

Toutefois j’ai un doute sévère à ce sujet car il se trouve que j’ai jeté beaucoup de choses. Pire, j’ai dit à la personne qui nous a aidé à récupérer nos affaires au garde-meuble qu’il pouvait garder ce qu’il voulait et qu’on emporterait pas. J’étais fauchée alors je ne pouvais pas lui donner d’argent pour le remercier.

Bref, j’ai fait une croix dessus, c’est le mieux à faire je pense. Quoiqu’il en soit quand j’ai annoncé à ma mère que j’avais perdu la barbie, elle a été réellement désolée. Elle en a même reparlé lol. Elle aussi l’aimait bien et elle savait que j’y étais attachée. Du coup cette année, elle m’a offert la barbie de 2010 !

Elle est toute jolie dans sa robe rouge et blanche. Je lui ai tout de suite cherché une place et désormais elle trône majestueusement sur ma coiffeuse. Cette place était faite pour elle.

« L’essentiel est qu’elle te plaise. », me dit Sammael.

Oui elle me plait. Elle est belle et puis, je pense que je sais pourquoi maman m’a offert ça.

« Ta mère aime t’offrir des poupées. Elle t’en a offert tard. Mais c’est ta soeur qui était fascinée par les barbie. Toi tu les aimais, sans plus. De toute façon, tu aimais les jouets parce que tu étais jeune et que tes parents t’en offraient facilement. Mais tu n’avais pas de passion pour les jeux.

Tu aimais t’imaginer et jouer à être plus agée que tu n’étais. Tu voulais être adulte, avant l’heure. »

Lol !

« Ta mère est plus triste que toi de la perte de ta barbie précédente. Elle représentait à tes yeux un idéal auquel tu ne croyais plus. Tu avais 19 ans quand tu l’as achetée. Ta vision de la vie a beaucoup évolué depuis. Tu n’as plus rien d’une étudiante superficielle qui a hâte de se lancer dans la vie mais qui le craint en même temps. Cependant l’an dernier, tu pouvais en acheter une autre, tu ne l’as pas fait. De même, tu n’aurais pas acheté celle-ci toi-même. »

Probablement pas non.

« A l’époque, les idéaux de tes parents, leur vision de la réussite, étaient encore très influents sur toi. Les choses ont changé de ton côté pourtant, mais ils ne l’ont jamais accepté. Ta mère a voulu faire plaisir à son éternel bébé, elle vous voit tous comme ses bébés. Elle pense que tu as compris que les valeurs auxquelles elle croit sont les bonnes et qu’elles sont redevenues tiennes. Mais ce n’est pas le cas.  Ce ne sera plus le cas et comme tu as compris qu’elle n’était pas réceptive à ce en quoi tu crois, tu n’en parles jamais avec elle, ni avec personne d’autre chez toi. »

Ca ne sert à rien. Je crois que certaines choses leur font peur. Tout le monde vient me voir pour comprendre ses rêves mais quand je parle des flashs que j’ai, je les vois tous prendre un air apeuré. Comme quand j’ai dit que je savais que mon frère allait appeler pour nous faire part de son accident (sans gravité ni dégât).

Ca ne m’intéresse pas de discuter avec des personnes fermées. Ils me demandent comment je sais, je réponds que l’information m’est venue comme ça et ils ne cherchent pas à en savoir plus, ils changent de sujet. Je sais que ça les met mal à l’aise, je ne vais pas les forcer.

« Il n’y a aucun autre médium dans ton entourage, personne dans toute ta famille et tu n’en croises jamais quand tu fais des rencontres. C’est assez rare tu sais, généralement vous croisez facilement une ou deux personnes avec qui parler, sympathiser. Mais la seule qui t’a tendue la main est morte il y a un bon moment. »

Maria, le pire c’est que quand elle m’a dit qu’elle pouvait m’initier je lui ai dit non ! lol !

« Parce que tu n’étais pas prête. Et quand tu l’as été elle est décédée. C’est que ça devait se passer ainsi. »

Comme tu dis, et puis elle était malade depuis quelques années la pauvre. Au moins elle aura pu voir sa petite-fille, elle en était ravie d’ailleurs.

« Tu as déjà pu sentir ses énergies près de toi ? »

Une fois je crois.

« Tu sais Sylvie, parfois les ennuis de santé disparaissent quand vous adoptez une nouvelle hygiène de vie ou tout simplement quand vous êtes mieux entourés.

Parfois, les circonstances font que les choses évoluent favorablement pour vous sans que vous n’ayez besoin de faire beaucoup d’effort.

Parfois il arrive aussi que les proches ne puissent plus nier ce qu’ils craignent ou ne comprennent pas chez un tiers. »

Je sais tout ça, je sais exactement comment les choses vont évoluer avec ma famille et je sais qu’un jour ils accepteront. Parce qu’ils auront vu.

Mais pour l’instant ils ne veulent pas voir qui je suis. Ca me rendait triste et alimentait ma colère.

« Pourquoi n’est-ce plus le cas ? »

Parce que je sais qu’ils m’aiment autant et comme ils peuvent m’aimer. Donc ce n’est pas grave s’ils m’aiment à travers l’image qu’ils ont de moi parce que je les aime aussi.

« Oui, c’est pourquoi tu as accepté le présent de ta mère à l’enfant qu’elle aimera toute sa vie. C’est une bonne chose pour toi. Passe une bonne soirée. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous Clin doeil

A la lueur de la lune

A la lueur de la lune dans Mes poèmes 101225115657803577365977 

 

A la lueur de la lune je me suis assise sous un arbre pour confesser mes péchés.

Je n’étais pas fière d’annoncer que mon Amour j’avais trompé,

Simplement par défi, par jeu, pour le besoin de me sentir vivre.

Il me voit telle une image, une belle image propre et lisse,

Je ne suis pas une sainte immaculée, j’ai besoin qu’il le réalise.

Pourquoi n’ai-je su trouver les mots, pourquoi n’ai-je pas pu lui parler ?

Mon coeur se serre je m’en veux tant, de ne pas éprouver de regret.

Je n’aime pas cet autre, j’en ai conscience, il n’a été qu’un instrument,

Celui de ma libération pourtant, j’ai honte, j’ose à peine me l’avouer.

Ce soir à la lueur de la lune je suis venue demander que le courage me soit accordé,

Je ne souhaite pas blesser mon Amour, mais c’est mon âme que je dois sauver.

Demain matin quand je le quitterai, je lui demanderai de me pardonner,

Pas pour moi toutefois, pour lui-même, pour qu’il retrouve l’envie d’aimer. 

Les angoisses du matin (des autres !)

Les angoisses du matin (des autres !) 101225032418803577364258 

 

Bonjour à  tous,

L’adorable patron de ma soeur a fait passer une gentille note de service à ses employés hier. Il leur expliquait qu’il était déçu des résultats de l’activité et qu’il ne voyait aucun moyen d’arranger les choses et donc de garantir les emplois du personnel. Toutefois ce patron très prévenant terminait en souhaitant « tout de même » un joyeux noël à tous. Quelle délicate attention n’est-ce pas ?

Devinez qui est angoissée et qui déverse toutes ses craintes sur moi depuis ce matin ? Ma soeur a ce don-là, elle peut se défaire totalement de tout ce qui la gêne, en chargeant quelqu’un d’autre. Quand ce n’est pas ma mère, c’est moi. C’est chouette non ?

Vous allez me trouver bien dure de ne pas compatir davantage. Sachez pourtant que je comprends très bien ses craintes. Elle veut s’installer, elle a besoin d’un travail. En plus c’est de loin la moins confiante de nous trois…

« Non c’est ton frère, ensuite ta soeur et en dernier c’est toi. Parce que nous sommes là, tu serais comme ton frère. Il ne parle pas, garde toutes ses craintes pour lui, tous ses tourments. Il est pourtant aussi sensible que toi mais ce qui vous différencie c’est qu’il ne sait pas exprimer ses émotions. Il ne parvient pas à mettre des mots sur ses maux. Ta soeur ne sait pas canaliser ses peurs, ne se fait pas confiance, ne connait pas ses forces et fait des montagnes de ses faiblesses. Mais tu sais, il y a en réalité beaucoup de personnes comme elles. Ne t’en fais pas, quoiqu’il puisse lui arriver elle se remettra toujours. En outre à l’inverse de toi tes frère et soeur trouveront toujours quelqu’un pour leur venir en aide. », m’explique Thor, ma Dragonne blanche.

Et pourquoi pas moi ?

« Tu parviens toujours à te sortir de tout toute seule. Si ta soeur se déverse comme ça sur ta mère ou toi c’est parce qu’elle vous fait confiance et que cela la rassure de vous parler. Elle a besoin qu’on lui tienne la main quand elle a peur. »

Moi aussi.

« Vraiment ? Pourtant tu ne recherches pas ça. Ou tu agirais comme elle. Regarde ton frère, il garde tout pour lui, jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus et alors il va trouver ta mère.

Tu te souviens qu’il y a encore quelques années, quand tu étais malade tu allais spontanément dans la chambre de ta mère, pour te couucher dans son lit ? »

Oui.

« Tu ne le fais plus. »

Non, mais quand je suis contrariée je n’arrive plus à garder les choses pour moi, j’ai besoin de dire ce que je pense. J’ai besoin de dire tout ce que je pense maintenant et au moment où je le pense en plus. Je ne me sens pas bien sinon.

« Et qu’est-ce que tu ressens maintenant ? »

De la colère, pas envers ma soeur ou mes parents, c’est général.

« Et tu ignores d’où elle vient. »

Oui et les peurs de ma soeur de bon matin ne m’ont pas aidées. Elle m’énerve elle aussi ! 

« C’est normalement à toi de tenter de comprendre ce qui te gêne. Mais quand tu es si bouleversée que tu ne vois plus rien d’autre que ta propre colère, tu n’es plus en mesure de faire le travail nécessaire. Je suis donc venue vers toi pour t’y aider aujourd’hui ma douce enfant.

Tu souffres de ne pas maîtriser ta propre puissance. En plus, ton empathie te joue des tours car tu ne maîtrises plus tes capacités spirituelles non plus. D’où cette eau que tu visualises en permanence en ce moment, cette mer que tu vois et sur laquelle en temps normal tu es capable de surfer avec aisance.

Comment maîtriser l’eau éthérique Sylvie ? »

Je ne sais pas. Si je savais je me sentirais certainement mieux.

« Mais en temps normal tu sais, tu n’as jamais eu de problème à ce niveau. Concentre-toi. »

Il y a de drôles de vagues, elles arrivent toutes par en dessous et je ne peux pas les manipuler.

« N’essaye pas, sens les simplement. »

Ca y est j’ai compris…

« Dis-moi. »

Cette mer se sont les émotions que je capte mais que je refoule.

« Oui c’est vrai. Ce sont celles que tu ressens par empathie et qui se mêlent aux tiennes propres. Ta soeur les a attisés car tu as capté ses angoisses, justifiées mais disproportionnées. Elle retrouvera un travail si elle perd celui-ci. C’est cela qu’il faut lui dire et rien d’autre. »

C’est rare que vous me donniez directement la solution d’un problème.

« C’est pour que tu ne veuilles plus la fuir. Elle a besoin d’être rassurée et tu as besoin d’avoir la paix. Elle aime qu’on lui répète plusieurs fois ce qui la rassure, fais-le et elle te laissera tranquille. »

Quand c’est moi qui angoisse comme ça vous essayez de me faire comprendre en quoi cette attitude m’est néfaste.

« Oui mais nous sommes tes guides. Ni ta mère ni toi n’êtes celui de ta petite soeur. Vous n’êtes pas obligées de vous impliquer autant pour elle. Ni de prendre pour elle. 

Sans la léser, car nous savons que tu aimes ta soeur, fais ce qui est bon pour toi.

Et la mer redevient calme, en surface. »

Lol !

« Parlons de ton rêve de cette nuit. Il te montrait un continent unique, sur la Terre. Le retour de la Pangée. C’est un retour vers soi bénéfique et nécessaire, le retour à des valeurs qui te sont propres. A la fin de ton rêve tu mangeais du riz dans du lait de soja. Le lait de soja car tu ne peux plus manger de lait de vache mais pour toi c’est aussi bénéfique, le riz pour la bonne fortune, il n’était pas brûlé.

Tu sais ce qui est bon pour toi, même si les choses peuvent paraître surprenantes tant elles s’enchaînent bien parfois, il faut croire à ce que tu vois ou à ce qui t’est proposé.

La Pangée plus la nourriture spécifique t’annoncent une rencontre heureuse. »

Ah bon…

« Oui. »

De quel ordre ? Vous m’aviez dit qu’il s’agissait d’un rêve préparatoire.

« Précisément, seulement il n’y avait pas de développement. Ton rêve t’annonce juste que les circonstances d’une rencontre heureuse sont réunies pour toi ou le seront d’ici peu. C’est tout. Ensuite tu verras bien. »

Lol, merci Thor. Mais c’est drôle la mer s’agite à nouveau.

« Oui, tu as dit que les vagues arrivaient par en dessous. Est-ce un phénomène naturel ? »

Non je ne crois pas.

« Non ça ne l’est pas. Laisse venir. »

Mais en attendant…

« Tu n’es plus en colère, c’est le plus important ma douce enfant. Pour le reste, tu ne peux pas maîtriser cette mer-là, tu ne le pourras jamais. Tu captes quelque chose qui arrive mais que tu ne peux pas gérer ou enrayer. Souviens-toi, hier soir nous t’avons dit que ta clairvoyance allait se développer. Nous te l’avons dit car tu captais de drôles d’informations. C’est en train de se faire. »

Je vois. Mais pourquoi ça se développe comme ça ? ( Je vois des images, je ne sais d’où elles viennent…)

« Tu te souviens du moment où tes autres facultés se sont manifestées ? »

Ah oui, c’était aussi anarchique lol.  Et ça me semblait tout aussi impossible à gérer.

« Tu ne la géreras pas. Tu auras des flashs, comme maintenant avec la clairsentience mais cette fois en image. Tu pourras toujours solliciter des informations, tu les auras. Mais il y aura toujours une grande part d’informations que tu recevras sans les avoir demandées. Mais pas seulement en image d’ailleurs, toi tu entends aussi, tu en es déjà capable mais ça se développe également.

Ces facultés vont se combiner au scan et à l’empathie. C’est la compassion qui te permettra de garder un semblant de contrôle. »

Un semblant ?

« Oui, tu ne maîtrises pas l’empathie et encore moins le scan dès qu’il prend de l’ampleur, comme il y a peu. »

Tu peux m’apprendre à maîtriser ?

« Nous te l’aurions déjà proposé si cela était nécessaire. Il vaut mieux que tu laisses venir. Tu es encore trop sensible, il y a des informations que tu ne parviens pas à accepter, ton ego les rejette d’entrée. Le plus sage et le plus sécurisant dans ton cas, est que tu laisses ta compassion se développer normalement, le reste suivra proportionnellement. »

Pourquoi je les rejette ?

« Ce sont des informations dures, qui pourraient te perturber voilà pourquoi nous ne te forçons pas la main. Tu peux ressentir les souffrances des autres, de personnes que tu aimes mais tu ne saurais pas que faire de cette souffrance. Cela serait trop dur à supporter alors ton ego fait barrage de sorte que tu ne les décryptes pas . Le problème c’est que tu les as déjà captées au moment où ton ego fait barrage. Alors il faut trouver un moyen de les filtrer. Et le plus souvent, tu écris des poèmes, tu cuisines, tu crées avec.

Ou alors, tu viens nous voir en nous disant que tu te sens mal. Car quand tu ne les filtres pas, elles alimentent tes propres souffrances, tes craintes etc. C’est simple, si tu ne recevais pas ces informations, ton hypersensibilité ne serait pas non plus. Tu serais moins émotive aussi. »

D’accord mais, là clairement, je vais en recevoir encore plus non ? »

La nature est bien faite ma belle enfant. Ta compassion s’est suffisamment développée, voilà pourquoi tu supporteras cet afflux supplémentaire. »

Mais cette mer me fait déjà peur.

« Il n’y a pas de raison, il ne s’agit que de choses que tu captes, il y a peu de tes propres émotions dedans. Vois-tu pourquoi je te dis de faire simple avec ta soeur. Il faut t’occuper de toi-même et tu ne craindras plus ce type d’infos. »

Je ne supporte plus la violence qu’il y a dans les relations que nous avons les uns avec les autres.

« Ca c’est passager et normal, typique des transitions spirituelles. Ne t’inquiète pas, tu parviendras à gérer seule. »

Merci à toi Thor.

« A plus tard. »

Bonne journée à tous Clin doeil

           

De la nécessité de maîtriser mes émotions

De la nécessité de maîtriser mes émotions 101224010607803577360138 

 

Bonjour à tous,

Il s’avère que mes ennuis de santé conjugués à mon émotivité me causent de sacrés problèmes aux cours de conduite. J’ai fait un gros malaise dernièrement et mon moniteur a dû prendre des mesures afin d’éviter que cela ne se reproduise. On est obligé de faire des pauses régulières ou je ne peux pas tenir le coup.

Je le trouve vraiment gentil d’avoir réfléchi à la question afin de trouver une solution d’ailleurs. Moi je ne voyais rien d’autre que de privilégier les leçons d’une heure plutôt que deux. Mais il m’a dit que ce n’était pas ainsi que je devais envisager les choses. Il m’a dit qu’il était normal que ce soit lui qui tienne compte de ma maladie puisque c’est lui le moniteur.

Si j’avais su je lui aurais dit dès le départ alors. Au code quand je fatiguais, ce n’était pas grave, j’étais assise sur ma chaise. Au boulot aussi ça m’est déjà arrivé. D’ailleurs une fois tout semblait tourné si vite et si longtemps autour de moi que j’ai vraiment pris peur. Mais ce ne sont que des malaises vagaux dont je connais à présent l’origine.

« Maîtriser tes émotions t’aidera à espacer ces pauses et ainsi tu pourras réussir l’examen de conduite quand tu seras prête. Par contre, c’est bien que tu aies enfin réalisé la portée des dégâts causés par tes intolérances.

Tu faisais comme beaucoup de personnes, tu minorais et ne souhaitais pas t’attarder sur ce que tu prenais pour des détails. Tu garderas quelques séquelles pourtant, tu as été diagnostiquée très tard.

Ce qui se passe aujourd’hui serait arrivé tôt ou tard. Mais aujourd’hui tu es encore assez jeune pour pouvoir faire en sorte d’arranger les choses, en grande partie.

Tu constates que cela prend du temps par contre. Cela te déçoit aussi. Tu devrais rester optimiste et confiante. On ne se débarrasse pas de tels problèmes, il faudra rester vigilante toute ta vie. D’autant que nous t’avons expliqué que plus le temps passerait, plus il te faudrait manger sainement et faire attention à tes fréquentations, la vie que tu mènes etc… Mais tu peux vivre avec tes intolérances sans en être autant gênée qu’aujourd’hui.

Tu l’as compris toi-même, il n’y a pas de fatalité, tout est lié.

Pour réduire ton émotivité, il faut accepter tout ce que tu captes. Nous allons ouvrir les portes qui permettent cela à ta place et nous allons très exceptionnellement gérer les effets à ta place de manière dégressive de sorte que tu ne te retrouves pas à crouler sous un trop plein d’informations directes. Cela va nécessiter un accroissement de ton taux vibratoire mais tu en as les moyens alors nous allons te laisser le gérer.

Pour le reste, tu as un bon moniteur, avec lequel tu t’entends bien, tout se passera bien, comme au code ma belle Sylvie. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil

La kundalini verte

La kundalini verte dans Energies 101223015434803577355249 

 

Bonjour à tous,

Il existe une montée de kundalini un peu particulière qui débloque en quelque sorte vos énergies les plus pures d’une manière douce et durable. Sur le moment, elle est presque imperceptible. Mais sur le long terme nous ne manquons pas de sentir ses effets.

La kundalini verte est la montée qui vous débarasse de vos impuretés énergétiques résiduelles dûs aux excès commis dans cette existence présente. Toutefois, elle agit en fait doublement.

Une fois le rayon passé, il ne vous est plus possible de continuer à vivre en faisant tous ces excès qui avaient encrassés vos corps énergétiques. Vous tombez subitement malade quand cela arrive alors qu’auparavant vous pouviez sortir tous les soirs et boire jusqu’à deux heures du matin. Je schématise, mais c’est pratiquement ça.

Du jour au lendemain vous vous intéressez à ce que vous mangez, vous réalisez que vous ne supportez plus la viande car elle vous dégoûte, vous avez de grands besoins de plage de ressourcement dans la nature, les bruits et les rapports superficiels du quotidien vous ennuient progressivement mais de plus en plus, vous envisagez même parfois un changement de vie radicale, à des années-lumière de ce que vous pensiez être ce qu’il vous fallait.

Personne autour de vous ne vous comprend, et à vrai dire, vous êtes le premier surpris par de tels changements en vous, mais clairement, tout vous indique que vous devez maintenir ce cap et aller au bout.

Dès que vous tentez de faire marche arrière, vous êtes malheureux. Quand vous ne tombez pas franchement malade. Votre entourage vous apparait sous un jour nouveau, vous voyez la lâcheté et les faiblesses ainsi que l’hypocrisie comme si elles étaient désormais affichées sur le visage des gens que vous connaissez pourtant. Les nouvelles rencontres sont difficiles, à croire que vous êtes subitement seul au monde et tout cela entraîne une profonde remise en question.

Les effets du rayon vert de la kundalini peuvent se faire sentir des années durant voire toute votre vie. Vous ne reviendrez pas en arrière si un jour vous croisez le serpent au regard émeraude. Il percera votre âme et vous vous sentirez plané pendant deux ou trois jours mais cela sera le seul effet notable et ce ne sera pas bien méchant. Rien à voir avec une crise mal vécue, vous garderez le contrôle de vous-mêmes.

En revanche, tout dans votre existence devra évoluer radicalement. Vous vivrez de manière plus simple, consommerez davantage de produits frais et naturels, vous ne consommerez plus que très occasionnellement de l’alcool et cesserez sûrement de fumer assez rapidement.

Votre travail devra correspondre à la personne que vous êtes pour que vous puissiez vous y sentir bien et cela vous causera bien des errements.

Les trois années qui suivent cette montée de kundalini particulière resteront sans doute dans votre mémoire comme les trois pires années de votre vie. Sauf, si vous acceptez le défi dès le départ.

Alors vous pourrez vous rendre compte qu’une voie va vous être soumise extrêmement tôt. De votre maturité spirituelle dépendra votre capacité à la voir et donc à l’emprunter. Comprenez bien que les sacrifices apparents seront largement amortis par la suite.

Mais voilà, si vous vivez cette montée, c’est que justement, vous êtes comme bloqués à un stade d’évolution spirituelle que vous ne parvenez pas à faire évoluer seul malgré les perches qui vous sont régulièrement tendus.

Aussi il se pourrait que vous opposiez une certaine résistance au départ, et même durant un bon moment. Peu importe, ce qui doit arriver arrive toujours.

Quand vous aurez admis qu’aucun vent ne souffle contre vous, vous serez à même de vivre sereinement tout ce qui se présentera à vous et finalement c’est sur une note très douce que vous poursuivrez votre existence.

Bonne journée à tous Clin doeil  

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause