Accueil relaxation Pour lâcher prise

Pour lâcher prise

2

Pour lâcher prise dans relaxation 101209010327803577277605 

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose une petite séance de relaxation toute simple et toute douce, ou presque. Elle est parfaite pour se défaire d’un grand stress, justifié ou non.

Installez-vous quelque part, dans un fauteuil confortable par exemple. Ensuite, replongez-vous dans des souvenirs tendres et cocasses à la fois et essayez d’en modifier une partie, avec votre esprit actuel. Imaginez de quelle manière vous auriez pu réagir, comment les autres auraient pu vous répondre.

N’essayez pas à tout prix de vous donner le beau rôle, tentez seulement d’imaginer un scénario différent.

A l’issue de cette étape préliminaire, songez à votre plus grosse source de stress. Elle devrait vous paraître moins énorme. Toutefois, il se pourrait qu’elle reste à vos yeux conséquente. Prenez une profonde respiration et détendez-vous avant de fermer les yeux.

Essayez d’imaginer un autre scénario, même totalement improbable. Imaginez que les choses soient différentes, échangez votre place avec un autre et tentez d’imaginer sa réaction.

Quand vous aurez rouvert les yeux, vous devriez avoir réalisé que selon le point de vue, la situation qui vous embarrasse peut être plus ou moins problématique.

Maintenant, les yeux ouverts si vous le préférez, imaginez la solution idéale à vos yeux, celle qui peut-être a le moins de chance de se réaliser. Peu importe.

Cela devrait vous apaiser même légèrement, mais ce sera suffisant pour passer à la dernière étape.

Imaginez que vous en avez assez de vous débattre dans vos problèmes, imaginez que vous n’êtes pas forcé de le faire et imaginez que d’une manière ou d’une autre, vous parvenez à lâcher prise.

Restez sur cette sensation le plus longtemps possible, puis retournez-en à vos occupations, avec en mémoire l’assurance de votre capacité à prendre le recul dont vous avez besoin.

Bonne journée à tous Clin doeil   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Le cours d’eau

    Bonjour à vous,  C’est vendredi, alors pour vous c’est enfin le week-end ou un…
  • Sous un ciel rose et violet

    Bonjour à tous, Je vous propose un petit exercice de relaxation aujourd’hui. Visuali…
  • Flâner…

    Bonjour à tous, Aujourd’hui je vous propose un petit exercice de relaxation. Install…
Charger d'autres écrits dans relaxation

2 Commentaires

  1. crystallia

    11 décembre, 2010 à 12:24

    Salut,

    Je ne savais pas non, c’est marrant. Mais je suis d’accord avec toi, c’est très beau et très positif !

    Bise ;)

  2. jasmintea

    11 décembre, 2010 à 12:18

    Coucou Sylvie!

    Tu sais que Marie Coupal (dans les dix personnages symboliques du rêve) propose quasiement la même chose pour les cauchemars: se mettre en état de relaxation et visualiser le cauchemar avec un autre scénario! Tout cela pour permettre dans les prochains rêves de se créer des nouveaux outils qui nous serviront à la fois dans notre vie nocture et diurne. Personnellement je trouve ça très beau et très positif: être acteur de ses rêves! (et du coup de sa vie)

    bizzzzzzz

Consulter aussi

Equation

Bonjour à tous, Ma tante est toujours malade. En plus on dirait qu’elle en a assez e…