Est-ce…

2

Est-ce... dans Mes poèmes 101220012456803577339255 

 

 Est-il possible que ton insensibilité soit telle que tu ne sentes plus le poids qui alourdit ton cœur ?

Ce fardeau que tu traînes, qui te lacère les épaules, pourrais-tu te réjouir de le voir disparaître,

Si une bonne âme demain venait à toi et t’en libérait ?

Pourrais-tu croire ce que tu découvrirais s’il s’étalait soudain là, à tes pieds ?

Accepterais-tu de le reconnaître ?

T’es-tu jamais demandé pourquoi il t’est si difficile de t’en défaire toi-même ?

Te poses-tu des questions quelques fois au milieu de tes lamentations ?

T’es-tu jamais dit que peut-être, le Ciel n’était pas si mauvais ?

N’as-tu jamais eu envie de voir, de comprendre ?

Ne veux-tu pas savoir ?

Que transportes-tu au juste, dans quel but, vers quelle destination ?

Y penses-tu, le sais-tu, te le demandes-tu seulement ?

Ce qui te paraît si lourd l’est-il réellement ?

Ce dont tu rêves de te défaire, t’entrave-t-il vraiment ?

Ou est-ce simplement l’idée que tu t’en fais…

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sous le sable

    Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …
  • Respire

    L’aube se lève ce fameux jour, Le soleil brille et les oiseaux s’envolent au l…
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Mes poèmes

2 Commentaires

  1. crystallia

    20 décembre, 2010 à 11:14

    Bonjour Michel,

    Je suis ravie que le message de ce poème vous ait touché.

    Bise ;)

  2. Michel

    20 décembre, 2010 à 9:44

    bonjour Sylvie!

    un petit clin d’oeil de la-haut qui m’arrive en lisant ce poême! et qui me montre que lorsqu’on crie au secours, on est entendu….
    merci, Sylvie, d’avoir été « l’instrument » de ma guide pour répondre à mon désaroi..

    bonne journée

    Michel

Consulter aussi

Ne pas détourner les yeux

Bonjour à tous, « Le mari de ta cousine semble furieux. », me dit An…