Accueil Spiritualité Mon ami l’embrayage

Mon ami l’embrayage

Commentaires fermés

Mon ami l'embrayage 110122121440803577509500 

 

Bonjour à tous,

Longtemps cet ami et moi avons entretenu des rapports très difficile voire douloureux. Il me pourrissait même l’existence en fait je dois dire. Je me demandais qui était le sadique qui avait pu concevoir les voitures de telle sorte que l’embrayage soit incontournable sur les véhicules à boîte manuelle.

J’enviais tous ces Américains chanceux qui conduisent des automatiques et je déplorais le fait qu’ici, je doive apprendre à conduire en tenant compte d’un stupide point de patinage qui me semblait trop abstrait pour que je parvienne à saisir son rôle et son importance. Alors quant à pouvoir jouer avec, au début, j’ai eu du mal !

Trouve le point de patinage, garde le point de patinage, utilise l’embrayage pour garder une allure lente…Autant de phrases qui me hérissaient le poil.

Si tu ne cales pas c’est grâce à moi me disait le moniteur, il faut que tu tiennes l’embrayage !

Fichu embrayage.

Mais ça y est nous voilà réconciliés ! Enfin presque, je me suis encore fait passer un savon après avoir calé en sortant d’une place de parking. Il m’a rappelé que je devais pouvoir me débrouiller toute seule et que par conséquent il n’est plus censé m’aidé. Il m’a houspillé pendant presque tout le reste du cours. En fait, jusqu’à ce que ma mauvaise santé me rattrappe et que je ne sois plus capable de rester concentrée. C’est bizarre parce que ce n’est qu’au volant que j’ai du mal comme ça.

« Ca n’a rien de bizarre aucune autre activité actuellement ne génère de stress chez toi. Tu vois, si tu étais toujours détendue au volant la fatigue te gagnerait moins vite.

Mais comme tu pars toujours avec l’idée de faire bien au lieu d’aller pour aller, tu te mets la pression toute seule. », m’explique Roéchel.

« Cette réalité est toutefois à nuancer, me rappelle Sammael, tu as compris pourquoi nous te disions que ce n’était pas le bon moment pour toi de passer le permis. Tu as beaucoup de choses en tête, ça fait une de plus et forcément ça ajoute à tes préoccupations.

Voilà pourquoi nous insistons pour que tu gères mieux ton empathie. Tu ne supportes absolument plus les énergies qui circulent entre tes parents et tu ne parviens pas à évacuer comme ta soeur. »

Elle, elle se décharge sur moi, elle m’énerve. Pourquoi elle ne va jamais trouver quelqu’un d’autre quand elle a besoin de contaminer quelqu’un avec ses propres craintes ? Pourquoi c’est vers moi qu’elle se tourne ?

Et puis je n’aime pas voir ma mère si fatiguée et affaiblie par ses ennuis cardiaques. J’en ai assez aussi de voir que mon frère reste enfermé dans sa bulle et que mon père passe son temps à hurler de diverses manières, intéressez-vous à moi ! En plus il ne reconnait jamais ses torts et passe son temps à dévaloriser les autres.

Ca m’ennuie profondément de voir que j’accorde de plus en plus d’attention à la façon dont les autres s’expriment parce que je ne supporte plus les personnes qui ne savent s’exprimer que de manière négative ou qui se placent en dévalorisant les autres. Comme mon père ou mon idiote de soeur pour qui tout est l’occasion d’un drame !

Et puis je me fiche de savoir si oui ou non tel collier va avec sa tenue du jour. Depuis le temps qu’elle les porte ses colliers !!!

En plus quand je me lave après elle, il n’y a plus jamais d’eau chaude, je hais ce chauffe-eau solaire stupide, ça ne devrait pas exister. J’ai dû me laver les cheveux à l’eau froide dernièrement et j’ai horreur de ça. Ce chauffe-eau, il suffit qu’il fasse mauvais quelques heures pour que le lendemain on se lave tous à l’eau froide. C’est normal franchement ? 

Zut.

« En plus ta mère utilise ta machine à pain pour faire son cake. », me rappelle Roéchel.

Je ne comprends pas pourquoi elle fait ça, ça va laisser des traces mais quand je lui ai fait la remarque, elle a trouvé le moyen de me répondre  » Tu as peur des petites bêtes ! ».

J’en reviens pas je veux dire, encore aujourd’hui… 

Ca me saoule de voir ça. Et puis ça me décourage aussi. Mais pas dans le sens où je perdrais le goût de vivre…

« Non, dans le sens où tu as le sentiment que personne chez toi ne fait des efforts pour que vous puissiez vivre ensemble. Tu as l’impression que vous ne faîtes tous que cohabiter et tu te demandes ce que ton frère fait encore chez toi car si tu avais comme lui une situation stable et régulière tu serais partie depuis longtemps. »

C’est exactement ça Roéchel.

« Sauf que lui voit qu’il ne se sent pas prêt à quitter le nid. Au point que ta mère envisage de l’y aider un peu. »

J’avoue que je ne comprends pas. Pourquoi reste-t-il ? Il dit qu’il veut voyager, profiter de son argent…

« Il a peur de l’inconnu c’est tout. Mais il est prêt et suffisamment mature pour se débrouiller seul, ne t’en fais pas. »

Il fait comme ceux qui attendent d’être en couple ?

« Oui. Ou comme ceux qui choissient la colocation. Il faut pouvoir vivre seul. Quand tu rentres chez toi personne ne t’attend, personne ne t’a acheté de la farine parce que tu n’avais plus de maizena ou personne n’est jamais là pour laver à la main le linge délicat que tu as oublié dans la bassine.

Il n’y a personne non plus pour t’écouter te plaindre ou pour rigoler avec toi de petites blagues tendres entre vous. Nul ne fait de farces à l’occasion des pannes de courant. Il n’y a personne pour te proposer de regarder des films que tu n’aurais pas acheté toi-même ou pour te conduire à la plage quand tu as envie d’y aller mais que tu es fatiguée parce que tu es sortie la veille.

Il n’y a personne qui prévoit que tu vas avoir envie d’une pizza et qui achète ce que tu aimes d’ailleurs personne ne t’épargne de corvée et c’est toi qui dois nettoyer ta chambre. Ainsi que toute la maison. On ne fait pas le repas à ta place et quand tu rentres tard le midi ou le soir, nul te vient te voir pour te dire qu’il t’a été laissé quelque chose. Ensuite nul ne vient te demander comment s’est passé ta journée.

C’est ça aussi de vivre seul, tout a ses avantages et ses inconvénients. »

Oui.

« Quand le moniteur de conduite appuie sur un point c’est qu’il y a une raison. Si tu ne comprends pas malgré ses explications, il ne faut pas le laisser passer à autre chose. Il faut lui dire. Comme avec l’embrayage, il fallait insister quand tu voyais qu’il ne revenait pas sur ses explications. Tu n’aimes pas toujours sa façon de te montrer les choses. Il faut le lui dire. »

Je lui ai déjà dit.

« Il faut insister. Parfois les gens sont persuadés que ce qui convient à certains peut convenir à tous. Or, ce n’est pas toujours le cas.  Tu t’es présentée à l’examen de conduite en n’étant pas sure de savoir conduire et c’est en te basant sur des éléments objectifs que tu étais arrivée à cette certitude. Par exemple tu ne t’étais jamais garée seule en marche arrière. Tu sais rouler, t’arrêter, faire certaines manoeuvres. Mais tu savais que tu ne les maîtrisais pas toutes. Il faut insister, c’est toi qui payes ma belle Sylvie. » 

Je lui ai déjà dit je voudrais qu’on revoit tel ou tel point mais il ne m’écoute pas. Ou alors, il fait les manoeuvres avec moi.

« Dis-lui clairement que tu veux les faire seule. »

Quand je fais ça, il ne me laisse pas faire non plus il me dit fais ci fais ça… 

« Autrement dit, il est trop paternaliste et trop protecteur aussi. S’il s’est énervé aujourd’hui c’est avant tout pour cette raison.

Il faut insister. »

Ok.

« Tu dois apprendre à maîtriser tes nerfs et tes émotions. Mais surtout, tu dois apprendre à faire confiance à tous tes ressentis. Tu te sentiras plus libre alors tu verras, tu te sentiras moins engoncée. Il te sera plus facile de gérer les informations que tu reçois. Tu ne trompes pas souvent Sylvie. Ce que tu perçois à l’instant sur la nouvelle histoire amoureuse de ce proche est vrai aussi. Mais il faut l’accepter.

Ce qui nous amène au scan qui chez toi s’est tant développé que tu ne perçois plus la différence entre le scan et l’empathie. Ils se sont mêlés.

C’est dur à gérer pour toi car tu reçois vraiment beaucoup d’informations et tu en reçois pour toi aussi. On va reprendre, ce que tu ressens pour ta famille ou pour les personnes que tu côtoies est juste. Mais ce n’est pas à toi de te soucier des problèmes des autres, surtout s’ils n’en parlent pas.

Tu auras ton permis, en particulier si tu te fais confiance et que tu insistes quand quelque chose t’échappe.

Ta santé devrait aussi s’améliorer, mais laisse-toi le temps.

Pour ce qui est de la guidance très personnelle que tu reçois depuis quelques temps, laisse venir. Tu verras bien où elle t’amènera. Tu comprendras aussi pourquoi tu reçois tant de messages positifs alors qu’a priori rien autour de toi ne s’y prête. »

Merci à toi Roéchel et merci à Sammael.

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

De terre et de sang

    Bonjour à tous, Aujourd’hui je vous propose de parler un peu de magie. Plus préc…