Archive pour février, 2011

Le départ

Le départ dans Mes poèmes 110228015245803577728302

 

Je jette un dernier regard derrière moi puis je ferme la porte, avec le sourire.

Je ne reviendrai pas c’est certain, dans ma tête je suis déjà partie très loin,

Il ne me reste plus qu’à dire adieu, au revoir, je ne sais trop,

Mais je sais qu’en ce jour je pars.

Je regarde à mes pieds tous ces débris, toute cette poussière,

Je vois les larmes, les coeurs blessés,

Je vois tous ceux que j’ai estropié, mutilé,

Simplement en étant moi-même.

Que puis-je y faire, rien du tout,

Si ce n’est continuer à aimer,

Les aimer, les accepter,

Puis partir sans espoir mais avec une certitude au coeur,

Celle que ce qui s’est cassé aujourd’hui devait bel et bien disparaître.

Sourire d’un Ange

Sourire d'un Ange dans Vie magique 110227012331803577720680 

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose une petite séance de méditation un peu différente. Elle ne vise pas du tout à vous permettre de vous connecter à votre âme mais plutôt à vous permettre de connaître une chose que j’apprécie moi-même beaucoup.

Sentir et voir un guide vous sourire. Quand mes propres guides me sourient je sens leur douceur et leur Amour pour moi. C’est le meilleur truc contre un moral bas croyez-moi.

« Ma douce Sylvie, pour sentir un sourire il faut avoir conservé une chose essentielle, un coeur d’enfant comme le tien. Tu es notre belle petite Sylvie et pourtant tu es adulte.

Beaucoup de personnes ne supporteraient pas que l’on leur dise qu’elles ressemblent à des enfants. Mais toi, tu ne le prends pas mal.

D’une manière générale tu acceptes facilement l’Amour d’autrui pour toi.

Pour sentir le sourire d’un de vos guides il vous suffit dans un moment de peine, de lourdeur ou de tristesse de demander à ce que le Ciel, Dieu ou l’entité de votre choix vous accorde un peu de son attention.

Toutes les personnes qui ont conservé leur coeur d’enfant y parviendront sans mal. Les autres devront d’abord se défaire de leur carapace d’adulte.

Grandir peut se faire de tant de manières différentes. L’essentiel est que vous vous souveniez de la joie que vous éprouviez lorsque enfant vous jouiez pour le plaisir de jouer.

Sans ivresse, sans retenue, sans désir de se montrer ou de plaire, sans votre armure d’adulte, vous êtes tellement plus léger, plus authentique et plus libre. »

Merci à toi Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil    

Je suis contente

Je suis contente dans Créations 110226030804803577715184 

 

Bonjour à tous,

Je suis contente je peux recommencer à écrire, l’inspiration est là et mes guides ne m’entravent plus. J’ai besoin d’écrire c’est très important pour moi.

« Il fallait que tu saches pourquoi et pour qui tu souhaites le faire, il fallait que tu comprennes dans quoi ce besoin et ce désir s’inscrivaient.

Nous voulions que tu prennes conscience de ce qui est bon pour toi et surtout pourquoi. », m’explique Asherah.

Aujourd’hui je comprends et je suis contente. Je vais créer un nouveau site, en fait je suis déjà en train de le faire.

On m’a dit récemment que j’étais une folle dangereuse. Ce n’était pas dit dans ces termes mais c’était bien la substance du message. J’ai reçu quelques commentaires moins sympathiques que ceux que j’ai accepté de publier car rappelons que d’une part je peux modérer tous les commentaires et d’autre part, je ne suis pas masochiste. J’aime ce que je fais ici et quand certains qui n’approuvent pas mes propos se montrent trop véhéments envers moi, je ne les publie pas.

A quoi bon avoir un espace d’expression si c’est pour se laisser polluer ? Je publie ce qui me plaît et c’est aussi valable pour les commentaires.

Toutefois, je mentirais en disant que je ne suis pas touchée quand on me tombe dessus simplement, nous avons tous la foi en quelque chose. C’est mon cas aussi, c’est ce que j’exprime et je compte continuer au travers mon nouveau site (qui n’est pas près du tout, je ne suis donc pas en train de faire de la pub lol).

« Il ne sera pas près avant un moment. »

Effectivement mais tu sais, ce n’est pas grave. Je n’ai vraiment rien de prêt ou que je puisse présenter à qui que ce soit actuellement mais justement cet état de fait me place en position de créer plein de choses et c’est ce qui me fait plaisir.

« Tant mieux, c’est cet esprit-là que nous aimerions voir plus souvent mais sans cette légère euphorie qui masque une certaine crainte de l’inconnu. Il faut faire ce qu tu souhaites en toute confiance ma belle Sylvie. Amuse-toi bien. »

Merci Asherah !

Bonne journée à tous Clin doeil  

Le mépris

Le mépris 110225033729803577709579 

 

Bonjour à tous,

Ce soir Sammael me propose de jouer à un jeu. Sauf que Sammael c’est Sammael…

« Je ne te veux pas de mal et tu le sais très bien. Cela fait un moment que nous n’avons pas discuté. »

C’est vrai.

« Pourtant j’ai toujours été près de toi. Même durant le court laps de temps où Ariel a remplacé Gabriel auprès de toi (Gabriel est mon Maître). »

Oui je sais. Tu viens vers moi chaque fois que je t’appelle pour te parler ou te demander de l’aide.

« Aujourd’hui je viens spontanément. Je veux savoir si tu es heureuse d’avoir retrouvé ta boucle d’oreille. »

Lol, je ne m’étais même pas rendue compte que j’en avais perdue une. C’est maman tout à l’heure qui me l’a rapporté de la chambre de mon frère. J’ai dû la perdre quand je me suis allongée sur son banc de musculation (pour discuter avec lui pas pour faire des étirements mdr).

Je suis contente d’avoir les deux cela dit. Je tiens à ces boucles, elles me viennent de ma grand-mère qui les a offertes quand j’étais adolescente.

« Tu t’attaches aux objets qui ont une histoire et pour toi l’Histoire c’est ce qui a touché ton coeur. Tu t’attaches plus aux objets qui t’ont été offerts qu’à ceux que tu t’offres. »

C’est vrai. Je ne saute pas de joie quand je perds un objet que j’ai acheté moi-même, mais je suis encore plus navrée quand j’ai perdu un cadeau.

« Pourquoi les cadeaux sont-ils si importants ma belle Sylvie ? »

Parce que j’aime les gens qui me les offrent.

« Tu t’aimes donc moins si je suis ton raisonnement. »

Pas du tout, seulement, mince… Je suis morte de rire !

« Où est la bague que tu t’es offerte pour tes vingt-sept ans ? »

Je pense qu’elle est avec mes autres bijoux.

« Mais où exactement ?

Je ne sais pas, quelque part dans le placard. En vérité je porte peu de bijoux et je change rarement. J’aime bien cette bague, mais ce n’est qu’une bague. 

« Effectivement tu t’es progressivement désintéressée de tes bijoux, même ceux qui t’ont été offerts en fait. Sais-tu pourquoi ? »

Pour la même raison que je n’ai pas apprécié la planche à découper mini-format que ma tante m’a offert à noël. Dans ma famille, souvent quand on ignore ce qui pourrait faire plaisir à une femme on lui offre un bijou. Mais certains sont tellement loin de moi.

Comme la planche à découper. Je me moque que ma tante n’ait pas eu envie de mettre de l’argent dans ses cadeaux, mais là j’ai eu l’impression qu’elle me disait, je m’en fous de toi.

Je regarde les bijoux qui me sont offerts aujourd’hui avant de regarder leur valeur. Il y a quelques années je faisais l’inverse mais c’est fini. Aujourd’hui je veux savoir si les gens ont réfléchi avant de me faire un cadeau, s’ils ont cherché quelque chose qui pourrait me plaire. Moi c’est ce que je fais.

Je n’aime pas quand il est évident que le seul but était de se débarasser d’une corvée et non pas de faire plaisir. Qu’une personne n’ait pas d’argent ne me gêne pas, mais de là à offrir une petite planche à découper…

J’avoue que j’ai réellement été déçue. Je ne suis pas la seule cela dit, ma mère a reçu un plat pour appéritif en plastique orange. Et une autre de mes tantes, la même planche à découper !

Peu après elle nous a annoncé avec gourmandise qu’elle avait déniché de magnifiques présents pour sa fille et son petit-fils. Comme quoi c’était bien une question de volonté. Elle a privilégié ceux à qui elle tenait le plus.

Je ne dis pas que je ne comprends pas, mais c’est dans ces moments-là qu’on voit le poids des conventions, on offre pour offrir à noël parce que c’est comme ça.

J’aurais préféré ne rien recevoir. Je n’aime pas quand les dons ne sont pas sincères.

Ces boucles d’oreille que je tiens de ma grand-mère, elle me les a offertes parce que cela lui faisait plaisir. J’avais seize ans, nous venions de déménager et elle était contente de nous avoir près d’elle. Elle nous a offert des bijoux à ma mère, ma soeur et moi. Ce n’est quand même pas la même chose, je garderai ces boucles toute ma vie si je le peux.

Par contre je ne suis pas sure que la planche à découper me suive quand je quitterai le domicile de mes parents.

« Tu as la rancune tenace ma douce enfant. » 

Je l’ai dit, j’ai eu l’impression qu’elle me disait je m’en fous de toi avec ce cadeau. En fait c’est simple c’est comme si tout à coup m’était apparu bon nombre de choses sur lesquelles j’avais longtemps fermé les yeux.

« Comme le sac informe de l’an dernier ou encore le fait qu’elle te regarde à peine quand elle te parle, qu’elle ne fasse jamais vraiment la bise, qu’elle se conduise en permanence comme si elle était détachée de tout avec toi. »

Par exemple.

« Ma belle Sylvie, chacun est comme il est. »

Je sais.

« Alors pourquoi t’en prendre aux autres ou leur en vouloir quand c’est toi qui les avais idéalisés au départ ? Comme une autre de tes tantes. Tu la trouves fausse et hypocrite. Tu as réalisé qu’elle ne t’aimait pas non plus. »

Celle-là oui j’en suis persuadée elle ne m’aime pas. Ma mère me dit qu’effectivement elle est très hypocrite et connut pour cela. Admettons, je ne l’aime pas non plus alors ce n’est pas grave. Et puis je l’ai vue vivre, je la connais mieux, j’ai passé des vacances entières chez elle. C’est une femme aigrie qui n’aime pas sa vie. Elle est envieuse et se compare aux autres. Souvent les gens comme ça ne s’aiment pas eux-mêmes, comme elle.

Mon autre tante n’est pas comme ça. Je la connais moins bien, je n’ai jamais eu de vraie discussion avec elle. Mais sa planche à découper, ça m’a aidé à comprendre pourquoi je n’ai jamais eu de vraie discussion avec elle justement. Elle ne s’intéresse pas aux autres, du moins pas si elle n’y trouve pas un intérêt.

« Tu sais ce qui te fait penser cela. Elle a fait certains choix dans sa vie. Quoiqu’il en soit, il ne faut pas lui en vouloir d’être comme elle est, tu trouveras peut-être à te servir de cette planche un jour. »

Tu as raison lol !

« Ta grand-mère t’aimait, suffisamment pour choisir de rester auprès de toi après son décès. »

Oui !

« Ta maman t’aime aussi mais ses soeurs n’y sont pas obligées. Elles préfèrent toutes leurs enfants à ceux des autres, comme une majorité de personnes. Seulement ma belle enfant sache une chose, souvent les frères et soeurs aiment leurs neveux et nièces comme ils aiment leurs frères et soeurs justement.

Tu as pu vivre avec ton frère et ta soeur, adultes, sans que vous ne vous gêniez. C’est plutôt rare. Souvent les frères et soeurs ne sont pas des amis mais des personnes qui sont habituées à se connaître et qui croient s’aimer. Ce n’est pas pareil.

C’est ce qui s’est passé dans la famille de ta mère et c’est ce qui explique ce que tu appelles des dissensions. Dans la famille de ton père aussi cette réalité a fini par prendre le dessus. 

Tu es suffisamment sage pour pouvoir l’accepter mais surtout parce que tes propres frère et soeur et toi avez une vraie belle relation. Vous ne vous méprisez pas.

En fait c’est simple, souviens-toi toujours que celui ou celle qui à un moment donné t’affiche son mépris, ne t’aime pas.

Il n’est tout simplement pas possible de mépriser une personne aimée. Quelle que puisse être la relation que vous entretenez. Mais vous appelez tellement de choses Amour, c’est dans de telles occasions que vous réalisez vos erreurs. »

Tu es toujours aussi dur Sammael.

« Je te dis ce qui est petite fille. »

Lol !

« Tu t’en rendras compte toi-même, celui qui t’aime ne te méprise jamais. Il peut se montrer dur ou maladroit, il ne te méprise pas. Le mépris est la marque de ceux qui voient des différences en l’autre, des différences qui leur semble inacceptables.

Celui qui méprise voit ce dont il ne veut surtout pas pour lui-même, ce qu’il exècre et qu’il ne peut donc pas aimer.  »

J’ai compris, merci à toi.

Bonne journée à tous Clin doeil

Comme un grain de sable, de poussière

Comme un grain de sable, de poussière dans Mes poèmes 110224030942803577703421

 

Comme un grain de sable, de poussière qui se perd dans la mer,

Le silence me rappelle à toi, à nos misères et dans un bref éclair je t’aperçois,

Tandis que tu penses à moi.

Souvenirs d’antan se mêlent au feu du jour, à cette aube qui s’élève,

La chaleur me rappelle à toi, à nos hivers et dans le souffle du vent j’entends ta voix,

Tandis que tu te dérobes à moi.

Tour qui s’effondre, temps qui s’enfuit, orgueil décomposé,

La tristesse me rappelle à toi, à nos souffrances, à nos espérances si vivaces,

Tandis que tu ne m’oublies pas.

Pourtant tu ne reviens pas, tu ne m’attends pas,

Car tu n’es plus à moi.

L’imprévu

L'imprévu 110224011723803577703333 

 

Bonjour à tous,

« L’imprévu a ceci de beau ma jeune et douce Sylvie qu’il peut bouleverser ta vie et te faire découvrir tout un monde que tu ne soupçonnais pas.

Sur le coup, il peut ressembler à un tremblement de terre, paraître envahissant, dévastateur, car quoiqu’il puisse être, quelle que soit la manière dont tu es prête à l’accueillir, lorsqu’il déboule dans ta vie, il agit telle une tornade, il ravage ta vie et t’oblige à tout reconstruire, en fonction de lui.

Cela ne serait pas la première fois que tu aurais à reconstruire n’est-ce pas, accueille avec joie l’imprévu et vois qu’il peut aussi être amusant de reconstruire. »

David pour notre belle Sylvie

Avec joie tu me dis, c’est souvent dans la difficulté que j’ai eu à reconstruire jusqu’à maintenant.

« Il faut rester optimiste. »

Lol, comme tu dis…

« Les changements vont de pair avec la condition humaine ma douce Sylvie. Tu verras, tu avanceras en âge et tu comprendras. »

J’espère.

« Sois optimiste. »

D’accord lol !

Bonne journée à tous  Clin doeil

  

  

L’intimité

L'intimité dans Amour physique 110223020423803577697973 

 

Bonjour à tous,

Je voudrais poser quelques questions à une de mes guides en particulier mais c’est un autre qui vient à moi.

« Comment vas-tu ma belle enfant ? Ce mal de tête passera, je ne te parle pas de cela. », me demande le Prince David.

David est un Ange et c’est un Prince également mais je ne parviens pas à en savoir plus lol.

« Parce que tu sais déjà tout ce que tu as à savoir me concernant, ma jeune princesse. Alors, comment te sens-tu ? »

Ca va, je recommence à créer. Je vais aussi refaire du scrap, il faut que j’avance dans mes derniers albums consacrés à Marseille. Après je ferai un album sur les photos que j’ai prises en 2010, jsqu’à celles de noël.

Ou peut-être en parallèle, j’y mettrai les photos des spectacles que j’ai fait, ce sera marrant. Et puis les photos du catamaran aussi, enfin, la fois où je n’ai pas été malade. Parce que la seconde fois, je l’ai passée allongée sur la coque à lutter pour conserver en moi le contenu de mon estomac.

D’ailleurs ai-je pu prendre des photos cette fois-là, je ne crois pas, il aurait fallu que je me lève de temps en temps et avec tous ces affreux roulis…

Ma maman rit quand on en parle, quel manque de compassion n’est-ce pas ? Elle n’était pas là mais elle me dit qu’elle, elle a le pied marin et elle serait restée debout.

Admettons, j’ai des photos d’elle aussi. Je vais faire un album en parallèle c’est décidé. Il faut que je commence par retravailler les photos. J’adore modifier les photos.

« Donc ta créativité est de retour ma belle Sylvie ? »

On dirait bien oui. Merci pour le recadrage de cette nuit lol.

« Tant que le message passe, c’est tout ce qui compte. »

Je sais oui.

« Tu sais Sylvie, tu es une très belle femme. »

Pourquoi tu me dis ça comme ça ?

« Je te le dis comme ça, pour que cela te reste en tête.  »

Ouais, n’empêche que j’ai une bien meilleure opinion de moi depuis mon éveil.

« Parce que tu te connais bien mieux depuis. Nous te disons que tu es belle parce que c’est la vérité. Tu te sens belle parce que tu peux le remarquer. 

C’est dur pour vous de faire preuve de tendresse envers vous-mêmes, mais nous sommes satisfaits de constater que tu y es parvenue.

Ce qui te rend plus belle encore. »

Lol !

« Tu as reçu beaucoup d’avertissements concernant ta vie amoureuse et tu as toujours su pourquoi avant d’avoir des ennuis ou de te retrouver à souffrir. »

Oui, heureusement.

« Aujourd’hui tu n’as plus besoin de tes rêves, tu peux savoir en direct. »

Oui.

« Tu peux savoir pour dest iers aussi. »

Oui mais là je m’abstiens de le crier sur les toits ! Les gens quand ils demandent ce qu’on voit de leur couple ne veulent rien d’autre qu’entendre, il ou elle est la personne qu’il te faut.

Sauf que ce n’est pas toujours ce que je vois ! En ce moment ma soeur me harcèle pour que je lui fasse régulièrement le pendule. Je lui ai pourtant dit que je n’en avais plus, c’est faux. J’ai gardé mes pendules. Je vais même en faire un nouveau avec une belle obsidienne noire, il faut juste que j’achète une petite chaîne en argent.

Bref revenons à nos moutons. Depuis le début je sais qu’ils ne sont pas sur la même longueur d’ondes disons. Mais elle n’est pas disposée à entendre ça. Je ne lui dis rien.

« Elle serait blessée si tu lui disais la vérité et du coup tu ne lui dis rien. Mais est-ce de ta faute si la vérité blesse ma chère Sylvie ?

Tu l’acceptes toi. Tu acceptes quand tu reçois des messages concernant un homme précis. Alors pourquoi penses-tu que tout le monde ne puisse pas en faire autant ? »

Parce que quand je leur dis, comme avec ma soeur, ils se décomposent devant moi et je n’aime pas ça. Sans parler de ceux qui m’en veulent et ne souhaitent plus me voir.

« Les personnes sincères ne réagissent pas de cette manière. Seules celles qui voient leur intérêt au travers toi réagissent ainsi. Regarde, tu n’as pas annoncé que des bonnes nouvelles à ta soeur et elle t’aime toujours, elle ne t’en veut pas. Certes, tu as tenté de lui faire comprendre que cet homme qu’elle fréquente ne sera pas l’homme de sa vie et elle fait la sourde oreille. C’est son choix, mais elle ne t’en veut pas pour autant.

Tu vois ma belle Sylvie, quand une personne t’aime sincèrement, elle ne cesse pas de t’aimer le jour où tu la contraries.

Les vrais amis sont moins courants que les connaissances, mais ils existent. C’est comme les amants qui en valent la peine. Il y en a peu, mais avec eux les histoires sont belles et enrichissantes, elles ne restent pas superficielles et sont encore moins compliquées.

L’Amour n’est compliqué que pour les personnes qui cherchent à satisfaire leur ego.

Celui qui est prêt à recevoir doit être prêt à donner et vice versa. Or trop souvent l’un est prêt à donner tandis que l’autre ne souhaite que recevoir.

En apparence c’est parfait mais en profondeur, s’installe un manque des deux côtés vu qu’une porte est fermée des deux côtés.

En fait c’est simple, il vous est souvent facile de vous mettre à nu physiquement mais vous verrouillez l’accès à votre intérieur.

Certains se demandent quand ils trouveront enfin l’Amour, la réponse est pourtant là, quand ils auront appris à se mettre à nu intérieurement.

Oter des vêtement peut vous paraître facile, mais vous craignez souvent la véritable intimité.

Or l’Amour se vit dans l’intimité justement. Il n’y a que deux personnes dans un couple. Trop souvent vous l’oubliez, vous ne faîtes plus la différence entre l’importance de maintenir l’intimité de l’ensemble et le besoin pour vous de conserver votre individualité. 

C’est à ce moment-là que vous commencez à vous perdre mutuellement de vu. En même temps, cela prouve que vous n’êtes pas à l’aise seul avec vous-mêmes car quand vous l’êtes, vous n’avez que des relations adultes et matures.

Vous reconnaissez sans mal l’importance de l’intimité du couple et surtout vous êtes capables de comprendre qu’elle ne se limite pas aux contours du lit. »

Drôle de discours là maintenant.

« Pour toi peut-être. Bonne nuit ma belle Sylvie. »

Merci David, veille sur moi !

« D’accord. »

Bonne journée à tous Clin doeil

    

Appel d’énergies

Appel d'énergies dans Energies 110222013225803577692265

 

Bonjour à tous,

C’est un jour de célébration pour moi aujourd’hui. Un jour de célébration énergétique parce que je sens que c’est ce qui doit être même si cette date du 21 février ne représente rien pour moi.

Peut-être sera-ce isolé, juste une année, je ne sais pas. Ce que je ressens c’est que je me vois, tandis que j’écris, faisant un appel d’énergies lumineuses, les bras tendus vers le ciel et je vois l’univers me répondre car arrivent justement ces énergies qui me donnent la pêche !

Ca tombe bien, j’étais fatiguée mais est-ce un hasard…

Mon amie Jocelyne a eu la gentillesse d’accéder à une requête personnelle en exécutant un ouvrage spécial pour moi.

Jocelyne est médium, elle peut tout dessiner avec ces guides et elle a réalisé une oeuvre qui me permet de me concentrer sur les énergies de guérison spirituelle disponible pour moi.

Je suis très heureuse qu’elle ait accepté car j’en sens déjà les bénéfices, c’est drôle, c’est souvent le soir que les énergies sont fortes pour moi.

En même temps, je vais avoir une montée douce de kundalini dans quelques jours. La préparation se passe bien, je n’en suis pas affectée. Par contre mes rêves sont de plus en plus clairs et je n’ai plus besoin de les interpréter en ce moment.

Soit mes guides me délivrent le message au matin soit il m’apparaît. C’est bien agréable lol !

Pourvu que ça dure.

Bonne journée à tous Clin doeil 

Une rose au passage

Une rose au passage dans Féérie 110221031528803577686650 

 

Bonjour à tous,

Je m’apprêtais à écrire aujourd’hui quand j’ai reçu ce message :  

« Bonjour à toi jolie Sylvie,

Il arrive fréquemment que tout semble tracé, que les seules issues doivent être celles que vous aurez patiemment creusé. Celui qui réussit sa vie c’est celui qui travaille en ce sens croyez-vous.

Pourtant est-ce que le soleil ne se lève pas chaque jour ? Est-ce que la Terre ne tourne pas à l’identique qu’il pleuve ou qu’il vente ?

Pourquoi les choses devraient-elles toujours être compliquées, lourdes, dures ?

Il arrive que le vent t’apporte de bonnes nouvelles, mieux que l’orage s’arrête juste au moment où tu as besoin d’un abri. Regarde le ciel, quoiqu’il puisse se passer il redevient toujours bleu sous tes douces latitudes.

Vous craignez chaque année des cyclones qui ne passent pas souvent chez toi, des tremblements de terre que vous percevez à peine.

A quand remonte le dernier ? Le sais-tu ? L’avais-tu senti ? Non, tant que tu n’es pas en danger, tu ne te soucies pas des menaces.

Ma belle Sylvie qui ne sais jamais si tu as trop chaud ou si la température te sied, qui ne sais jamais régler ton ventilateur, il se pourrait que tu perdes prochainement pied et que rien ne puisse venir te rafraichir. », m’annonce Vehiriah.

Qu’est-ce que c’est que ce message…

« Ce qui doit arriver arrive toujours, douce enfant. Il se pourrait aussi que nous n’aimions pas te faire peur inutilement. Tout comme il serait possible que certaines peurs bien que justifiées, ne puissent jamais éloigner le danger. »

Tu joues avec moi.

« Aie foi en toi, écoute ton âme, accepte une rose au passage… »

Fin du message, lol merci Vehiriah. Tu es souvent celle qui m’annonce des choses en ce moment. On verra.

Bonne journée à tous Clin doeil

J’ai pris du ventre (au secours !!!)

J'ai pris du ventre (au secours !!!) 110220124515803577679070 

 

Bonjour à tous,

Ah la la, il faut que je trouve la force morale et le courage nécessaire pour me mettre aux abdominaux parce que ça devient urgent. J’ai pris du ventre et ce n’est pas très joli, je ne rêve plus que d’un beau ventre plat !

« Tu devrais te souvenir que tu es toujours occupée à soigner les problèmes médicaux dont tu souffres. Non seulement ce n’est pas le moment pour toi de faire un régime mais en plus, tu devrais plutôt continuer à explorer de nouvelles recttes qui te permettront de continuer à aimer manger et partager des repas avec ceux que tu aimes.

Aucun médecin ne t’a mise en garde contre ton poids récemment par contre ils te parlent de tes vitamines et de ton régime spécial. Si tu veux faire du sport vas-y, mais reste sur une note douce et simple.

Si tu devais avoir le corps d’une jeune fille de quatorze ans éternellement, ce serait le cas. Or tu ressembles plutôt à une femme normale. 

Souviens-toi de cet article que tu avais lu dans lequel un médecin expliquait que le poids idéal pour une femme est celui qu’elle a lorsqu’elle se nourrit normalement. C’est tout.

Nous savons pourquoi nous ne t’encourageons pas à faire de la gym à tout prix. Il y a ce que tu vois à la télé, dans les magazines, les dicours que tu peux entendre ici et là et il y a la réalité.

Si tu veux faire du sport pour entretenir ton corps c’est une bonne idée. Mais si ton seul but est de perdre du ventre, demande-toi ce qui te déplait réellement. »

Je crois qu’il me rappelle mon désoeuvrement et mon manque d’espace actuels. C’est surtout cela qui me gêne en fait Lauviah.

Et puis il y a ce maillot de bain que j’ai vu l’autre jour. Un brésilien flashy super sexy, le genre de maillot qui fait que tout le monde nous regarde sur la plage.

Mais ensuite je me suis imaginée dedans, avec mon énorme ventre et je ne l’ai pas pris !

« Pourquoi es-tu si désoeuvrée ma belle petite Sylvie ? »

Parce qu’en fait je ne me sens pas du tout à l’aise chez moi. Je n’arrive plus à créer, c’est très dur pour moi. J’ai toujours eu beaucoup de créativité. Mais je ne parviens même plus à scrapper. Ou à nettoyer ma coiffeuse malheureusement située devant la fenêtre toujours ouverte car il fait chaud ici (non il n’y a pas d’autre place possible). 

Mais maintenant que j’y pense si cet idiot de propriétaire remplaçait enfin le climatiseur…

J’aurais pu dire parce que je ne travaille pas, mais je dois normalement reprendre d’ici très peu de temps. Quoique, ce n’est pas la première fois.

« Tu tomberais malade avec un climatiseur ma douce enfant, tu es trop frileuse. Tu n’as pas hâte de reprendre le travail parce que celui qui t’attend ne te plait pas et tu n’en as pas trouvé d’autre. En outre tu n’es pas à cours d’argent donc tu ne sens pas d’urgence.

Tu n’es pas à l’aise chez toi parce que tu ne peux pas t’y exprimer comme tu le voudrais. Donc, tu es prête à reprendre le travail simplement parce que tu veux déménager. Tu as passé ton permis pour deux raisons, tes parents le souhaitaient et étaient sur ton dos mais surtout, tu voulais pouvoir leur fausser compagnie dès que tu le voudrais et si tu vis seule, ce sera plus facile pour toi de te déplacer.

Or, tu vois une pluie d’obstacles s’accumuler devant toi dès que tu en viens au domaine professionnel, tu n’as pas eu ton permis et le vis toujours comme un échec personnel simplement parce que cela contrarie tes projets mais tu n’en as pas conscience, tu es très déçue d’avoir découvert ce que ton père pense de la femme que tu es et tu as encore plus envie de t’enfuir, il semble que rien ne se passe comme tu le voudrais.

Posons-nous un instant. Tu sais que ce qui te permet de réaliser, d’avancer, de tenir ce blog, c’est l’Amour que tu te portes et que tu portes aux autres.

Mais où est-il mentionné ici ? Tu cherches un travail, tu veux une voiture, un logement, simplement pour fuir ce qui te gêne. 

D’autres cherchent à être avec quelqu’un, fonder un couple durable, tu veux juste être tranquille dans ton coin.

Tu es du genre à penser qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée. Tu n’as pas tort, mais qu’est-ce qui te donne envie de fuir ? Peux-tu me répondre ? » 

Je peux oui.

« Alors ? »

J’ai besoin de pouvoir être une médium. Auprès de ma famille ce n’est pas possible. Mais la vérité c’est que de la même manière que j’ai la peau noire, je suis médium, c’est tout.

On ne demanderait jamais à quelqu’un qui a les yeux bleus de porter des lunettes pour ne pas qu’on les voie, or c’est quasiment ce qui est exigé de moi, je ne le supporte plus.

Je pourrais chercher un homme, mais ce n’est pas ce dont je ressens le besoin actuellement, je veux pouvoir être moi-même, c’est tout. C’est pour ça que je veux un travail etc.

Ma priorité c’est de m’installer quelque part où je pourrai laisser traîner sur la table le dernier ouvrage ésotérique que j’ai acquis. Un endroit où ma mère ne rira pas en me demandant quelles sont les propriétés de la pierre que je pose sur ma coiffeuse. Un endroit où nul n’entrera sans frapper aussi.

Je ne veux pas être avec quelqu’un, je veux d’abord être à l’aise. Mon père ne me connait pas, il ne sait pas qui je suis et comment le saurait-il ?

Il ne veut pas m’accorder de crédit lui non plus. La chose comique est que toute la famille me demande d’interpréter des rêves ! Ils doivent croire que je connais des livres par coeur.

Si je leur redis que je parle à des guides, je sais comment ça se passera alors je préfère encore qu’ils croient cela.

Tu sais, j’entends tout ce que tu me dis, mais je n’ai pas envie d’attendre que les choses se fassent.

« Plus tu lutteras, plus ce sera difficile. Parfois il faut accepter de lâcher prise. Ce travail n’est pas pour toi, tu ne supporteras pas longtemps non plus avant de te dire qu’il faut que tu en trouves un autre. Tu ne peux pas passer ta vie à t’accrocher et te débattre.

Regarde, tu vois plein de petites choses agréables arriver depuis quelques temps. Comment se fait-il que tu ne parviennes pas à te dire qu’il est possible vu ce qui se passe que d’autres bonnes choses, plus importantes, arriveront aussi ?

Ecoute, parfois la solution la plus évidente n’est pas celle qui conviendrait. Tu devrais retourner voir ce maillot de bain. »

Non je ne veux pas, la propriétaire de la boutique est aussi celle de l’institut de beauté où une incompétente m’a brûlé en m’épilant.

« Est-ce grave ? »

Aujourd’hui j’ai des crôutes au niveau des sourcils, ce n’est pas terrible comme résultat.

« Cela altère ta beauté naturelle ? »

Je n’ai pas dit ça, ce n’est pas au point de faire peur aux gens lol !

« Alors tu es toujours notre jolie Sylvie ? »

Oui !

« Tu vois c’est ce chemin-là qui est le bon. Celui sur lequel tu apprécies celle que tu es.

Ma belle Sylvie, ce n’est pas la fuite qu’il faut rechercher mais plutôt la voie de l’affirmation claire et positive, sans violence ni douleur. Elle existe, seulement, elle n’est pas accessible par des routes directes. Apprends à tenir compte des signes qui te sont envoyés. Comme le courrier postal de ce matin ou encore cette enchère que tu viens de remporter sur ebay, tu as l’objet que tu désirais au prix que tu n’espérais pas ? Tu vois, quand tu poursuis un objectif noble à  ton coeur, tu reçois de l’aide au lieu de voir les obstacles s’accumuler. »

Oui…

Merci à toi.

Bonne journée à tous Clin doeil  

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause