Et non…

19

Et non... 110210092654803577623503 

 

Bonjour à tous,

Je n’ai pas eu mon permis, je l’ai passé ce matin et ça n’a pas été. Dommage, je préfère les succès aux échecs.

« L’inspecteur pense que tu manques d’assurance au volant et le moniteur aussi t’avait dit que tu manquais de confiance en toi. Il faut prendre le temps de t’entraîner, c’est tout. Ce n’est pas grave, tu l’auras quand tu seras prête. », me dit Lauviah.

Oui, c’est sûr, j’aurais juste aimé que ce soit aujourd’hui. En plus j’ai eu une affreuse pensée pour la fille qui passait le permis avec moi, j’ai souhaité qu’elle ne l’ait pas non plus !

« Pourquoi ? »

Parce que j’étais déçue de ne pas l’avoir eu, alors je voulais que quelqu’un d’autre soit déçu aussi. Mais j’ai regretté aussitôt et j’ai souhaité qu’elle l’ait !

« Pourquoi ? »

Par culpabilité…

« A quoi sert la culpabilité Sylvie ? »

A rien.

« Aurais-tu voulu être la seule présente aujourd’ui à ne pas réussir ? »

Surtout pas ! J’aurais eu honte et j’en aurais voulu à tout le monde, surtout à moi. Mais je crois que j’en aurais plus voulu aux autres avec le temps. Je me serais dit que cette situation est vraiment trop injuste et que je suis dégoûtée de ne pas avoir réussi aussi et j’aurais pensé que mon moniteur était vraiment trop nul et l’inspecteur débile !!!!

« Tu te sens mieux ? »

Non, pire qu’avant, je te préviens je ne publie pas ça.

« Pourquoi ? Tu ne veux pas que tout le monde sache combien tu es déçue et triste de ne pas avoir été prête aujourd’hui ? Tu ne veux pas qu’on sache que tu as encore besoin de leçons ?

Tu penses que les gens ne sont pas capables de comprendre qu’une personne qui échoue au permis n’a tout simplement pas encore acquis ce que l’on attend d’elle ?

Tu penses que cette jeune femme qui t’accompagnait n’était pas au moins aussi « dégoûtée » que toi après son échec ?

Elle était aussi stressée et peu assurée que toi, voilà pourquoi l’inspecteur a écourté son calvaire. La vérité c’est qu’aucune de vous n’est arrivée détendue car vous savez toutes les deux que vous ne vous sentez pas encore à l’aise derrière un volant, mais vous avez mis beaucoup d’argent déjà dans ce permis, vous savez qu’il y a un entourage qui vous soutient, vous savez aussi que « tant d’autres crétins » l’ont.

N’est-ce pas ce que l’on t’a toujours dit ? « Si Untel qui est un vrai danger public, une nullité, sait à peine lire, a mis des années à l’obtenir, ne savait toujours pas faire un créneau un an après, l’a eu ce n’est pas toi qui ne l’auras pas. »

N’est-ce pas ce que ta maman te dit ma belle Sylvie ? « Regarde ta cousine, ta tante, et celle-ci qui s’est présentée au code trois fois ! »

Sans compter tous ceux qui ont un souvenir merveilleux de cette belle expérience qu’ils relatent, ils se sont inscrits, ont fait très peu d’efforts et hop, en peu de temps ils avaient le permis. Ceux-là sont énervants n’est-ce pas ? »

Comme tu dis.

« Tu as fait des études, combien de fois as-tu réussi à un examen sans avoir eu à apprendre le cours ? »

Une seule fois, le prof nous a laissés copier les uns sur les autres avec un grand sourire tandis qu’il passait dans les rangs et j’ai simplement lu la copie de ma voisine.

« Et si elle n’avait rien appris ? »

J’aurais été mal, je détestais le droit bancaire et boursier, je n’ai rien pu apprendre. 

« Combien de fois as-tu entendu dire je n’étudie pas, je lis simplement le cours vite fait avant les épreuves ? »

Trop de fois ! Je sais ce que tu veux dire, personne ne réussit à un examen sans effort. Et si telle nullité l’a eue c’est sans doute que cette personne n’est pas si nulle justement.

« C’est surtout que contrairement à toi, elle était prête. Il ne faut pas se leurrer ni se blâmer inutilement. Ce n’étais pour aujourd’hui, mais tu l’auras demain. Et tu féliciteras cette autre jeune femme si déçue également car elle aussi l’aura, quand ce sera son heure. »

Je l’aime bien en vérité, elle est sympa avec moi. Je comprends qu’elle regarde les chiffres grimper à mesure qu’elle prend des cours car j’ai moi-même dû changer de forfait tant j’ai pris d’heures supplémentaires aussi lol.

Et je comprends aussi qu’elle s’en veuille parce que je m’en veux également.

« Mais tu en veux aussi aux autres, sans distinction, à la Terre entière. »

Oui c’est vrai.

« Pourquoi ? »

Parce que je ne peux pas revenir sur cet échec. Mon frère l’a eu en deux fois, j’espérais que moi aussi, je ne suis pas contente et encore moins confiante.

« C’est parce que tu n’étais pas confiante que tu as échoué justement. Souviens-toi que le permis n’est rien, ce qui compte, c’est que tu te sentes à l’aise au volant. Tu dois être capable d’assurer ta sécurité sans mettre autrui en danger c’est ce qu’on t’a toujours dit, mais ce n’est pas encore le cas. Donc, tu n’étais pas prête.

Ne regarde pas l’argent, c’est le meilleur moyen de te mettre la pression. Pense que tu as simplement besoin de t’habituer davantage à la conduite, tu as besoin de comprendre que c’est toi qui mènes la voiture et que c’est cela qui fait que tu es en sécurité. 

Il faut avoir confiance en soi pour obtenir son permis. C’est ce que l’inspecteur t’a clairement dit, sans te laisser attendre la réponse par la poste. »

Il a dit qu’il voulait m’expliquer ce qui n’allait pas.

« Il ne l’ pas fait avec cette jeune femme qui passait avec toi, pourtant il a écourté son examen. »

Je sais, elle m’a dit que ça s’était mal passé et le moniteur me l’a confirmé. C’est violent quand même de nous laisser comme ça à attendre une réponse par la poste je trouve. Je suis contente qu’on m’ait toujours dit sur le coup parce que franchement…

En même temps, je pense qu’on sait aussi comment on a conduit. Lol ! Il vaut mieux en rire.

« Tu l’auras quand tu seras prête. »

Oui, je sais que tu as raison, merci à toi Lauviah.

« Je n’ai pas fini. Parfois l’origine d’un problème se trouve être loin ailleurs. Tu savais que tu n’étais pas prête, je veux te voir l’écrire. »

Pour quoi faire, je le savais oui.

« Ecris-le en entier. »

Je savais que je ne me sentais pas prête du tout, comme la première fois.

« Alors pourquoi t’es-tu présentée ? »

Parce qu’on me disait d’y aller.

« Tout le monde ? »

Non, papa savait que je n’étais pas prête, il m’avait fait conduire lol.

« Il a compris que ton stress avait bien une raison objective. Il t’a dit que tu avais besoin de temps, d’entraînement et c’est lui que tu devrais écouter. Et non pas les gens de l’auto-école. »

C’est ce que je compte faire.

« Autre chose, il arrive que tu penses avoir raison tandis que d’autres ont tort. Tu comprends que l’inverse puisse être vrai aussi. Comprends également que paradoxalement seule la vérité divise tout simplement car il y a autant de manière de l’interpréter que d’êtres humains sur Terre.

Ne te laisse pas déstabiliser par la vision des autres, ma belle petite Sylvie. »

Merci Lauviah !  

Bise à tous Clin doeil     

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

19 Commentaires

  1. crystallia

    12 février, 2011 à 22:47

    Bonjour Camille,

    Merci pour tes mots. J’aime bien ce que tu dis sur les épreuves, je pense que c’est tout à fait juste.

    Souris à la vie c’est le message d’accueil de mon téléphone portable, je vais tâcher de m’en rappeler !

    Bise ;)

  2. camille

    12 février, 2011 à 19:49

    Tres chere sylvie,

    Je souris a la publication de ce message.
    Il faut une certaine force plur crier haut et fort ces deceptions et sa fierté, une fois assumé, une certaine reconnaissance sinstalle je trouve, la reconnaissance de nous meme ds nos faiblesses, ce qui nous permet de mieux les comprendre afin de les surpasser.

    Apres mon avortement, lesprit de lenfant que je portais ma dit, Les epreuves ne sont des epreuves parce que mon ego les appelle et interprete de cette maniere.

    Tu traverses de belles experiences de vie Sylvie.
    Souris a la vie, elle est belle comme elle est, avec ses forces comme ses faiblesses. Comme ta vie, elle est belle.
    Je comprends pourquoi tes guides te repetent que tu es belle.

    Ao
    Camille

  3. Mirage

    11 février, 2011 à 21:15

    Merci Sylvie et c’est bon signe alors, je te remercie de m’avoir aidée du coup pour la signification !

    Gros bisous

  4. crystallia

    11 février, 2011 à 20:35

    Salut Sébastien,

    Je te remercie pour tes encouragements. Je ne baisse pas les bras c’est sûr.

    Courage à toi aussi.

    Bise ;)

  5. sebastien

    11 février, 2011 à 20:27

    Courage Sylvie, je l’ais eu au bout de la 5eme fois moi comme deja dit ! J’ai dailleurs pensé à toi, je crois hier en me disant que je t’ecrirais quand tu publieras un article pour le permis! Donc la cest pas encore la reponse que tu souhaité et qu’on souhaité, mais tu va l’avoir car tu peu te faire confiance, on en a la force, je me repete mes qualités et je me repete que j’ai confiance ne moi tout les jours! Mes petit travaux porte leurs fruits! Les tiens le porteront aussi en conduisant encore et encore!
    Je me suis inscris au forum « âme de lumières! Je vais d’ailleurs voir si j’ai recue une reponse d’activation! Je te fais un gros bisous

  6. crystallia

    11 février, 2011 à 18:09

    Mirage, ce n’est pas moi que tu as vu, c’est le genre de songes qui t’indique que tu as des guides qui veillent sur toi. Il y avait une référence à mon blog parce que tu le lis, mais ce rêve, c’est pour te signaler que tu n’es pas seule et que tu trouveras toutes les réponses à tes propres questionnements.

    En tout cas je te remercie de l’avoir posté ! C’est un joli rêve. J’en ai déjà fait des comme ça, dans lesquels je voyais Anexia, à qui je faisais interpréter mes rêves lol.

    Julie, je te remercie, oui je pense aussi qu’il a raison.

    Bise les filles ;)

  7. impossible30

    11 février, 2011 à 17:29

    Courage sylvie, tu vas bien finir par l’avoir ce permis!!

    Et je pense que lauviah a raison quand on est pas prêt et bien on ne l’est pas et ce bien malgré notre gentil égo!!

  8. Mirage

    11 février, 2011 à 16:02

    Ca pourrait être des 9 aussi les 6 a l’envers mais je suis certaines que c’était des 6 a l’envers…hummm va savoir pourquoi, bon je vais regarder ça…

    Bises

  9. Mirage

    11 février, 2011 à 15:46

    Coucou Sylvie,

    Je te raconte mon rêve, enfin ce qu?il me reste en souvenir car maintenant c?est un peu floue?

    Nous étions chez toi mais pas dans les caraïbes?enfin ça c?était mon rêve d?avant mais tu n?étais pas là dans celui là.

    On était en banlieue parisienne et tu vivais dans un grand bâtiment genre HLM vers les derniers étages et nous étions 4 alors il y avait mon compagnon avec qui je vis depuis 12 ans, un ami d?enfance qui était super gentil que je ne vois plus déjà depuis longtemps, moi et toi.

    Tu avais un visage angélique avec des jolies pommettes toutes rondes et tu étais habillée d?un jeans et tu avais un petit haut moulant manche longue de couleur vert un peu kaki je crois.

    Nous étions dans ta chambre tout les quatre et apparemment nous parlions de sujet assez sérieux, tu étais détendu sur ton lit et nous autour pour se parler, le sujet était sûrement pas très positif car tu avais une tête comme si tu étais un peu blasé mais le sujet semblait tout de même intéressant, je crois que le sujet tournait autour de ce qu?il se passe dans notre monde.

    J?avais l?impression qu?on se connaissait déjà et que mon compagnon te connaissait aussi mais mon ami d?enfance c?était la première fois que vous vous rencontriez.

    Je me rappel aussi que avons été dans ton salon et il y avait tes parents et ton frère et aussi une partie de ta famille, c?était animé chez toi.

    Nous revoilou dans ta chambre et mon ami d?enfance pose une question pour un rituel (mais impossible de me rappeler pourquoi), pourtant dans mon souvenir il n?était pas sensé savoir que tu en proposais et tu lui répond d?aller voir sur ton blog ni ombre ni lumière et qu?il trouverait ce qui lui correspond.

    Puis je remarque un tableau d?écolier sur le mur de ta chambre avec une espèce de formule avec des 6666 a l?envers sur la première ligne et d?autres descriptions qu?on ne voit pas d?habitude mais pourtant cette formule je l?avais déjà vu quelque part, elle ne m?était pas inconnu.
    A l?intérieur des 6 à l?envers il y avait comme des yeux en formes de sourire et des sourires dessinés et mon rêve se fini comme ça.

    Gros bibi

Consulter aussi

Trois petits chats…

Bonjour à tous, Quand j’étais enfant, nous tapions des mains sur cette comptine bien…