Accueil Détente Le serpent

Le serpent

9

Le serpent dans Détente 110211102640803577629124 

Bonjour à tous,

Voici une petite histoire que j’aime bien. Je pense qu’elle saura vous toucher aussi, chacun à votre manière.

 

Personne n’osait passer dans un chemin où un serpent venimeux avait élu domicile.Un « Mahâtmâ » (épithète donnée aux hommes qui ont atteint la perfection morale ou spirituelle) ayant un jour suivi cette route, des enfants qui gardaient les troupeaux se précipitèrent pour l’avertir.

- Je vous remercie, mes enfants, répondit le sage, mais je n’ai pas de crainte. D’ailleurs, je connais des mantras qui me protégeront contre toute attaque. Et il continua d’avancer.

Brusquement, le cobra se dressa contre lui.

Mais en approchant du Saint Homme, il se sentit soudain pénétré de la douceur du « yogi » (celui qui pratique le yoga).

Le Sage voyant le serpent, prononça une formule magique et le serpent s’écroula à ses pieds.

Alors le Sage lui demanda :

- Mon ami, as-tu l’intention de me mordre ?

Le serpent, stupéfait, ne répondit rien.

- Voyons, dit le Mahâtmâ, pourquoi fais-tu ainsi du mal à d’autres créatures? Je vais te donner une formule sacrée que tu répéteras constamment. Ainsi tu apprendras à aimer Dieu.
Et en même temps tu perdras tout désir de faire le mal.

Et il lui murmura la formule à l’oreille.

Le serpent s’inclina en signe d’assentiment, puis rentra dans son trou pour y vivre d’innocence et de pureté, sans avoir jamais plus le désir de blesser un être vivant.

Au bout de quelques jours, les enfants du village voisin s’aperçurent de ce changement d’attitude et, pensant que le serpent avait perdu son venin, ils se mirent à le tourmenter, à lui jeter des pierres et à le traîner sur les cailloux.
Le serpent grièvement blessé se laissa faire et alla se cacher dans son trou.

A quelques temps de là, le sage repassa par ce chemin et chercha le serpent, mais en vain.

Les enfants lui dirent que l’animal était mort, mais il ne put pas les croire. Il savait en effet que le nom de Dieu a une telle puissance qu’on ne saurait en aucun cas mourir avant d’avoir résolu le problème de la vie, c’est-à-dire avant d’avoir réalisé Dieu.

Il continua donc d’appeler le cobra. Finalement celui-ci, qui était presque réduit à l’état de squelette, sortit de son trou et s’inclina devant son maître :

- Comment vas-tu, demanda le sage ?

- Fort bien, Seigneur, merci : par la grâce de Dieu tout va bien.

- Mais pourquoi es-tu dans cet état ?

- Conformément à tes instructions, je cherche à ne plus faire de mal, à aucune créature : je me nourris maintenant de feuilles. C’est pourquoi j’ai un peu maigri.

- Ce n’est pas le changement de régime qui a suffi à te mettre dans cet état : il doit y avoir autre chose. Réfléchis un peu !

- Ah oui je me souviens : les petits bergers ont été un peu durs pour moi, un jour. Ils m’ont pris par la queue et m’ont fait tournoyer, me frappant contre des pierres. Ces pauvres petits ne savaient pas que je ne les mordrais plus! « 

Le Sage répondit en souriant :

- Pauvre ami, je t’ai recommandé de ne mordre personne, mais je ne t’ai pas défendu de siffler pour éloigner les persécuteurs et les tenir en respect !

De même vous qui vivez dans le monde, ne blessez personne, mais ne laissez non plus personne vous molester !

*****************

Le serpent intérieur

Cette histoire peut nous faire réfléchir sur nos réactions vis à vis des autres.

Quel genre de serpent représentons-nous ?
Le venimeux qui attaque tout ce qui se présente à nous ou le fugitif qui fuit ou se laisse attraper facilement ?
Celui qui sait siffler quand il faut pour se faire respecter ou qui crache son venin à distance ?

Cette image est représentative d’un aspect de notre personnalité.

Le serpent est aussi l’image de notre kundalini, notre force intérieure qui part du chakra racine et monte jusqu’à notre couronne, se déroulant autour de nos autres chakras.
Si elle est bien activée, la kundalini nous permet d’être en bonne santé car la circulation de l’énergie se fait sans blocage.

Le serpent représente donc un symbole fort de notre personnalité.
 

Bonne journée à tous Clin doeil

http://papillonseneveil.xooit.fr/t1497-Le-serpent.htm?q=serpent

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Comme on aime

    Bonjour à vous,  Finalement ma mère a bien tenu le coup hier et elle a même pu s’amu…
  • Savoir profiter

    Bonjour à vous,  Je vous souhaite une magnifique fin de semaine, dans la joie et la détent…
  • Umbrella – un adorable court-métrage

Charger d'autres écrits dans Détente

9 Commentaires

  1. crystallia

    14 février, 2011 à 0:18

    ;)

  2. Mirage

    13 février, 2011 à 23:57

    Coucou !

    J’aime beaucoup cette histoire et ça me fera un peu réfléchir sur l’aspect de ma personnalité.

    Bisous

  3. crystallia

    13 février, 2011 à 23:34

    Bonne soirée Fred !

    Bise ;)

  4. Lord

    13 février, 2011 à 23:30

    Merci Sylvie, effectivement je demanderai mais je pense à l’éveil, je te ferai signe si cela arrive
    bonne soirée
    bise

    fred

  5. crystallia

    13 février, 2011 à 23:22

    Bonsoir,

    Une phrase profonde oui, qui nous invite à nous interroger sur le rôle de l’ego notamment.

    Merci à vous deux.

    Fred, demande si tu as une montée.

    Bise ;)

  6. Lord

    13 février, 2011 à 17:54

    Coucou Sylvie, hé bien oui je pense que ce n’est pas une expression de notre temps la preuve lol… mais je crois la comprendre après réflexion lol Merci à ton guide… je vois qu’ils lisent ne même temps que toi.
    Figure toi sylvie lol, que cela doit être la suite du rêve d’avant encore, je voyais ma colonne vertèbrale sur radiographie lol et la serpent en plus le lendemain je me suis dit que cela avait un rapport avec la kundalini mais je me suis qu’est ce rééllement? j’ai supposé à l’éveil
    bisous Sylvie… une chose a été par mon grand père, bats toi dans la vie comme je me suis battu »

  7. monami

    13 février, 2011 à 4:23

    Depuis quelques années, j’ai vécu dans l’adversité. Non pas par mon désir mais parceque je me suis laissé entraîner dans le cercle vicieux de l’attaque-défense. La défense de l’un étant l’attaque de l’autre. Je vais tâcher de répendre la lumière. C’est très difficile car je suis assez orgueilleux et taquin aussi. On m’attaque et je réponds. surtout quand il s’agit de protéger mes proches ou mon territoire. Mais j’essaie vraiment de contrer mes mauvais sentiments et je fais des voeux positifs pour mes ennemis. Parfois je reprends mes paterns habituels de souhaiter du mal à ceux qui me cherchent mais il faut vraiment envoyer des pensées d’amour et alors on émane quelque chose de très positif. On devient invincible lorsque l’ennemi n’a plus de prise. Ce n’est pas par abnégation que le Christ recommandait de tendre l’autre joue. Quoi de plus insultant pour l’agresseur, pensez-y.

    Monami, le chat qui veux grandir

    Dernière publication sur yadieuquirapplique : La femme du veuf

  8. crystallia

    12 février, 2011 à 11:26

    Salut,

    Je suis comme toi je n’aime pas tendre l’autre joue, je ne vois pas pourquoi je le ferais d’ailleurs.

    « Parce que tu ne comprends pas le sens de cette expression. », me dit Ariel.
    Lol !

    Au fait, le serpent est un initiateur sur le plan spirituel.

    Bise Fred ;)

  9. Lord

    12 février, 2011 à 9:51

    Bonjour Sylvie
    Alors là, en lisant ton titre, m’est revenu ce que j’avais oublié de mon rêve.. J’étais avec des personnes (qui? je ne sais pas )
    cela parlait de capacités et ils me disaient tu sais qui t’a donné ces capacités? j’ai répondu non, ils me disent réfléchis bien, je leur ai dit tout de même pas un serpent (car je les déteste) et comme si c’était cela) puis fin lol rien à voir avec ton sujet lol
    hé bien c’est une belle leçon de vie…. et je suis bien d’accord ne pas mordre mais ne pas se laisser marcher sur les pieds et pour moi je suis comme ceci.
    Ce que je leur dis là haut, je ne ferai pas comme jésus lol, recevoir une claque et je tendrerai l’autre alors j’ai non de non non mais…. tu m’en mets une, je répondrai je crois mais je pense que l’indifférence fait encore plus de mal…

    Bise

    fred

Consulter aussi

Tous les chemins

Bonjour à tous, Cette semaine on se promène à Schoelcher. « Après le sud de la …