Archive pour mars, 2011

« Ne sors pas avec un homme marié »

 

 

Bonjour à tous,

J’ai trente ans, je sais bien que les hommes mariés qui ont des maîtresses ne restent pas tous courageusement mariés à une affreuse mégère par sens du devoir (c’est pour les enfants, elle est dépressive) ou mieux encore, parce qu’ils sont de malheureuses victimes (elle me fait du chantage affectif je serais parti depuis longtemps autrement, mais il n’y a plus rien je t’assure).

Pourtant je continue d’entendre cette phrase, ne sors pas avec un homme marié, surtout de la part de femmes plus âgées.

Je me souviens de la première fois que j’ai appris qu’une de mes amies voyait un homme marié. On était là, à discuter durant l’heure du déjeuner (j’étais étudiante) quand elle s’est énervée au sujet d’un cadeau qu’elle lui avait fait et qu’elle ne voyait plus. Elle a lancé qu’elle espérait qu’il ne l’avait pas donné à sa femme.

A cette époque il faut croire que ma compassion n’était pas encore très développée car j’ai vraiment beaucoup ri d’elle et de son histoire. En fait j’ai commencé à rire le jour où elle nous a expliqué qu’en réalité il restait marié pour les enfants mais qu’il n’y avait plus rien entre son épouse et lui. Il ne l’aimait plus, elle n’avait d’ailleurs que des défauts.

Mon amie espérait qu’il quitterait sa femme pour elle, il lui laissait parait-il entendre que cela se ferait. Mais au final, c’est elle qu’il a quitté quand il a rencontré une autre femme qu’il a également fréquenté tout en restant bien marié.

A la fac il y avait même des étudiantes qui sortaient avec des profs mariés. Des secrets de polichinelle dont tout le monde riait sous cape.

Enfin tout le monde, il y en a aussi qui pleurait de temps en temps. Mais dans ces moments-là je me disais franchement, elle s’attendait à quoi ?

Il y avait un chauffeur de bus qui draguait toutes les jolies filles de la fac en se présentant comme étant séparé ou célibataire. Connu comme le loup blanc, plus personne n’ignorait qu’il vivait en couple et à un certain moment la grossesse de son amie rendait difficile à croire son histoire de séparation effective de longue date. Mais peu importe il continuait de draguer et de mentir. Loin d’être un homme repoussant, plutôt charmeur, il parvenait assez souvent à ses fins.

Pourquoi si tout le monde le savait en couple ? D’une part parce que le fait qu’ils soient déjà pris confère à certains hommes une aura particulière (la joie d’être celle pour qui une autre sera délaissée), d’autre part parce que comme certains me l’avaient expliqués on est entre adulte et dans le fond, les seules limites qui existent dans le domaine sentimental sont celles que nous nous fixons.

Du moins, je dois dire que je ne partage aucun de ces deux points de vue. Ce qui me gêne chez les hommes qui sont déjà avec une autre femme, c’est qu’ils sont déjà avec une autre femme.

« Tous ne le disent pas ma belle enfant. Vous aimez tous séduire, homme ou femme. Mais quand un homme en couple désire une aventure, c’est aussi parce qu’il continue fortement d’exister pour lui-même et par conséquent il cherche toujours à assouvir ce qu’il perçoit comme des besoins propres à lui.

Dans son foyer il y a trois personnes, sa femme, lui et leur couple. Tant qu’un homme continue de se projeter ainsi, il peut être amené à ressentir à un moment où un autre la nécessité pour lui d’assouvir des désirs propres à lui. », m’explique David.

Et pour une femme ?

« Une femme se figurant son foyer ainsi délaissera son couple tôt ou tard car à un moment donné elle verra son investissement au sein de celui-ci comme autant de sacrifices qui finalement l’empêchent de s’épanouir totalement. »

Je sais que vous m’avez déjà parlé de ça, mais moi aussi je pense selon ce schéma-là en fait.

« Toi tu es notre belle petite fille. Certaines femmes dans ton entourage sont désabusées, attendent tout et rien de l’Amour et des relations de couple. Elles pensent savoir ce qu’elles veulent, se disent qu’elles connaissent les hommes, qu’elles ont tout vu et tout vécu mais vont de désillusions en désillusions. Nous vous voyons, nous vous voyons tous.

Nous savons qui souffre et pourquoi à chaque instant. Nous savons que tu ne souffres pas de désillusion ou de trahison. Nous savons que tu ne te morfonds pas, que tu ne souris pas chaque matin à toutes les personnes que tu croisent pour rentrer pleurer à l’abri des regards tous les soirs.

Pourquoi crois-tu que ce sont des femmes plus âgées qui te disent de ne pas sortir avec des hommes mariés ou qui seraient prêts à te servir de « sponsors » comme vous dîtes pudiquement ?

Pourquoi ce ne sont pas plutôt des femmes de ton âge ? Je vais te le dire parce que ces femmes plus âgées savent ce qu’est un coeur brisé. Elle savent que le jour où le miroir de l’innocence se brise en vous c’est terminé, vous ne serez plus jamais la même personne.

Celles qui ont ton âge se prennent des claques et se vengent dans les bras d’un autre. Jusqu’au jour où dans la glace elles ne voient plus que les artifices qui jamais ne remplaceront la véritable beauté.

Arrivera un jour où elles se rendront compte qu’elles n’ont jamais été aimées, elles le sentiront au plus profond d’elles-mêmes. Et alors elles se mettront à donner, à de plus jeunes femmes, ces fameux conseils que tu reçois aujourd’hui.

Il faut prendre soin de soi, tu comprends ? »

Je comprends.

« Ce n’est pas parce que ce n’est pas bien qu’il ne faut pas sortir avec un homme marié. Considère le fait que celui qui aime s’aime et donc respecte autrui autant qu’il se respecte. Considère le fait que tu reconnaisses l’âme de l’autre comme il reconnait la tienne.

Partant de là, est-il possible de s’épanouir dans une relation incluant un tiers que ton âme et ton coeur ne reconnaissent pas ? »

Je ne crois pas. Tout serait vicié.

« Eh bien voilà, c’est ce point-là qui avec les années prend une telle ampleur que certaines femmes réalisent un jour qu’elles se sont perdues elles-mêmes au travers de relations qui au final leur auront laissé soit de l’humour soit de l’amertume.

Ce sont souvent ces mêmes personnes qui te diront connaître la vie et les hommes. Mais ce chemin-là n’est pas obligatoire. Il y en a d’autres, plus intéressants. 

Toutes les femmes ne sortent pas avec des hommes mariés. »

Lol, heureusement !

Merci David.

Bonne journée à tous Clin doeil

Pensées du soir

Pensées du soir 110330050715803577906255 

Bonjour à tous,

Ce soir j’ai conduit de nuit pour la première fois. Bien sûr au départ je ne voulais pas y aller, il y avait 70km à faire et je craignais l’autoroute lol !

Mais finalement ça s’est bien passé alors je suis contente. Par contre j’ai encore manqué de me prendre le mur en rentrant. Ah ce mur, il faudrait le déplacer, ça arrangerait mes affaires.

On est allé chez une amie de ma mère qui vit non loin de la mer. Ca m’a fait penser que j’aimerais bien pouvoir aller à la mer à pieds aussi de temps en temps.

Moi je vis en ville, il y a bien une vilaine petite plage urbaine disons pas très loin mais il faut prendre la voiture car à pieds on n’est pas rendu.

En même temps c’est drôle mais je réalise que j’ai envie de campagne alors que je suis un pur rat des villes. Ca me fait bizarre. Au milieu d’une forêt d’immeubles je me sentais à l’aise et c’est de moins en moins le cas.

C’est comme pour la nourriture, certains de mes besoins changent, je ne sais pas comment suivre. C’est comme si à mesure que j’avance spirituellement un besoin d’authenticité, de pureté se faisait sentir mais pour y répondre…

Je me creuse encore la tête !

Allez savoir, mes ennuis de santé m’ont montré le chemin pour la nourriture. Mais ils sont liés à mon environnement aussi. Ce n’est pas toujours simple.

Bonne journée à tous Clin doeil 

Un idéal

Un idéal 110329041116803577900432

 

Bonjour à tous,

Je me posais quelques questions. Alors je les ai posées à Elémiah lol !

Pourquoi a-t-on besoin d’Anges gardiens ?

« Pour vous souvenir que vous êtes ce qu’il y a de plus beau, de plus précieux, de plus intéressant et de plus important au monde. »

Pourquoi a-t-on tant de mal à le croire ou le réaliser ?

« Parce que vous êtes trop profondément endormi pour pouvoir admirer le soleil et le jour qui inonderaient vos vies de Lumière. »

Nous ne désirons que cela pourtant, pourquoi ne parvient-on pas à se réveiller quand on le souhaiterait ?

« Parce que vous le souhaitez justement. Mais ma douce enfant, l’âme ne désire rien car elle a tout. »

Pourquoi est-on affligé d’un ego ?

« Le choix de ce terme est intéressant, êtes-vous affligé ou vous sentez-vous affligé ? »

Je vois…

« Je peux te poser des questions moi aussi ? »

Vas-y, je vois que tu as répondu aux miennes, bien que j’aurais aimé que tu développes un peu…

« Parfois les développements les plus courts sont les plus pertinents. Il faut laisser une chance au coeur de rejoindre la raison ma belle Sylvie. 

Voici ma première question, qu’est-ce qui importe le plus la réussite matérielle ou la réussite spirituelle ? »

L’une n’empêche pas l’autre, je pense même qu’elles peuvent parfaitement s’accorder et que c’est l’idéal même.

« Serait-ce ton idéal ? »

Je ne cours après rien. Je ne cours plus après rien lol. Il y a ce que je sais pouvoir réaliser, peu importe le temps et puis il y a ce qui se fera ou pas. Dans tous les cas, je sais que je finis toujours par trouver mon intérêt.

Parfois, je me dis mince et puis peu après je réalise que finalement la situation tourne en ma faveur. Je ne cours plus après rien.

Je ne vais pas mentir en disant que je parviens à tout laisser venir sans jamais m’impatienter ou me faire de souci. Mais disons que j’apprends à regarder les choses se mettre en place pour moi.

Je réalise ainsi qu’il n’est pas toujours nécessaire de courir justement.

« Ce qui est pour toi est pour toi. Quel serait le plus bel idéal humaniste ? »

Tu m’en demandes trop. Je ne me pose pas tant de questions en fait. Je regarde ce qui se passe, certaines choses me plaisent d’autres moins. Mais un idéal humaniste, je ne sais pas. Ou plutôt si, je pense que tout le monde devrait pouvoir accéder à un niveau d’instruction minimum. Comme l’école jusqu’à un niveau équivalent au baccalauréat.

Moi non plus je ne suis pas un génie, mais je pense qu’il est important d’avoir d’une part une certaine culture générale et d’autre part d’avoir appris à se servir de ses capacités de réflexion en plus d’avoir le goût de découvrir et comprendre les choses.

Certains aiment les maths ou les sciences, d’autres les langues ou la littérature. Je pense que l’on devrait donner à tout le monde une chance sérieuse de prendre conscience de ce qui l’intéresse. 

C’est important de se rendre compte qu’avec du travail, on est capable d’arriver à réaliser des choses concrètes. Ca nous aide à prendre conscience de qui nous sommes et de notre propre richesse personnelle.

Il n’y a qu’en ayant conscience de cela que l’on commence à penser que par nous-mêmes il est possible d’avancer, de trouver un sens à sa vie.

Cela permet de développer une relation belle et saine à soi-même. Pas narcissique, tant que l’on est conscient de ce qui nous permet d’apporter autant que de recevoir, ce n’est pas narcissique.

« D’accord, je n’ai plus de question. Passe une belle soirée ma jolie Princesse. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous Clin doeil   

Un pas devant l’autre

Un pas devant l'autre dans Vie magique 110328032511803577894758 

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose un petit exercice un peu spécial qui vise à vous permettre de trouver le courage de mettre en place les éléments qui vous permettront de sortir d’une situation difficile.

« Je vais t’aider ma belle Sylvie », me dit Sammael, « il convient d’accepter que cet exercice spirituel vise surtout à vous donner l’allant nécessaire, vous aider à appeler cette force dont vous avez besoin pour enclencher les choses, prendre des décisions courageuses.

Aussi, il serait à double tranchant si nous te laissions proposer ce que tu as en tête. »

Comment ? Pas du tout ! J’aurais proposé quelque chose de simple et sans danger.

« Si tel était vraiment le cas nous ne serions pas intervenus. Tu allais faire trop simple justement.

Avant de pouvoir se visualiser mettant un pas devant l’autre, il faut comprendre pourquoi vous avez besoin d’un tel exercice.

Il faut avoir conscience de ce qui fait que vous manquez de courage. C’est en faisant ce travail que certains se rendront compte qu’ils manquent de discernement ou d’autres que c’est la prudence qui les retient d’agir.

Il ne faut pas toujours se dire, au galop ! Parfois, c’est en cherchant à comprendre ce qui vous empêche d’avancer que vous voyez apparaître la voie qui vous convient vraiment. »

J’allais donc faire une grosse bêtise.

« Tu voulais bien faire, mais nous avons souvent plus de facilités que toi à voir ces ensembles dont vous peinez à discerner les contours.

La majorité des gens pensent comme toi face à un problème. Ils veulent trouver une solution. Or, vouloir passer à tout prix peut vous être préjudiciable par moments. Vous ne pouvez vous en rendre compte qu’en prenant du recul.

Aussi quand vous avez le sentiment que vous êtes bloqués parce que vous n’osez pas, priez et demandez que le discernement vous vienne, demandez à comprendre ce qui stoppe votre volonté.

Beaucoup se rendront alors compte qu’ils sont moins lâches qu’ils le pensent. S’il leur faut toujours agir ensuite, ils trouveront le temps et l’occasion de mettre un pas devant l’autre. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous Clin doeil

Percevoir un danger

Percevoir un danger dans Magie 110327092457803577893022 

 

Bonjour à tous,

Il arrive que l’on ait des sensations étranges, comme un frisson qui nous parcourt le dos alors que l’on ne s’attend à rien de précis. Il arrive que l’on ait soudain des visions étonnantes à un moment où l’on se sent pourtant au calme et en sécurité.

Ou soudain, alors qu’il n’y a rien autour qui puisse permettre cela, on entend sonner des cloches, une sonnerie, quelque chose d’aigüe.

Ce genre de manifestations surprend toujours et laisse une drôle d’impression. On aurait parfois envie de les chasser bien vite et de poursuivre le cours gentillet de notre existence mais il arrive pourtant que ces manifestations étonnantes nous indiquent en fait un souci à venir.

Hier soir, des guides que je vois rarement sont venus me parler de magie noire. Je n’ai pas du tout compris. Je n’entrerai pas dans les détails mais une entité est venue me prévenir peu après que je risquais d’avoir des soucis avec une ancienne amie. Il m’est demandé de rester loin d’elle.

Ok, message passé lol.

Ca fait bizarre quand même. Vous êtes là et ce drôle de message arrive, sous une forme que l’on ne comprend pas forcément.

« Si cela arrive à tes lecteurs, qu’ils sachent qu’il suffit de se fier à sa toute première impression pour détecter l’éventuel avertissement. C’est tout. Que vous entendiez une sonnerie, un bruit strident, que vous ayez une vision ou que vous soyez interpellé par quelque chose d’incongru, souvenez-vous bien de vous fier à ce que vous avez ressenti au moment de la réception du message. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous Clin doeil

Marche

 Marche 110326042543803577884096

 

Bonjour à tous,

Je vais beaucoup mieux aujourd’hui alors me revoilà lol. J’ai commandé deux kilos de chocolat blanc sans lactose sur un merveilleux site qui propose des produits pour personnes désireuses de suivre une alimentation excluant strictement tout apport animal.

Les frais de port m’ont coûté une fortune. Mais je ne le regretterai que si les chocolats ne sont pas bons ! Ou s’ils me rendent malades mais ça m’étonnerait. Toutefois d’une manière générale les produits bios me vont bien mieux que les autres.

« Tes chocolats ne le sont pas, ma belle Sylvie. », me signale Elémiah.

 J’ai cru comprendre oui, ce n’est pas grave. Je ne vais pas insister tu sais, si j’ai mal au ventre en les mangeant, je les jette tous.

« Deux kilos de chocolat ce n’est pas anodin. Tu n’as rien acheté d’autres. »

C’est parce que c’est le seul produit que j’ai du mal à trouver en magasin.

« C’est faux, tu voulais ce chocolat. Tu nous a crié après quand nous avons voulu attirer ton attention dessus la première fois. Comme tu es beaucoup plus calme je t’en reparle. »

C’est déjà difficile de trouver des pépites de chocolat blanc normales alors sans lait, il n’y en a pas dans les supermarchés et dans les magasins diététiques, ce n’est pas considéré comme un produit sain.

« Pourquoi ? »

Ce n’est pas naturel le chocolat blanc. Il n’y a même pas de cacao dedans. C’est du sucre, du beurre de cacao, parfumé à la vanille en plus.

« Pourquoi voulais-tu ce chocolat ? »

Parce que j’en avais assez de ce régime…

Et puis les langues de chat avaient un affreux arrière-goût alors que je m’étais efforcée de suivre la recette, j’ai pété un câble. Il faut faire des pieds et des mains pour adapter les recettes parfois parce qu’il faut tenir compte du goût de chaque farine, de la composition de chaque produit que j’utilise…

J’ai dû renoncer à plein de choses que j’aimais et les bénéfices tardent à se faire sentir.

J’avais envie d’acheter un produit que je trouve bon et qui ne me demande aucun effort pour une fois. C’est tout. Je sais que c’était excessif, 50 € pour un peu moins de deux kilos de chocolat, je ne le referai pas.

Mais sur le coup, j’en ai eu envie.

« Tu peux manger du chocolat noir mais tu ne le supportes pas. Il te fait mal au ventre quand il est sucré comme tu aimes et lorsqu’il est crémeux ou amer, tu ne peux pas l’avaler, tu as une réaction de rejet. Comme avec le saumon ou les sardines « thérapeutiques » comme tu dis. 

En fait c’est simple, tu réagis comme une personne qui se sent brimée. Du coup, tu rejettes inconsciemment ce qui pourrait être bon pour toi et des produits anodins te rendent malades sans raison apparente.

Tu aimes le goût du chocolat blanc mais avec ce mécanisme, tu pourrais rejeter celui que tu viens de commander. Pourquoi te sens-tu brimée ? »

Je ne sais pas.

« Tu as été malade pendant plusieurs jours après avoir absorbé un fromage ne contenant qu’une dose résiduelle de lactose. Ce n’est donc pas ce qui t’a affaibli, ma belle enfant. Tu as pu le vérifier le lendemain, ce n’est pas la nourriture qui t’a rendu malade Sylvie. »

Quand tu manges seule, tu digères correctement tout ce que tu avales. »

Je vois ce que tu veux dire.

« Tant mieux. Entends aussi ce que je vais te dire, tu ne vivras pas cent ans. Nous te l’avons dit, tu te demandes pourquoi, la raison en est simple. Le plus court chemin vers la lune est celui du regard qui balaie le ciel en souriant l’espace d’une seconde avant d’en détourner les yeux pour se pencher vers ce qui a de l’importance, sur Terre.

Ne cours jamais, marche et c’est la lune qui veillera sur toi, qui éclairera ta route quand il fera nuit. Ce n’est pas toi qui te battras pour des chimères. »

Je crois que je te suis.

« Nous savons que tu comprends, marche, ne cours pas. Si d’autres pensent que le but de la vie sur Terre est de s’en extraire pour atteindre la lune, laisse les faire. Et continue de marcher, peu importe que tu sois la seule à voir où mène ton chemin. »

Bonne journée à tous Clin doeil     

Comme quoi…

Comme quoi... dans Annonces 110325023712803577877430 

 

Bonjour à tous,

Mon moral est de retour mais hier soir je me suis rendue malade en avalant un aliment dont j’ignorais qu’il me poserait problème. Bref, je reviendrai quand je serai plus en forme.

Bonne journée à tous Clin doeil

Dure nouvelle

Dure nouvelle 110323125420803577866616 

 

Bonjour à tous,

Ma tante qui s’était retrouvée à l’hôpital va mieux. Elle en est sortie et dorénavant elle est pensionnaire d’un centre de rééducation. Elle a de très bonnes chances de retrouver toutes ses capacités motrices. Nous sommes tous soulagés pour elle, d’ailleurs, elle a pu passer le weekend chez un de ses frères.

En revanche, une autre de mes tantes, la plus jeune des soeurs de ma mère en fait, vient d’apprendre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, stade 2.

Dure nouvelle qui a fortement ébranlé ma mère, quant au mari de ma tante, il paraît qu’il ne dit trop rien. Ils ont une fille de 24 ans, j’ignore comment elle a pris la nouvelle, je ne l’ai pas appelée et ne compte pas le faire en fait…

Que dire ? Je me sens à la fois lâche et impuissante. Le pire c’est que je le savais, quand maman m’a dit je n’ai pas eu de choc, je savais.

En outre, même si ça ne sert à rien je ne peux m’empêcher de penser que ma tante a été bien négligente. Elle voyait son sein grossir, grossir et alors que son mari lui disait de consulter, elle riait en en répondant qu’elle irait, « plus tard ». Si c’était ma cousine qui voyait un de ses seins grossir, ma tante l’aurait vite entraînée chez le médecin.

Mais bon, elle est infirmière. Elle nous a expliqué qu’en fait elle avait compris que quelque chose n’allait pas mais elle redoutait le diagnostic alors elle a traîné.

N’est-ce pas qu’elle est bien stupide ? Il paraît qu’elle a aussi des tâches sur les poumons. On doit lui faire des examens plus approfondis pour voir si elle n’a pas de métastase. J’espère que non. J’espère qu’elle va se remettre.

C’est moche quand même. Il n’y a pas de cas de cancer du sein dans la famille. Cela dit je sais bien que ça ne veut rien dire. Je vais m’arrêter là.

Le fait est que je suis triste et bouleversée, j’avais besoin de l’écrire.

« Pourquoi es-tu si bouleversée ma jolie Sylvie ? », me demande David.

Parce que, je croyais que je ne l’aimais pas mais en fait je m’aperçois que si. J’ai peur qu’elle meure. J’ai passé des vacances entières chez elle, elle est venue chez moi à Marseille, on a fait la fête entre filles quand elle était chez nous.

Elle était au carnaval avec nous il y a 15 jours.

Je l’aime beaucoup en fait. Malgré ce que je lui reproche. Et puis je pense à son mari et à ma cousine. C’est un coup dur.

En plus c’est la troisième soeur de maman qui a des ennuis de santé ce mois-ci. Cela dit pour celle qui est à Paris, c’est différent, elle a un problème récurrent. Néanmoins c’est sa santé mentale qui est en cause pas sa santé physique.

L’ironie d’ailleurs dans son cas c’est que quand il y a quelques semaines elle a senti qu’elle commençait à perdre pieds, elle a été spontanément demander à être internée pour recevoir un traitement. Mais le médecin lui a répondu que les hôpitaux de la région parisienne étaient tous saturés à cette période de l’année, comme c’est parait-il souvent le cas en hiver.

Il a fallu attendre que son état s’aggrave et qu’elle représente un danger pour elle et ses proches pour pouvoir la faire admettre en urgence (elle entend des voix qui lui disent que tout autour d’elle est diabolique et que tout le monde lui veut du mal).

Vous trouvez ça normal ? Heureusement que même sa banque et son employeur sont au courant de la situation et se montrent compréhensifs. On ne compte plus le nombre de fois où elle a jeté la moitié de la maison (y compris les papiers), disparu dans la nature (la banque prévient son mari et ses filles quand elle tente de vider son compte), cette fois ce sont ses filles qu’elle a voulu mettre à la porte. Mais son mari a pu la faire interner avant.

Tout le monde dans la famille dit qu’elle a vraiment de la chance qu’il ne l’ait jamais quittée. J’avoue que je pense la même chose. Mes deux cousines ne sont pas ses filles mais celles du premier mari de ma tante. Ils ont tout de même eu un fils, encore mineur, qui vit mal ces situations.

Il aurait très bien pu la quitter vu qu’elle se retourne systématiquement contre lui en plus quand elle est malade. Il devient son grand ennemi.

« Quand vous aimez une personne et que vous faîtes le choix conscient de vous engager auprès d’elle, vous restez. C’est difficile à comprendre pour quelqu’un qui n’est pas habitué à s’investir à 100 % dans un engagement mais tu comprendras un jour.

Ceux qui partent, ce sont ceux qui ne sont pas prêts. Ceux qui ont peur de la tâche qui les attend. Lui n’a pas eu peur parce qu’il était prêt.

Toi tu penses encore à te construire toi-même. Une chose à la fois ma belle Sylvie. »

Je comprends, merci David. Tes paroles me font du bien, elles m’apaisent.

« La maladie des proches est toujours difficile à gérer. Il faut te souvenir que chacun a sa propre croix à porter. Ne rends pas ton fardeau plus lourd qu’il ne l’est. Eprouver de la compassion est une chose, mais accepte toujours ta peine, ta douleur et comprends que l’impuissance autant que la lâcheté sont l’apanage de ceux qui ne sont pas capables de reconnaître leur véritable place.

Quand une personne souffre dans sa chair, tu peux lui tenir la main. C’est peu, pourtant c’est beaucoup. Souviens-toi que quoiqu’il puisse arriver, tu n’auras jamais à faire ou donner plus que tu ne le peux.

Le médecin de ta tante a répondu qu’il n’y avait pas de place à l’hôpital Il lui a donné un traitement plus puissant et c’est tout ce qui était à sa portée à cet instant.

Il ne l’a pas renvoyée en la laissant dans sa détresse. Vous faîtes ce que vous pouvez faire. Et à votre échelle personnelle c’est bien assez. Chacun doit porter son propre fardeau. »

Merci David.

Bonne journée à tous Clin doeil      

Le ciel doré

Le ciel doré 110322030608803577860753

 

« Bonjour Sylvie,

Le ciel doré est un des plus beaux et des plus surprenants symboles qui puissent vous apparaître. Tu ne l’as jamais vu mais il est annonciateur de paix spirituelle, le signe que toutes les épreuves sont achevées pour vous, de l’histoire ancienne.

C’est un symbole qui procure immédiatement une sérénité et une sensation de paix et de béatitude profonde qui ne fait que grandir avec le temps et les expériences agréables qui s’ensuivent.

Voir le ciel doré est un signe de reconnaissance. Vous acceptez votre âme, sa divinité et cela vous permet de tout obtenir, tout ce qu’il vous faut pour être heureux.

Le ciel doré va de pair avec l’accomplissement spirituel certes, mais réalisé en vivant et non pas en méditant des heures et des mois durant.

Ce qui compte sur Terre c’est de vivre sa vie. Par-delà il est important de reconnaître et d’accepter ce qui compte pour soi tout comme il est essentiel d’accepter qu’une route puisse être tantôt solitaire tantôt commune.

Il est rare de s’épanouir en restant toujours dans son coin, en ne partageant pas ni en acceptant à l’occasion l’aide bienvenue d’autrui. Se débrouiller seul est une chose, accepter une main tendue en est une autre.

Si se reposer sur autrui n’est jamais la chose à faire, il est normal d’avoir parfois besoin d’une aide extérieure pour pouvoir avancer.

De toute façon la vie est pareille à une roue qui tourne. Quand elle tourne dans un sens qui vous est favorable, vous pouvez avancer seul et même soutenir les autres autour de vous.

Néanmoins quand cette même roue change de sens, il faut accepter l’idée que d’autres se trouvent dans des positions plus favorables et alors, il convient de reconnaître ce qui est bon pour vous.

C’est comme dans un couple, par moments l’un des deux doit accepter de laisser l’autre aller car chacun a des choses à vivre. Mais la roue tournera, il faut faire preuve d’Amour et d’intelligence alors. L’un ne doit pas toujours être au service de l’autre ou se sacrifier pour lui, c’est cela qui ne serait pas normal ou juste.

Le ciel doré est comme la récompense de ceux qui ont compris que dans la vie tout n’est qu’affaire de cycles. Certains courants cycliques vous donnent l’allant dont vous avez besoin pour construire et puis d’autres vous placent en position d’attente si vous ne comprenez pas, mais de recevoir lorsque vous êtes capables d’accepter l’Amour pour ce qu’il est. », me dit Vehiriah. 

« Rares sont ceux qui ont la chance de voir un jour le ciel doré. Parce qu’il faut bien comprendre que vous êtes trop nombreux à confondre les désirs de votre ego avec ceux de votre âme.

Pourtant parfois il suffirait d’accepter l’idée que quand vous attendez, dans la frustration, c’est que vous ne comprenez pas. », poursuit Gabriel, « Alors, quand les courants énergétiques d’un cycle vous conduisent à la stagnation apparente, regardez un peu mieux autour de vous. Vous découvrirez ce qui fait que vous en êtes à ce stade et vous comprendrez comment passer au cycle suivant. »

« S’il s’avère que vous avez besoin d’une aide extérieure, d’une manière ou d’une autre vous l’obtiendrez. », conclut Vehiriah.

« Pourquoi ce discours ce soir te demandes-tu jolie Sylvie, sois attentive et tu comprendras, comme tu viens de comprendre certains de tes rêves. », me souffle soudain David.

Effectivement je les ai compris. Tout comme j’ai compris mon humeur de ces derniers jours.

Merci à vous.

« Le ciel doré apparait rarement à un âge tel que le tien. Souviens-toi toujours qu’il est important de comprendre pour pouvoir apprendre. », conclut Vehiriah.

Lol. 

Bonne journée à tous Clin doeil

Je sème des roses

Je sème des roses dans Mes poèmes 110321125140803577854821 

 

Je sème des roses sur mon chemin pour que tu puisses me retrouver,

Je désire que tu crois encore, que je t’aime, que j’ai besoin de toi,

La vérité, lointaine, étant que je ne pourrai jamais te pardonner,

Toutefois il serait pire à mes yeux que tu restes auprès d’elle,

Que tu poursuives ta vie loin de moi après que je t’ai tant donné,

J’ai sacrifié mes rêves pour toi.

 

 

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause