Accueil Spiritualité Dure nouvelle

Dure nouvelle

4

Dure nouvelle 110323125420803577866616 

 

Bonjour à tous,

Ma tante qui s’était retrouvée à l’hôpital va mieux. Elle en est sortie et dorénavant elle est pensionnaire d’un centre de rééducation. Elle a de très bonnes chances de retrouver toutes ses capacités motrices. Nous sommes tous soulagés pour elle, d’ailleurs, elle a pu passer le weekend chez un de ses frères.

En revanche, une autre de mes tantes, la plus jeune des soeurs de ma mère en fait, vient d’apprendre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, stade 2.

Dure nouvelle qui a fortement ébranlé ma mère, quant au mari de ma tante, il paraît qu’il ne dit trop rien. Ils ont une fille de 24 ans, j’ignore comment elle a pris la nouvelle, je ne l’ai pas appelée et ne compte pas le faire en fait…

Que dire ? Je me sens à la fois lâche et impuissante. Le pire c’est que je le savais, quand maman m’a dit je n’ai pas eu de choc, je savais.

En outre, même si ça ne sert à rien je ne peux m’empêcher de penser que ma tante a été bien négligente. Elle voyait son sein grossir, grossir et alors que son mari lui disait de consulter, elle riait en en répondant qu’elle irait, « plus tard ». Si c’était ma cousine qui voyait un de ses seins grossir, ma tante l’aurait vite entraînée chez le médecin.

Mais bon, elle est infirmière. Elle nous a expliqué qu’en fait elle avait compris que quelque chose n’allait pas mais elle redoutait le diagnostic alors elle a traîné.

N’est-ce pas qu’elle est bien stupide ? Il paraît qu’elle a aussi des tâches sur les poumons. On doit lui faire des examens plus approfondis pour voir si elle n’a pas de métastase. J’espère que non. J’espère qu’elle va se remettre.

C’est moche quand même. Il n’y a pas de cas de cancer du sein dans la famille. Cela dit je sais bien que ça ne veut rien dire. Je vais m’arrêter là.

Le fait est que je suis triste et bouleversée, j’avais besoin de l’écrire.

« Pourquoi es-tu si bouleversée ma jolie Sylvie ? », me demande David.

Parce que, je croyais que je ne l’aimais pas mais en fait je m’aperçois que si. J’ai peur qu’elle meure. J’ai passé des vacances entières chez elle, elle est venue chez moi à Marseille, on a fait la fête entre filles quand elle était chez nous.

Elle était au carnaval avec nous il y a 15 jours.

Je l’aime beaucoup en fait. Malgré ce que je lui reproche. Et puis je pense à son mari et à ma cousine. C’est un coup dur.

En plus c’est la troisième soeur de maman qui a des ennuis de santé ce mois-ci. Cela dit pour celle qui est à Paris, c’est différent, elle a un problème récurrent. Néanmoins c’est sa santé mentale qui est en cause pas sa santé physique.

L’ironie d’ailleurs dans son cas c’est que quand il y a quelques semaines elle a senti qu’elle commençait à perdre pieds, elle a été spontanément demander à être internée pour recevoir un traitement. Mais le médecin lui a répondu que les hôpitaux de la région parisienne étaient tous saturés à cette période de l’année, comme c’est parait-il souvent le cas en hiver.

Il a fallu attendre que son état s’aggrave et qu’elle représente un danger pour elle et ses proches pour pouvoir la faire admettre en urgence (elle entend des voix qui lui disent que tout autour d’elle est diabolique et que tout le monde lui veut du mal).

Vous trouvez ça normal ? Heureusement que même sa banque et son employeur sont au courant de la situation et se montrent compréhensifs. On ne compte plus le nombre de fois où elle a jeté la moitié de la maison (y compris les papiers), disparu dans la nature (la banque prévient son mari et ses filles quand elle tente de vider son compte), cette fois ce sont ses filles qu’elle a voulu mettre à la porte. Mais son mari a pu la faire interner avant.

Tout le monde dans la famille dit qu’elle a vraiment de la chance qu’il ne l’ait jamais quittée. J’avoue que je pense la même chose. Mes deux cousines ne sont pas ses filles mais celles du premier mari de ma tante. Ils ont tout de même eu un fils, encore mineur, qui vit mal ces situations.

Il aurait très bien pu la quitter vu qu’elle se retourne systématiquement contre lui en plus quand elle est malade. Il devient son grand ennemi.

« Quand vous aimez une personne et que vous faîtes le choix conscient de vous engager auprès d’elle, vous restez. C’est difficile à comprendre pour quelqu’un qui n’est pas habitué à s’investir à 100 % dans un engagement mais tu comprendras un jour.

Ceux qui partent, ce sont ceux qui ne sont pas prêts. Ceux qui ont peur de la tâche qui les attend. Lui n’a pas eu peur parce qu’il était prêt.

Toi tu penses encore à te construire toi-même. Une chose à la fois ma belle Sylvie. »

Je comprends, merci David. Tes paroles me font du bien, elles m’apaisent.

« La maladie des proches est toujours difficile à gérer. Il faut te souvenir que chacun a sa propre croix à porter. Ne rends pas ton fardeau plus lourd qu’il ne l’est. Eprouver de la compassion est une chose, mais accepte toujours ta peine, ta douleur et comprends que l’impuissance autant que la lâcheté sont l’apanage de ceux qui ne sont pas capables de reconnaître leur véritable place.

Quand une personne souffre dans sa chair, tu peux lui tenir la main. C’est peu, pourtant c’est beaucoup. Souviens-toi que quoiqu’il puisse arriver, tu n’auras jamais à faire ou donner plus que tu ne le peux.

Le médecin de ta tante a répondu qu’il n’y avait pas de place à l’hôpital Il lui a donné un traitement plus puissant et c’est tout ce qui était à sa portée à cet instant.

Il ne l’a pas renvoyée en la laissant dans sa détresse. Vous faîtes ce que vous pouvez faire. Et à votre échelle personnelle c’est bien assez. Chacun doit porter son propre fardeau. »

Merci David.

Bonne journée à tous Clin doeil      

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    25 mars, 2011 à 0:42

    Bonjour,

    Merci à toi pour tes mots. Nous essayons tous de rester optimistes et de la soutenir. Même si elle a fait le choix de ne rien dire à sa fille pour l’instant pour ne pas la perturber alors qu’elle rédige son mémoire.

    Elle n’a pas de métastase finalement, elle va débuter un traitement, espérons que ça ira.

    Bise ;)

  2. Ecole d'une medium

    24 mars, 2011 à 22:33

    Bonjour Sylvie,

    Je suis désolée pour ta Tante, je t’apporte tout mon réconfort pour ne plus culpabiliser de n’avoir rien fait, pas insister, ne rien pouvoir faire de plus aujourd’hui…
    Aurai-tu changer quelque chose sachant que ces proches la conseillaient déjà ? Probablement non.

    Avec mes dernières expériences dans ce domaine, je crois que la vrai prise de conscience ce sont ce liens que l’on crée et recrée à chaque instant. Toi ave elle, ils semblent muter.

    Paix et amour pour toi et ta famille,
    Biz

  3. crystallia

    24 mars, 2011 à 11:06

    Salut Fred,

    Merci à toi.

    Bise ;)

  4. Lord

    24 mars, 2011 à 10:59

    coucou sylvie,

    je te comprends que c’est dur comme nouvelle…
    Que c’est moche et triste à la fois
    gardes l’espoir et la foi …
    courage bise

    fred

Consulter aussi

Litha

  Bonjour à tous, Litha est aujourd’hui considérée comme une fête païenne ou wicca. …