Ce film…

8

Ce film... 110411022052803577971169 

 

Bonjour à tous,

J’ai eu l’extrême mauvaise idée d’aller voir Black swan aujourd’hui. Que j’ai détesté ! En plus, je me suis ennuyée pendant une bonne partie du film.

Non sérieusement, j’adore Natalie Portman mais décidément, Aronofsky, j’ai du mal. Je n’ai jamais pu voir Requiem for a dream en entier par exemple.

Aujourd’hui non plus je n’avais pas envie de rester dans la salle. Même l’univers du lac des Cygnes, sa musique, a fini par m’ennuyer. Et puis j’ai détesté le personnage de Natalie Portman en fait. Dès les premières images du film on comprend le problème et du coup ensuite, il n’y a plus trop de surprise. A part à la fin, dans la première partie du ballet, je n’ai pas été étonnée par ce film et encore moins touchée.

Une déception d’autant plus grande que je n’entendais que des éloges, comme quoi les goûts de chacun…

Par ailleurs je n’ai pas du tout aimé la mise en scène et particulièrement tous les gros plans du début que j’ai trouvé très inconfortables, tout comme la caméra qui bouge, je n’ai jamais aimé ce procédé-là. 

En revanche j’ai adoré Vincent Cassel et Winona Ryder, surtout cette dernière d’ailleurs.

Bref, je trouve que c’est un film moche et dérangeant qui n’apporte finalement rien et duquel ne se dégage aucune émotion. On est là à regarder cette fille (Portman) se faire dévorer par la folie tandis qu’elle évolue dans ce monde dur et froid de la danse. Du moins, c’est ainsi qu’il semble lui apparaître. Elle me donnait envie de lui donner des claques dans son petit manteau rose et son écharpe blanche.

Et sa mère…

Je me souviens qu’il y a quelques années j’avais lu une critique très dure sur un film que j’ai trouvé magnifique. Il s’agissait de Million Dollar Baby. Voilà un film qui a su toucher mon coeur, j’y ai tout aimé d’un bout à l’autre.

Pourtant, une personne avait écrit qu’elle avait été affligée par la caricature que représentait à ses yeux le personnage de la mère de l’héroïne (mère indigne qui préfère l’argent à son enfant et qui n’est allée la voir à l’hopital que pour lui piquer tous ses sous justement).

Eh bien moi, c’est la mère de l’héroïne de Black Swan qui m’a fait l’effet d’une caricature. Mère castratrice qui a renoncé à sa carrière (à défaut de ses propres rêves) pour s’occuper de sa fille et qui la surprotège.

Malheureusement quand elle se rend compte que son enfant a un souci de taille, il est déjà trop tard.

« Quel est le dernier film que tu aies aimé ma belle Sylvie ? », me demande Lauviah.

Je crois que c’est Precious que j’ai vu à la télé dernièrement. La pauvre héroïne tombe de charybde en scylla dans ce film mais j’ai été touchée par ce personnage ainsi que par tous ceux qui ont tenté de l’aider. Ce n’est pas un film que j’ai envie de revoir, il est trop dur, mais j’ai beaucoup aimé.

Sinon il y une vie pour la tienne aussi, avec Cameron Diaz parce que la petite fille atteinte d’un cancer qui en a assez de subir sa vie m’a rappelé ma tante qu’il avait fallu soulager à la fin de sa maladie. Elle souffrait et s’accrochait pour ne pas faire de peine à son mari qui ne voulait pas qu’elle meure. Mais elle était à bout de force. Il avait fallu lui dire, tu peux partir.

Sinon au cinéma, je ne sais même plus ce que j’ai été voir avant Black swan lol !

« En fait c’est simple, tu n’aimes pas les films ou les histoires qui heurtent ta sensibilité plus que ta morale. Precious est l’histoire d’une adolescente violée par son père et sa mère en plus d’être battue par cette dernière qui découvre finalement qu’elle a le sida. Le film te touche mais tu le trouves dur donc tu ne souhaites pas le revoir.

Match point est également un film que tu ne veux jamais revoir mais car tu l’as détesté. Le personnage principal qui tue sa maîtresse par lâcheté t’a dégoûté.

La lâcheté amoureuse est quelque chose qui te heurte avec force, parce que tu n’y vois que de la laideur. Tu y vois la laideur de la faiblesse.

C’est cette faiblesse qui t’a énervé dans le personnage de Natalie Portman dans Black swan. Cette héroïne qui perd pied mais qui dès le départ avait l’air d’un petit châton égaré n’a éveillé ni ta sympathie ni ta compassion.

Tu es trop dure Sylvie. Tu sais, je te le dis aujourd’hui, d’autres te le diront demain. Tu es trop exigeante envers toi et c’est pour cette raison que tu apprécies surtout les personnages forts et courageux, qui se relèvent toujours.

Mais tu peux te montrer intransigeante envers les autres quand pourtant, ils donnent ce qu’ils peuvent, comme ta soeur actuellement.

Tu fais partie des gens qui créent ce dont ils ont besoin si nécessaire. Comme cette femme que tu admirais dernièrement et qui a créé des crèmes naturels pour soulager son fils atteint de multiples allergies qui lui rendent la peau sèche et douloureuse à l’extrême. »

Cette femme m’a touchée. Je me suis demandée où elle avait pu trouver la force, s’occuper seule de deux enfants dont l’un a besoin de soins constants mais pour lequel même les médecins ignoraient quoi faire.

Elle s’est accrochée et finalement aujourd’hui elle peut vendre ses crèmes en plus d’être parevenue à soulager son fils. C’est comme cette autre femme qui a perdu la vue suite à un accident domestique mais qui s’est battue pour continuer à travailler et qui expose désormais ses broderies.

Ce genre de personnes me touche et suscite mon admiration. Je vois leur force, leur courage et je trouve que ce sont de très beaux exemples.

J’aime les gens qui parviennent à transformer leurs faiblesses en force finalement.

« C’est pour cette raison que tu voulais faire de la glace à la noix de coco ? »

Maman disait que je ne pourrais pas y parvenir sans lait. En fait si, j’y suis parvenue. Et elle est délicieuse. En fait je suis parvenue à faire tout ce que je voulais sans lait et sans gluten. J’ai même compris ce qui n’allait pas avec les langues de chat, exit la gomme de guar.

« Tu voulais un site qui parle des Anges terrestres et tu en parles ici, tu voulais comprendre tes rêves seule et nous t’avons appris à le faire. Aujourd’hui tu écris un livre dessus. »

Oui, en fait c’est le plus simple j’ai remarqué. Quand il n’y a pas ce qu’on veut, il faut le faire soi-même, comme ça on a ce qu’on désire. J’étais tellement malheureuse de ne plus pouvoir manger de biscuits ou de gâteaux (essayer d’acheter un paquet de biscuits au chocolat sans gluten et vous comprendrez pourquoi je ne l’ai fait qu’une fois). Je ne vois pas pourquoi je serais restée sur ma frustration, cela aurait été injuste. C’est comme les glaces, j’aime bien la glace à la noix de coco même si ce n’est pas ma préférée. Et puis j’ai l’esprit de contradiction. Je n’aime pas entendre « non tu ne peux pas le faire ». Je n’aime pas ça du tout lol.

En fait on peut faire tout ce qu’on veut. Parfois il faut s’y reprendre à plusieurs fois. Je me souviens d’une glace au sucre qui était supposée être une glace à la vanille. Mais il faut apprendre à persévérer. On gagne toujours.

« Oui ou alors, parfois, vous avez besoin que d’autres vous montrent qu’il existe bien un chemin. Ce peut être un bel exemple aussi que celui d’une personne qui demande son chemin quand elle est perdue ou qui n’hésite pas à se tourner vers des sources d’inspiration pour avancer dans sa propre vie.

Ce qui compte c’est d’agir en accord avec soi. La force, ce n’est pas forcément ce qui se voit le plus. Parfois elle se manifeste dans la capacité à laisser les autres se mettre en avant ou dans la sagesse tout simplement, quand vous savez faire bon usage d’une source d’inspiration.

La faiblesse n’est qu’apparente, souviens-toi bien de cela. Il peut par exemple être très difficile pour une femme de renoncer à sa passion lorsqu’elle devient mère mais ce courage-là est bien réel. Si au final cette femme se sent en paix, une fois son enfant parti, c’est que tu es en présence d’une personne d’une force extraordinaire. »

Je comprends.

« Tu devrais surtout savoir, vois où la tienne se manifeste le plus, toute ta famille te sous-estime et tu l’acceptes car tu sais que tu ne peux pas les obliger à te voir.

Cela, nul autre n’en a conscience, il n’y a que toi, mais tu l’acceptes. Ca n’a pas été facile. »

Non en effet. Cela a été une profonde déception, douloureuse et source de colère. Mais j’ai dit ce que j’avais à dire et j’ai montré ce que j’avais à montrer. Je ne peux pas obliger. Au fond, lorsqu’on atteint les limites de la compréhension il n’y a plus rien à faire. Ce qui n’est pas appréhendable ne peut pas être compris. Et parfois c’est à l’autre de créer l’ouverture, on ne peut pas passer en force si on souhaite rester dans l’Amour.

Je trouve cela triste encore aujourd’hui pourtant. J’ai fait un long parcours pour trouver qui j’étais et j’ai trouvé. Mais celle que j’ai trouvé ne correspond plus à celle que je croyais ou voulais être. Celle que d’autres continuent d’aimer.

« C’est bien dit, tu as cerné le problème assez correctement. A un détail près, c’est toi qu’ils aiment mais au travers leurs yeux. C’est cela que tu ne peux pas changer seule.

Tu peux être toi-même par contre. C’est déjà beaucoup. Ca ne se voit pas forcément mais c’est particulièrement courageux. »

Je vois ce que tu veux dire, merci à toi.

Bonne journée à tous Clin doeil            

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. miss x

    8 octobre, 2014 à 21:21

    salu,

    quel article pourri j’ai pensé (pas par qualité , mais parce qu’il me.. il me quoi?) bref! bise ;)

    • crystallia

      8 octobre, 2014 à 22:31

      Salut,

      Ah ben, ça arrive aussi lol.

      Bise ;)

  2. crystallia

    14 avril, 2011 à 11:36

    Merci pour le conseil Jenny.

    Bise ;)

  3. Jenny

    14 avril, 2011 à 10:45

    Si tu veux voir un beau film de Darren Aronofsky, je te recommande The Fountain qui personnellement m’a beaucoup touché. Maintenant, je pense que lorsqu’on va voir ce type de film un peu barré, chaque personne le perçoit différemment en fonction de son humeur, sa sensibilité … Moi j’ai beaucoup aimé The Black Swan même si c’est déprimant de voir un personnage s’auto-détruire comme ça. En tout cas, The Fountain est très beau.

  4. crystallia

    13 avril, 2011 à 23:46

    Salut,

    Je suis d’accord avec toi, souvent les héros nous touchent parce qu’ils nous rappellent une part de nous.
    Figure-toi que tandis que je regardais le film j’en parlais avec Lauviah lol.

    Bise ;)

  5. Ecole d'une medium

    13 avril, 2011 à 21:06

    Coucou,

    Je te suis tout ) fait d’accord avec ton analyse de Black Swann. je suis allée le voir alors que j’etais venue pour autre chose… J’aime la danse, je m’etais dis pourquoi pas. Mais franchement le concept de payer pour ressortir plus mal et inconfortable qu’avant le ciné : j’ai du mal…
    Bref je ne conseille pas.

    Mais c’est vrai que les héros au ciné ma ou dans les films qu’on aime ressemble souvent beaucoup à une part de nous que nous refusons de voir… Un peu comme dan les rêves !

    Merci pour l’article,
    Biz biz

  6. crystallia

    11 avril, 2011 à 23:21

    Salut,

    Ah, c’est bien certain que le but n’est pas de faire rêver. Moi je n’ai vraiment pas aimé.

    Bise ;)

  7. celine

    11 avril, 2011 à 20:57

    Je l’ai vu aussi Black swan… :)

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui n’ont pas aimé…mais en fait, ce n’est pas un film qui a pour but de faire rêver…mais juste montrer le profil psychologique d’une personne fragile qui ne sait pas dire non, et qui est influencée par les autres… Ce film montre cet aspect là dans un contexte artistique (la danse) mais au final tu peux le retrouver n’importe où…c’est un film qui retrace tout le parcours d’une personne qui à la fin bascule dans la folie mentale mais qui en fin de compte, réussira à s’affirmer…

    Enfin voilà bon, moi je l’ai pris comme ça lol
    Mais chacun ses goûts lol
    bisous

Consulter aussi

Pas de difficulté, pas de souci

Bonjour à tous, « C’est la première fois que tu rechignes autant à faire …