Accueil Spiritualité Trois prédictions

Trois prédictions

12

Trois prédictions 110430030727803578078461 

 

Bonjour à tous,

Lauviah me dit avoir une série de trois prédictions pour moi.

« La première concerne ta petite soeur, elle ira de déconvenue en déconvenue sur le plan amoureux. Mais ne comprendra jamais pourquoi.

La seconde concerne ton père, il ne saura jamais ce qu’est la beauté car il ignore la foi, en l’homme et en lui-même.

La dernière concerne ton frère, il prend le même chemin que ton père mais il ne le sait pas. »

Mon frère ne ressemble pas à mon père.

« Tu ne sais pas comment il était dans sa jeunesse. Il n’a pas toujours été aussi pessimiste et désabusé. Ton frère prend le même chemin. »

Je ne te crois pas. D’ailleurs ma soeur n’est pas l’écervelée que mon père imagine.

« Elle est de plus en plus désabusée, tout en espérant toujours qu’un homme la rendra heureuse. Au moins ne t’entendons nous pas penser, vivement que l’Amour d’un homme me permette de me sentir bien. »

Pourquoi, c’est ce qu’elle pense ? 

« Ton frère lui n’a pas l’air pressé de rencontrer une jeune femme. »

Ce n’est pas ça, il est devenu prudent on va dire.

« Tu penses déjà à ce qui serait mieux pour toi, un achat ou une location tout en pensant à ta future voiture maintenant que tu as un salaire régulier. Dans ta tête tu prévois toute ta vie.

Ton frère a un bon salaire, depuis un moment maintenant et ta mère est pourtant obligée de lui rappeler qu’il serait temps qu’il s’installe, qu’il achète une voiture.

Ta soeur cherche une relation stable dit-elle, celui qu’elle dit aimer l’attend à Paris mais elle préfère partir seule en vacances à Porto Rico.

Ton père se plaint de ses rapports avec ta mère, mais il s’accroche à elle.

Cherche les preuves de maturité dans ces comportements très communs, plus que tu ne le crois.

Ta soeur dit vouloir s’installer, mais il faut la pousser à passer son permis, elle ne met rien de côté pour son futur logement.

Nous pourrions gratter davantage mais tu n’aimes pas exposer ta famuille ainsi, nous ne le ferons pas. Nous ne voulons pas que tu sois mal à l’aise au point de refuser de publier cet article.

Mais pourquoi es-tu mal à l’aise ? Sont-ce là tes travers ? »

Non justement, si c’était les miens j’assumerais mais ce n’est pas le cas.

« Etre adulte c’est être capable de subvenir à ses besoins, à tous ses besoins. Ta soeur a besoin des autres pour se sentir vivre. Ton frère a peur de se lancer dans la vie, ton père n’a jamais compris qu’il avait la même crainte et il s’est fermé à beaucoup de choses en devenant intransigeant sur bien des points, alors qu’il est moins dur qu’il ne le montre.

Il pense qu’il sait, qu’il a compris ce qu’est le monde, ce qu’est la vie. Cette seule certitude démontre combien il est loin de sa propre vérité. Quiconque cherche si loin de lui-même ne se connait pas et surtout ignore par quelle voie il pourrait se reconnecter à lui-même. D’où une succession de déconvenues qui l’ont rendu amer.

Ton frère suit le même chemin. »

C’est impossible. Mon frère n’a pas le même esprit que mon père. Et il fait le métier qu’il voulait contrairement à mon père.

« Ton frère adore le cinéma, c’était son premier choix, ta mère l’a persuadé qu’il n’avait aucun avenir dans cette voie. Comme elle l’a fait avec tes propres aspirations. »

Pourquoi tu fais ça ? Tu vas me faire du mal.

« Ta soeur, ta mère et ton père pensent que ce qui importe dans la vie c’est de gagner de l’argent. Ton frère renonce chaque jour un peu plus à ses rêves. »

Pourquoi tu fais ça ?

« Ta mère, ton père et ta soeur pensent que les rêves c’est beau mais la réalité est toute autre et c’est sur elle qu’il faut se concentrer. Ton père et ta mère n’ont jamais accepté que tu ne t’intéresses plus au droit. Ils se désolent de voir que tu n’as pas plus d’ambition dans ce domaine, tu le sais. »

Je te déteste.

« Il se demandent ce qui te retient, ce qui t’entrave, ce qui te rend si faible et t’empêche de réaliser  les ambitions que tu croyais avoir quand encore adolescente tu prenais leurs propres rêves pour les tiens. Tu étais douée pour les études, peu sérieuse certes mais douée. Ils savaient que tu réussirais s’ils te poussaient. C’est ce qu’ils ont fait.

Ils t’ont enseigné la peur du lendemain et la fragilité de l’existence. Ils t’ont appris à croire en l’injustice et aux inégalités. Ils t’ont appris à t’accrocher à ce que tu as même si cela ne te convient pas, ils t’ont appris à croire que celui qui réussit sa vie c’est celui qui gagne de l’argent, même s’il déteste son travail.

Ils t’ont aimé et t’aiment encore. Mais ils continuent de te pousser dans la mauvaise direction car de toute manière, c’est la seule qu’ils connaissent.

Ils t’ont appris la survie. Ils ne t’ont pas appris à vivre et à savourer l’existence. Ils t’ont enseigné que ce monde est dur et que la seule façon de ne pas s’y perdre est de s’éloigner le plus possible de soi-même.

Ton père t’a encore rappelé aujourd’hui l’importance d’agir hypocritement au travail, ta patronne te l’a dit aussi bien clairement. Cette femme t’apprécie en tant que personne, mais elle aussi, elle t’apprend à survivre dans son univers, c’est tout.

Nous voulons te voir vivre. Je ne chercherai jamais à te faire le moindre mal Sylvie, mais je te dis ce que tu as besoin d’entendre.

Ton frère, ta soeur, ton père et même ta mère, ont cette amertume en eux que tu ignores encore. Parce qu’ils ne savent pas qui ils sont et qu’ils ont perdu l’espoir de le découvrir. Tes frère et soeur n’ont pas trente ans, tu es la plus âgée, pourtant la seule dont le coeur soit encore empreint d’un éclat enfantin.

Il faut rester toi-même. Crois à tes propres rêves, même si tu es la seule à y croire. Et quand bien même cela te prendrait vingt ans, sois certaine que tu les réaliseras. »

Merci à toi Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil      

  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres articles liés
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

12 Commentaires

  1. crystallia

    3 mai, 2011 à 17:57

    C’est vrai, tout peut toujours évoluer.

    Bise ;)

    Répondre

  2. Emmanuel

    3 mai, 2011 à 7:05

    Sylvie,

    Rien n’est figé. Ce que vos guides vous ont annoncé est ce qui est statistiquement le plus probable en fonction des circonstances actuelles. Mais tout peut changer du jour au lendemain.
    Surtout s’il y a quelqu’un qui donne l’exemple ;)

    Une âme qui s’éveille en entraîne des milliers d’autres dans son sillage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

De la visite

  Bonjour à tous, J’ai reçu de la visite aujourd’hui encore, deux loups, un no…