Accueil Spiritualité Longue journée

Longue journée

3

 Longue journée 110514021309803578153475

 

 

Bonjour à tous,

C’est vraiment quand on travaille qu’on savoure les weekends. On se dit qu’on va pouvoir se détendre, faire ce que l’on souhaite pendant deux jours et puis soudain paf, un imprévu.

Je me lève volontairement très tôt chaque matin parce que je ressens le besoin de pouvoir prendre du temps pour moi avant de démarrer la journée.

« Ce n’était jamais le cas quand tu ne travaillais pas. Ce n’est jamais le  cas le weekend quand tu n’as pas d’obligation. Si tu en as, tu es vite de mauvaise humeur, tu ne peux pas prendre de temps pour toi comme tu dis et tu ne parviens pas à profiter de ta journée.

Tu te lèves quand même à 5h20 tous les matins de semaine alors que tu habites à deux kilomètres de ton travail. Il y a beaucoup de choses qui entrent en considération dans ton calcul mais le plus important c’est sans doute le fait que tu aimes te lever à cette heure parce que tu es la seule debout.

En revanche ensuite, une fois que tout le monde est levé, tu ne peux plus profiter de ton temps comme tu le souhaites.

Tu es contrariée que le responsable de l’auto-école t’ait programmé une leçon demain à 8h. Vraiment contrariée. », me dit Michael.

C’est dommage 8h, le weekend c’est le seul moment où je ne me lève pas à 5h20 justement. En plus ce sera le débrifiefing avec mon père et le moniteur, je sais déjà que ce sera ennuyeux, je n’avais pas envie de ça. Je me réjouissais de voir samedi arriver en plus car j’ai eu une très longue journée. 

Ca m’énerve, je voulais aller me promener demain matin…

En plus le moniteur va dire à mon père il faut qu’elle voie ceci, cela, je sens qu’il va me prendre la tête tout le weekend, ma soeur vient juste d’échouer au permis pour un refus de priorité, je sais qu’il va me prendre la tête chaque fois qu’on va sortir jusqu’au jour de l’examen. 

Tu sais, je te l’ai déjà dit je n’aime pas, non je déteste, avoir quelqu’un sur le dos. Je souhaite conduire seule majoritairement pour cette raison.  

Je ne prends vraiment pas de plaisir dans cet apprentissage que je trouve trop scolaire.

« Et tu déstestais le système scolaire. Tu préfères quand tu peux tout organiser toi-même. »

Oui. 

« Dans le travail pourtant tu es moins rigide, tu acceptes la hiérarchie et les contraintes. »

Je ne suis pas asociale non plus. Ni irréaliste. Dans le travail il y a très souvent une hiérarchie et toujours des contraintes. Mais chez moi je ne suis pas au travail et le weekend je ne travaille pas.

« Le code de la route est une contrainte, pourtant tu la vois comme nécessaire alors elle ne te gêne pas. Pour le travail c’est pareil. Passer ton permis ne te dérange pas, mais devoir conduire avec ton père et supporter son autorité t’ennuie profondément alors tu refuses presque inconsciemment de tenir compte de ses avis et conseils.

Tu te lèves tôt le matin pour fuir les contraintes liées à ton environnement familial. Tout le monde a sa façon de se mettre en route au réveil, tu n’es pas la seule à aimer t’isoler pour écouter de la musique. Mais ce que tu aimes surtout c’est pouvoir te sentir libre et tranquille parce que le matin tu vas au travail avec ton père et il faut laisser la musique qu’il aime dans sa voiture, tu dois répondre à ta soeur qui te raconte ses rêves, ta mère aime te retenir aussi pour discuter de ses propres affaires.

Il y a peu de place pour toi et ce qui t’intéresse alors que tu écoutes les autres, que tu acceptes leur partage mais ils n’acceptent toujours pas les tiens. Tu t’isoles pour cette raison-là, tu trouves du réconfort dans le silence.

A 5h20 tu es la seule levée et c’est le moment où tu prends des forces pour affronter ta journée. Tu vas tomber malade Sylvie, il faut prendre davantage soin de toi.

Ce n’est pas pour rien que soudain tu n’avais plus envie de parler à quiconque ou de donner quoi que ce soit. Nous te l’avons dit c’est comme quand ton taux de fer et ton taux de magnésium baissent drastiquement et que tu n’as plus tes règles.

Ce besoin de te recentrer est une mesure de protection spirituelle. De la même manière que quand tu as besoin de fer ton médecin t’en prescrit, il te faut faire disparaître ce besoin de protection en éliminant sa cause. »

Mais quelle en est sa cause au juste ?

« C’est le feu de la passion. »

Par un miracle quelconque je crois que je comprends ce que tu dis. 

« Tu comprends parfaitement. Ce feu brûle dans la souffrance, ce ne devrait pas être le cas. Tu cherches un moyen d’y remédier bien trop loin. Il y a toujours des solutions à votre portée, ce feu a besoin de brûler dans la joie. Ou il te détruira physiquement.

Tu vas tomber malade Sylvie si tu ne vis pas autrement. »

Autrement c’est-à-dire ?

« D’une manière plus proche de toi et authentique. Tu ne pourras plus très longtemps compter sur des temps libres qui se raréfient chaque fois que tombe une obligation. »

Je vois.

« Oui tu vois, tu vois des difficultés. Il faut apprendre à accueillir ma belle Sylvie. Il faut apprendre à renoncer aussi quand il devient vain de se battre. Laisse ces paroles faire leur chemin en toi. »

Merci Michael. 

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    14 mai, 2011 à 19:34

    Merci les filles.

    Bise ;)

  2. Mirage

    14 mai, 2011 à 12:23

    Coucou !

    Ca me rappel mes week end gâchés par mes cours de conduite, c’était très contrariant…et la mauvaise humeur je connais, ça arrive dès que je peux pas prendre mon temps…et le système scolaire, j’en parle même pas…

    Pour le coup des lunettes lapriereducompositeur comme tu dis c’est une belle fleur !

    Ca vaut pas le coup de tomber malade Sylvie, prends soin de toi !
    Gros bisous

  3. lapriereducompositeur

    14 mai, 2011 à 5:44

    Ca me fait typiquement penser à ma journée d’hier… je devais rejoindre ma mère avant d’aller à l’opéra directement après le cours de basson… et j’avais oublié mes lunettes! (D’ailleurs c’est pas pratique pour lire des partitions non plus!)
    Je me suis fâchée avec ma mère qui voulait pas remonter avec moi pour ces satanées lunettes.. me sentant seule et épuisée, j’ai décidé de rentrer et de ne pas aller à l’opéra… grosse dispute, tout ça.

    Et puis à l’entracte ma mère m’a envoyé un sms qui disait que je ne loupais rien, que c’était une mise en scène pourrie, une musique nulle et une histoire bête et méchante et que c’était mes anges qui m’avait fait une fleur en me cachant mes lunettes!
    huhuhu…

    Comme quoi…
    J’ai failli pas écouter mon épuisement, mais le destin m’y a tout de même encouragée.

    Ne te laisse pas tomber malade, les obligations de ce monde bizarre n’en valent pas la peine!!!

    Bisous.

Consulter aussi

Crée un nouveau chemin

Bonjour à tous, « Ainsi que nous te le disions hier, la Lumière c’est la …