Accueil Spiritualité L’isolement de l’âme

L’isolement de l’âme

7

L'isolement de l'âme 110711042642803578453865

 

Bonjour à tous,

Je pense que vous connaissez tous cette belle expression, comme un lundi, une façon de dire il faut bien faire aller.

Le weekend passe toujours trop vite il faut dire. Sauf pour les personnes comme ma soeur qui s’ennuient si elles ne sont pas sans cesse occupée à vivre une frénésie, à voir du monde.

Je ne suis pas comme ça. J’aime sortir et voir du monde mais je n’en ai pas besoin, pour moi c’est un plus.

« Certaines personnes se complaisent, s’enferment volontairement dans la solitude et elles ferment leur coeur à l’Amour au passage. », me dit Raphael.

Il y a des raisons qui les ont conduits à agir ainsi, non ?

« Quand bien même, l’Homme n’est pas fait pour vivre dans la dépendance affective. Mais il n’est pas fait pour vivre seul non plus. Pourquoi vouloir s’isoler, se couper du monde ? Toutes les blessures peuvent guérir, il faut néanmoins quee vous y mettiez aussi du vôtre.

Se complaire dans ce qui fait mal, entretenir colère, rancoeur, crainte et souffrance ne conduit à rien d’autre qu’une vie de misère affective semblable à un calvaire amer et sans fin. »

Un calvaire amer et sans fin, une bulle qui s’enfonce doucement dans le bas astral.

« Exactement. »

Parfois on a l’impression que la douleur d’une blessure est si forte et si profonde qu’elle ne guérira jamais.

« Tu sais très bien que cela n’est jamais vrai, il suffit d’avoir ou de retrouver foi en vous-mêmes. Ce type de solitude n’est pas une fatalité. L’enfermement volontaire ma chère enfant, reste un choix de l’ego.

Il est très différent de l’isolement de l’âme, voilà la vraie solitude et vous ne pouvez rien y faire car elle vous dépasse. Vous ne pouvez pas avoir de prise sur une telle solitude. Elle est toujours passagère mais peut durer très longtemps à vos yeux. Elle couvre en fait une période entière de votre vie souvent et elle a une raison d’être.

Toutefois lorsque vous la vivez, elle semble une terrible épreuve dont vous ne voyez pas la fin. D’ailleurs que pourrait être l’issue ? Vous désirez ne plus être seul, vous vous montrez ouverts et désireux de faire des rencontres.

Mais l’isolement de l’âme a une particularité elle vous isole sans vous rendre volontairement solitaire. En fait, il y a autour de vous des tas de personnes, certaines avec lesquelles il est tout à fait possible de sympathiser mais hélas, il y a  toute une série d’obstacles qui font que quoiqu’il arrive, vous restez dans votre isolement.

Comme je te l’ai dit elle est toujours passagère, mais il n’y a aucun moyen d’en sortir volontairement, aucun indice à votre disposition quant à sa durée. 

En outre c’est un phénomène peu courant, impossible à contrer du fait de sa force, et extrêmement difficile à expliquer à des tiers qui souvent ne comprennent pas que l’on puisse subir cette force justement. »

Quelle est la raison de ce phénomène au juste ?

« Tu voudrais savoir ? »

Oui.

« C’est propre à chacun. Dans certains cas toutefois il s’agit d’une épreuve visant à vous permettre de découvrir la profondeur de votre propre force spirituelle.

La vérité est que seul un pourcentage de personnes relativement faible est capable de supporter la solitude sans changer négativement, sans voir son coeur s’atrophier.

Vous devenez vite plus durs, plus intolérants, plus exigeants, plus mesquins aussi quand vous ne recevez pas d’Amour à un degré permettant l’échange harmonieux.

Cela est compréhensible, vous avez à donner mais vous ne recevez pas en échange de ce que vous offrez. C’est une situation à sens unique, vous vous épuisez vite, vous vous découragez. Alors vous multipliez les projets pour vous sentir vivre autrement, parce que vous avez besoin de sentir que votre vie sert à quelque chose en l’absence d’un tiers pour vous le rappeler.

Vous ne parvenez plus à vous centrer, vous ne chercher plus à le faire non plus. Ta soeur ne supporte pas la solitude en raison du mal-être qu’elle porte. Elle n’est pas un cas isolé, tous ceux qui comme elle ne supporte pas de ne pas avoir une vie sociale riche et remplie sont dans la même situation. Mais ta soeur aura toujours du monde autour d’elle. Chaque fois qu’elle en a besoin, quelqu’un est là.

D’autres sont timides, manquent de confiance en eux. Ces personnes-là doivent comprendre qu’il ne tient qu’à elles de sortir de leur isolement.

Mais l’isolement de l’âme c’est autre chose. Douloureux à vivre, il impose une situation qui favorise l’échec au niveau matériel. Aucun projet ne peut prendre forme s’il peut amener à briser l’isolement. 

Il impose une attente passive. C’est cette attente qui oblige à puiser dans sa force spirituelle, car il vous faut trouver un moyen de supporter le degré de frustration que cette situation induit.

Personne autour de vous ne comprend les raisons de ce blocage et vous ne pouvez pas l’expliquer. Vous-même ignorez pourquoi vous êtes placés dans cette situation inconfortable qui vous oblige à observer, à regarder d’autres réaliser des objectifs que vous savez être à votre portée mais qui pourtant vous échappent.

Vous avez l’impression d’avancer dans un étau étroit et n’avez finalement que très peu de satisfactions réelles au cours de cette période.

Vous vous découragez bien sûr, par moments. Puis vous reprenez le dessus, vous vous efforcez de comprendre, vous voulez être optimistes.

Néanmoins, il y a toujours des occasions, des moments où l’ingratitude de cette situation vous rattrappe. Aux yeux de votre entourage vous êtes celui que l’on cite en exemple négativement.

On vous demande régulièrement ce que vous attendez pour vous mettre en couple, on s’apitoie sur votre pauvre sort. Vous ne vous réalisez pas non plus sur le plan professionnel ce qui conforte tout le monde dans l’idée que décidément, vous aurez toujours besoin qu’on s’occupe de vous.

Vous ne demandez qu’à démontrer que c’est on ne peut plus faux, vous n’êtes pas plus stupide qu’un autre. Hélas, les autres au moins réussissent quelque part. Untel se marie, tel autre à un enfant, un troisième vient d’obtenir une promotion et d’acheter un appartement quand vous stagnez indéfiniment à tous les niveaux matériels. N’y a-t-il donc pas de Ciel pour vous ?

A première vue on ne croirait pas. Si bien que vous en arrivez à vous focaliser sur un point, ce qui vous semble une urgence et vous tentez d’investir tous vos efforts sur ce point afin de réaliser enfin quelque chose.

Mais ce n’est pas ainsi que l’issue apparaîtra. Vous sortez de l’isolement de l’âme comme vous y êtes entré, en douceur, jamais brutalement.

Les choses arrivent, c’est tout. La situation est toujours passagère, mais elle peut durer un bon moment. »

C’est la nuit de l’âme ?

« La nuit de l’âme vise à apprendre, à reconnaître et à accueillir. L’isolement de l’âme est plus dur à vivre car alors tu sais un certain nombre de choses. Tu sais qui tu es, ce qui te conviendrait professionnellement, où se trouverait le bonheur sur le plan sentimental, pourtant tu ne vois rien de tout cela se réaliser. Tu sais mais tu es placé en position d’attente et tu ne sais ni pourquoi, ni pour combien de temps.

En fait, l’isolement de l’âme peut suivre la nuit de l’âme. C’est l’une de ses évolutions possibles. »

Pourquoi une telle évolution ?

« Pourquoi pas ? »

J’aimerais comprendre.

« Parfois, la raison d’être d’une situation apparait clairement avec le recul et les années. Parfois la Sagesse acquise avec le temps et les expériences est la plus grande récompense. Parfois cette Sagesse est aussi ce qui permet de comprendre.

Il faut croire en soi, toujours. Tu ne sais pas de quoi demain sera fait, mais demain il fera beau si tu crois en toi. » 

Merci Raphael.

Bonne journée à tous Clin doeil   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. Carène

    23 mars, 2015 à 20:46

    Hello

    Si je devais mettre un mot sur ce que je ressens actuellement, ce serait celui-ci : l’isolement de l’âme…
    Je sais qui je suis. J’ai appris à aimer ma singularité. J’ai fais des aménagements dans ma vie en conséquence. Je m’y sens réellement bien mais…

    Actuellement, je connais : Donner sans recevoir (en tout cas pas directement des personnes à qui je donne, car je suis convaincue que le ciel me le rend bien quoiqu’il en soit), une attente passive par rapport à mes multiples projets imposée par le manque de finances, l’impression de jouer un numéro d’équilibriste, une sensation de stagnation, des aspirations sentimentales qui m’assaillant sans trouver les moyens de les réaliser, un statu quo frustrant qui me fait me demander en effet s’il n’y a pas de ciel pour moi aussi.
    Tiens donc ! Il y a comme un recoupement qui peut se faire avec mon fameux « 22 rue du ciel »… :)

    Bon Ben Ya plus qu’à attendre que ça passe Hein ?! Ou à atteindre le numéro 22… (mon intuition me dit que ça a un rapport avec la complétude). Heureusement que j’ai pu me reposer un peu dans une oasis juste avant…
    J’admets que je me sentais pas tout à fait prête a reprendre le bâton de pèlerin mais je sais aussi que si ça se passe comme ça c’est que j’ai les ressources, n’est ce pas !?

    Bises ;)

  2. crystallia

    21 octobre, 2011 à 23:47

    Salut ma biche,

    Là maintenant je ne l’envisage pas non. Je verrai…

    Bise ;)

  3. galine4

    21 octobre, 2011 à 5:18

    coucou crystallia,

    j’arrive pas trop a trouver d’articles sur la nuit de l’âme je tombe sur tes rêves a part celui ci, ca te dirait pas d’en créer un page ?

    bises

    Dernière publication sur De tout et de rien by Noblesse Falaan : difficulté cause diabete

  4. crystallia

    11 juillet, 2011 à 23:07

    Salut les filles,

    Jdm n’a que des illustrations superbes.

    Flamme, non tu ne te sens pas différent, ça c’est la nuit de l’âme. Dans l’isolement de l’âme tu as dépassé le sentiment de différence, tu as compris ce qu’il englobait.
    Mais du coup ça te place de manière encore plus crue face à ta solitude.

    Sabine, merci.

    Bise ;)

  5. Sabine

    11 juillet, 2011 à 22:07

    Comme c’est bien expliqué et comme ça peut-être tellement vrai..
    bises Sylvie

  6. Flamme

    11 juillet, 2011 à 12:51

    Mais oui c est une periode ou rien mais rien ne semble marcher, ou on a l impression qu on te coupe la route

  7. Flamme

    11 juillet, 2011 à 12:48

    J adore ton image ca me ramene bien loin ..
    Je crois que j ai vecu l isolement de l ame. Peut on être dans cette situation tout en cotoyant des gens sans pouvoir creer de liens avec eux car par exemple on se sent trop different? Je ne l ai pas super mal vecu meme si ce n est pas facile. Je crois que de cette experience il y a quelque chose a transformer pour un renouveau.

Consulter aussi

La princesse amoureuse

Bonjour à tous, Je vais vous raconter une petite histoire aujourd’hui. Il était une …