Je me ferme

Commentaires fermés

Je me ferme 110805010400803578549149 

 

Je me ferme comme une huitre, je me replie dans mon oeuf,

Plus envie de vivre, d’exister, je me demande pourquoi je suis née.

Trop d’errance, trop de pertes, trop d’illusions, dégoût amer,

Cette vie, ces heures qui s’égrènent comme autant d’aiguilles dans mon coeur,

Je rêve d’un ailleurs lointain, de saveurs nouvelles, de tout ce que je ne trouve pas ici,

Je rêve de tout ce que je vois à travers mon regard quand je le plonge dans le sien tandis qu’il ne me voit même pas. 

« C’est un joli texte, bien que les mots choisis soient durs. », me dit Lauviah.

Je l’aime bien aussi.

« Tu ne crains pas que certains se fassent de fausses idées quant à ton état d’esprit ? »

Je l’ai dit plus d’une fois, mes poèmes ne reflètent pas forcément ce que je vis. Mais je ne suis pas suicidaire ni sous le coup d’un chagrin d’Amour si tu veux que je le dise franchement.

« Tu ne comprends pas pourquoi je te demande de justifier un tel texte. »

En effet, il est dur certes mais c’est ce que j’avais envie d’écrire. En fait j’ai fait ce rêve, qui m’a permis de comprendre certaines choses que je ne souhaite pas développer ici et j’étais assez énervée et déçue du coup.

« Ecrire en fantsamant pour évacuer n’est pas ce que je te reproche, mais ne fais pas de déni, d’accord ? »

Je vois, d’accord. En fait ce rêve suit ceux que je fais depuis quelques temps. Il m’apparaît juste au moment où je cherche un boulot qui me correspondrait mieux, pas par hasard évidemment. Il me dit que je devrais faire fi de tout ce qui me retient afin de pouvoir être médium dans ma vie personnelle et ainsi trouver une voie proeffesionnelle satisfaisante que d’ailleurs j’ai déjà trouvé, ce n’est plus la peine de chercher.

Et ça s’arrête là. Mais ça ne m’arrange pas.

« Ca ne t’arrange pas parce que ta propre expérience t’a confronté durement aux difficultés. De ce fait maintenant tu cherches à éviter les coups, c’est compréhensible. Mais ce qui t’a réellement bouleversé c’est la révélation suivante, il n’y a pas devant toi et il n’y aura pas de chemin facile. Tu le savais déjà mais tu espérais, tu as vu que ce n’était pas la peine de chercher.

Tu sais Sylvie, quand c’est comme ça, il vaut mieux se concentrer sur soi-même, ses propres désirs et se dire que ce qui se casse n’était pas destiné à durer.

Nous serons toujours avec toi. » 

Merci à toi.

Bonne journée à tous Clin doeil  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

En couleur, enfin

Bonjour à tous, « La peinture semble te plaire bien davantage que le dessin.&nb…