Accueil Amour physique La Babylone rosée

La Babylone rosée

18

La Babylone rosée dans Amour physique 111112112347803579039229

 

Bonjour à tous,

J’ai fait un rêve dans lequel j’étais étudiante, je portais un uniforme et des Doc Martens. Nous étions tous obligés de porter des Doc Martens, ça faisait partie de l’uniforme au même titre que la jupe bleue pour les filles. 

Je venais de revenir dans cette université sachant que juste avant j’avais passé une année dans un autre établissement. A un moment donné, un des professeurs s’est mis à chanter et je n’ai absolument rien compris à son charabia.

Je me suis éloignée, fuyant ce cours ennuyeux (ça me rappelle des souvenirs lol) toutefois j’ai dû rapidement revenir, nous avions un devoir. Et ô malheur, il fallait expliquer de quoi parlait la chanson, vous savez celle à laquelle je ne comprenais pas le moindre mot.

J’ai demandé à des amis de me dire ce dont ils se souvenaient, sans conviction et en me demandant si je parviendrai à tout retenir.

Et là, ils se sont mis à me chanter à tour de rôle une chanson douce et magnifique, en bon français clair et intelligible lol. Une chanson qui m’a surprise par son contenu changeant de strophe en strophe, on est parti de ce que je connaissais, le droit, pour vite dévier vers une chanson évoquant mon propre éveil spirituel et finalement la chanson s’est achevée sur une strophe évoquant la Babylone rosée.

Eledahiel étant rapidement intervenu pour débloquer les connaissance dont j’avais besoin pour comprendre ce rêve, je sais que Babylone est l’inverse spirituel de Jérusalem. La Jérusalem céleste dans un rêve évoque notre propre univers spirituel.

En l’occurence quand je l’ai vu j’ai rêvé mon propre éveil et ses conséquences dans ma vie. La babylone rosée c’est l’autre éveil. Celui que tout le monde vit plus ou moins tôt et qui donne le sentiment d’être adulte. Je me suis demandée pourquoi les choses se passent différemment pour moi. Je sais simplement parce que je l’ai constaté absolument partout autour de moi, que « l’autre éveil » est le premier pour au moins 90 % des gens.

« En fait ce serait plutôt de l’ordre de 97 %. Il y a d’autres personnes qui ont des chemins de vie similaires au tien, mais effectivement tu n’as pas eu l’occasion d’en croiser une seule. C’est sûr que moralement cela t’aurait apporté du réconfort. Mais non, tu n’as croisé personne et en réalité il y a de fortes chances pour que cela ne se produise pas.

L’autre éveil, celui qui en réalité devrait toujours être le premier car il permet de s’ancrer tout en s’ouvrant partiellement à ce qu’est un Amour plus grand que le Soi, conduit à certaines difficultés liées au fait que vous avez tendance à idéaliser ceux dont vous tombez amoureux.

Ensuite, vous recherchez éternellement certaines qualités, certaines ambitions, vous recherchez ce qui vous permettra d’être ou d’avancer à travers l’autre. Vous comblez des manques plus ou moins consciemment.

C’est un chemin plus facile, quoique puissent dire toutes les personnes qui ont eu la sensation que leur coeur se consumait sans fin à un moment ou un autre. Ces personnes-là d’une façon ou d’une autre arrivent toujours à faire taire la douleur de manière passagère par exemple en sortant avec ce que certains dans ton entourage appellent des Dépanneurs.

La vérité c’est que l’autre éveil permet de toujours conserver quelques repères. Même un premier Amour raté peut constituer un repère. C’est d’ailleurs souvent le cas, il faut de la force pour parvenir à dépasser cette facilité et se donner une chance de comprendre que l’on peut choisir ses repères.

Toutefois quand le premier éveil est l’éveil spirituel, vous vous réveillez dans le désert le plus sombre et il n’y a rien ou personne à qui ou quoi vous raccrochez. Il n’y a que vous et tout ce que vous ne comprenez pas, la multitude de choses que vous ne comprenez pas, que vous êtes seul à vivre et que personne ne peut vous expliquer.

Il n’y a pas de repère, aucun, nulle part. Vous vous êtes éveillé seul voilà pourquoi, personne n’a un jour croisé votre route et fait battre votre coeur d’une manière particulière, vous n’avez pas vécu d’évènement qui aurait pu éveiller ou conforté une foi déjà présente, rien de tout ça. Vous étiez là, vivant tranquillement votre vie quand un beau jour le ciel a changé de couleur mais vous étiez le seul à le voir, c’est tout. Et tu as eu beau essayé, tu n’as pas pu l’ignorer.

Sans le moindre repère, ne sachant rien, n’ayant pas reçu l’enseignement qui t’aurait permis de comprendre ce que tu vivais, sans personne vers qui te tourner, tu aurais perdu pied ma belle enfant.

Alors nous sommes intervenus, nous avons fait en sorte tôt que tu comprennes que tu n’étais pas aussi seule que tu le croyais, nous avons fait en sorte que tu te sentes protégée et guidée d’abord au travers tes rêves puis tes facultés se sont amplifiées une à une et non pas n’importe comment comme tu le crois encore aujourd’hui.

Nous avons fait en sorte que tu puisses prendre doucement confiance en toi à mesure que tes anciens repères disparaissaient et qu’aucun ne venaient les remplacer. Nous t’avons guidé sur cette voie qui a obligé la petite fille ignorante et craintive que tu étais alors à déployer sa propre force, c’était la seule façon pour toi de t’amener à ne surtout pas nous prendre pour repère. Nous ne sommes pas censés êtres tes repères, c’est en toi que tu dois croire, en toi seule. Nous te l’avons toujours dit.

Ce chemin est plus difficile que l’autre car il vous conduit à puiser toujours plus profondément en vous. En ce moment tu as la sensation erronée d’avoir épuisé la majorité de tes ressources par exemple. Mais ta force spirituelle est telle que tu ne te sens pas en danger pour autant. Tu sais que les ressources se renouvellent, tu le sais pour l’avoir vécu à plusieurs reprises ces dernières années qui objectivement n’ont pas été faciles pour toi.

Tu vois c’est pour cette raison que tu es passée par ce chemin-là, parce que tu avais la force de le supporter, tu avais  en toi la force spirituelle qui permet de s’éveiller sans s’accrocher à de faux repères. Autrement dit tu avais la force de voir et d’accepter ce qui est.

Tu as développer la force qui permet de guider autrui sans pour autant s’appuyer sur autrui pour se glorifier soi-même. C’est un écueil pourtant facile et commun. Mais en réalité, tu l’as développé il y a bien plus longtemps que tu ne le penses.

Sais-tu pourquoi vous employer les termes d’éveil et de réveil ma jolie Sylvie ? »

Parce qu’en fait il s’agit de rappels pas de découvertes.

« Exactement. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous Clin doeil  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

18 Commentaires

  1. shaka

    15 novembre, 2011 à 9:14

    au fait sylvie, abandonnes-tu aussi tes projets d’écriture de livres, nottament celui sur les rêves ?

  2. crystallia

    14 novembre, 2011 à 2:07

    Merci à vous tous, sincèrement, je suis émue par vos messages et je suis heureuse que vous ayez pu trouver ici ce dont vous aviez besoin à certains moments.

    Bonne continuation à tous

    Bise ;)

  3. Tam

    13 novembre, 2011 à 21:28

    Je te dis la même chose que tous ceux qui sont ici: merci infiniment pour tout ce que tu nous as donné, à travers ce blog. ça m’a apporté et ça m’apportera encore beaucoup.

    J’avoue, j’étais triste ce matin en lisant ton post(je suis très sentimentale, désolée)mais tes articles sont remplis de lumière et j’en garde quelques rayons dans le coeur, pour m’aider à avancer plus tranquillement.

    Quant à toi je te souhaite une très bonne route et au plaisir de te lire à nouveau, un jour…

  4. ludy

    13 novembre, 2011 à 20:14

    Oh et j’ajouterais:
    Bonne route à toi aussi ma belle, ce fut un plaisir de partager ces moments avec toi ;) . Je crois maintenant qu’il est temps, comme dit quelqu’un.
    Bonne aventure!

  5. ludy

    13 novembre, 2011 à 20:10

    Coucou Sylvie,
    Mon cheminement est semblable au tiens, mais cela ne m’étonne pas!
    Gros bisous

  6. Ines

    13 novembre, 2011 à 15:59

    Bonjour,
    et merci pour tous se que tu nous a apporter, ce n’est pas sans un petit pincement au c?ur que je te dit au revoir et bonne route a toi aussi ;)

  7. Yuca965

    13 novembre, 2011 à 10:47

    Je viens de voir ton dernier post. Bonne route à toi et qui sais, ce n’est peut-être qu’un en revoir ?

  8. shaka

    13 novembre, 2011 à 5:34

    je suppose que tu ne répondras pas à ce message mais peu importe. C’est avec solennité que j’ai lu ton dernier article et avec la même émotion que j’écris ce texte et que je me permet de te témoigner tout le respect que j’ai pour toi et ton ?uvre.
    j’ai marché avec toi pendant maintenant assez longtemps je dois dire. j’ai dévoré, entre deux gorgées de jus d’orange le matin au petit déjeuner, la plupart de tes articles, les mots de tes guides, certaines des anecdotes intéressantes de ta vie personnelle…
    A plusieurs reprise je t’ai mécru, j’ai douté, j’ai même pensé que tu étalais ici les bases d’une philosophie qui te permettait simplement de te sentir dans le droit chemin et d’avoir une ligne de conduite que tu penserais honorable, une sorte de viatique. j’ai aussi pensé que parfois lorsque tu te sentais impuissante ou désemparée tu inventais des histoires dans lesquelles tu aurais le beau rôle en te convaincant toi même de ce que tu écrit.
    malgré tout je n’ai jamais cessé de venir te lire. tu disais qu’avec desperate housewives tu te disais à chaque fois que tu ne regarderais pas la suite alors que tu ne cessait pourtant de le faire. ce fut la même chose pour moi. ce blog ne fut pas une belle aventure que pour toi tu dois le savoir. personnellement je peux dire qu’il a changé ma vie et la vision que j’en avais. il n’est nul besoin de te croire pour profiter de la richesse philosophique, morale et éthique de tes écrits . Tes images étaient pour la plupart un vrai enchantement et c’est avec une grande émotion que je contemple cette licorne qui a priori sera l’épilogue d’une ?uvre somme toute passionnante. Mais comme tu le sous-entend : cette fin n’est qu’un début et j’espère celui d’une belle histoire que tu vivras. Et pour notre part ce blog reste une archive de connaissance dans lequel nous plongeront encore avec engouement et nostalgie pour ceux qui t’ont connu « en direct » si je puis dire.
    Et pour tout ça, pour toutes les réponses que tu as donné aux questions que nous t’avons posé, pour toutes ces minutes de ta vie passées ici à choisir des images, des couleurs pour les textes, pour tout ça : MERCI !
    tous tes guides, astaroth, sammael, Gabriel et Lauviah me manqueront certainement. Et toi autant.
    j’ai encore du mal à réaliser mes doigts se refusent encore à écrire ce qui va suivre mais :
    Merci et au revoir crystallia, Yahel, Christine alias Sylvie (désolé pour le cérémoniel je suis comme ça :D ).

  9. lapriereducompositeur

    12 novembre, 2011 à 14:06

    J’ai souvent réalisé que nos repères amoureux sont de « faux repères ». Mais je sais aussi qu’ils nous sont indispensables pour passer des étapes. Ils donnent de l’espoir tu comprends, il donnent de la force.
    ( Pour quelques exceptions malgré mon réalisme j’espère que l’amour est un peu moins rempli d’illusions et que les choses-spirituelles- que je ressens ne sont pas de faux repères. )
    Je considère comme un atout ce fait de ne pas pouvoir s’empêcher de rêver, d’aimer profondément, et d’y croire.

    En réalité je pense que cet amour dont nous avons besoin pour toute cette force et tout cet espoir, il existe en dehors de la personne sur laquelle nous le projetons… Et de manière bien plus pure… Mais on a besoin de sa manifestation concrète dans ce monde.

    Toi tu es plus forte, tu le sens quoi qu’il arrive dirait-on.
    Nous… On a besoin du reflet.

    En fait… Nos illusions amoureuses contiennent une grande part de vérités temporelles.
    Il faut être comme le musicien qui mets toute son âme dans le morceau qu’il joue pour le concert… Il faut s’investir le temps que la partition soit finie.

    Mon discours c’est souvent : je me leurre, mais ça me sert.

    Ceci dit… Toi tu dois sûrement vivre des choses plus authentiques à chaque fois… Ce qui a tout de même sacrément de la valeur.

    Bisous!

  10. émie

    12 novembre, 2011 à 12:02

    salut sylvie,

    C’est marrant,tu viens de me rappeler une partie de mon rêve de cette nuit..moi aussi je me suis vue portant des doc!elles étaient bleues,neuves et me faisaient mal au pieds!
    Et j’ai mm vérifier si c’était des vraies!(…)

    Bne jrnée.

Consulter aussi

Ce dont je suis capable

Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …