Accueil Spiritualité Mille visages de la souffrance

Mille visages de la souffrance

12

Mille visages de la souffrance 111123035430803579086842

 

Bonjour à tous,

Il est rare que j’éprouve de la difficulté à mettre des mots sur mes maux surtout lorsque c’est Sammael qui m’a aidé à ouvrir les yeux lol.

Toutefois, il arrive que les émotions me submergent et que je ne sois finalement plus en mesure de dire, sans pour autant vouloir me taire.

Alors aujourd’hui je vous propose une image, juste une image, belle mais ambivalente.

« Ou alors tu te poses, tu t’installes sur les rochers et tu regardes la lune se refléter sur la mer. Tu vois les nuages qui s’étirent, s’éloignent et les étoiles apparaissent, comme autant de petits sourires lumineux qui s’adressent à toi et te sourient. Voilà, là tu souris à ton tour, c’est nettement mieux.

Alors ma belle enfant, trouve les mots, parle-moi. Regarde cette lune ronde et belle dans le ciel, vois-la briller pour toi et parle-moi.

Regarde chacune de ces étoiles qui te sourient et te veillent avec Amour et patience, parle-moi. »

Sammael, je peux supporter beaucoup de choses tant que je n’ai pas conscience de l’étendue de ma propre souffrance. Mais si tout devient clair, je ne peux pas être et paraître tu comprends.

Ca s’est mal passé chez la gynécologue. Je n’ai pas voulu en parler mais ça s’est très mal passé. En plus, je lui avais dit que j’avais eu des problèmes avec les traitements que j’avais suivi avant, je lui ai dit que j’étais intolérante au lactose et vois, je suis malade depuis plusieurs jours à cause de ce qu’elle m’a prescrit et qui contient du lactose. 

J’avais tellement mal au ventre hier, je n’arrivais pas à rester assise à mon bureau. La position assise était horrible, mais je ne supportais pas de rester debout longtemps non plus. 

Je regrette de n’avoir songé à vérifier la liste des ingrédients qu’après avoir commencé le traitement. Ca me servira de leçons lol.

Mais bon, le vrai problème surtout c’est que je croyais juste que je m’ennuyais au boulot et que c’était pour cela que je voulais changer. Mais en fait, c’est une profonde souffrance que je ressens. Je l’ai vue remonter quand j’ai arrêté d’écrire et ça m’a plongé dans le désert.

Alors j’ai fait en sorte de ne plus la voir lol. C’est une chose de pouvoir faire avec les circonstances, c’est autre chose d’avoir la conscience exacte de sa propre souffrance et de ne pas pouvoir y mettre un terme sur le champ. Parfois on est là, on ne demande rien mais des choses viennent quand même.

J’ai voulu changer de travail. Mais CHAQUE fois que je fais un pas concret dans cette direction je suis ramenée à la même réalité. La seule manière de mettre un terme définitif à cette souffrance serait de trouver un travail qui me permette de vivre ma spiritualité au grand jour.

Alors que je n’en parle même pas à ma famille. Ils me parlent de leurs rêves, ma soeur me demande de lui faire des tirages au pendule et même ma mère commence à venir me parler de guides et de visions que d’autres disent avoir.

Je sais qu’elle voudrait pouvoir me demander si je vous entends encore, ce que je pense aujourd’hui de ce qu’il s’est passé il y a deux ans. Toutefois, tant que je vivrai sous son toit, je refuse de discuter avec elle. Je n’aurais aucun endroit où me retirer, comme je n’ai actuellement aucun espace véritablement à moi où me ressourcer. Je ne le vis pas bien, elle frappe à la porte pour la forme, elle entre en même temps. Elle s’impose toujours, ne respecte jamais le fait que je sois en train d’écrire, absolument jamais au contraire. Elle est triste de voir que je ne me confie pas à elle alors qu’elle s’inquiète de ce que je pourrais écrire à des personnes qui m’encouragent dans mes délires.

Je rêve de partir d’ici mais je vais me retrouver coincée. Je vais parler d’une chose que je sais que la majorité d’entre vous ne comprendra ni ne croira, peu importe. Normalement, quand on veut déménager on cherche un logement et on s’en va. En fait quand on veut un truc on le fait, c’est tout.

Mais c’est comme avec le boulot, je sais que quel que soit mon prochain emploi, s’il ne me permet pas d’exprimer ma spiritualité, il ne me conviendra pas. Et je revivrai les mêmes souffrances avec en plus l’impression de tourner en rond.

Eh bien pour le logement c’est pareil, partir oui, mais pas n’importe comment ni n’importe où. Il faut que je parte en paix, c’est comme ça c’est tout. Or je ne le suis pas.  

Cependant comment puis-je l’être quand je me sens mal au travail durant la journée et que le soir venu chez moi je ne me sens pas en sécurité ?

Mais le pire c’est que je sais précisément ce qui me gêne, je souffre de voir que je ne parviens pas à déployer mon potentiel comme je le voudrais sur Terre alors que c’est tout ce que je voudrais. 

Sur le panneau dont je parlais hier j’ai vu la solution à ce problème seulement, elle est à la fois drôle et ironique. Cette solution-là, je l’ai toujours connue, elle m’a été donnée il y a longtemps, dans plusieurs rêves, on m’en a fait la prédiction également.

Je me souviens il y a plusieurs années, ma mère était au chômage et ses assedics ne devaient plus durer que six mois. A cette époque-là j’étais encore étudiante et loin d’avoir achevé mes études. Mes parents étaient séparés. Ma mère était dans l’attente de son affectation suite à un concours qu’elle avait réussi seulement il y avait plus de reçus que de places.

Eh bien, un mois avant la fin des assedics, elle a reçu une offre plus intéressante. Tout simplement et sans avoir cherché. Par la suite elle m ‘a souvent dit qu’elle n’avait jamais eu peur, elle avait eu confiance parce qu’elle s’en était remise à Dieu.

Moi j’avais eu peur je dois dire. Je m’étais dit et si…

Aujourd’hui je ne me dis pas et si, aujourd’hui je me dis débrouille-toi pour trouver une solution rapide et concrète. Ou au moins concrète. Je me suis demandée pourquoi sans cesse, je me retrouvais dans cette situation détestable où finalement je ne sens que cette immense solitude parce que c’est là le véritable problème.

Je vois le fil, je vois son départ et c’est cette solitude, juste cette solitude.  Elle rejaillit sur tout, teinte tous les domaines de mon existence, elle est tout le temps présente dans mon coeur et se fait sentir de mille manières.

En fait c’est simple, où que je regarde je ne vois qu’elle et au-delà des aspects matériels sur lesquelles je m’arrête, le vrai problème c’est elle.

La fameuse cicatrice suintante que j’ai vu en rêve un jour sur un des murs de ma salle de bain, cette profonde cicatrice qui reste ouverte, c’est ma solitude tout simplement.

Pourtant moi je ne vis pas sur une ïle déserte, des gens j’en rencontre, j’en vois et je ne suis pas associale. Je ne sais pas si quelqu’un va comprendre ce dont je vais parler encore une fois mais parfois vous savez avec précision ce qui vous manque et vous savez aussi que rien d’autre ne pourra vous combler. Vous savez, c’est tout. Vous pouvez quand même essayez diverses choses, tout ce que vous souhaiterez même. Rien n’ira.

C’est cela qui est difficile à accepter. D’autant que quand je parle de cette solitude TOUT LE MONDE me répond la même chose et je le conçois, seulement il y a les conseils avisés et intéressants d’un côté et la réalité su mais impossible à expliquer de l’autre.

Du coup j’évite d’aborder le sujet, c’est plus simple pour moi.

En commentaires de l’autre article certains m’ont demandé si on pouvait refaire les panneaux, non on ne peut pas. Par contre on peut demander à voir les panneaux intermédiaires, ceux qui indiquent le trajet et qui permettent de comprendre pourquoi on a choisi telle route.

La paix se trouve dans l’acceptation, je le sais en plus. Eh bien ça y est je crois que j’ai trouvé la sortie du désert.

Merci Sammael.

Bonne journée à tous Clin doeil

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres articles liés
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

12 Commentaires

  1. Miss X

    18 novembre, 2014 à 17:46

    Salut , tout ce que tu as pus vivre à cet âge , certains le vivent à d’autres. :/
    bise’

    • crystallia

      19 novembre, 2014 à 2:02

      Salut,

      Le désert est large et désolé, en apparence seulement.

      Bise ;)

Consulter aussi

Meurtrissures

  Chaque jour qui passe, J’ajuste mon masque, Et je me prépare à affronter la vie. C…