Archive pour décembre, 2011

Reste objective

Reste objective 111231011735803579239350

 

Bonjour à tous,

La nuit dernière j’ai fait un drôle de rêve. J’étais sur une île de la Caraïbe apparemment mais je ne saurais vous dire laquelle, je sais juste que ce n’était pas la mienne. J’étais entourée d’aspirantes au mannequinat sans en être une moi-même.

Les filles, toutes jolies mais toutes différentes, étaient en compétition. Pourtant il y avait une très bonne ambiance. Néanmoins, la compétition était bien présente et tout le monde se demandait qui seraient les deux choisies finalement.

A l’issue du concours, les gagnantes ont été bien surprenantes à mes yeux. Ce n’était pas les plus belles ou les plus agréables je dirais. Je n’ai pas compris.

Ensuite, je devais me rendre au supermarché mais il fallait emprunter une entrée souterraine, un peu comme s’il y avait une galerie marchande souterraine. Seulement cette entrée allait être condamnée quelques temps pour des travaux. J’ai cru que le lieu allait être fermé toutefois il n’en était rien, il y avait une autre entrée à la surface. Et du coup une sortie également car la galerie marchande était vide, elle allait disparaître entièrement. Ne resterait plus que ce qui se trouvait à la surface. Mon rêve s’achève sur ça, moi comprenant que dorénavant il faudrait passer par la surface et non plus par la galerie souterraine.

« Alors ma belle Sylvie, remise du choc d’hier ? C’est vrai que  ce n’est pas agréable de constater chaque fois que tu passes devant une porte close sur une pièce dans laquelle se tient une réunion qu’en fait on parle de toi et pas en termes élogieux. Personne ne te dit rien mais subitement pendant près de deux heures la patronne et les associés se réunissent pour exprimer leurs griefs, sans que tu ne puisses te défendre.

Ils ne parlaient pas que de toi, mais ils ont parlé de toi. Ils sont déçus car ils espéraient pouvoir s’offrir une augmentation en janvier et ce ne sera pas le cas. Ils cherchent des solutions te disent-ils, tu as plutôt l’impression qu’ils cherchent un coupable. Jusque là ils accablaient les deux autres salariés qui étaient allé alerter l’inspection du travail, nous te le rappelons. Tu t’aperçois qu’il n’y a pas de fumée sans feu.  »

J’ai cru qu’ils discutaient de mon licenciement Eledahiel. Et tu as vu ce qui a mis fin à la réunion en plus, une arrivée inopportune. J’avais juste hâte de rentrer chez moi hier et je ne pouvais même pas. C’était horrible, la secrétaire ensuite qui vient me tenir la jambe subitement, me parlant de la pluie et du beau temps au beau milieu de la journée, qu’est-ce qu’elle voulait ? Elle ne fait jamais ça.

« Ils t’ont entendu passer. »

Forcément je suis passée dans le couloir, j’étais obligée de passer puisque j’avais besoin de me rendre d’un point à un autre.

 Je suis très déçue, depuis longtemps certes, mais là encore plus. Non en fait je le reconnais je suis blessée. C’est stupide n’est-ce pas ? Ils avaient le droit de dire ce qu’ils voulaient. Et je sais ce que pense chacun en vérité. D’ailleurs je sens que je vais en prendre pour mon grade lors de la réunion mensuelle de lundi. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi je serais la seule qu’il faille mettre en cause. Les autres ne font pas mieux que moi, même ma patronne a du mal à faire le chiffre qu’elle voudrait elle l’a reconnu. Mais quand j’ai voulu exprimer cela aussi, tu as vu ce qui s’est passé ?

Enfin, je dis la seule, mais non nous sommes deux, moi et l’autre salarié. Lui aussi on voulait le renvoyer. A chaque réunion les associés et la patronne lui tombent dessus.  Maintenant ils tomberont sur moi aussi, comme lors de la réunion improvisée de la dernière fois.

Bref ce n’est pas grave, je vais arrêter de me poser en victime, comme disent mes  parents…

« Ne pars ni sur un coup de tête, ni avec un sentiment d’échec. Ce ne serait pas justifié. Zen, calme-toi et ne laisse pas tes émotions prendre le contrôle de ta raison. Reste cohérente et objective petite fille. Il était cruel de tenir une réunion à côté de toi, pour parler de toi, sans t’y convier. Il était tout aussi cruel de refuser de tenir compte des doléances des deux salariés qui ont fini par appeler l’inspection du travail. Ces mêmes doléances étaient basées sur des raisons objectives. Comme tu te heurtes à une réalité objective aussi, dans ton travail. Tu as compris dès le départ que vous étiez en sous-effectif et pour diverses raisons tes conditions de travail n’ont fait que se dégrader depuis que tu es là. Parfois il faut se battre pour soi, ma belle Sylvie. Personne ne trouve la paix et le bonheur dans la fuite.

La démotivation des salariés n’est pas toujours due qu’à leur fainéantise, tu devrais le savoir. Pense à ton actuel état de santé et réalise, chaque réunion s’achève par les mêmes mots, ceux qui le souhaitent peuvent s’en aller.

Combien de fois as-tu entendu cela depuis que tu es arrivée ? Combien de fois t’ont-ils été adressés personnellement ? Combien de fois as-tu entendu ne me déçois pas, puis rappelle-toi que je me suis mise en cause pour toi ?

Combien de fois ? Vois, quand tu es arrivée déjà les affaires marchaient mal. C’est un miracle qui était attendu. Mais ça ce n’est pas ton domaine. Ce n’est celui de personne. Où sont tes tickets restaurant ou ton panier repas comme te le demande ta mère, comme le prévoit la loi ?

Te sens-tu considérée depuis que tu es arrivée ? Nous savons que non.

Ce rêve signifie que tu es consciente de tes forces et de tes besoins toutefois tu ne réalises pas l’étendue de ta propre force et ce qu’elle peut te permettre d’accomplir. Tu as le choix, ou tu apprends dans la douleur, ou tu brises toi-même tes chaînes. Certes elles sont d’un genre très spécial. Dans l’immense majorité des cas, c’est vous qui les maintenez en place, c’est même vous qui les avez posé. Il s’avère que c’est différent pour toi. Tu aimerais bien t’en défaire car tu as conscience de leur présence. Seulement tu n’en as pas la clé, elles sont là c’est tout. Un jour tu comprendras de quelle nature elles sont vraiment mais pour l’heure, tu as la force qui permet de les faire disparaître à défaut de pouvoir accéder à la clé.

Courage, mais ne baisse pas les bras, ne recule pas et crois en toi. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)    

Adele – Someone like you

Image de prévisualisation YouTube

 

Bonjour à tous,

Je suis tombée hier sur cette jolie version d’un tube que vous connaissez certainement déjà mais je ne résiste pas.

Voici Someone like you de la merveilleuse Adele.

Bonne journée à tous ;)

 

La Lumière qui attire

La Lumière qui attire dans Anges 111230022928803579234166

 

Bonjour à tous,

Je n’ai pas à ce jour la possibilité de rentrer dans certaines notions si importantes qu’elles englobent tout en excluant ma propre sensibilité. Aussi, pour répondre à la demande de Chouchou, je souhaiterais revenir sur la beauté mais je ne vais pas partir sur du général lointain.

Ma propre perception m’amène à sentir avant de voir ou d’entendre souvent. Ces sensations se traduisent en informations concrètes et précises qui peuvent prendre la forme de mots, mais pas toujours.

La « beauté » est la forme que prennent les énergies lorsque nous les sublimons.  

« C’est une très jolie définition. Incomplète mais très jolie qui démontre une réelle avancée de ta part, tu comprends de quelle manière s’exprime en toi la Divinité. C’est très bien. Laisse-nous compléter, tant pour toi que pour les autres, la beauté est propre à toutes les énergies et donc à tout ce qui pour vous existe, elle est propre à la Vie tout simplement.

Seulement, il est rare qu’à chaque instant cela vous saute aux yeux, à moins que vous ne soyez capables de la révéler. Les personnes qui trouvent leur propre talent et parviennent à l’exploiter subliment les énergies comme tu dis. En fait, elles révèlent la véritable nature de ces énergies aux autres et donc les amènent à en sentir le plein rayonnement. »

Magnifique !

« Ce faisant, ces énergies révélées deviennent une part des leurs, ces personnes arrivent à être entourées d’énergies pures et belles, qui les rend attirantes d’une manière spéciale. Les autres ne s’expliquent pas cette fascination, cette attirance pour des personnes qui somme toute, ne sont évidemment pas extraordinaires.

Toutefois, cette capacité à révéler la beauté leur permet de voyager avec et la beauté, c’est la Lumière qui attire. »

Dis-m’en plus Eledahiel ! La beauté est la Lumière qui attire. Mais il y a d’autres choses n’est-ce pas ?

« Oui tout à fait, mais tu es encore bien jeune ma petite Sylvie, bien jeune et immature. La beauté est la Lumière qui attire, de plus en plus de personnes te lisent mais tu n’en avais pas conscience. Tu aurais pu voir pourtant, ton blog est beau, tu fais en sorte qu’il le soit à plusieurs niveaux. Tu le fais par goût crois-tu. C’est plus profond que ça.

La capacité à révéler le beau est relativement courante. Surtout chez les personnes qui croient fermement que la voie du coeur est la seule qui importe.

Toutefois, il en est une autre plus rare, la capacité à faire naître le beau. Mais là on passe à un autre niveau d’enseignement, nous arrêterons ici. Sache simplement que la Création est la Lumière qui réveille.  »

La Lumière qui réveille, peu de personnes sont capables de créer vraiment. On est plutôt une majorité à recycler.

« Effectivement. »

Quelle est la Lumière qui élève ?

« La Foi ma belle enfant. »

Mince oui ! Lol !

Pourquoi l’Amour est-il la Lumière qui éduque ?

« Parce qu’il peut mettre n’importe quel Homme à genoux. Là où il passe nul ne résiste, tous succombent et nul ne peut se relever. En même temps ce qu’il offre, nul autre ne le permet. L’Amour vous apprend à voir et à reconnaître. Une fois qu’il est dans votre coeur, c’est que votre âme a trouvé ce qu’il lui fallait, quoiqu’il puisse arriver, il ne vous quittera jamais.

L’Amour est la Lumière qui éduque car il vous ouvre le coeur en même temps qu’il ferme vos yeux. Contrairement à la simple affection. L’Amour ne se trompe jamais de cible, car l’âme ne commet jamais la moindre erreur. »

Revenons sur la Création qui est la Lumière qui réveille…

« Revenons sur la beauté qui est la Lumière qui attire, souviens-toi de te méfier des personnes jalouses d’accord ? Bonne nuit ma belle Sylvie. »

Lol ! Merci Eledahiel, à demain matin !

Bonne journée à tous ;)       

Ouvrir la bonne porte

Ouvrir la bonne porte dans Dragons 111229123316803579230922

 

Bonjour à tous,

« Alors ma belle Sylvie, la nuit a porté conseil ? », me demande Asherah.

Oui je crois.

« Non sois sure. Réponds-moi clairement. »

Oui, elle a porté conseil.

« Ainsi que te le disait Eledahiel, tu vois clairement. Tu sais bien pourquoi tu n’es pas déjà partie. Tes parents comme une majorité de personnes ont appris à craindre le lendemain. Ils t’ont élevé ainsi aussi. Vois autour de toi toutes ces personnes amères qui attendent des évènements comme le réveillon, qui tablent uniquement sur leur vie sentimentale pour être heureux. Ne fais pas une telle erreur car alors tu attendrais d’un tiers qu’il te rende heureuse et cela n’est pas possible. C’est à toi de te prendre en main, c’est à chacun de vous de se prendre en main.

Nous savons qu’il est toujours difficile d’emprunter une route intermédiaire. Nous savons qu’il est difficile de se défaire des schémas issus de votre éducation. Nous savons comment nous vous guidons, nous savons qui et comment nous poussons.

Clairement, tu n’as pas besoin d’être poussée mais de te sentir en sécurité à l’intérieur de toi. C’est la seule manière de voir apparaître la sortie quand vous tournez en rond.

 Le stress vous donne l’illusion que vous êtes dans l’urgence, qu’il vous faut aller vite. Mais tu ne peux pas, tu ne peux physiquement pas. Tu es épuisée, tu as achevé ton cours de conduite mardi en étant si épuisée qu’il t’a fallu des heures pour te remettre. L’effort n’était pourtant pas si intense. Tu n’as pas compris d’où venait cet épuisement soudain, mais c’est simple petite fille, tu passes ta vie sur la pointe des pieds, à faire des efforts démesurés juste pour survivre.

Au travail, il faut toujours donner plus, chez toi tu es obligée d’écouter tes parents et ces cours de conduite pris au mauvais moment mais nous te l’avions dit, n’arrange rien, ils sont un effort supplémentaire qui n’est pas fait de bon coeur alors que tu essayes déjà de gérer trop de choses à la fois.

Ce que ton médecin ne t’a pas dit clairement, ce qu’elle a simplement laissé entendre, c’est que personne ne peut tenir longtemps à un tel degré d’exigence.

Zen, Lauviah t’a dit de ne rien faire. Puisque tu erres dans ton labyrinthe, nous allons te montrer la sortie. Ne quitte pas ton travail dans le stress il en résulterait un sentiment d’échec qui ne t’aidera nullement, ne renonce pas à ton blog ou à ce que tu aimes, ne te bats pas avec tes parents, ne renonce pas à la conduite.

Il suffit pour te sortir la tête de l’eau et du stress, d’ajouter un élément et non pas de retrancher, vous faîtes tous ça alors que c’est rarement la bonne solution.

Fixe-toi un objectif purement égoïste et fais-le passer devant le reste. Mais ne choisis pas au hasard, laisse s’imposer celui qui t’ouvrira le plus de portes. »

Merci Asherah.

Bise à tous ;)     

Un moment de folie douce

Un moment de folie douce dans Anges 111229122716803579230069

 

Bonjour à tous,

C’est la fin de l’année et ma patronne n’en finit plus d’être sur notre dos, ressassant éternellement les mêmes recommandations, faisant toujours les mêmes reproches à tout le monde.

J’étais soulagée quand je l’ai vue partir ce midi, elle ne travaille pas le mercredi après-midi. Elle a un fils d’âge scolaire alors elle prend du temps pour lui.

Quand on l’écoute, on dirait qu’il n’y a qu’elle qui fait des efforts, qu’elle qui travaille, qu’elle qui désire que la boîte avance. Elle tient des propos parfois loin de tout bon sens tant elle est en réalité obnubilée par sa volonté de montrer qui elle est, ce qu’elle vaut, sa volonté de paraître.

Elle me gonfle à repasser derrière moi (elle repasse derrière tout le monde), à me dire combien elle s’investit et combien elle est inquiète de voir que le rendement général n’est pas meilleur, elle met une ambiance tendue, elle court dans les couloirs chercher ses dossiers, elle court jusqu’à l’imprimante tandis que nous nous attardons inutilement devant (ce matin encore elle nous a sorti ça). Nous lambinons alors qu’il faut travailler vite, toujours plus vite, toujours, toujours plus vite !

Heureusement qu’elle est là à courir dans les couloirs sur ses talons dossier à la main pour nous montrer le bon exemple. En plus elle n’aime pas avoir tort ou se sentir ridicule alors quand cela arrive (plus souvent que rarement mlaheureusement) il faut absolument qu’elle trouve qui avant elle (elle ne saurait être la véritable responsable) a pu commettre l’erreur qui a induit la sienne. Soit dit en passant ses propres erreurs sont souvent dues au fait qu’elle va trop vite justement. Mais notez bien que personne n’a jamais osé le lui dire. Quelque chose me dit que ce n’est pas la peine.

Non mieux vaut la laisser courir, comme la fois où elle était prête à dévaler des escaliers pour aller saluer une cliente importante passée en coup de vent. Ou comme tous les matins où elle pénètre à la hâte pour vite aller éteindre l’alarme. C’est la seule qui court pour éteindre l’alarme, pourtant la dite alarme n’a jamais explosé aux nez des autres.

Elle passe son temps à nous faire remarquer que consciente de nos difficultés, elle garde une grosse partie de notre travail pour elle, préférant se contenir quand elle remarque nos erreurs plutôt que de nous hurler dessus.

En outre, il a fallu qu’elle possède un logiciel qui lui permet de travailler depuis son domicile. Vous parlez d’un progrès, devinez qui en profite pour rester jusqu’à minuit moins le quart sur les dossiers des autres ? Je n’invente pas cette heure indue, c’est elle qui m’a parlé de ça.

Elle a un mari, un fils, mais voilà ce qu’elle fait en rentrant chez elle…

Parce que, elle pourrait gérer ses propres affaires mais non, quand elle est chez elle, elle préfère regarder les nôtres. Et comme ça le lendemain matin elle sait avec quels reproches nous accueillir. C’est super non ?

D’ailleurs je me souviens de la fois où elle nous a expliqué qu’elle avait toujours été une bête de travail mais qu’elle n’attendait pas que tout le monde soit comme elle.

Elle s’est toujours impliquée dans son travail, n’hésitant jamais à rester tard. C’est ainsi qu’elle obtenait des primes etc…

Malade elle était là, tard elle était là, elle ne rechignait jamais. Mais laissez moi vous dire qu’elle a la mémoire particulièrement courte ou sélective. Je ne l’ai pas toujours connue patronne.

Je me souviens quand elle était contrainte de rester tard à son ancien poste, de venir alors qu’elle était censée être en vacances, je me souviens de la fois où elle a dû rester pour la galette des rois mais où elle se faisait du souci car son fils l’attendait à la sortie de l’école.

Je peux vous dire une chose, dans ces moments-là elle était davantage résignée que vaillante !  Alors quand aujourd’hui je l’entends tenir tous ces grands discours, se donnant le beau rôle, se voulant un exemple et bien je la trouve petite et ridicule.

« Tu es en colère ma belle enfant. », me fait remarquer Lauviah.

Oui c’est vrai, je le suis parce que je me trouve bien bête de croire encore « qu’on gère de l’humain » dans le travail (pour reprendre les termes d’une pub stupide qui passe trop souvent au cinéma).

Oser nous dire, je ne suis pas une machine je ne peux pas tout faire, en nous reprochant éternellement de ne pas faire plus, ça m’énerve franchement. Et je ne peux même pas lui dire le fond de ma pensée, je crois que c’est surtout ça qui m’énerve.

Ca et le fait de constater que je ne parviens pas à m’extraire de cette situation qui me gonfle chaque jour un peu plus. Zut.  

Elle ne sait même pas se servir d’internet. Hier c’est nous qui avons dû lui expliquer comment retrouver le code postal d’une ville à partir de son nom.

« Tu te souviens de ce que t’avait dit le médecin ? »

Je me souviens, elle m’a dit partez ou ça ira de mal en pis, vous ne supportez pas la pression que vous subissez au travail. Ecoute je veux partir, mais il me faut un autre emploi avant, je ne peux pas partir sans rien. Qu’est-ce que je vais faire sinon ? Restez chez mes parents à les entendre me répéter éternellement les mêmes choses ? Il n’y aura pas d’amélioration alors.

« D’accord, ne fais rien. Suis juste ce conseil, ne fais strictement rien, aucun effort, aucune manoeuvre, attends. Tu as compris ? Ne fais rien. »

Je te remercie Lauviah.

Bonne journée à tous ;)   

Fin d’année

 

Fin d'année 111228110406803579227098

 

Bonjour à tous,

Mes guides me proposent de faire trois voeux pour la nouvelle année. Je reconnais que je trouve ça plus intéressant que de prendre des résolutions. Au moins j’aurais envie qu’ils se réalisent !

Alors, premier voeu…

« Nous avons une suggestion pour toi. », me dit Eledahiel.

Oui ?

« Premier voeu, apprendre à découvrir de nouvelles saveurs et aimer enfin les légumes et le poisson. »

Bouh ! En plus j’en mange. Parfois…

« Tu as tout dit. Deuxième voeu, réaliser que l’affirmation de soi est une chose dérangeante pour les autres certes, mais ce n’est certainement pas un tort. Cesse de jouer les aveugles quand tu vois parfaitement. Si quelqu’un change de comportement parce que soudain il se retrouve devant ses propres failles, ce n’est pas à toi de gérer. »

Sauf que c’est à moi qu’il le fera payer.

« Ne donne pas de prise à la colère. »

Certes…

« Troisième voeu, puisses-tu accueillir toujours avec joie et reconnaissance. Parfois, la vie se montre généreuse sans qu’il n’y ait forcément de raison à cela. Du moins sans que les raisons puissent t’apparaître sur l’instant. Ce qui compte c’est de savoir accepter les cadeaux. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)    

A Cédric et Isabelle

A Cédric et Isabelle dans Annonces 111227113918803579226369

 

Bonjour,

Je tiens à vous remercier pour les cadeaux que vous m’avez envoyés. Je suis si touchée, vous n’imaginez pas, je ne m’attendais tellement pas.

Il y a quelques temps je commençais un article par « au lieu d’un samsung galagy S2″. Je me sers souvent d’anecdotes pour écrire, je parle de choses qui me touchent mais de là à penser que quelqu’un prendrait la peine de me demander mes coordonnées personnelles (que je ne donne pas si facilement) pour m’envoyer des cadeaux personnalisés, c’est une très belle surprise.

Merci pour le téléphone, merci pour la pochette, merci pour le livre que je prendrai bien soin de lire ne vous en faîtes pas et surtout merci pour le petit mot.

Même mes proches ont été étonnés quand je leur ai montré ces présents lol.

Merci à vous.

Bise ;)

 

 

 

Et moi alors ?

Et moi alors ? dans Dragons 111226041330803579219691

 

 

Bonjour à tous,

Vendredi j’ai demandé à ma mère d’aller m’acheter du pain. Moi je ne vais pas en boulangerie. J’achète mon pain dans des magasins bio ou dans les rayons diététiques.

Le souci c’est que depuis quelques temps j’en ai trouvé un délicieux. Hélas, je ne suis pas la seule à le penser. Autant vous dire que j’ai pleinement eu le temps d’apprécier le sens littéral de l’expression partir comme des petits pains.

C’est le pain blanc sans gluten qui disparait le plus vite. Il reste toujours du pain aux fibres, du pain de campagne, tous ces pains-là.

Moi je sais que même avec de la farine de blé je n’aimais pas le pain de campagne ou le pain complet. Ca n’a pas changé lol ! Heureusement du pain je peux aussi en faire.

Ce qui me chagrine davantage ce sont les dîners à l’extérieur. Hier soir on fêtait noël et je suis rentrée à la maison en ayant faim. C’est dommage je trouve, c’est frustrant aussi.

J’ai accepté une sortie vendredi en pensant que je pourrais choisir ce que j’allais manger mais il s’avère qu’il y aura un menu spécial. Spécial comment ? Il faut que j’arrive à me procurer le menu parce que je ne paierai pas pour ne rien manger. Et le problème c’est que souvent, je dois me contenter de, au lieu de choisir vraiment.

Dernièrement je cherchais de nouveaux livres de cuisine, je voulais quelque chose de gourmand, d’inspirant dans le sens qui vous donne envie de vous mettre aux fourneaux vous voyez. Je ne trouvais rien sans gluten et sans lait que je n’ai pas déjà. Je regarde généralement aussi les livres classiques et là par contre je vois des tas de recettes qui me font envie.  

Je sais qu’on peut toujours adapter alors si un livre me plait je le prends.

« Et il finit par prendre la poussière sur tes étagères. Sauf s’il présente des recettes de biscuits ou de gâteaux au chocolat. », me fait remarquer Thor.

Justement, le chocolat c’est très bon pour la santé, c’est plein de magnésium et de fer.

« Et le livre sur la meilleure manière de cuisiner les légumes ? »

Celui-là je l’ouvrirai plus tard. Quand j’aurai fini de me rôder sur celui des desserts sans lait ni gluten. Tu comprends je ne peux pas tout faire.

« Petite fille, tu veux créer un livre de desserts à ton tour n’est-ce pas ? Un livre qui contrairement à ceux que tu as proposerait des recettes simples à réaliser avec des aliments simples à trouver et que tout le monde connait ou presque. »

Oui, parce que je ne comprends pas pourquoi certaines recettes sont si complexes et nécessitent tant d’aliments que l’on ne peut trouver qu’en faisant le tour des magasins bios. Je trouve que c’est bien mieux quand on peut tout trouver au supermarché. Je ne vois personne courir dix magasins pour faire un gâteau, c’est ridicule.

Et puis il est assez évident  que de toute manière on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Je ne trouve pas le livre de mes rêves. Par contre ma mère le cordon-bleu a l’art de rendre  accessible n’importe quelle recette en remplaçant les aliments que je ne peux pas manger par d’autres et dans les quantités idéales sans le moindre effort. Je dois bien avouer qu’elle m’inspire pour le coup. Sa chapelure de simples corn flakes mixés est délicieuse par exemple. Dans tous les ouvrages que j’ai il est dit que la seule manière de pouvoir faire des fritures est de se procurer de la chapelure sans gluten en boutique. Je souhaite bonne chance à tous ceux qui entreprendront d’en chercher. Sincèrement.

Je sais qu’il est possible de faire simple et bon. Alors je vais faire mon livre de desserts, juste pour moi et avec le magnifique cahier Paperblanks que je viens d’acheter. Il est tellement beau que je l’ai acheté sans avoir la moindre idée de ce que je pourrais en faire. Mais ça y est j’ai trouvé, je vais y noter mes desserts.

Ensuite quand je serai invitée, je proposerai d’amener le dessert justement. Ça m’évitera de rester là à regarder les autres se régaler sans moi. Car il faut bien que je me rende à l’évidence, c’est moi qui suis malade alors les autres ne vont pas se mettre au régime.

Quand même, c’est une maladie encore plus handicapante qu’il n’y parait finalement. Elle est socialement handicapante. On a beau se dire ce n’est pas grave, il suffit de vouloir sortir, d’avoir faim tandis qu’on se promène ou d’être invité à l’improviste pour que le casse-tête se mette en place. Les gens ne savent pas toujours quoi nous servir, au restaurant il arrive que les serveurs ne sachent pas ce qu’il y a exactement dans la sauce. On peut le prendre avec le sourire et c’est souvent ce que je fais. Après tout ce n’est que de la nourriture, il n’est pas dramatique de ne pas pouvoir manger un pain au chocolat.

Mais quand tout le monde autour en mange et qu’il n’y a rien d’autre, on reste là à avoir faim, comme moi hier soir. De l’entrée au dessert, surtout quand les plats se veulent un peu élaboré, il n’est pas difficile de trouver du lactose et du gluten. Par exemple il paraît que les toasts de foie gras étaient délicieux, les autres aussi d’ailleurs, tout comme les petits pâtés qui précédaient l’entrée (une institution à noël ici) et le gâteau du dessert. La crème glacée en revanche n’était pas terrible à ce qu’on m’a dit.

Néanmoins, la tradition du pain au beurre-chocolat (obligatoire pour conclure une soirée de fête en Martinique), a été respectée dans les formes, tout le monde a dit que c’était un pur régal. Tant mieux en même temps, il aurait été dommage que tout soit mauvais.

Mais moi j’avais faim et je pensais aux cookies que j’avais faits dans l’après-midi et qui m’attendaient à la maison. J’aurais dû les amener, enfin, quelques-uns.

Bref, la vraie raison de mon envie de me créer un livre de cuisine, c’est mon désir de démontrer qu’il peut être simple de cuisiner des choses délicieuses qui iront à tout le monde. La majorité des gens que je connais n’iront pas acheter de la farine de teff (oui ça existe).  Alors qu’ils achèteront sans difficulté de la poudre d’amande, facile à trouver et rassurante car on en connait déjà le goût.

Car cuisiner sans lait ni gluten c’est souvent découvrir de nouvelles saveurs que l’on n’aura pas forcément envie d’adopter pour la vie (goûtez le lait de soja brut). Je ne dis pas qu’il faille forcément rester dans ce que l’on connait, au contraire. Mais si j’ai appris une chose c’est qu’il est plus facile d’accepter un changement à la fois que cinquante d’un coup.

La majorité des gens n’a pas envie de se casser la tête, moi non plus. Je vais me créer un livre de recettes qui ne contiendra que des choses que j’aime et qui sont faciles à faire.

« Oui comme tu as voulu un site qui regrouperait toutes les informations que tu avais du mal à trouver sur le net. Ou comme tu veux un livre d’interprétation des rêves qui permettent de comprendre le pourquoi de chaque symbole. Mais tu sais, il n’est pas facile d’expliciter les choses en vérité. C’est une faculté que l’on retrouve chez les bons enseignants, mais seulement chez eux. D’une manière générale, ce n’est pas si répandue.

Tu aimes ce qui parait accessible et tu aimes rendre accessible. Pourquoi ? J’aimerais que tu te poses la question. »

Pourquoi… Je sais que je n’aime pas les portes closes, c’est même certain. Je suis obligée de les ouvrir. Ne pas pouvoir manger ce que j’aime c’est me trouver devant une porte close, je ne peux pas. C’est comme ne pas pouvoir parler de ma foi, je ne peux pas accepter non plus.

Pourquoi devrais-je ? Je veux juste pouvoir faire ce que j’ai envie de faire. J’aime rendre accessible parce que j’aime me rendre les choses accessibles. 

« Se contenter demande moins d’effort. Tu disais aimer simple et facile. »

Oui, simple et facile mais simple et facile justement c’est me battre pour ce que je désire obtenir. Rester là à subir une situation désagréable ce n’est pas simple et facile.

J’ai préféré me laisser expulser de mon appartement parce que je savais que ce ne serait pas simple et facile de revenir vivre chez mes parents. Et pourtant j’ai bien conscience que de tels propos peuvent apparaître comme un non-sens. Je suis en sécurité chez mes parents. Toutefois cette situation n’est ni simple ni facile.

Ce qui m’apparait simple et facile c’est ce qui me permet de me sentir en phase avec moi-même. Non pas que j’étais sereine en attendant l’huissier, c’était tout l’inverse. Mais je savais que ce serait difficile de me renier moi-même et ça l’a été. Mes parents ne m’ont pas cru quand j’ai voulu leur expliquer ce que je vivais. J’ai dû dire que j’avais tout inventé pour les rassurer et qu’ils oublient l’idée de m’envoyer chez un psychiatre.

C’est tout aussi difficile de rester à regarder tout le monde manger tandis que j’ai faim. Je préfère proposer d’apporter le dessert ou l’entrée. Et c’est plus simple pour tout le monde du coup. 

Simple et facile, mon rêve dans la vie ce n’est pas de passer tout mon temps à enchaîner des combats épuisants. Mais parfois il faut rendre les choses simples et faciles justement.

Pour ça on est obligé de sortir les armes, d’une manière ou d’une autre. Je ne peux pas renoncer à l’idée par exemple de pouvoir à nouveau un jour discuter à cœur ouvert avec mes parents. Je peux accepter beaucoup de choses, qu’on ne me croit pas, qu’on ne soit pas d’accord avec moi, même qu’on ait peur de moi par ignorance. Pourtant, je souhaite aussi que les gens que j’aime puissent me voir comme je suis alors je préfère leur laisser le temps de venir vers moi plutôt que de vouloir passer en force à tout prix.

Passer en force c’est dur pour tout le monde, je le sais pour avoir déjà commis cette erreur. Ce n’est pas confortable d’attendre que les autres viennent vers nous quand on se sent déjà prêt à aller vers eux. Mais c’est le plus simple et le plus facile. Et en réalité c’est tout ce que je peux faire, rendre les choses accessibles.

C’est tout ce que je peux faire car on ne peut pas forcer.  J’aime rendre les choses accessibles parce que j’aime aussi me rendre accessible. C’est ma façon d’être moi-même.

« Et soudain apparaît l’unique visage de ta souffrance. Tu ressembles à une belle femme qui aurait été défigurée. Pourtant au fond de toi, tu sais que tu es toujours aussi belle mais les gens ne voient plus que ta cicatrice. »

J’ai compris.

« Toutes les cicatrices de ce type peuvent disparaître. C’est le froid qui t’a infligé des blessures, la chaleur du soleil te réchauffera et te permettra de devenir belle à nouveau aux yeux de tous. Tu as raison de te battre pour ce en quoi tu crois. Le livre de cuisine n’est pas une nécessité tant que tu ne te seras pas décidée à essayer de nouvelles recettes de légumes. Tu y gagneras ma jeune Sylvie.

Toutefois, il faut que tu comprennes bien que tu as fait le choix du chemin le plus difficile car ce qui te caractérise le mieux c’est la Beauté. Plus tu t’élèveras et plus elle sera visible. Plus tu parviendras à être toi-même, moins tu auras d’amis, plus tu déclencheras d’animosité envers toi.

Et plus tu seras seule en vérité. Trop de gens vivent drapés dans leurs ego. Tu veux te défaire du tien. Tu le paieras extrêmement cher et durant longtemps.

Continue de t’élever car tel est finalement ton chemin, mais entends bien, tu n’auras plus jamais beaucoup d’amis. La beauté attire autant qu’elle attise la convoitise et la jalousie.

Néanmoins, jamais tu ne seras totalement seule, jamais. Tu vas avoir de la chance, une chance rare qui te vaudra l’hostilité de la totalité des femmes de ta famille à l’exception de ta mère. Tu es son bébé, elle t’a toujours aimée et protégée. Elle t’a encore gâtée à noël. »

Oui c’est vrai, elle m’a fait plein de cadeaux. 

« Elle ne cessera jamais de t’aimer et sera heureuse pour toi, mais même ta sœur te jalousera. Tu verras. »

Pourquoi ?

« Chacun reçoit ce qu’il mérite Sylvie, c’est ainsi. Chacun reçoit en fonction de ce qu’il est. Personne n’a une chance supérieure à celle des autres. Mais certains savent comment rayonner alors ils trouvent ou reçoivent ce qui leur permet de continuer à rayonner.

Tu es fatiguée, nous nous arrêterons ici. Passe une belle soirée. »

Merci à toi Thor.

Bonne journée à tous ;)    

 

Joyeuses fêtes de fin d’année !

Joyeuses fêtes de fin d'année ! dans Annonces 111225050533803579218053

 

Bonjour à tous,

Je sais que tout le monde ne fête pas noel, alors je vous souhaite de bonnes, joyeuses et surtout très gourmandes fêtes de fin d’année !

Dans ma famille hier soir on a bien ri et j’aurais sûrement mieux mangé si j’avais pu profiter de tout le repas. Mais ce n’est pas grave, il reste le déjeuner d’aujourd’hui, je vais me rattrapper.

Je vous souhaite à tous une belle journée. Moi j’ai bien l’intention de ne rien faire lol.

Bise à tous ;)

 

Les trois serpents

Les trois serpents 111224024900803579214450

 

Bonjour à tous,

Eledahiel est un Ange dont je suis bien incapable de saisir le niveau. Elle est là quand je me réveille le matin, elle m’aide à comprendre mes rêves et inspire mes intuitions matinales. 

Par contre elle répond rarement de manière directe à mes questions et me barre l’accès à certaines connaissances. Pourtant souvent je demande des explications quant à des choses que je vis ou dont je rêve.

Ce matin par exemple il y a passage de mon rêve, un passage qui revenait sans cesse, que je souhaitais expliciter, mais elle refuse de me répondre encore maintenant !

« Eledahiel n’est pas un Ange, elle est au-delà depuis longtemps en vérité. Elle veille sur toi par Amour et s’amuse de ton impatience mais tu sais ma belle enfant, elle répond à tes questions. Elle y répond très précisément.

Elle fait en sorte que tu perçoives clairement ta guidance et se rapproche de toi dans les moments importants, ceux que toi tu vois comme des aléas bons ou mauvais.

Eledahiel t’aide à comprendre ce que tu vis. C’est elle qui t’a poussée à faire des efforts pour comprendre tes rêves. De celui de la nuit dernière, tu as capté ce qui était le plus important. Elle n’avait donc pas de raison de t’amener à décoder chaque détail.

Que penses-tu de cette vision que tu as eu ce matin, de la libération des deux serpents ? », me demande Lauviah.

En fait, je savais pour le python attaché dans l’herbe, je me souviens de ce rêve et de la réaction de mon interprète de l’époque. Toutes les personnes qui se sont penchées sur mon chemin de vie m’ont dit la même chose, toutes sans exception. Ce rêve allait dans un sens qui ne me plaisait pas, je ne risquais pas d’en saisir l’importance. Longtemps j’ai espéré que tout le monde se trompe. Mais tout le monde avait raison, je n’ai pu que m’en rendre compte.

« Il ne t’a pas été prédit que des choses tristes ou regrettables. »

Non c’est vrai, on m’a prédit des choses assez extraordinaires aussi. Encore une fois c’est même unanime. Mais cette fois c’est trop extraordinaire pour que cela me touche à l’heure actuelle en fait.

« Ton chemin de vie semble te conduire d’un extrême à l’autre. »

Oui c’est apparemment ce que tout le monde a lu. On verra.

Le python attaché dans cette herbe grouillante de créatures dangereuses et antipathiques est libre et l’herbe est propre à présent. C’est bien ce que tu as vu, ma douce Sylvie ? »

Oui.

« L’autre aussi est libre, celui rouge et or qui évoluait sur un lac. »

Celui-ci je ne savais même pas qu’il n’était pas libre.

« Le lac est un espace fermé, aux eaux stagnantes. »

C’est vrai…

« Mais cette vision là avait touché ton interprète d’une autre manière. Elle t’avais dit qu’un certain domaine de ta vie était protégé par le Divin. »

Oui.

« Soit dit en passant, c’est la raison pour laquelle l’autre serpent était attaché. »

Et le troisième, le serpent noir ? Toutefois il y en a un quatrième encore, un serpent violet qui vit derrière des barreaux.

« Le serpent noir va mourir, il est le serpent violet. En fait voir l’un à la suite de l’autre indique qu’il y a eu une élévation de la conscience. Il t’est expliqué pourquoi les deux autres serpents ont été libérés. »

C’est la fin d’un cycle.

« Oui. »

Et donc de l’ère glaciaire pour moi, ça c’est une bonne nouvelle !  Non attends, il reste les barreaux, le serpent violet est derrière des barreaux.

« Oui. »

Pourquoi ?

« Le serpent violet est comme le python qui était jadis attaché. »

Zut, le début d’un autre cycle plus exigeant.

« Non, le début d’un autre cycle durant lequel tu vas avoir l’occasion de voir comment tu peux vivre au grand jour, avec tes convictions, tout en vivant au milieu de personnes qui ne les partagent pas forcément. »

Ca je crois que je connais.

« Non ma belle enfant, tu penses que tu connais. C’est facile d’écrire sur un blog. C’est autre chose de s’exprimer dans un langage qui saura être clair, fidèle à tes convictions et accessible à des personnes qui ne les partageraient pourtant pas. 

Tu libèreras le serpent violet en apprenant à partager ta Vision, partage ton Rêve. »

Tu es en train de me dire que ce qui m’a été prédit de plus étonnant est réalisable ?

« Je suis en train de te dire, nous te disons depuis plusieurs jours, que les évidences n’apparaissent pas par hasard. Une évidence c’est quelque chose qui était déjà là mais que vous ne remarquiez pas.

Les recoupements se sont faits dans ta tête quand tu as été prête à accepter. »

Tu sais, l’envie d’aller vers ce qui m’intéresse est là. Mais les doutes aussi.

« C’est la raison pour laquelle nous t’encourageons. Mais pas seulement. Aie confiance, accepte les messages. Attends la seconde horloge. »

Lol, et oui le fameux symbole qui annonce quelque chose à venir. Il en faut deux et le contexte est particulier. Quand je vois la première, je la remarque parce qu’à mon réveil, je m’en souviens soudain. Chaque fois c’est pareil, avec la première horloge j’ai peur d’être en retard mais finalement non. Si la vue de la deuxième m’annonce que je suis à l’heure, il va se passer quelque chose. Mais si elle annonce que je suis en avance, c’est pour plus tard lol ! 

« Tu verras bien. »

Oui, merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)    

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause