Accueil Dragons Et moi alors ?

Et moi alors ?

15

Et moi alors ? dans Dragons 111226041330803579219691

 

 

Bonjour à tous,

Vendredi j’ai demandé à ma mère d’aller m’acheter du pain. Moi je ne vais pas en boulangerie. J’achète mon pain dans des magasins bio ou dans les rayons diététiques.

Le souci c’est que depuis quelques temps j’en ai trouvé un délicieux. Hélas, je ne suis pas la seule à le penser. Autant vous dire que j’ai pleinement eu le temps d’apprécier le sens littéral de l’expression partir comme des petits pains.

C’est le pain blanc sans gluten qui disparait le plus vite. Il reste toujours du pain aux fibres, du pain de campagne, tous ces pains-là.

Moi je sais que même avec de la farine de blé je n’aimais pas le pain de campagne ou le pain complet. Ca n’a pas changé lol ! Heureusement du pain je peux aussi en faire.

Ce qui me chagrine davantage ce sont les dîners à l’extérieur. Hier soir on fêtait noël et je suis rentrée à la maison en ayant faim. C’est dommage je trouve, c’est frustrant aussi.

J’ai accepté une sortie vendredi en pensant que je pourrais choisir ce que j’allais manger mais il s’avère qu’il y aura un menu spécial. Spécial comment ? Il faut que j’arrive à me procurer le menu parce que je ne paierai pas pour ne rien manger. Et le problème c’est que souvent, je dois me contenter de, au lieu de choisir vraiment.

Dernièrement je cherchais de nouveaux livres de cuisine, je voulais quelque chose de gourmand, d’inspirant dans le sens qui vous donne envie de vous mettre aux fourneaux vous voyez. Je ne trouvais rien sans gluten et sans lait que je n’ai pas déjà. Je regarde généralement aussi les livres classiques et là par contre je vois des tas de recettes qui me font envie.  

Je sais qu’on peut toujours adapter alors si un livre me plait je le prends.

« Et il finit par prendre la poussière sur tes étagères. Sauf s’il présente des recettes de biscuits ou de gâteaux au chocolat. », me fait remarquer Thor.

Justement, le chocolat c’est très bon pour la santé, c’est plein de magnésium et de fer.

« Et le livre sur la meilleure manière de cuisiner les légumes ? »

Celui-là je l’ouvrirai plus tard. Quand j’aurai fini de me rôder sur celui des desserts sans lait ni gluten. Tu comprends je ne peux pas tout faire.

« Petite fille, tu veux créer un livre de desserts à ton tour n’est-ce pas ? Un livre qui contrairement à ceux que tu as proposerait des recettes simples à réaliser avec des aliments simples à trouver et que tout le monde connait ou presque. »

Oui, parce que je ne comprends pas pourquoi certaines recettes sont si complexes et nécessitent tant d’aliments que l’on ne peut trouver qu’en faisant le tour des magasins bios. Je trouve que c’est bien mieux quand on peut tout trouver au supermarché. Je ne vois personne courir dix magasins pour faire un gâteau, c’est ridicule.

Et puis il est assez évident  que de toute manière on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Je ne trouve pas le livre de mes rêves. Par contre ma mère le cordon-bleu a l’art de rendre  accessible n’importe quelle recette en remplaçant les aliments que je ne peux pas manger par d’autres et dans les quantités idéales sans le moindre effort. Je dois bien avouer qu’elle m’inspire pour le coup. Sa chapelure de simples corn flakes mixés est délicieuse par exemple. Dans tous les ouvrages que j’ai il est dit que la seule manière de pouvoir faire des fritures est de se procurer de la chapelure sans gluten en boutique. Je souhaite bonne chance à tous ceux qui entreprendront d’en chercher. Sincèrement.

Je sais qu’il est possible de faire simple et bon. Alors je vais faire mon livre de desserts, juste pour moi et avec le magnifique cahier Paperblanks que je viens d’acheter. Il est tellement beau que je l’ai acheté sans avoir la moindre idée de ce que je pourrais en faire. Mais ça y est j’ai trouvé, je vais y noter mes desserts.

Ensuite quand je serai invitée, je proposerai d’amener le dessert justement. Ça m’évitera de rester là à regarder les autres se régaler sans moi. Car il faut bien que je me rende à l’évidence, c’est moi qui suis malade alors les autres ne vont pas se mettre au régime.

Quand même, c’est une maladie encore plus handicapante qu’il n’y parait finalement. Elle est socialement handicapante. On a beau se dire ce n’est pas grave, il suffit de vouloir sortir, d’avoir faim tandis qu’on se promène ou d’être invité à l’improviste pour que le casse-tête se mette en place. Les gens ne savent pas toujours quoi nous servir, au restaurant il arrive que les serveurs ne sachent pas ce qu’il y a exactement dans la sauce. On peut le prendre avec le sourire et c’est souvent ce que je fais. Après tout ce n’est que de la nourriture, il n’est pas dramatique de ne pas pouvoir manger un pain au chocolat.

Mais quand tout le monde autour en mange et qu’il n’y a rien d’autre, on reste là à avoir faim, comme moi hier soir. De l’entrée au dessert, surtout quand les plats se veulent un peu élaboré, il n’est pas difficile de trouver du lactose et du gluten. Par exemple il paraît que les toasts de foie gras étaient délicieux, les autres aussi d’ailleurs, tout comme les petits pâtés qui précédaient l’entrée (une institution à noël ici) et le gâteau du dessert. La crème glacée en revanche n’était pas terrible à ce qu’on m’a dit.

Néanmoins, la tradition du pain au beurre-chocolat (obligatoire pour conclure une soirée de fête en Martinique), a été respectée dans les formes, tout le monde a dit que c’était un pur régal. Tant mieux en même temps, il aurait été dommage que tout soit mauvais.

Mais moi j’avais faim et je pensais aux cookies que j’avais faits dans l’après-midi et qui m’attendaient à la maison. J’aurais dû les amener, enfin, quelques-uns.

Bref, la vraie raison de mon envie de me créer un livre de cuisine, c’est mon désir de démontrer qu’il peut être simple de cuisiner des choses délicieuses qui iront à tout le monde. La majorité des gens que je connais n’iront pas acheter de la farine de teff (oui ça existe).  Alors qu’ils achèteront sans difficulté de la poudre d’amande, facile à trouver et rassurante car on en connait déjà le goût.

Car cuisiner sans lait ni gluten c’est souvent découvrir de nouvelles saveurs que l’on n’aura pas forcément envie d’adopter pour la vie (goûtez le lait de soja brut). Je ne dis pas qu’il faille forcément rester dans ce que l’on connait, au contraire. Mais si j’ai appris une chose c’est qu’il est plus facile d’accepter un changement à la fois que cinquante d’un coup.

La majorité des gens n’a pas envie de se casser la tête, moi non plus. Je vais me créer un livre de recettes qui ne contiendra que des choses que j’aime et qui sont faciles à faire.

« Oui comme tu as voulu un site qui regrouperait toutes les informations que tu avais du mal à trouver sur le net. Ou comme tu veux un livre d’interprétation des rêves qui permettent de comprendre le pourquoi de chaque symbole. Mais tu sais, il n’est pas facile d’expliciter les choses en vérité. C’est une faculté que l’on retrouve chez les bons enseignants, mais seulement chez eux. D’une manière générale, ce n’est pas si répandue.

Tu aimes ce qui parait accessible et tu aimes rendre accessible. Pourquoi ? J’aimerais que tu te poses la question. »

Pourquoi… Je sais que je n’aime pas les portes closes, c’est même certain. Je suis obligée de les ouvrir. Ne pas pouvoir manger ce que j’aime c’est me trouver devant une porte close, je ne peux pas. C’est comme ne pas pouvoir parler de ma foi, je ne peux pas accepter non plus.

Pourquoi devrais-je ? Je veux juste pouvoir faire ce que j’ai envie de faire. J’aime rendre accessible parce que j’aime me rendre les choses accessibles. 

« Se contenter demande moins d’effort. Tu disais aimer simple et facile. »

Oui, simple et facile mais simple et facile justement c’est me battre pour ce que je désire obtenir. Rester là à subir une situation désagréable ce n’est pas simple et facile.

J’ai préféré me laisser expulser de mon appartement parce que je savais que ce ne serait pas simple et facile de revenir vivre chez mes parents. Et pourtant j’ai bien conscience que de tels propos peuvent apparaître comme un non-sens. Je suis en sécurité chez mes parents. Toutefois cette situation n’est ni simple ni facile.

Ce qui m’apparait simple et facile c’est ce qui me permet de me sentir en phase avec moi-même. Non pas que j’étais sereine en attendant l’huissier, c’était tout l’inverse. Mais je savais que ce serait difficile de me renier moi-même et ça l’a été. Mes parents ne m’ont pas cru quand j’ai voulu leur expliquer ce que je vivais. J’ai dû dire que j’avais tout inventé pour les rassurer et qu’ils oublient l’idée de m’envoyer chez un psychiatre.

C’est tout aussi difficile de rester à regarder tout le monde manger tandis que j’ai faim. Je préfère proposer d’apporter le dessert ou l’entrée. Et c’est plus simple pour tout le monde du coup. 

Simple et facile, mon rêve dans la vie ce n’est pas de passer tout mon temps à enchaîner des combats épuisants. Mais parfois il faut rendre les choses simples et faciles justement.

Pour ça on est obligé de sortir les armes, d’une manière ou d’une autre. Je ne peux pas renoncer à l’idée par exemple de pouvoir à nouveau un jour discuter à cœur ouvert avec mes parents. Je peux accepter beaucoup de choses, qu’on ne me croit pas, qu’on ne soit pas d’accord avec moi, même qu’on ait peur de moi par ignorance. Pourtant, je souhaite aussi que les gens que j’aime puissent me voir comme je suis alors je préfère leur laisser le temps de venir vers moi plutôt que de vouloir passer en force à tout prix.

Passer en force c’est dur pour tout le monde, je le sais pour avoir déjà commis cette erreur. Ce n’est pas confortable d’attendre que les autres viennent vers nous quand on se sent déjà prêt à aller vers eux. Mais c’est le plus simple et le plus facile. Et en réalité c’est tout ce que je peux faire, rendre les choses accessibles.

C’est tout ce que je peux faire car on ne peut pas forcer.  J’aime rendre les choses accessibles parce que j’aime aussi me rendre accessible. C’est ma façon d’être moi-même.

« Et soudain apparaît l’unique visage de ta souffrance. Tu ressembles à une belle femme qui aurait été défigurée. Pourtant au fond de toi, tu sais que tu es toujours aussi belle mais les gens ne voient plus que ta cicatrice. »

J’ai compris.

« Toutes les cicatrices de ce type peuvent disparaître. C’est le froid qui t’a infligé des blessures, la chaleur du soleil te réchauffera et te permettra de devenir belle à nouveau aux yeux de tous. Tu as raison de te battre pour ce en quoi tu crois. Le livre de cuisine n’est pas une nécessité tant que tu ne te seras pas décidée à essayer de nouvelles recettes de légumes. Tu y gagneras ma jeune Sylvie.

Toutefois, il faut que tu comprennes bien que tu as fait le choix du chemin le plus difficile car ce qui te caractérise le mieux c’est la Beauté. Plus tu t’élèveras et plus elle sera visible. Plus tu parviendras à être toi-même, moins tu auras d’amis, plus tu déclencheras d’animosité envers toi.

Et plus tu seras seule en vérité. Trop de gens vivent drapés dans leurs ego. Tu veux te défaire du tien. Tu le paieras extrêmement cher et durant longtemps.

Continue de t’élever car tel est finalement ton chemin, mais entends bien, tu n’auras plus jamais beaucoup d’amis. La beauté attire autant qu’elle attise la convoitise et la jalousie.

Néanmoins, jamais tu ne seras totalement seule, jamais. Tu vas avoir de la chance, une chance rare qui te vaudra l’hostilité de la totalité des femmes de ta famille à l’exception de ta mère. Tu es son bébé, elle t’a toujours aimée et protégée. Elle t’a encore gâtée à noël. »

Oui c’est vrai, elle m’a fait plein de cadeaux. 

« Elle ne cessera jamais de t’aimer et sera heureuse pour toi, mais même ta sœur te jalousera. Tu verras. »

Pourquoi ?

« Chacun reçoit ce qu’il mérite Sylvie, c’est ainsi. Chacun reçoit en fonction de ce qu’il est. Personne n’a une chance supérieure à celle des autres. Mais certains savent comment rayonner alors ils trouvent ou reçoivent ce qui leur permet de continuer à rayonner.

Tu es fatiguée, nous nous arrêterons ici. Passe une belle soirée. »

Merci à toi Thor.

Bonne journée à tous ;)    

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres articles liés
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Modifier un parcours

    Bonjour à tous, « Tout va bien ? », me demande un nouveau DragonR…
  • La solitude du corps

    Bonjour à tous, « Alors tu n’aimes pas le phénomène de la solitude du cor…
  • Au-delà de…

    Bonjour à tous, « Tes beaux ongles se cassent. », me dit Thor. Tiens…
Charger d'autres écrits dans Dragons

15 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    30 décembre, 2011 à 23:34

    « lourd et difficile »…

    ouais voilà, ça résume complètement!!!!!

    Mais je crois aussi qu’il y a des périodes où les choses se débloquent, où on rencontre enfin des gens qui nous correspondent, et en fait, la vie nous met toute seule dans une bulle protectrice… je sais pas… ça fluctue quoi.

    • crystallia

      31 décembre, 2011 à 19:43

      Je sais suis entièremenjt d’accord avec toi.

      Bise ;)

  2. crystallia

    28 décembre, 2011 à 10:59

    Merci à toi, je trouve tes mots très justes et inspirants.

    Bise ;)

  3. Sagesse

    28 décembre, 2011 à 10:52

    Mes énergies actuelles ne plaisent pas à tout le monde …certaines personnes me fuient littéralement.
    Exprimer sa Beauté c’est ne plus avoir peur de sa propre Souffrance …
    C’est aussi sans le vouloir mettre l’autre face à sa propre Douleur.

    Plus ça va, plus je suis « seule », mais d’autres horizons se dessinent, et ceux qui t’ont tourné le dos, pourraient un jour se souvenir de toi un jour et te voir comme ils ne t’ont jamais vu.
    Sait on jamais …

    Bisous :p

Consulter aussi

Le calme intérieur

Bonjour à tous, Peu de personnes parlent du fait qu’il arrive que le médium ou l&rsq…