Accueil Spiritualité Reste objective

Reste objective

5

Reste objective 111231011735803579239350

 

Bonjour à tous,

La nuit dernière j’ai fait un drôle de rêve. J’étais sur une île de la Caraïbe apparemment mais je ne saurais vous dire laquelle, je sais juste que ce n’était pas la mienne. J’étais entourée d’aspirantes au mannequinat sans en être une moi-même.

Les filles, toutes jolies mais toutes différentes, étaient en compétition. Pourtant il y avait une très bonne ambiance. Néanmoins, la compétition était bien présente et tout le monde se demandait qui seraient les deux choisies finalement.

A l’issue du concours, les gagnantes ont été bien surprenantes à mes yeux. Ce n’était pas les plus belles ou les plus agréables je dirais. Je n’ai pas compris.

Ensuite, je devais me rendre au supermarché mais il fallait emprunter une entrée souterraine, un peu comme s’il y avait une galerie marchande souterraine. Seulement cette entrée allait être condamnée quelques temps pour des travaux. J’ai cru que le lieu allait être fermé toutefois il n’en était rien, il y avait une autre entrée à la surface. Et du coup une sortie également car la galerie marchande était vide, elle allait disparaître entièrement. Ne resterait plus que ce qui se trouvait à la surface. Mon rêve s’achève sur ça, moi comprenant que dorénavant il faudrait passer par la surface et non plus par la galerie souterraine.

« Alors ma belle Sylvie, remise du choc d’hier ? C’est vrai que  ce n’est pas agréable de constater chaque fois que tu passes devant une porte close sur une pièce dans laquelle se tient une réunion qu’en fait on parle de toi et pas en termes élogieux. Personne ne te dit rien mais subitement pendant près de deux heures la patronne et les associés se réunissent pour exprimer leurs griefs, sans que tu ne puisses te défendre.

Ils ne parlaient pas que de toi, mais ils ont parlé de toi. Ils sont déçus car ils espéraient pouvoir s’offrir une augmentation en janvier et ce ne sera pas le cas. Ils cherchent des solutions te disent-ils, tu as plutôt l’impression qu’ils cherchent un coupable. Jusque là ils accablaient les deux autres salariés qui étaient allé alerter l’inspection du travail, nous te le rappelons. Tu t’aperçois qu’il n’y a pas de fumée sans feu.  »

J’ai cru qu’ils discutaient de mon licenciement Eledahiel. Et tu as vu ce qui a mis fin à la réunion en plus, une arrivée inopportune. J’avais juste hâte de rentrer chez moi hier et je ne pouvais même pas. C’était horrible, la secrétaire ensuite qui vient me tenir la jambe subitement, me parlant de la pluie et du beau temps au beau milieu de la journée, qu’est-ce qu’elle voulait ? Elle ne fait jamais ça.

« Ils t’ont entendu passer. »

Forcément je suis passée dans le couloir, j’étais obligée de passer puisque j’avais besoin de me rendre d’un point à un autre.

 Je suis très déçue, depuis longtemps certes, mais là encore plus. Non en fait je le reconnais je suis blessée. C’est stupide n’est-ce pas ? Ils avaient le droit de dire ce qu’ils voulaient. Et je sais ce que pense chacun en vérité. D’ailleurs je sens que je vais en prendre pour mon grade lors de la réunion mensuelle de lundi. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi je serais la seule qu’il faille mettre en cause. Les autres ne font pas mieux que moi, même ma patronne a du mal à faire le chiffre qu’elle voudrait elle l’a reconnu. Mais quand j’ai voulu exprimer cela aussi, tu as vu ce qui s’est passé ?

Enfin, je dis la seule, mais non nous sommes deux, moi et l’autre salarié. Lui aussi on voulait le renvoyer. A chaque réunion les associés et la patronne lui tombent dessus.  Maintenant ils tomberont sur moi aussi, comme lors de la réunion improvisée de la dernière fois.

Bref ce n’est pas grave, je vais arrêter de me poser en victime, comme disent mes  parents…

« Ne pars ni sur un coup de tête, ni avec un sentiment d’échec. Ce ne serait pas justifié. Zen, calme-toi et ne laisse pas tes émotions prendre le contrôle de ta raison. Reste cohérente et objective petite fille. Il était cruel de tenir une réunion à côté de toi, pour parler de toi, sans t’y convier. Il était tout aussi cruel de refuser de tenir compte des doléances des deux salariés qui ont fini par appeler l’inspection du travail. Ces mêmes doléances étaient basées sur des raisons objectives. Comme tu te heurtes à une réalité objective aussi, dans ton travail. Tu as compris dès le départ que vous étiez en sous-effectif et pour diverses raisons tes conditions de travail n’ont fait que se dégrader depuis que tu es là. Parfois il faut se battre pour soi, ma belle Sylvie. Personne ne trouve la paix et le bonheur dans la fuite.

La démotivation des salariés n’est pas toujours due qu’à leur fainéantise, tu devrais le savoir. Pense à ton actuel état de santé et réalise, chaque réunion s’achève par les mêmes mots, ceux qui le souhaitent peuvent s’en aller.

Combien de fois as-tu entendu cela depuis que tu es arrivée ? Combien de fois t’ont-ils été adressés personnellement ? Combien de fois as-tu entendu ne me déçois pas, puis rappelle-toi que je me suis mise en cause pour toi ?

Combien de fois ? Vois, quand tu es arrivée déjà les affaires marchaient mal. C’est un miracle qui était attendu. Mais ça ce n’est pas ton domaine. Ce n’est celui de personne. Où sont tes tickets restaurant ou ton panier repas comme te le demande ta mère, comme le prévoit la loi ?

Te sens-tu considérée depuis que tu es arrivée ? Nous savons que non.

Ce rêve signifie que tu es consciente de tes forces et de tes besoins toutefois tu ne réalises pas l’étendue de ta propre force et ce qu’elle peut te permettre d’accomplir. Tu as le choix, ou tu apprends dans la douleur, ou tu brises toi-même tes chaînes. Certes elles sont d’un genre très spécial. Dans l’immense majorité des cas, c’est vous qui les maintenez en place, c’est même vous qui les avez posé. Il s’avère que c’est différent pour toi. Tu aimerais bien t’en défaire car tu as conscience de leur présence. Seulement tu n’en as pas la clé, elles sont là c’est tout. Un jour tu comprendras de quelle nature elles sont vraiment mais pour l’heure, tu as la force qui permet de les faire disparaître à défaut de pouvoir accéder à la clé.

Courage, mais ne baisse pas les bras, ne recule pas et crois en toi. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)    

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres articles liés
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sortir de la zone de confort

    Bonjour à tous,  « Tu ne sembles pas convaincue par les tutoriels coiffure pour cheveux bo…
  • Mal de dent

    Bonjour à tous,  « Comment va ta dent aujourd’hui ? », me dema…
  • Accepter ce qui est

    Bonjour à tous, Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie. « Elle le savait…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Miss X

    3 juillet, 2014 à 16:58

    Coucou,
    Entres les désirs contradictoire (nécessaire de faire la lumière dessus et de juger les quelles il faut suivre) , tu parles de chaînes , et d’apprendre dans le douleur , je vois ce que tu veux dire.
    a plus tard ;)

  2. isabelle

    31 décembre, 2011 à 15:27

    Bonjour Sylvie
    Moi j’ai juste envie de dire..

    Que la lumière brille…en ton coeur, ma belle et zut pour les jaloux…
    Garde le cap intérieur

    et bonne annnéeeeeee

    Isa

    • crystallia

      31 décembre, 2011 à 19:42

      Bonjour Isabelle,

      Garder le cap, je m’y emploie lol.

      Bise ;)

  3. crystallia

    31 décembre, 2011 à 14:37

    Merci beaucoup Caedric !

    Bise ;)

  4. Caedric

    31 décembre, 2011 à 14:28

    Bonjour Sylvie,

    Très joli rêve, simple et naturel.

    D’autres critères de Beauté dans l’opinion du jury ?
    Et devoir passer par la grande porte, à la lumière du jour, plutôt que de restée cachée …

    Je te souhaite de vivre cela bientôt.
    Gare aux jalousies et heureuse Nouvelle Année ;)

    Amour,
    Caedric

Consulter aussi

Multitude d’Êtres

Bonjour à tous, « Quel agréable coucher de soleil encore ce soir. »,…