Accueil Spiritualité Panier percé !

Panier percé !

3

Panier percé ! 120115125150803579300339

 

Bonjour à tous,

Devinez de qui on va parler aujourd’hui ? Ca change n’est-ce pas ? Aujourd’hui j’ai reçu comme tous les mois un petit courrier de la banque. En général j’ouvre sans grande anxiété, je sais à peu près où en est mon compte et ce parce que je ne me contente pas de dépenser joyeusement, je consulte son niveau de temps en temps aussi. L’expérience m’a appris que cela pouvait s’avérer bien utile…

Toutefois le mois dernier c’était noël, c’est super noël on fait la fête, on mange bien, on reçoit des cadeaux et naturellement on en fait aussi.

Cette année j’ai voulu faire ma maligne, c’est avec la paye de novembre que j’ai acheté mes cadeaux. Ce faisant je l’ai dilapidé, ce dont je viens seulement de me rendre compte.

Les personnes raisonnables prévoient certes un budget cadeaux, mais à côté, elles font attention. Eh bien, je vous assure que c’est avec cette idée de faire attention en tête que j’ai abordé les fêtes.

Seulement devinez qui n’a pas songé à se restreindre malgré ces dépenses supplémentaires ? L’idée me paraissait pourtant judicieuse au début du mois. Si si je vous assure.

Comment se fait-il que je ne me réveille qu’aujourd’hui ? Eh bien, vu que c’était la période des fêtes justement, on a été payé le 20 décembre au lieu du 30.

Ainsi j’ai pu continué à m’amuser joyeusement me disant, oh mais de toute façon j’ai plein de sous !

Sauf que comme je vous l’ai annoncé au début de cet article, je viens de recevoir mon dernier relevé de compte et devant le chiffre hallucinant qui se trouvait, et se trouve encore, dans la colonne débits, j’ai eu du mal à croire que j’ai pu dépenser autant d’argent en si peu de temps.

Trop occupée à manger du foie gras, je n’ai pas songé à vérifier mon compte le mois dernier. Résultat, non seulement il devient urgent que je me mette au sport mais en plus, je sens que la période des soldes va être courte.

« Il te reste largement de quoi finir le mois Princesse. Tu viens de t’offrir un joli sac. D’ailleurs tu as remarqué, ta vendeuse préférée t’aime bien elle aussi. »

 C’était avant que papa me remette le courrier. Et tu m’étonnes qu’elle m’aime bien ! Elle vient de me remettre un énième bon cadeau pour ma fidélité.

« Tu veux un autre sac ? »

Non.

« Non ? Tu veux des vêtements ? »

Non.

« Tu  veux des biscuits faits par ta maman ? »

Oui ça je veux bien…

« Pourquoi cette idée de régime ? Tu sais bien que tu n’as pas pris de poids. »

Je me sens grosse.

« C’est parce que tu as encore ton ventre. Fais du sport si tu veux mais les fibromes ne disparaîtront pas. »

Merci Roéchel.

« Ce n’est pas très grave. En outre, tu te sens toujours grosse quand tu te sens mal quelque part. Une façon de déplacer le problème quand il semble difficile à gérer.

Tu sais que tu as de quoi finir le mois n’est-ce pas ? »

Oui je sais, j’ai été voir mon compte cet après-midi. Je n’ai pas dit que j’étais totalement fauchée. Mais je suis surprise quand même, j’ai dépensé bien plus que d’habitude.

« Oui, mais tu pouvais le faire, alors où est le problème ? Cela t’a-t’il mis en danger ma belle enfant ? »

Non.

« Alors ? Tu gagnes ta vie, tu peux bien te faire plaisir.  Le véritable problème n’est pas là. Il n’est pas non plus dans ta silhouette. Certes tu n’as pas un joli ventre plat, mais tu es belle quand même.

Comment ça va au travail par contre ? »

Pas bien.

« Une réponse franche c’est bien. Pas d’ironie, pas d’agressivité. On avance. »

Merci Roéchel, sincèrement cette fois.

« Passe une belle soirée ma douce Sylvie. »

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    15 janvier, 2012 à 12:08

    Salut,

    Chouchou j’y pense oui!

    Légèreté, c’est vrai que je prends énormément sur moi. Mais pas seulement heureusement.

    Bise ;)

  2. Légèreté

    15 janvier, 2012 à 9:20

    Salut Sylvie, tu sais quoi, j’ai rie rien que au titre de ton billet. J’ai vu clairement là où tu voulais en arriver. Je dis souvent à mon frère et aux gens qui me demandent comment je fais pour ne pas sortir ou dépense à tue tête mon argent « je sent l’argent, je sais comment sont mes comptes bien avant de les contrôler » je suis sûr que tu es largement capable de le faire. Après pour ton boulot, n’absorbe pas, je vois clairement que tu prends sur toi énormément et que les gens autour de toi utilisent leur égo comme arme. Fais attention, j’ai vécu la même situation que toi, fais attention s’il te plait.
    Parles en le plus possible, à tes proches ou même si tu le veux sur le forum ou sur ton blog.

    Grosse bises à toi Sylvie !

  3. lapriereducompositeur

    15 janvier, 2012 à 1:18

    Bic bic bic biiiic!
    *message subliminal*

    Hu hu.

    Bisous choupinette!

Consulter aussi

Sagesse sombre

Bonjour à tous, C’est quoi cet endroit, Gabriel ? « C’est un lieu d…