Accueil Spiritualité Comprendre pour voir

Comprendre pour voir

6

Comprendre pour voir 120121074354803579328804

 

Bonjour à tous,

Hier soir mon cousin est passé nous voir, le coeur et la tête chargés. Il a frappé à ma porte et nous sommes restés des heures à discuter, du moins, je l’ai beaucoup écouté.

Il parle tantôt à mon frère tantôt à moi. Mon frère a le magnifique don d’apaiser les gens qui s’ouvrent à lui. Il a plus d’une vingtaine d’années déjà mon jeune cousin mais il ne travaille pas encore, il fait des études. Son coeur est lourd de ressentiments et de tristesse, pour diverses raisons que je tiens à garder privées, il ne s’agit pas de ma propre histoire. Il est passé nous voir car il avait besoin de se confier et de se sentir écouté. Ensuite il a mangé de la pizza et a regardé un film d’horreur avec mon frère. Celui-là il a toute une collection de films de genre comme on dit. Régulièrement il me propose d’en regarder avec lui. Je n’accepte jamais, ça ne m’intéresse pas de découvrir le monde des Rape and Revenge. Pour ceux qui ne voient pas à quel type de films cela renvoie, tapez sur google La dernière maison sur la gauche par exemple.

Enfin, il a les Goonies aussi, il ne regarde pas que des films d’horreur.

Bref, mon frère est doué pour détendre une atmosphère en vérité, mettre quelqu’un à l’aise et l’aider à s’ouvrir si nécessaire afin qu’il se sente mieux. Il sait trouver les mots mais surtout, il sait se taire. C’est un don rare de savoir se taire et de laisser l’espace à l’autre. C’est un don précieux d’être capable de faire passer moult messages d’espoir, de compréhension, de réconfort, mais également d’être capable de secouer les gens dans le seul silence.

Les mots tus deviennent des regards, des attitudes, des gestes, des expressions plus forts que n’importe quelle parole. Et l’orsqu’en plus la personne dotée de ce don merveilleux est capable de se souvenir de tout sans jamais culpabiliser l’autre c’est encore plus beau.

Mon frère sait écouter, il est doté d’une très grande sensibilité. Néanmoins sa véritable force est qu’il a conscience de cela.

Hier soir j’expliquais à mon jeune cousin qu’il avait la chance formidable d’être capable de se remettre en question et de tirer des leçons de ce qu’il vivait. Tandis qu’il parlait je me suis rendue compte de cela, mais lui ne réalisait pas.

Je le lui ai dit. Je lui ai dit tu sais prendre du recul sur une situation, cela te vient naturellement, tu sais analyser les choses après coup et comprendre en quoi une expérience a pu t’être positive ou négative. Je lui ai fait remarquer que ce n’est pas forcément le cas de tout le monde.

Ma propre soeur, particulièrement douée pour saisir voire provoquer des opportunités quand elle est dans l’attente, se demande pourquoi elle n’a pas de chance en Amour. Comme combien d’autres. Or je vous ai déjà dit que la fatalité n’existe pas. En revanche les mauvaix choix, le refus de se remettre en question, la négation de la portée de ses propres actes, je pense que nous connaissons tous n’est-ce pas ? La fatalité bien souvent, c’est nous qui la créons ou alors qui la subissons.

Quand ma soeur désire attteindre un objectif, la fatalité n’existe pas, elle trouve le courage et la force de se battre. Pourquoi existerait-elle par ailleurs alors ?

Il est nécessaire un jour ou l’autre de réaliser de quelle manière se manifeste notre propre force. Ce qui m’amène à me regarder dans le miroir. Car c’est facile de parler des autres mais qu’en est-il de moi-même ? De quoi ai-je pu prendre conscience ? J’ai 31 ans, il serait incroyable que je ne me connaisse pas un peu, c’est ainsi que je conçois les choses. Pourtant c’est en pensant cela que soudain je me rends compte de ma propre sévérité à mon égard. C’est nous qui nous fixons des objectifs. Devons-nous être parfaits ? Selon quels critères si oui ? Dans la négative, de quoi pouvons-nous nous contenter ? Voilà encore une phrase peu flatteuse et largement révélatrice de mon propre état d’esprit.

Toutefois, tâchons de répondre à la question initiale, par quel biais se manifeste donc ma propre force ?

« Ce n’est pas dans des capacités intellectuelles ou spirituelles hors du commun. Tu es intelligente mais pas d’une façon exceptionnellement remarquable, tu es une empathe peu douée, une artiste médicore, tu as beaucoup de patience et de détermination mais cela n’est pas le plus intéressant chez toi. »

Continue Roéchel…

« Tu sais écouter et trouver les mots justes comme ton frère mais tu ne sais pas toujours te taire. Tu es une bavarde, une très grande bavarde qui est capable d’une très grande humilité. C’est là que se manifeste ta force, même ta puissance spirituelle, dans l’humilité. Tu sais ne pas empiéter sur l’espace des autres, tu sais leur faire prendre concience que chacun a sa place et qu’ils peuvent s’exprimer, être eux-mêmes. Spirituellement tu ressembles à une maman. Tu aimes savoir que les autres vont bien. Tu aimes savoir que tout le monde est à l’aise et si ce n’est pas le cas, tu aimes amener ces autres à s’interroger, tu ne donnes pas tu permets, tu agis comme un parent. 

Regarde ici, tu commences par parler de tes proches, tu en viens ensuite à toi, tout en ayant clairement en tête l’idée de faire passer un message. Ton but n’est pas de dire voilà ce que je fais, faîtes comme moi. Ton but c’est de montrer ce qui est possible afin que ceux qui seront touchés par ce texte se demandent ce qui correspond à leur propre réalité.

Nous t’avions dit que tu avais cessé d’écrire pour toi-même il y a très longtemps. Mais tu continues, parce que tu as pris conscience que beaucoup trouvent dans tes écrits ce dont ils ont besoin pour se voir à un moment ou un autre, sur leur propre parcours. Tu en as pris conscience mais tu l’as tu, continuant à écrire sur le même ton, avec une apparente légèreté, comme si tu ne t’intéressais pas tellement à l’impact que pourrais avoir tes textes. Toutefois tu sais et tu as accepté, pourtant tu n’as rien dit. C’est cela l’humilité.

D’autres demandent à leurs lecteurs de participer aux frais du blog, à savoir leur investissement tant personnel que financier. Tu refuses l’idée même.

Tu as pu retourner vivre chez tes parents, en étant clairement pas en position de supériorité. Au travail tu vois les ego des uns et des autres, tu fais avec aussi.

Tu n’es pourtant pas quelqu’un de passif, d’effacé. Tu aimes qu’on te voie sans que l’on te remarque trop. Tu es une vraie militante également, tu as un très fort esprit de contestation et ne supporte pas d’être heurtée. D’une manière ou d’une autre il faut que tu trouves le moyen d’exprimer ta vérité. Mais tu ne l’imposes pas et te retires, pour aller ailleurs tout simplement, si tu sens que tu gênes.

Tu sais faire preuve de calme, de réfexion mais surtout d’humilité. Ca c’est pour le mode survie. Tu ne sais pas ce dont tu es capable en revanche lorsqu’il est simplement question de vivre et comprends que cela n’est pas une situation normale. La survie doit un jour conduire à la vie. Sinon où est l’intérêt ? 

Va vers la Lumière, tu sais que tu n’as pas besoin de la chercher, elle est là, pour toi.

Tu te souviens de ce film, Tigres et Dragons ? La jeune héroïne avait fait le choix de dissimuler ses connaissances à sa famille mais même à son maître. Un choix dicté par la volonté de survivre et la compréhension des ennuis auxquels elle pourrait s’exposer en se dévoilant. Néanmoins quand l’opportunité de vivre s’est présentée en la personne bienveillante de Shu Lien, elle n’a pas su la reconnaître.

Peut-être sera-ce un challenge pour toi mais sache princesse que parfois dans une vie, il faut apprendre à croire au Merveilleux, à ce qui paraît tellement beau qu’il semble irréel.

Lorsque comme toi vous avez pris l’habitude de survivre, il vous est difficile de concevoir seulement que la vie puisse du jour au lendemain devenir facile. Néanmoins, il peut arriver que subitement tout devienne accessible.

Tiens tu as vu, dans ta boutique préférée ils vendent désormais des pains au chocolat sans gluten et plein de nouveautés sucrées. Toi qui n’en trouvais pas au départ. Tu as remarqué ? »

J’ai remarqué oui, c’est sympa. Il y a des même des moelleux au chocolat. Et des brownies. Mais également des biscuits sans chocolat. Il parait que c’est bon aussi, lol je plaisante.

« Il y a aussi sans lactose ni gluten. Comme ces petits snacks au sésame ou amande. Tu aimes bien aux amandes. Tu sais dans quelle pharmacie tu peux en trouver quand tu fais ton shopping. »

Oui c’est vrai, ça aussi c’est sympa.

« Le message passe ? »

Il passe, merci Roéchel.

Bonne journée à tous ;)        

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. nathalie

    25 janvier, 2012 à 9:39

    Es ce que le fait de se remettre très souvent en question peut aussi nous empêcher d’avancer, de s’embrouiller ?

    Vos articles sont enrichissants pour ma part, contente de les retrouver.

    Merci Sylvie

    • crystallia

      27 janvier, 2012 à 2:18

      Bonjour Nathalie,

      Vous savez, c’est le fait même de vivre qui est enrichissant.

      Bise ;)

  2. Yuca965

    23 janvier, 2012 à 0:04

    « il vous est difficile de concevoir seulement que la vie puisse du jour au lendemain devenir facile. Néanmoins, il peut arriver que subitement tout devienne accessible. »

    J’avoue que me battre pour survivre, si c’est vivre pour cela, alors aussi bien se suicider, aucun intérêt. et OUI il est difficile de concevoir que la vie puisse du jour au lendemain devenir facile

    • crystallia

      23 janvier, 2012 à 11:21

      Pourtant, c’est ça aussi avoir la Foi.

      Bise ;)

  3. crystallia

    21 janvier, 2012 à 22:22

    Merci à toi.

    Bise ;)

  4. Atellys

    21 janvier, 2012 à 20:22

    Il est vrai que tes articles pour ma part m’incitent aussi à me remettre en questions et surtout à me poser les bonnes questions pour avancer. Et ça tout le monde ne sait pas le faire, tu donnes beaucoup plus que tu ne le penses au travers du blog ;-)

    Bises

Consulter aussi

Quand y aller, ou pas

Bonjour à vous,  Encore une magnifique journée aujourd’hui, ce qui fait bien plaisir…