Un couteau

5

Un couteau 120129015731803579363229

 

Bonjour à tous,

J’ai fait cookies hier après-midi, j’en avais envie depuis plusieurs jours et j’ai enfin réussi à vaincre la fainéantise et à m’y mettre. J’ai eu la main lourde sur l’extrait de vanille et un peu sur le sucre aussi lol, toutefois ils sont délicieux alors je suis contente.

Ce matin plutôt que des corn flakes, j’ai décidé de manger mes petits biscuits. J’ai allumé la télé et j’ai commencé à regarder le Jamel Comedy Club. C’était sympa de manger devant ça. Puis mes parents ont commencé à se disputer. Certes ce n’est pas la première fois, ça m’a interpellé mais j’ai choisi de continuer à manger et de faire fi.

Seulement ensuite mon père se rasait dans la salle de bain quand ma mère a exigé qu’il sorte parce qu’elle voulait se laver et elle est allée prendre un couteau.

« Comment as-tu su ? », me demande Lauviah.

C’est papa, il est venu me chercher alors que je mangeais. Il fait toujours ça, il aime prendre les autres à partie. Et ce faisant il se décharge sur nous ou plutôt sur moi le plus souvent.

Mais ce qui me gêne le plus aujourd’hui c’est ce couteau, elle est folle ou quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette attitude ?

« Tu l’as vu parce qu’il était posé sur la table à repasser tandis que ta maman était enfermée dans la salle de bain. Elle ne l’avait pas avec elle. »

Ca change quoi ? C’est elle qui l’avait pris au départ. Pour menacer mon père !

« Elle ne l’a pas menacé d’un coup de couteau pour qu’il sorte. Elle prend le couteau quand elle ne veut pas qu’il la touche. »

Je ne comprends pas.

« Tu as réfléchi à ce dont nous avons parlé hier ? Te mettre à ton compte ? »

Je veux parler de mes parents et du couteau s’il te plait.

« Tu as vu ton rêve de cette nuit ? Il te disait d’oser justement. De prendre confiance en toi et d’oser. »

Tu vois, je suis bouleversée là. Je pensais qu’aujourd’hui serait une belle journée il fait beau, il y a une parade cet après-midi pour lancer le carnaval de février. Je me réjouissais déjà d’y assister, comme chaque année. J’aime bien le carnaval.

La journée commençait bien, je mangeais mes biscuits en regardant une émission sympa, je dois aller  me laver les cheveux…

Je ne comprends pas et je suis triste et déçue. Pourquoi est-ce qu’il la toucherait d’une manière telle qu’elle ait besoin d’un couteau ?

« Parce qu’elle ne supporte plus qu’il la caresse simplement. Alors tout prend des proportions énormes. »

Ce genre de choses ne me concerne pas, ils n’ont qu’à régler leurs soucis, ce ne sont pas les miens.

« Si ce sont les tiens ma belle Sylvie, c’est pour cette raison que tu es bouleversée. Personne ne va tuer personne. »

Mais ils peuvent se battre quand même.

« Ils vont continuer. Ton père ne veut pas partir avant d’avoir trouvé quelqu’un d’autre. »

Ce que je trouve lâche et petit. Il ne voit pas que c’est pour cette raison qu’il reste dans une situation totalement injuste et ridicule ?

« Ta maman ne veut pas lâcher quoi que ce soit. Elle ne partira pas non plus, elle préfère qu’il s’en aille quitte à le lui dire. »

Mais elle ne le fait pas.

« Tu ne sais pas. Elle ne te parle pas, elle garde tout pour elle. Tu n’as que la version de ton père qui se garde de franchir le pas pour l’instant. »

Je veux m’en aller.

« Nous le savons. »

On ne sort pas un couteau. Ou alors pourquoi rester ?

« Tu veux t’en aller pour ne plus voir ? »

Oui.

« Mais tu sauras quand même, parce que tu sentiras ce que tu ne peux plus voir. Tu vois au travers les masques. »

Alors que faire ? M’enfermer dans ma bulle ?

«  Non, il faut t’affirmer au contraire, montrer que tu es là et forcer le respect de ton entourage. C’est la seule solution. »

En l’espèce ?

« Oui. Dans le cas présent et même dans tous les conflits dont vous nêtes pas partie. Il n’est pas normal ou acceptable de pouvoir être pris à partie et intégrer à des histoires qui ne représentent pas d’enjeu pour vous mais pour des tiers. Ce sont les personnes effacées qui souffrent le plus de ce type de situation. Il faut s’imposer, il faut t’imposer. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Cassandre

    31 janvier, 2012 à 20:40

    Et bien…

    Une p’tite tranche de vie d’une Québécoise pour toi, je suis pas un exemple, mais ton histoire m’a touchée, car elle ressemble beaucoup à la mienne. Je ne te conterai rien d’autre que lors d’une situation similaire une fois j’ai posé une simple question aux deux personnes concernée. Cette question fut celle-ci: Pourquoi vous continué ensemble alors que l’un comme l’autre vous ne voulez plus être ensemble?

    Dans la foulée d’autres questions de ma part on surgit également, mais elles étaient un peu moins importante. Leur réaction a été assez vive, car ils étaient totalement débalancé dans leur balançage d’énergie. J’étais prête à ce moment là à assumer ce que je faisais c’est à dire interrompe une dispute pour en prendre le controle. Avoir la balle d’énergie dans mes mains, leur donner le temps de se calmer et réagir plus sainement.

    Ceci c’est ma tranche de vie à moi ^^ Pas la tienne, je sais que tu ne te baseras pas dessus pour réagir à ta façon aussi l’ai-je partagé.

    je t’envoie le plus de positif que je peux ma belle, je sais à quel point c’est dur ce que tu vis.

    Cassandre

    • crystallia

      2 février, 2012 à 3:36

      Merci beaucoup, beaucoup, beaucoup.

      Bise ;)

  2. crystallia

    30 janvier, 2012 à 2:39

    Salut,

    J’ai passé une jolie journée finalement.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  3. isabelle

    30 janvier, 2012 à 0:52

    Merci pour ce beau rappel : le respect de l’autre commence par le respect de soi.
    Bises ma belle

  4. tâm

    29 janvier, 2012 à 23:37

    Chère Sylvie,

    J’espère que ta fin de journée a été meilleure… Plein d’ondes positives

    Bises à toi

Consulter aussi

Vent du renouveau

« Souffle le vent du renouveau, la vue se dégage. Une fois, petit pas, deux foi…