Archive pour 3 avril, 2012

Simplement parce que je sais faire…

Simplement parce que je sais faire... 120403084847803579669724

Bonjour à tous,

Pour répondre à Camille, il m’est déjà arrivé d’écrire juste pour me prouver que je savais faire. Quand ce sont des poèmes je me sers de l’empathie et du scan surtout. D’où le fait que non justement, je ne ressente pas toujours la profondeur des sentiments que je décris. Avec le scan on a les infos sans les sensations.

Mon scan s’est développé ces derniers temps. Et comme je ne suis pas encore parvenue à le contrôler (je sais, je sais…), j’ai beaucoup de difficulté à gérer son évolution. Alors en ce moment je fais plein de rêves évacuateurs lol.

« Tant que tu ne parviendras pas à gérer ta sensibilité, tu ne pourras gérer ni le scan ni l’empathie ma jeune Sylvie. », me font remarquer Roéchel, Gabriel et même Astaroth lol !

Mais ça c’est le nerf de la guerre, la vraie raison pour laquelle j’écris des poèmes, ma sensibilité. En fait si je ne gère pas l’empathie c’est parce qu’il arrive que je me noie dans des émotions dont je ne sais pas trop si ce sont les miennes ou celles des autres jusqu’à ce que je m’éloigne des dits-autres. Toutefois quand je sais que je n’ai pas vécu certaines expériences je n’ai pas de mal à comprendre que les émotions liées ne viennent pas de moi.

Par contre j’ai besoin d’aide pour gérer le scan parce que ça ne va pas. C’est trop grand, il y a trop d’informations qui arrivent en même temps et trop d’éléments devant lesquels je ne ressens ni l’envie ni le besoin d’être placée.

« Ces éléments, ces vérités te heurtent ? », me demandent-ils en choeur.

Oui.

« Donc ce n’est pas le scan le problème, c’est ton hypersensibilité. C’est tout. »

Ca ne m’aide pas ce que vous dîtes.

« Comment as-tu écrit le dernier poème que tu as publié ? », me demande Roéchel.

En me battant contre lui. Je ne  voulais pas écrire ça. Il s’est imposé à moi. Je sentais qu’il fallait que j’écrive quelque chose et c’est ce qui est sorti. Mais je ne souhaitais pas spécialement écrire sur ce thème-là. En fait je voulais écrire sur moi.

« Mais tu n’y es pas parvenue. Au lieu de cela tu as écrit ce texte émouvant sur une femme qui n’est pas toi tandis que toi tu avais bien quelque chose sur le coeur mais qui ne pouvait pas sortir comme tu dis. Quelque chose qui n’a jamais pu sortir finalement, que tu as évacué au travers tes rêves.

Ce qui indique clairement, que tu avais un trop plein d’émotions douloureuses. Les laisser sortir ne t’aurait pas aidée. Alors ton âme t’a aidée à prendre conscience de certaines choses plutôt. Ton scan s’est accru et ton empathie aussi, pour que tu réalises ce que tu as enfin compris ce matin. »

Certes Roéchel, c’était à cause de mon travail. Je n’y étais pas la semaine dernière et pourtant je ne pensais qu’à ça et je n’étais pas bien. Parce qu’il fallait que je saisisse certaines choses…

Je comprends, pour ne pas heurter ma propre sensibilité je ferme consciemment les yeux sur certains points. Mais mon âme les voit. Alors pour que je puisse les accepter, ces informations sont transformées. Mais pourquoi en émotions ?

« Parce que tu les as rejetées. Elles deviennent des émotions lourdes pour que tu t’intéresses à elles et que tu cherches une solution au vrai problème. Le souci ici c’est le lien qui du coup n’est plus évident entre l’origine du problème et les émotions qui apparaissent.

C’est un souci que vous êtes une majorité écrasante à rencontrer tout au long de votre vie à des degrés plus ou moins importants. Tu es loin d’être la seule à fonctionner ainsi tu sais, très très loin. En fait c’est simple, c’est cela qui explique que vous rêviez, ce décalage entre ce que vous êtes capables d’accepter et la totalité de ce que vous captez pourtant. »

Est-il possible d’accepter tout ce qui vient ?

« Pour quoi faire petite fille ? Il n’est pas nécessaire de vous blesser pour comprendre ou même éprouver, ressentir.

Laisse les choses venir, c’est cela qui est sans danger. »

Je comprends, oui je comprends…

La lumière se fait jour quand on est prêt et les rêves nous y aident petit à petit.

« C’est bien, tout à fait. Bon travail, tu vois, il y a une chose que nous devons te dire, toi tu as suivi un chemin spirituel qui t’a amené sur une route matérielle qui commençait par la perte et la destruction de tout ce que tu avais. Par conséquent, tu avais besoin d’être rassurée au départ. Alors nous t’avons guidée et rassurée.

Aujourd’hui, tu as davantage besoin d’être poussée, pas à faire mais à rassurer. C’est difficile de prendre la place de guide car cela revient à accepter la place d’adulte. C’est comme de devenir parent.

Accepter des responsabilités qui peuvent amener loin te permettra de comprendre pourquoi justement il t’est possible de toucher les autres avec justesse, au fil du temps. D’accord ? »

Merci à vous.

Bise à tous ;)  

Bouhouhouhouh !!!!

Bouhouhouhouh !!!!  120403011236803579666465

Bonjour à tous,

Je venais d’écrire un joli poème et bien sûr j’avais besoin d’une belle image pour l’illustrer alors je suis allée chez mon hébergeur. C’est là que tout a planté et que j’ai perdu mon texte !!

Je ne suis pas contente. Et là c’est vrai, j’ai envie de bouder, longtemps. Mais c’est normal non ? Je suis frustrée alors je crois que je vais me permettre de bouder.

Je vous dis à demain.

« Que représentait ce texte pour toi ? », me demande Roéchel.

Je voulais voir si mon inspiration pouvait avoir une limite.

« Allons ma belle enfant, ce n’est pas une bonne idée de chercher à te blesser. « 

Je ne comprends pas comment certains de mes textes peuvent toucher les autres au point qu’ils pensent que je leur offre une part de moi comme avec certains poèmes. Ceux qui arrivent pouf, comme ça, comme celui d’hier et qui moi ne me touchent pas autant.

Je n’ai pas vécu ce que j’y décris, jamais. Ca me fait drôle de voir que d’autres si et que du coup ils le trouvent si juste. Alors j’ai voulu en écrire un autre, plus dur encore, pour savoir s’il toucherait aussi les gens.

Et pour tenter de comprendre pourquoi. Je sais que je peux écrire par empathie, mais je ne sais pas pourquoi ça me fait drôle d’écrire en appelant des émotions qui ne sont pas les miennes et qui par conséquent ne me touchent pas vraiment, quand elles touchent si bien les tiers.

Beaucoup de personnes sont persuadés qu’il est impossible de décrire ou évoquer des choses que l’on ne connait pas ou que l’on n’a pas apprises. Mais c’est faux, c’est tout à fait possible.

Mois je sais faire cela, pas seulement avec des poèmes. Toutefois ça fait bizarre quand on réalise des choses qui peuvent toucher les gens profondément.

Tu comprends ?

« C’est peut-être le moment d’aller dîner et de se reposer vraiment d’accord ? »

Lol, d’accord.

« Parfois, il faut se laisser le temps de grandir. Et refaire les biscuits en n’oubliant pas le sucre cette fois. »

J’ai la flemme de les refaire, je n’en reviens pas d’avoir oublié le sucre ! C’est le plus important lol ! Merci Roéchel.   

Bonne journée à  tous ;)

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause