Accueil Spiritualité Simplement parce que je sais faire…

Simplement parce que je sais faire…

28

Simplement parce que je sais faire... 120403084847803579669724

Bonjour à tous,

Pour répondre à Camille, il m’est déjà arrivé d’écrire juste pour me prouver que je savais faire. Quand ce sont des poèmes je me sers de l’empathie et du scan surtout. D’où le fait que non justement, je ne ressente pas toujours la profondeur des sentiments que je décris. Avec le scan on a les infos sans les sensations.

Mon scan s’est développé ces derniers temps. Et comme je ne suis pas encore parvenue à le contrôler (je sais, je sais…), j’ai beaucoup de difficulté à gérer son évolution. Alors en ce moment je fais plein de rêves évacuateurs lol.

« Tant que tu ne parviendras pas à gérer ta sensibilité, tu ne pourras gérer ni le scan ni l’empathie ma jeune Sylvie. », me font remarquer Roéchel, Gabriel et même Astaroth lol !

Mais ça c’est le nerf de la guerre, la vraie raison pour laquelle j’écris des poèmes, ma sensibilité. En fait si je ne gère pas l’empathie c’est parce qu’il arrive que je me noie dans des émotions dont je ne sais pas trop si ce sont les miennes ou celles des autres jusqu’à ce que je m’éloigne des dits-autres. Toutefois quand je sais que je n’ai pas vécu certaines expériences je n’ai pas de mal à comprendre que les émotions liées ne viennent pas de moi.

Par contre j’ai besoin d’aide pour gérer le scan parce que ça ne va pas. C’est trop grand, il y a trop d’informations qui arrivent en même temps et trop d’éléments devant lesquels je ne ressens ni l’envie ni le besoin d’être placée.

« Ces éléments, ces vérités te heurtent ? », me demandent-ils en choeur.

Oui.

« Donc ce n’est pas le scan le problème, c’est ton hypersensibilité. C’est tout. »

Ca ne m’aide pas ce que vous dîtes.

« Comment as-tu écrit le dernier poème que tu as publié ? », me demande Roéchel.

En me battant contre lui. Je ne  voulais pas écrire ça. Il s’est imposé à moi. Je sentais qu’il fallait que j’écrive quelque chose et c’est ce qui est sorti. Mais je ne souhaitais pas spécialement écrire sur ce thème-là. En fait je voulais écrire sur moi.

« Mais tu n’y es pas parvenue. Au lieu de cela tu as écrit ce texte émouvant sur une femme qui n’est pas toi tandis que toi tu avais bien quelque chose sur le coeur mais qui ne pouvait pas sortir comme tu dis. Quelque chose qui n’a jamais pu sortir finalement, que tu as évacué au travers tes rêves.

Ce qui indique clairement, que tu avais un trop plein d’émotions douloureuses. Les laisser sortir ne t’aurait pas aidée. Alors ton âme t’a aidée à prendre conscience de certaines choses plutôt. Ton scan s’est accru et ton empathie aussi, pour que tu réalises ce que tu as enfin compris ce matin. »

Certes Roéchel, c’était à cause de mon travail. Je n’y étais pas la semaine dernière et pourtant je ne pensais qu’à ça et je n’étais pas bien. Parce qu’il fallait que je saisisse certaines choses…

Je comprends, pour ne pas heurter ma propre sensibilité je ferme consciemment les yeux sur certains points. Mais mon âme les voit. Alors pour que je puisse les accepter, ces informations sont transformées. Mais pourquoi en émotions ?

« Parce que tu les as rejetées. Elles deviennent des émotions lourdes pour que tu t’intéresses à elles et que tu cherches une solution au vrai problème. Le souci ici c’est le lien qui du coup n’est plus évident entre l’origine du problème et les émotions qui apparaissent.

C’est un souci que vous êtes une majorité écrasante à rencontrer tout au long de votre vie à des degrés plus ou moins importants. Tu es loin d’être la seule à fonctionner ainsi tu sais, très très loin. En fait c’est simple, c’est cela qui explique que vous rêviez, ce décalage entre ce que vous êtes capables d’accepter et la totalité de ce que vous captez pourtant. »

Est-il possible d’accepter tout ce qui vient ?

« Pour quoi faire petite fille ? Il n’est pas nécessaire de vous blesser pour comprendre ou même éprouver, ressentir.

Laisse les choses venir, c’est cela qui est sans danger. »

Je comprends, oui je comprends…

La lumière se fait jour quand on est prêt et les rêves nous y aident petit à petit.

« C’est bien, tout à fait. Bon travail, tu vois, il y a une chose que nous devons te dire, toi tu as suivi un chemin spirituel qui t’a amené sur une route matérielle qui commençait par la perte et la destruction de tout ce que tu avais. Par conséquent, tu avais besoin d’être rassurée au départ. Alors nous t’avons guidée et rassurée.

Aujourd’hui, tu as davantage besoin d’être poussée, pas à faire mais à rassurer. C’est difficile de prendre la place de guide car cela revient à accepter la place d’adulte. C’est comme de devenir parent.

Accepter des responsabilités qui peuvent amener loin te permettra de comprendre pourquoi justement il t’est possible de toucher les autres avec justesse, au fil du temps. D’accord ? »

Merci à vous.

Bise à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

28 Commentaires

  1. Laurent

    6 avril, 2012 à 14:08

    @ Crystallia : non bien sûr, si cela réduit le sens général, il vaut mieux les laisser alors.

    @ Caedric : j’ai appris la différence entre le jugement et le discernement. Le jugement enferme dans une conception restreinte qui est forcément limitante, tant qu’on est pas TOTALEMENT soi-même la Présence Unitaire incarnée (et il y a du chemin lol).

    « Lacher prise sur tout jugement, pardonner tout, dire « que jamais aucun jugement n’est nécessaire », c’est se priver partiellement du droit a la Justice. »

    Si « pardonner tout » se vit authentiquement, c’est à dire que ce n’est plus seulement une « attitude » mentale et/émotionnelle, et que le cause profonde de ce choix d’Amour se fonde dans l’intention et est librement assumée, alors non seulement ce n’est pas ‘se priver partiellement du droit à la Justice » mais c’est entrer dans la Justesse ;-)

    Vois-tu Caedric, je sais aujourd’hui que rien n’arrive « par hasard » et si nous sommes « confrontés » à l’une ou l’autre énergie dites négative, c’est qu’il y a encore correspondance entre ce que nous croyons être et la possibilité de manifestation de cette/ces énergies.
    Je le redis, quand on radie, rayonne cette Présence Unitaire, la toute première perception de l’ »autre » c’est précisément cette Unité fondamentale qui nous relie. C’est le fondement de toute reliance véritable.
    Les différences, voire les disharmonies, dissonances ne sont prises en compte qu’après.
    Si tu choisis de percevoir ces « différences » AVANT de vibrer en conscience avec l’autre au sein de cette Unité commune, tu percevras toujours des différences qui séparent plutôt que ce qui nous réunit primordialement.

    Pour moi, l’Amour est cette Force unitaire toute puissante qui nous permet d’être conscient en essence à la fois de cette UNité fondamentale ET de notre spécificité individuelle, et c’est aussi cela la richesse de la Vie !

    Je ne redoute pas la justice, parce que je la sais partiale tant qu’inscrite dans un jugement qui n’est qu’une vision partielle d’une « Réalité » toujours plus vaste qui lui échappe
    Seule la Présence Unitaire pourrait exercer un juste jugement, Etant présente, consciente et vivante en chacune des particules de chacune des variations infinies de ses potentiels illimités.
    Mais le plus beau, Caedric, est qu’Elle ne nous juge pas, parce qu’Elle nous Aime au point de ne pas nous « enfermer » dans ce qu’Elle a Elle-même expérimenté et « dépassé » depuis longtemps.

    La Justice ? Non. Recherchons la Justesse ! Si tu as une certaine sensibilité avec les mots, tu le percevras d’ailleurs intuitivement. Dans le mot « Justice » il y a la présence d’une « notion », d’un concept, on est déjà dans quelque chose de « formé », comme une sphère.
    Quand on parle de Justesse, on peut ressentir qu’il s’agit d’un état d’être, de résonance vibratoire, cela dépasse l’entendement, cela vibre dans un « plan horizontal illimité ».
    Enfin voilà, c’est juste mon feeling remarque bien ;-)

    Bel après-midi à vous

  2. crystallia

    6 avril, 2012 à 12:42

    Bonjour,

    Frani, je ne suis le guide personnel de personne. Mais si tu souhaites parler, discuter ou demander des conseils, tu peux commenter les divers articles du site, ceux qui te touchent.

    Certains pourront te permettre de trouver en toi tes propres réponses.

    Laurent, les posts qui suivent perdent leur sens et leur intérêt si j’efface tes messages, es-tu certain que c’est ce que tu souhaites ?

    Bise ;)

  3. Caedric

    6 avril, 2012 à 9:54

    Il reste des jugements nécessaires a la vie, ceux qui sont fondés sur la Loi de l’Un qui permet a la vie de se faire respecter dans cet Univers.

    Lacher prise sur tout jugement, pardonner tout, dire « que jamais aucun jugement n’est nécessaire », c’est se priver partiellement du droit a la Justice.

    Je ne le recommande a personne, car quand on en est a dire cela, c’est que quelque chose en nous redoute cette justice, quelque chose qui a trop profité de nous. Mais la justice trouvera quand même un chemin.

  4. Caedric

    6 avril, 2012 à 9:46

    Laurent, merci de t’être exprimé. Ose le faire. Le fluidité est belle et bonne, mais elle n’est qu’énergie. Il faut la Volonté de lui donner formes. Tes mots sont des formes. L’Un et la Source, il faut les deux pour donner vie.

    Le VRAI respect, a mon sens, passe aussi par la vrai dialogue, celui d’exprimer des points de vue différents, et pas plus faux ou plus vrai, mais qui traduisent notre sincérité et reconnaissent que parfois certains nous distordent au point qu’on ose plus rien dire.

    Effacer ces messages, ce serait renier la part de toi qui a répondu, et que j’aime beaucoup moi. Laisse la s’exprimer, laisse la plus libre d’Etre face aux autres.

    Même si ça gène autrui, nous ne pouvons pas être hyper sensible a tout ce qui nous entoure en permanence, car ce qui nous entoure ne nous respecte pas de la meme façon. A un moment, il est temps d’imposer ce qu’on Est a ceux qui veulent nous faire autrement. L’humilité et le respect passent aussi par respecter nos convictions et ne pas s’effacer soi même.

    Ne lachez plus prise sur tout, retenez prise sur ce qui fait vos différences uniques, votre Volonté de changer des choses, et gardez la précieusement.
    N’être qu’Amour sans Volonté c’est devenir proie consentante en ce monde et en ces temps. L’Équilibre est nécessaire à toute Vie.

    Camille …
    J’aime les fraises également, mais certains fruits étaient toxiques.
    J’apprends a les reconnaitre et à les dépolluer, ainsi que les plantes qui les avaient donné. Elle ne sont pas responsables elle mêmes.
    Vivons des moments.

  5. sébastien

    6 avril, 2012 à 9:38

    Et il est des moment ou s’exprimer en etant calme, cest la meilleur chose à faire lol. Merci cae camille et laurent

Consulter aussi

Poudre d’amande

Bonjour à tous, « Tu n’as pas de quoi faire des cookies ? », m…