Archive pour 14 avril, 2012

Ce dont tu as besoin

Ce dont tu as besoin 120414115825803579719845

Bonjour à tous,

J’ai vu ces superbes chaussures ce matin, elles étaient magnifiques, des escarpins divins, vernis et en velours. Il y avait deux coloris, les deux me plaisaient mais je pense que j’aurais bien pris les beiges et noires en vérité. C’est dommage, il n’y avait pas ma pointure, rien n’allait ni le 39, ni le 39 et demi, ni le 40. C’est nul. Ca me fait penser que je ne parviens plus à acheter d’escarpins depuis des années. Soit je nage dedans soit elles sont trop serrées. Je dois faire du 39 trois-quart, voilà le problème (c’est la seule explication que je vois). 

Enfin, je me suis consolée avec un joli haut bleu tout mignon. Cela dit, je me voyais déjà portant une certaine robe avec les chaussures, le résultat aurait été parfait…

En plus j’adore les bicolores vernies. Je veux de nouvelles chaussures. Maintenant. Zut.

« Juste les chaussures ma belle Sylvie ? », me demande Lauviah.

Oui juste les chaussures.

« Et c’est tout ? »

Oui c’est tout.

« Et comment va ton petit garçon ? »

Looooolllllll !!!!!! J’en reviens pas d’avoir sorti ça. La gérante a été sur mon dos toute l’après-midi hier. Comme d’habitude le chiffre n’est pas bon et sur le ton de la plaisanterie elle insistait en disant qu’il faudrait probablement qu’on fasse nocturne.

Quand à 17h10 j’ai voulu aller dire au revoir une collègue a lancé, je croyais qu’on faisait nocturne ! J’ai répondu je ne peux pas, j’ai un rendez-vous, je dois aller chercher mon petit garçon. Elle a éclaté de rire, ayant compris que je lui répondais, c’est l’heure je m’en vais.

La gérante ne riait pas par contre. Pour ceux qui l’ignorent, je n’ai pas d’enfant. Alors une telle réponse…

En même temps elles plaisantaient, j’ai plaisanté aussi, non ? Bref, ce n’était pas une bonne journée et je suis rentrée chez moi épuisée. Alors que je constate que je me sens en forme aujourd’hui. Comme tous les samedis.

Mais tu vois, je sens que je pourrais continuer à parler du même problème des heures et des heures. Or, ce n’est pas ce qui va m’aider.

« C’est vrai, ça te soulagera un peu mais c’est tout. Ce qui va t’aider c’est de t’en aller, avec le sourire. Parce qu’il y a manière et manière. Partir moralement épuisée et avec le sentiment d’avoir été vaincue, ayant perdu toute confiance en toi et en tes compétences professionnelles, n’est pas ce que nous souhaitons pour toi. Nous souhaitons au contraire que tu parviennes à rester objective et que tu crois en toi. Nous souhaitons que tu conserves une belle image de toi, une image correspondant à la belle personne, douce et intelligente que tu es.

Chaque fois que ta soeur a quelque chose d’un peu difficile à accomplir, chaque fois, il y a quelqu’un pour l’aider voire pour agir à sa place. Tu l’as remarqué n’est-ce pas, tu en as déjà parlé ».

Oui. 

« Eh bien, remarque aussi que chaque fois que tu en as eu besoin, absolument chaque fois, il y a une personne qui t’a protégée à la fois affectivement et financièrement. Chaque fois, quoique tu aies pu vivre. »

Oui vous m’en parlez depuis hier mais c’est vrai. Je n’y avais pas prêté attention mais c’est vrai.

« Il y a toujours eu une personne qui a fait en sorte de te préserver et de t’apporter ce dont tu avais besoin financièrement. Regarde derrière toi et tu verras que chaque fois que tu as eu des problèmes, même avec le permis de conduire, tu as reçu de l’aide. Quatre présentations au permis représentent un sacré budget. Combien coûte une représentation Sylvie ? »

160€.

« Combien de fois as-tu dû payer cette somme ? »

Jamais, j’étais la toute première élève de l’auto-école, le responsable me facturait les leçons de conduite, mais il m’a offert toutes les représentations.

« Les trois. »

Oui les trois.

« Qui t’a soutenu en devenant un véritable ami ? »

Le moniteur qui m’a offert son propre livret d’instruction.

« Ce sont des exemples récents, prenons en autre, qui t’a offert ce travail et t’a attendu pendant des mois ? »

Ma directrice.

« Qui veut t’augmenter et fais en sorte que les autres ne te tombent pas dessus à bras raccourcis ? »

Toujours elle.

« Qui a souvent été accusé de t’avoir beaucoup trop gâtée parce qu’elle t’a beaucoup soutenue et défendue ? »

Maman. 

« Qui n’a pas toujours été d’accord avec toi, mais qui continue de te protéger ? »

Maman.

« Il y a toujours quelqu’un, chaque fois que tu en as besoin, qui t’apporte un double concours affectif et financier. Tu le vois aujourd’hui ? »

Oui je le vois.

« D’accord, alors tu restes calme et tu attends. Ne fais rien. Attends ma belle Sylvie. Passe un beau weekend. »

Je vais essayer lol. Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)   

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause