Accueil Spiritualité Trois façons de faire ressortir sa Volonté

Trois façons de faire ressortir sa Volonté

40

Trois façons de faire ressortir sa Volonté 120505102353803579811850

Bonjour à tous,

Pourquoi faire ressortir et non pas affirmer Astaroth ?

« Montre-moi la tienne, comment t’y prendrais-tu ? En demandant ? En criant ? En pleurant ? En minaudant ? »

En minaudant ? Je ne minaude jamais.

« Vraiment ? »

Seulement de temps en temps. Même rarement en fait. Pourquoi tu souris ? Je minaude rarement !

« Non, souvent. Mais jamais pour obtenir. Tu minaudes pour séduire, en certaines circonstances. Ca désarme tes interlocuteurs et leur donne à croire qu’ils peuvent avoir le dessus sur toi au cours d’une conversation. Mais dès lors que tu agis de cette façon, c’est que c’est toi diriges l’entretien et celui qui se tient face à toi ne te vois pas arriver car il ne se méfie pas ou plus. Il se dit qu’il est devant une femme-enfant, il ne voit pas que tu n’es pas quelqu’un qui donne facilement, il croit avoir compris comment s’y prendre. Parce que tu le laisses penser ainsi. Mais tu n’es pas facile à dominer, tu as plutôt le tempérament d’une personne qui aime dominer.

Tu ne laisses pas facilement les gens « entrer » et surtout tu sélectionnes qui tu laisses entrer.  D’abord il faut être passé au travers ton scan sans éveiller ta méfiance. Tant que tu sens que quelqu’un se surveille, adopte un comportement qui n’est pas entièrement conforme à ce qu’il est, tu le laisses à la porte.

Quand une personne cherche à s’imposer à toi, tu la laisses à la porte. Quand quelqu’un heurte ta sensibilité, tu le laisses à la porte. Enfin, quand clairement tu repères le vampire qui s’ignore, la personne qui est tellement en demande qu’elle pourrait te vider de tes belles énergies, tu t’enfuies en courant.

Tu as de la chance, tu parviens à laisser entrer peu de personnes mais tu n’as pas souvent été trahie, déçue, humiliée ou trompée. Tu laisses entrer peu de personnes car tu es capable de laisser entrer les bonnes.

Celles qui s’accordent à tes propres énergies.

Au fond tu fais tes choix, comme vous faîtes tous vos choix ou devriez le faire, en fonction de vous-mêmes. Certes, beaucoup se fient davantage à ce qu’ils voient qu’à ce qu’ils sentent. Mais tout le monde a la capacité d’apprendre de ses erreurs et de se remettre en question. C’est ainsi souvent que vous grandissez. Souvent, pas toujours. Il existe d’autres voies, moins douloureuses.

Tu as remarqué, aujourd’hui tu donnes peu de toi-même à ton cercle professionnel mais tu sais beaucoup de choses.

« Effectivement lol. »

Etudiante déjà, tu savais tout sur tout le monde. Sans qu’on ne sache beaucoup sur toi. »

Je ne comprends pas trop comment je m’y prends mais c’est vrai que j’en arrive toujours à entendre des choses sur les uns et les autres. En même temps les gens parlent tellement, ce n’est pas étonnant. A la fac c’était pareil, on venait me raconter, j’écoutais.

Bon ok, j’admets que j’aimais bien les potins et en fait j’aime toujours.  Et puis à force d’écouter, je reconnais que j’ai appris à obtenir ce que je veux aussi. Je sais quand laisser parler et quand poser des questions, les bonnes questions et de la bonne manière.

Par exemple, ne jamais arriver vers quelqu’un en disant crûment, il parait que ça ne va pas dans ton couple ? Raconte ! Je schématise à gros traits mais vous voyez l’idée.

Les gens sont comme moi j’ai remarqué, ils aiment la compassion. Il n’est pas nécessaire de les pousser pour qu’ils parlent en vérité, il suffit de les laisser venir. Comme vous faîtes avec moi lol !

Et puis moi j’aime certes les potins, mais je suis une tombe. On peut se confier à moi, les râgots ne circulent pas avec moi. Bon d’accord quand j’étais étudiante j’en ai bien colporté quelques uns. Mais c’est une époque révolue, aujourd’hui je garde les secrets, j’écoute patiemment, je donne des conseils ou des opinions qui correspondent non pas à mon jugement mais à ce que je viens d’entendre. Alors les gens reviennent vers moi.

Le souci c’est que je commence à saturer de tout ce que j’entends au travail.  Trop de dissenssions et de mesquineries, trop de personnes qui se surveillent mutuellement aussi et si peu de sincérité, j’ai du mal à gérer et donc juste envie de rentrer dans ma coquille.

On me dit Untel va être viré, dans le même temps cette fameuse personne me parle de ses attentes alors que je sais ce qu’on lui prépare, je me suis mise en danger toute seule émotionnellement je crois. Mais je n’ai pas vu arriver la situation je dois le reconnaître. Le chouchou de la gérante me raconte tous les dessous de la boîte parce qu’il s’intéresse à moi. J’aurais pu lui dire que ce genre de confidences ne m’intéressaient pas, mais il se trouve que si justement lol. A côté de ça j’entends dire en riant que Machin compte prochainement doubler Truc…

Beaucoup de bruits dans un petit espace, ça devient vite assourdissant. Moi je ne parle de moi que de manière superficielle, c’est ma façon de me protéger dans cet environnement. Parce qu’il y en a qui sont de vrais moulins à paroles. Mais ils ne se confient pas aux bonnes personnes lol.

Combien de fois ai-je entendu rapporter des choses que nulles n’a en fait besoin de savoir.

Tu dis que je ne donne pas facilement Astaroth ? C’est vrai seulement c’est parce que je choisis à qui je donne. Et je ne fais pas facilement confiance. Il y a peu de personnes qui savent recevoir je trouve. On a tous tellement d’attentes.

J’ai les miennes, je ne fais pas exception. Tu vois, il y a une personne qui m’inspire naturellement confiance et ce depuis le début sur ce blog, c’est Isabelle. J’aime cette douceur qu’elle dégage, j’irais plus facilement lui dire que je me sens mal qu’à un de mes collègues par exemple. Ca va la surprendre de lire ça je pense lol.

« C’est parce qu’elle dégage de la sagesse et de la compassion. Mais c’est le résultat d’une vie de compromis. Elle a appris à passer sur beaucoup de choses et ce faisant elle s’est obligée à ouvrir les yeux sur beaucoup de points que vous préférez généralement ne pas voir. Elle sait par exemple voir et accepter l’égoïsme en Amour ce dont tu es proprement incapable. Si tu vois l’égoïsme tu es heurtée. Elle a su élargir son esprit de telle manière qu’elle a compris que ce qui heurte ce n’est pas l’égoïsme lui-même mais le fait que vos propres attentes alors ne puissent jamais être satisfaites. »

Comment peut-elle vivre avec une telle vérité devant les yeux ? Je ne supporterais pas !

« Demande-le lui. »

Tu plaisantes, tu me vois aller demander une chose pareille de but en blanc ?

« Elle a eu le choix, elle aurait pu réagir à la manière d’une jeune Sylvie qui ne supporte pas d’être blessée. Elle a pris les choses autrement. Ce faisant elle a développé ces qualités que tu apprécies tant chez elle.

Tu as la particularité de savoir reconnaître les sentiments absolus. C’est le cas de Camille, la jeune compositrice qui te lis aussi. Vous savez les reconnaître et vous les appréciez, tant que vous ne supportez rien d’autre. Vous réagissez différemment pourtant devant cette évidence qu’Isabelle capte également.

Elle a désiré autant que vous deux pouvoir vivre cet absolu dont elle a très tôt perçu la réalité. Elle le désire encore d’ailleurs c’est ce qui la rend philosophe et a développé sa grande sagesse. Car elle s’est heurtée à une cruelle vérité, elle y a laissé beaucoup de plumes, vraiment beaucoup avant d’accepter que parfois il n’est pas si facile de combler le fossé. »

C’est moi ou tu es particulièrement dure ?

« Elle a eu l’occasion de faire de sa Volonté une arme à tranchant redoutable, elle a préféré en faire un outil lui permettant de cultiver, vois cela au sens noble. Une telle utilisation de la Volonté honore la personne qui manie l’outil, ayant renoncé à l’arme et à un succès qui aurait pu être éclatant mais qui aurait été partiel.

Des épreuves est née la compassion qui a permis l’avènement de la Sagesse. Cette douceur qu’elle dégage est le signe de sa puissance, elle s’est faite en comprenant et non pas en écrasant. » 

Elle a choisi la paix.

« Tu viens de comprendre. »

Pourtant…

« Pourtant cela ne signifie pas qu’elle ne rencontre plus d’épreuves, seulement elle sait les aborder maintenant. La Volonté permet l’avènement de la sagesse pour qui comprend de quelle manière s’en servir.

Il est évident qu’Isabelle ne s’est pas cantonnée à la Volonté, elle a également expérimenté l’Amour et le Choix.

Camille est trop proche de la réalité de l’Absolu pour être capable d’y renoncer, elle est capable de sentir les énergies mêmes du Divin en elle et de les faire vivre. Elle n’aura pas le même parcours qu’Isabelle.

Elle n’aura pas le même que toi non plus pourtant. Il y a peu de personnes comme toi. Tu comprendras un jour pourquoi je te dis cela.

Camille puise sa Volonté directement dans l’absolu, elle est capable d’en faire une arme sans faille. Elle a la force de manier une telle arme. Mais son moteur reste indubitablement la Liberté du Choix et non pas l’Amour comme elle le croit encore profondément. Le jour où elle le sentira elle s’envolera et fera de sa Volonté un oiseau épris de soleil et de ciel, que nul ne pourra plus mettre en cage.

J’aime bien ce que tu viens de dire mais je ne suis pas sure qu’elle apprécie qu’on parle d’elle.

« Tu supprimeras le passage si elle te le demande. »

Dis-moi la mienne.

« Tu en as déjà fait une arme. »

Ah bon ?

« Tu l’appelles l’Epée Vérité. »

Ah bon…

« Eh oui ma jeune guerrière. C’est toi qui tiens un blog disons peu commun sur la spiritualité. On t’en a souvent fait la remarque. »

Lol !

« Tu mélanges Anges et Démons ne parlant que des Guides, peu importe que certains fassent plus peur que d’autres aux oreilles de beaucoup. Parce que tu vis les choses ainsi, tu exposes ta vérité, dans laquelle certains se retrouvent plus ou moins. Peu t’importe. Tu vois ce qui pour toi est vrai et tu gardes toujours ton cap. Tu vis l’absolu.

Dans les sentiments tu es pareille, aussi entière. Tu ne sais pas aimer bien, tu aimes ou pas, c’est tout. Ta Volonté s’exprime dans l’absolu parce que tu ne vois rien d’autre. Or, l’absolu en réalité c’est le Coeur. Tu veux quand tu aimes et tu aimes ta spiritualité. Alors tu écris, que ça plaise ou non.

C’est pour cette raison que tu ressembles à une enfant. Tu ne sais pas accepter les compromis, tu es trop vite heurtée. Alors tu ne démords pas, tu veux ce que tu vois dans ton coeur parce que c’est ce que tu aimes.

D’où le scan, d’où l’empathie, d’où la compassion également mais surtout, d’où cette ironie dont tu ne parviens pas à te passer jusque dans tes écrits plus souvent que tu ne crois.

Car un absolu si présent entraîne de nombreuses difficultés. Il peut s’avérer très difficile de trouver un partenaire sentimental. La difficulté reposant sur le fait que tu n’es pas capable d’aimer bien. Soit c’est le véritable Amour, soit ta porte reste close.

Le bon côté des choses est évident ici, les erreurs sont rares forcément. Tu es capable de faire la différence entre la bonne personne pour toi et la bonne personne tout court. Mais justement, tu es capable de faire la différence entre la bonne personne pour toi et la bonne personne tout court. »

Une majorité de gens choisissent juste la bonne personne. Ca n’a pas l’air si mal de l’extérieur…

« C’est vrai, mais que vois-tu quand tu regardes dans leurs coeurs ? » 

Elles voudraient être avec la bonne personne pour elles. Beaucoup en fait voudraient cela après quelques temps de relations. Au début la liste des « super » est tellement longue que les gens remercient le ciel d’avoir trouvé l’Amour. Puis avec le temps la liste des « ah mais quand même » s’allonge tandis que celle des « super » diminue. Puis parfois au bout d’un moment apparait la liste des « je n’en peux plus de ». C’est quand cette troisième liste devient trop longue que ça clashe en général lol. 

N’empêche, il y a beaucoup de personnes qui se satisfont tant bien que mal d’une longue liste de « ah mais quand même ». C’est d’ailleurs souvent la liste la plus longue en fait. Cette liste-là ne fait pas rompre les gens apparemment. Moi je sais que je préfère la liste des « bien ». C’est souvent la plus courte même au début d’une relation. Souvent ce qui devrait se trouver sur la liste des « bien » se trouve sur la liste des « super » or celle-ci, c’est juste un leurre, elle ne reste jamais intacte tout au long d’une relation. La liste des « bien » en revanche évolue peu. C’est pour ça que je préfère cette liste-là.

« Il y a peu de personnes comme toi, je te le répète. Tout le monde   préfère la liste des « bien » comme tu dis. Mais peu sont prêts à admettre son importance. »

C’est paradoxal.

« Pas si on ne vit pas si près de l’absolu. »

Je vois, reconnaître l’importance de la liste des « bien » c’est reconnaître avoir sciemment vécu un certain nombre de relations qui ne pouvaient pas nous apporter pleinement ce qu’on désirait. D’où le fait que la liste des « ah mais quand même » paraisse si confortable…

Parce que parfois je vois des couples qui ont de si longues listes de « ah mais quand même » de part et d’autres que je me demande comment ils font pour rester debout.

« Tu l’as dit toi-même, c’est la liste des « je n’en peux plus de » qui fait craquer l’un des partenaires puis le couple.

Ta Volonté s’exprime de la même manière que ton Amour, dans l’absolu. Alors dans un cas comme dans l’autre tu n’as que peu d’effort à faire en vérité, pourtant un de taille. »

Il faut que je sois moi-même en toute circonstance.

« Voilà. Cherche un travail qui ressemble à la femme que tu es, à tes centres d’intérêt, ainsi tu feras ce qui pour toi a du sens. » 

Quand tu dis ça comme ça, tout à l’air facile.

« C’est facile de t’ouvrir à des inconnus, au jugement d’inconnus, en te livrant sur ton blog ? »

Ca dépend des jours.

« La vie c’est ça. Il y a des moments où tout est simple et d’autres où tout devient simple à partir du moment où tu sais pourquoi tu agis. Sache pourquoi tu agis et tout deviendra simple, respecte la personne que tu es et accepte la présence si grande de ton coeur, c’est la meilleure manière pour toi de dénouer les noeuds. »

Merci Astaroth.

Bise à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

40 Commentaires

  1. Isabelle

    24 septembre, 2016 à 7:07

    Coucou
    Je sais je sais! Le poteau bleu c’est quand on a retrouvé ses feutres et repeint le poteau rose!
    Non?
    Je sors

  2. Camille-Strawberry

    24 septembre, 2016 à 2:52

    J’ai tellement ri que j’en ai la larme à l’oeil !

    Mon mythe du poteau vient de s’effondrer d’un coup ! Mais comme tu m’as fait bien rire, je vais le garder précieusement !

    Bises sylvie

  3. crystallia

    24 septembre, 2016 à 1:51

    Et le poteau bleu, tu l’as déjà vu ?

    Ou le poteau vert ?

    Sont-ils aussi jolis que le pot-aux-roses ?

    Bise ;)

  4. Camille-strawberry

    23 septembre, 2016 à 22:52

    Hey les meufs,

    J’ai enfin découvert le poteau rose ! J’viens d’avoir une révélation ! Vous n’avez pas remarqué que ça dérape souvent sur les articles de Sylvie, où c’est Astaroth ou d’autres qui échangent sur le thème de la volonté ?!! Heeennn…… la puissance de tes articles fait flipper Sylvie…

    XD

    Je sors , pas taper.

    Bonne soirée à tous

    Bises

  5. crystallia

    23 septembre, 2016 à 22:35

    Et que veux-tu que je fasse pour toi ? Dans ce contexte-là, que veux-tu que je fasse pour toi ?

    Je ne peux que soutenir ceux qui souffrent, pas régler les problèmes.

    Je t’encourage à rechercher une aide concrète. Un médecin de famille parfois peut apporter une aide plus intéressante qu’un psy au départ.

    Tu dis qu’il y a souffrance, je ne peux que te répondre que je la vois.

    Je t’avais dit que tu n’aurais pas le bac, que ce n’était pas ton chemin.

    Si je me penche sur toi, ce que je ne suis pas obligée de faire, je vois l’épais brouillard qui t’entoure, je vois l’enfer dans lequel tu es.

    Je sais que rien n’est facile autour de toi.

    Mais, il n’y a qu’une façon de sortir du désert de la volonté et cela j’ai essayé de te le dire maintes fois.

    Tu n’auras pas ton bac, je ne le crois pas non plus.

    On peut réussir sans, il y a d’autres chemins.

    Nos routes s’arrêtent ici, je ne peux rien faire de plus qu’encourager.

    Il y a plusieurs voies indirectes qui ramènent à la confiance en soi. Le sport, la méditation, une activité artistique, du bénévolat ou encore l’humilité véritable.

    J’ai créé mon blog. A toi de voir dans quoi tu voudras durablement te lancer.

    Tu sais, le plus difficile c’est de prendre durablement sur soi. Parce que lorsqu’on n’est pas en position de force, on doit souvent s’écraser.

    Personne n’aime ça. Mais tout le monde a la capacité de transformer les sentiments négatifs en autant de motivations.

    Je te souhaite de pouvoir enfin y parvenir.

    Au revoir Mélissa.

  6. Miss X

    23 septembre, 2016 à 22:12

    Voilà, j’espère que rien n’est sorti hors de tes règles, et je ne voulais de mal à personne, j’ai juste dis ce que j’avais à dire, en croyant respecter ton codex.

    Si quelqu’un vient vers vous, c’est pas pour vous pourrir, c’est qu’il à quelque chose qui passe pas, et je ne veux pas passer pour la vilaine,
     » J’aurais lu, j’ai peur de l’avenir mais je veux arriver alors je m’accroche même si j’ai du mal au lycée et dans ma vie, j’aurais écouté. »

    voilà, même si je m’accroche, je n’y crois pas; à cause de tout ce que j’ai dis.
    Je me sens coincée entre deux parts de moi, et je ne peux plus le supporter!

    Je ne sais même plus ce que je dois dire ou non, au cas où quelqu’un veut juste « me botter »!

  7. Miss X

    23 septembre, 2016 à 22:05

    D’accord, je veux bien respecter tes règles, voici,

    Oui, Je veux mon bac, mais il y a ce vide immense dans ma vie.
    Duquel, je ne supportes plus, et il est la raison pour laquelle je ne suis pas revenue au lycée.
    Comme un de tes guides l’avaient dit, parfois une page se tourne, et cette page s’est apparament tournée.
    Mon bac, je ne crois pas l’avoir en restant.
    Non, je veux dire, mon bac, je crois que je peux l’avoir, en reprenant mes propres cours.
    Mais il y a une chose qui fait que je ne peux pas parler aux gens, ni leur sourire, ni être heureuse, et qui fait que je souffre.
    Je veux bien revoir un psy, soit, ça sera la dernière, dans ce cas.
    J’ai envoyé un message ce soir même, vous connaissez le fait, l’impression de mourir?
    C’est exactement ça.
    Ma voix, c’est elle que j’ai écouté, maintenant, on est en 2016, plus en 2014.

    Peut-être que c’était rattrapable,l’année juste après ma Terminale.
    Maintenant, j’en doute.

    Oui, j’aurai voulu l’avoir, mais comme je disais je ne crois pas fondamentaleme,nt à ce que je fais à présent.

    Je crois qu’il faut que je règle ce souci là, sinon, ce bac, je l’aurai jamais.

    Oui, retourner au lycée, c’est plus agréable, c’est plus rassurant que de divaguer dans la nature, mais, que j’y sois, où que je n’y sois pas, je ne peux pas ignorer CECI.

    Et c’est ce CECI qui me fait souffrir.

    Ce CECI, regroupe, que tout les soirs, je rentre ICI.
    Tout les soirs, il y a ma MERE.
    Tout les jours, je ne veux PLUS me montrer dans cette ville.
    Quand je suis A PARIS, quand je suis DANS LE TRAIN.

    Je me rends compte que je dois me faire du mal quelque part, je me punis, je me rappelle un de tes articles, et c’était même mentionné pour des maux de ventre.

    Soit, mais je veux prendre la porte de sortie.

    Je crois qu’il aurait fallu soit que je redouble, le coche aurait été rattrapable.
    Soit, il aurait fallu que je parte, ET QUE JE ME FASSE CONFIANCE.

    Et c’est CA, JUSTE CA.

    Et j’aimerai qu’on arrête de croire que c’est FACILE, vous montez sur vos grands chevaux? Alors occupez-vous de vos existences aussi, et ne venez pas me prendre de haut comme certaines.

    Vous aussi, faîtes preuve d’humilité!

    Bonne nuit!
    Et je vous remercie tout de même, parce que je suis pas une complète ingrate comme on peut me croire!

  8. crystallia

    23 septembre, 2016 à 21:36

    A toi de redresser la barre Mélissa, la balle est dans ton camp.

    Je ne suis pas la seule à être lassée de tes complaintes, tu le sais.

    Comprends que si tu veux rester, tu dois faire l’effort de trouver ta place.

    Si tu viens juste pour prendre, je te montrerai la sortie de manière définitive cette fois.

    C’est ça la vraie vie, personne ne t’attend, personne n’est là pour te donner quoi que ce soit.

    Soit tu l’as enfin compris et tu comprends aussi que ce n’est pas ici que tu peux venir décharger ton mal-être égoïstement, soit ton prochain message sera le dernier.

    Qu’il n’y ait pas de malentendu. J’aurais lu, j’ai peur de l’avenir mais je veux arriver alors je m’accroche même si j’ai du mal au lycée et dans ma vie, j’aurais écouté.

    Seulement ce n’est pas ce que j’entends. J’entends, je ne veux pas c’est trop dur que quelqu’un me dise quoi faire.

    Je ne suis pas un gourou, je ne serai pas cette personne.

    Souviens-toi, ou tu tiens compte de l’espace dans lequel tu t’exprimes ou ton prochain message sera le dernier.

    Bonne soirée.

  9. Liliane

    23 septembre, 2016 à 21:12

    J’hallucine :???: ça fait plus d’une semaine que j’ai craqué, avec ce que je couve en plus la Aum attitude n’a pas aidé. Je me suis beaucoup retenue mais pitié Mélissa, achète toi un cahier pour écrire tout ce que tu veux, tu sais pas la peine de prendre un truc compliqué, va sur le marché du weekend chez toi par exemple. Ne te donne pas la peine de me répondre parce-que je sais ce que tu vas dire, je veux pouvoir continuer à venir sur ce blog m’entourer de belles énergies, avoir des échanges qui me permettent de grandir dans la foi et la confiance en moi mais depuis un moment ce plaisir est pollué.

    Bien le bonsoir à tous le monde

Consulter aussi

Quand la source s’assèche

  Bonjour à tous, Imaginez une belle étendue d’eau. Vous venez d’arriver devan…