Accueil Spiritualité Plus de margarine

Plus de margarine

2

Plus de margarine EZA

Bonjour à tous,

Bon il faut que j’oublie tout ce qui s’apparente à du soja. Problème, là où il n’y a pas de lactose il y a du soja. Même dans le chocolat. Je ne suis pas contente, comment pourrais-je l’être ? La vie sans chocolat perd énormément de saveur d’un coup je trouve. Encore que, il est possible d’utiliser du vrai cacao, vous savez, ce truc qu’on ne trouve ni sous forme de tablette ni sous forme de pépites. Autrement dit ce truc galère avec lequel il n’est pas possible de faire des cookies aux morceaux de chocolat. La bonne nouvelle c’est que j’habite en Martinique. Je n’ai qu’à me rendre au marché pour trouver des bâtons de cacao.

J’aime bien le marché, j’ai toujours aimé. Quand j’étais enfant d’ailleurs ma mère nous y emmenait, on y allait avec l’école. Quand je fais mon shopping parfois je passe au marché acheter un verre de jus fraîchement pressés.

Le marché, je trouve que c’est assez agréable en fait. J’aime bien m’y promener et même y faire des achats à l’occasion. Je devrais y aller plus souvent me disent mes guides, pour acheter du frais. Pourquoi pas…

« En plus tu aimes les biscuits au chocolat. », me rappelle Eledahiel.

Lol, c’est vrai.

« Ou à la pistache, aux amandes, il suffit de varier les parfums. »

C’est vrai aussi.

« Nous t’avions conseillé de remplacer ta margarine végétale de toutes façons. Elles contiennent toutes de la lécithine de soja ou des huiles hydrogénées voire les deux. »

Ce que vous m’avez dit, avant même que je découvre que j’ai la maladie coeliaque (ce que mon médecin ne m’avait pas expliqué au départ, du coup je n’ai pas pu faire établir le diagnostic officiellement, bref…), c’est qu’un jour je comprendrais qu’il faut que je ne mange que des produits naturels pas pour le côté écologique mais pour préserver ma santé.

Seulement pour les biscuits c’est bien pratique la margarine. Avec de l’huile tout parait gras. J’aime moins.

« L’infirmière l’autre jour durant la conférence vous a expliqué qu’il fallait vous laisser le temps de découvrir comment manger autrement. D’accord ? »

Oui.

« Tu te souviens de ce jeune homme, sportif, qui a découvert qu’il ne pouvait pas non plus manger d’oeuf en plus du lait, du gluten et du soja ? »

Oui, il a dû renoncer à sa carrière à cause de ses ennuis de santé. Il reprend doucement le sport mais a dû se reconvertir.

« L’infirmière elle-même avait eu un cancer, des crises d’arthrite, elle ne pouvait plus travailler non plus. »

Je n’ai pas dit que je ne prenais pas la situation au sérieux. Je vois que je me traîne un mal de gorge depuis des semaines par exemple. Je ferai attention aux produits présentant de la lécithine de soja. Seulement, c’est dommage parfois pour moi de voir que je ne supporte pas les aliments qui sont justement les plus présents dans notre alimentation. »

« Tu vas en rester là ? », me demande Sammael.

Tu sais bien que je ne peux pas. Je n’aime toujours pas les portes closes. Vous n’approuvez pas mon idée de monter une association à destination de personnes souffrant de la maladie coeliaque ici, j’ai entendu vos arguments. Mais là encore je ne peux pas rester sur ça.

« Cela demande tellement d’énergies, qui pourrait être dépensée d’une manière plus productive. C’est une bonne idée de vouloir faire d’une faiblesse une force. Néanmoins il faut que tu gagnes ta vie, que tu t’occupes de toi, une association prend beaucoup de temps. Nous t’aurions davantage soutenu si tu avais exprimé le souhait de trouver un travail qui te permettrait d’aider les personnes atteintes d’intolérances alimentaires. Comme cette infirmière qui s’est habilement reconvertie dans la nutrition et les soins associés. Elle gagne sa vie, préserve sa santé et peut garder une vie privée tout en aidant bien du monde. Tu avais aimé sa conférence ? »

Oui.

« Tu vois, productif. »

Je vois oui, et une telle activité a du sens du coup.

« Certainement, tout comme l’association aurait eu du sens pour toi, je ne t’ai pas dit que cela sonnait creux. Tu souffres de la maladie coeliaque et tu as malheureusement eu affaire au départ à un médecin très peu compatissant. Elle était très compétente mais souhaite que ces patients appliquent à la lettre le régime qu’elle soutient. Du coup elle ne t’a pas proposé de faire l’examen qui t’aurait permis de te faire rembourser une partie de tes frais d’alimentation par la sécurité sociale. Or tu as pu constater que le budget nourriture explose dès que tu désires acheter du pain, de la farine ou ce genre de produits qui parait banal à quiconque peut tout acheter sans se soucier des étiquettes.

En outre, bon nombre de praticiens connaissent mal ou ne croient pas à la maladie coeliaque. Bon nombre de personnes aussi. Les intolérances c’est dans la tête, tu peux faire un écart ce n’est pas grave, celui-là il n’est pas drôle on ne peut l’inviter nulle part il ne mange rien ou pire encore, on t’invite mais de toutes façons sans se soucier du fait que ce n’est pas agréable de rester là à regarder tout le monde manger. Parce qu’on ne prévoit rien pour toi.

De nombreuses personnes aimeraient qu’une telle association voit le jour en Martinique semble-t-il. Nombreux sont ceux qui se sont rendus à cette conférence pour trouver des réponses. Toi tu voulais savoir comment d’autres se débrouillaient, vivaient.

Tu as pu voir que chacun agit en fonction de ce qu’il est. Il y a ceux qui restent à se lamenter en attendant que les solutions viennent, il y a ceux qui cherchent comme tu as cherché. Tu n’as pas appris grand-chose, tu peux être fière de cela, tu n’es pas médecin mais tu savais 95% de ce qu’il y avait à savoir sur la maladie coeliaque. Et ce n’est pas ton actuelle médecin qui aurait pu t’aider, elle apprend en te soignant. »

Je la préfère pourtant à l’autre.

« Parce qu’elle est plus humaine et que tu sens qu’elle fait preuve de sincérité. En outre, elle prend son temps et te soigne correctement. Nous te l’aurions dit s’il avait mieux valu que tu ailles voir quelqu’un d’autre. Seulement tu l’aimes bien et tu te sens bien avec elle, nous voyons cela aussi. »

Chaque fois que je vais la voir elle me demande à quand remontent mes dernières analyses lol. Puis elle vérifie ensuite !

« Cette infirmière qui s’est intelligeamment reconvertie a su tirer profit de ses connaissances médicales et de sa propre expérience. Voilà une superbe manière de réussir sa vie.

Elle a trouver comment donner et recevoir de la manière la plus cohérente qui soit. Toi tu souffres de la maladie coeliaque et tu sais qu’elle représente un certain nombre de défis à relever. Néanmoins, tu ne l’as pas découvert par hasard, tu as acquis de l’expérience en vivant et en étant active.

Tu trouveras à n’en pas douter un moyen simple et efficace de continuer à te faire des cookies, nous ne nous inquiétons nullement pour toi. Tu deviens très créative dès lors que tu as un objectif en tête. Tu ne restes pas là à te lamenter.

Tu as créé ce blog dans la même optique. Mais tu n’es ni infirmière, ni médecin. Il faut savoir accepter ses propres limites également.

Tu n’as pas les fonds pour ouvrir un restaurant ou une boutique spécialisée. Tu n’as pas les compétences pour te spécialiser comme cette infirmière l’a fait fort à propos. Une association te prendrait le temps dont tu as besoin pour toi-même alors que tu souhaites justement te reconvertir.

Alors certes, l’idée ne sonne pas creux du tout et nous t’aurions encouragée à rejoindre une telle structure si elle existait déja. Néanmoins, pour diverses raisons que nous venons d’évoquer,  c’est un projet qui ne serait pas cohérent dans ta vie actuellement. »

Quand tu présentes les choses comme ça je comprends bien lol.

« La Volonté qui permet est portée par un projet approuvé par le coeur et l’Esprit. Du sens nécessairement, de la cohérence obligatoirement et le Choix n’est alors plus qu’une évidence, ce que t’expliquait hier l’Archange Zahikiel.

Parce qu’en fait petite fille, la maladie coeliaque n’empêche pas de vivre bien, seul ou avec les autres, à condition de comprendre que ce qui est bon pour soi ne constitue pas forcément une entrave. »

C’est ainsi que je souhaite voir les choses Sammael. Je veux continuer à me régaler tout en étant en bonne santé ! Et l’idée d’une association était à la fois d’informer sur la réalité médicale, d’apporter un soutien moral et de démontrer qu’il est possible de continuer à vivre tout à fait normalement. Quand on est reçu par exemple, on peut proposer d’apporter le dessert, ça aide tout le monde lol. Au restaurant on évite les crêperies. Il faut s’adapter c’est sûr mais ça peut se faire en douceur. C’est ce que j’aurais aimé que mon premier médecin m’explique au lieu de prendre ce ton alarmiste et de me sommer d’adopter sur le champ une copie presque parfaite du régime Seignalet.

« En même temps c’est ce manque d’écoute qui t’a poussée à faire des recherches et à découvrir et tester de nouvelles choses. Ce qui a stimulé un intérêt déjà présent dû à ta gourmandise, pour la cuisine et plus précisément la pâtisserie. »

Lol ! C’est vrai en plus.

« Ce qui présente de l’intérêt engendre souvent du plaisir. Tu aimes cuisiner n’est-ce pas ? »

Oui, même si en vérité je fais souvent des gâteaux, des biscuits ou des pizzas.

« La cuisine ce n’est pas que ça, justement tu as envie d’explorer davantage, d’essayer de faire de vrais plats. Tu en connais déjà quelques uns, tu voudrais aller plus loin. Ta collection de livres de cuisine te donne envie de te lancer dans de nouvelles expérimentations. »

Oui.

« Combien en as-tu ? »

Plus de vingt.

« Combien sur la cuisine sans gluten ni lactose, tous confondus ? »

Au moins cinq ou six.

« Combien de livres sur la spiritualité as-tu acheté ces trois dernières années. Juste sur la spiritualité. »

Peut-être un ou deux, je crois.

« Où sont-ils ? »

Je ne sais pas, j’ai dû les jeter, je ne garde pas les livres.

« Tu gardes tes livres de cuisine. »

Ce n’est pas pareil, j’ai besoin d’y revenir tu vois, surtout quand une recette m’a plu. C’est pour ça que j’en ai autant, je ne me lasse pas de découvrir de nouvelles recettes qui font germer des idées dans ma tête…

Moi j’ai peu de connaissances en cuisine, sans les livres ou sans ma mère parfois, il y a des choses que je ne saurais pas faire. Je n’ai jamais appris à cuisiner, alors j’apprends sur le tas, doucement. C’est sympa d’ailleurs lol.

« Et dans la spiritualité ce n’est pas pareil ? »

Non, la spiritualité c’est facile. Je ne savais rien au départ mais tout est venu, vite au départ, trop vite même lol. Alors Lauviah et Gabriel m’ont guidée, puis d’autres ensuite.

Je n’ai pas besoin de livres sur la spiritualité, je n’en ai pas besoin parce que moi j’ai un accès clair et direct. Je sens la Source, je vous sens vous, j’obtiens tout ce dont j’ai besoin sans effort dans ce domaine, je suis arrivée à un stade où j’ai compris que je n’ai pas et que je n’ai jamais eu besoin de chercher.

Je cherche parce que je suis une tête curieuse et que j’ai besoin de me sentir impliquer dans ce que je vis, dans tout ce que je vis. Mais je pourrais rester là et accueillir, sans effort.

« Et qu’est-ce qui te poserait problème dans ce domaine, personnellement. »

Rien, rien du tout.

« Qui t’a enseigné, qui t’a appris ? »

Je vais dire la vie lol.

« Et si tu devais citer une personne. »

Je n’ai eu personne, je l’ai déjà dit. J’étais toute seule quand je me suis éveillée, il n’y a pas d’autre médium dans ma famille, il n’y avait personne et la seule médium que je connaissais alors est décédée avant que je ne sois prête à accepter son aide.

« Et que t’avait-elle dit ? »

Ce que j’avais envie d’entendre à savoir que non, je n’étais pas médium. Avant de me proposer de m’initier juste au moment où j’allais partir lol. Elle m’avait dit que sa porte m’était ouverte.

On avait beaucoup parlé de tout et de rien ce jour-là, elle m’a parlé d’elle surtout et de la manière dont elle avait vécu sa propre médiumnité. Elle l’avait toujours bien intégrée apparement.

Elle avait d’énormes ennuis de santé, elle les avait traînés une bonne partie de sa vie. Mais elle recevait chez elle et son cabinet ne désemplissait pas.

« Que t’a-t-elle enseigné ? »

Rien en fait. On avait juste parlé. Toutefois elle était prête à le faire.

« Comment avait-elle appris ? »

Seule il me semble. Elle avait toujours su qu’elle était médium et c’était le cas de la plupart des femmes de sa famille. Elles laissaient simplement leurs capacités se développer.

« Comment as-tu appris ? »

Je n’ai pas appris, j’ai toujours su et petit à petit je me rappelle de ce que je sais. C’est tout.

« C’est simple à vivre ? »

Aujourd’hui plus qu’hier lol !

« Pas de référence, tu ne te tournes vers rien, vers personne ? »

Sur Terre ?

« Oui bien sûr. »

Non.

« Comment fais-tu pour avancer seule, sur un chemin que tu ne peux pas voir, en te sentant aussi à l’aise ? »

Je n’ai pas besoin de le voir, il me suffit de le sentir sous mes pieds.  

« Que ne sens-tu pas sous tes pieds ? »

Le vide.

« Où te portent tes pas ? »

Nulle part de dangereux.

« Comment le sais-tu, tu ne vois pas devant toi. »

Parce que je n’ai jamais été seule, c’est le propre des médiums. Je suis trop bien entourée pour craindre un tel chemin. Et je sens la Source en permanence. Je ne pourrais avoir peur que de moi Sammael, manquer de confiance en moi mais c’est tout. Car je n’ai pas de raison de craindre autre chose. 

« Tu as la sagesse, l’expérience et les connaissances suffisantes aujourd’hui pour pouvoir guider autrui. Et tu cherches un nouveau travail ? Parfois, les choses sont simples en vérité. Tu devrais y penser. »

Lol, merci à vous deux.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • py6

    Dans la bulle rose

    Bonjour à tous, « Lorsque s’abat la foudre, les petites filles dorment tranquillement au c…
Charger d'autres articles liés
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • py6

    Dans la bulle rose

    Bonjour à tous, « Lorsque s’abat la foudre, les petites filles dorment tranquillement au c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • Les imprévus

    Bonjour à tous, « Bon, si tu sors tous les soirs, vu l’heure à laquelle t…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

2 Commentaires

  1. Camille

    28 mai, 2012 à 12:46

     » La Volonté qui permet est portée par un projet approuvé par le coeur et l’Esprit. »

    Cette phrase est d’une évidence, elle me parle beaucoup.
    Parfois les choses sont tellement évidents mais il n’empêche qu’on a encore et encore besoin de les entendre ;)

    Ta vie t’a appris de belles valeurs Sylvie.

    Bises

    Répondre

  2. Le Pèlerin

    28 mai, 2012 à 10:29

    Bonjour, j’aime beaucoup ce genre de discutions. D’apres ce que j’ai compris, beaucoup de Médium en sont capable. C’est interessant en tout cas, de comprendre. Ils vous amène avec une telle facilité vers là où vous devez etre dans le physique. Il y a tres tres longtemps, nous en étions tous capable, de converser avec des etres tel de Sammael ou d’autres. Merci madame (oui je te vousvois par respect et gentilesse) de nous permettre de croire et de comprendre, meme si notre égo se débat, on ne doit pas douter de votre sincérité et des autres médiums, guerrisseurs etc… Que la lumiere de l’amour éclaire votre chemin de vie, pour celle ci ou les autres à venir. Vous avez réussi à faire de belles choses avec votre espace de création, avec ce blog. Vous avez propagé votre énergie, une énergie de confiance pour l’avenir. Merci.
    J’en suis une des preuves, je suis arrivé ici perdu il y a plus d’un an, avec trop d’énergies en moi qui n’étaient pas à moi, et maintenant, la vies s’éclairent sous mes pas et je comprend petit à petit ce que je suis et qui je suis et pourquoi la vie sur terre est ce qu’elle est.

    Merci de tout coeur à vous et aux etres divins qui nous aiment.
    Nico D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Jamais trop tard

Bonjour à tous, « Je vais te raconter une histoire ma douce enfant. Un jour une…