Archive pour juin, 2012

Je veux un Thermomix

Je veux un Thermomix dans Amour physique 1206300902448035710048469

Bonjour à tous,
Je me suis réveillée ce matin avec une évidence en tête, je veux un Thermomix. Non pas que cela fasse des mois ou des semaines que je me languis d’en avoir enfin un. Je n’y pensais pas en fait. Je me suis juste réveillée en me disant, je veux un Thermomix. C’était comme normal.

C’est drôle non ? Alors pourquoi un Thermomix me demanderez-vous ? Je ne sais pas, je sais juste que j’en veux un. Ça tombe bien c’est bientôt mon anniversaire lol !

Plus sérieusement, ma cousine en a un. Elle est ravie du sien. Elle nous fait des glaces avec quand elle reçoit. D’ailleurs c’est bientôt l’anniversaire de son fils, on va y avoir droit. Je veux un Thermomix.

« Qu’est-ce que c’est que ce caprice ? », me demande Sammael.

Je veux un Thermomix Sammael.

« D’accord, pourquoi ? »

Parce que, j’en veux un c’est tout. Je ne sais pas pourquoi mais j’en veux un.

« Tu en as besoin ? »

Objectivement ?

« Achètes-en un petite fille. Du moins, essaye. »

D’accord ! Je vais demander à ma cousine où et comment elle a eu le sien.

« Tu te réveilles souvent avec ce genre d’idées farfelues en tête ? »

Il arrive que j’ai envie du dernier sac Longchamp. J’aime bien les sacs Longchamp.

« Mais jamais de cette manière-là, avec une telle évidence ? »

Si ça arrive, mais alors c’est la solution à un de mes questionnements qui apparait comme ça au réveil. Et alors je me dis juste, je n’ai qu’à le faire !

« Certes, quel était le questionnement du moment ? »

Lauviah me demandait quel objet je voudrais pour mon anniversaire, sans doute parce que je ne me suis pas encore achetée de cadeau. Mais c’est normal j’attendais mon salaire lol ! Et puis, je ne me suis pas trop demandée ce que je voulais comme objet vu que je pense à autre chose.

« Donc Lauviah t’a envoyé un rêve qui finalement s’est traduit en cette réponse, un objet coûteux, dont tu n’as pas nécessairement besoin et qui attiserait la jalousie des femmes de ton entourage  qui connaissent toutes le prix de l’appareil et ont l’impression que la vie pour toi a quelque chose de facile. »

Facile ? Est-ce de ma faute si certaines ont fait des choix discutables ?

« Tu en as fait aussi. En apparence. Ta tante a payé sa propre expulsion des années durant, sans parler de ses autres dettes. »

Sans vouloir être mesquine, je n’ai pas de mari qui flambe au casino moi. Je n’invite pas toutes mes connaissances au restaurant non plus les rares fois où j’ai de la chance au jeu, je ne joue pas.

« Quand même, on t’a dit que tu n’aurais pas a payé ta dette immobilière. Ce n’est pas courant. »

Je sais, je ne m’en plains pas. J’en aurais eu pour des années à rembourser vu ce que je gagne.

« Toutes non pas des maris qui flambent au jeu comme tu dis. D’autres ont des époux qui aiment l’épargne. »

Oui je vois de quel radin tu parles, cela dit celui-ci a démontré qu’il avait bien d’autres qualités appréciables. Je l’ai en estime pour ces qualités-là.

« Il se montre toujours présent quand ta tante tombe malade. »

Exactement, d’autres hommes seraient partis.  Lui il est là, il s’occupe de la maison, de son fils et d’elle. Il s’est occupé de mes cousines aussi quand elles étaient plus jeunes. Pourtant ce ne sont pas ses filles.

Lui je l’aime bien, je le trouve gentil et j’ADORE sa cuisine lol.

« Il y a d’autres radins, près de leurs sous. Qui sont volages aussi. »

Quel rapport avec moi ?

« Toutes ces femmes qui ne craignent pas de dire qu’elles ne conçoivent pas la vie sans un homme. Elles préfèrent faire avec ce qu’elles ont ou ce qu’elles trouvent. »

Tu sais bien que je suis trop capricieuse pour me contenter. D’ailleurs c’est un affreux mot. Je vois pourquoi je veux un Thermomix.

« Tu obtiens tout ce que tu veux. Si tu regardes bien tu t’en rendras compte. Tu ne l’obtiens pas forcément dans la minute mais tu l’obtiens. »

C’est parce que moi quand je vois ce que je veux, je ne peux pas m’en éloigner. Alors j’en fais des objectifs, ça me rend à la fois patiente et déterminée. Il y a un moment favorable pour tout, il suffit de savoir que rien n’est dans notre cœur par hasard. Si dans mon cœur existe un désir sincère, c’est qu’il y a une bonne raison. J’obtiendrai gain de cause sans effort, au bon moment.

C’est ce que j’ai compris, après m’être bien pris la tête lol ! Tu sais je comprends qu’on ne conçoive pas la vie sans un partenaire, un temps. On ne peut pas se contenter dans tous les domaines. Je vois bien qui a accepté trop de compromis. Qui s’efforce de faire avec. Qui se demande si l’autre sera toujours gentil et prévenant alors qu’il est évident pour tout le monde que l’autre en question porte simplement le masque de la séduction. Je trouve d’ailleurs que trop de personnes portent ce masque.

« Tel le compagnon de ta soeur ? »

Oui voilà ! C’est ce qui me gêne chez lui, il porte haut ce masque. Et je sens qu’en-dessous, comme chez tous ceux qui l’arborent, la réalité est moins jolie. Je ne dis pas moche, mais certainement moins jolie.

« Certaines se demandent pourquoi tu ne fais pas comme elles. »

Certaines devraient s’occuper de leurs affaires.

« Range tes griffes petite fille, nous ne faisons que parler. »

Désolée lol !

« Tu as eu ta voiture, pourtant il y a toujours quelqu’un pour te conduire où tu veux. Tu détestes le ménage, il y a toujours eu quelqu’un près de toi pour le faire à ta place. Ta maman te prépare toujours de bonnes choses à manger de sorte que tout le monde t’envie d’avoir un plat ou un dessert à part lors des réunions de famille.

Tu achètes les vêtements que tu veux, tu trouves de jolies chaussures, sacs, tes collègues te voient jeune et jolie alors que tu vieillis comme tout le monde. Mais tu ne bois pas, ne fumes pas, a une bonne hygiène de vie, les années tardent à te marquer et tu commences seulement à avoir des rides sur le front alors que beaucoup d’entre vous les ont très tôt.

Tes collègues connaissent ton âge, 32 ans ce n’est pas 20. Seulement tu as l’air plus jeune et séduisante qu’elles. »

Parce que je suis belle et séduisante. C’est ce que j’ai décidé un jour, il y a plusieurs années et ça m’a fait un tel bien que je suis restée dessus. Si elles ont envie de ne voir que ce qui les gêne chez elles, libre à elles.

« Elles te trouvent arrogante et vois que tu n’es pas gênée de plaire aux hommes. »

Parce qu’elles sont mauvaises et jalouses. C’est cela qui se voit sur leurs propres visages. Je ne suis pas arrogante. Mais je t’ai dit que j’avais décidé que j’étais belle, j’apprécie donc les compliments. Et puis je suis consciente de ce qui me va. Alors quand je trouve quelque chose qui me plait et qui me va, je me fais plaisir.

« Tes collègues aussi aiment se faire plaisir. Elles te regardent et elles cherchent à produire le même effet. Alors qu’elles sont plus âgées, ont vécu d’autres choses. Elles te regardent quand même, comme tes cousines. »

Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Moi je ne regarde pas les autres femmes, je regarde ce que je veux.

« C’est ce que je voulais t’amener à réaliser. Les autres femmes veulent un homme avec lequel elles se sentiront à peu près bien. »

A peu près ? Tu sais bien que je suis trop capricieuse pour de l’à peu près. Je le rendrais dingue l’A peu près. Non, il vaut mieux que je me trouve quelqu’un qui comprendra que c’est normal d’avoir envie d’un nouveau sac en passant devant mon magasin préféré, que c’est normal de vouloir faire des cookies dès 6h du matin pour le petit déjeuner et que c’est tout aussi normal de vouloir aller faire un tour en sortant du travail au lieu de rentrer directement à la maison.

Les A peu près ne comprennent pas ces choses-là, ils veulent diriger. Je suis beaucoup trop capricieuse pour être dirigée. Et puis surtout je suis trop sensible pour supporter une personne qui déclencherait mon scan. Ce que je supporte le moins chez les A peu près, c’est le masque de la séduction.

Je vais te dire, je préfère quelqu’un qui a un caractère aussi sympathique que le mien mais qui se montre tel qu’il est. Franc c’est mieux que A peu près.

« Qu’est-ce qu’un caractère tel que le tien ? »

Il parait que suis gentille mais que j’ai tendance à m’énerver assez vite.

« Tu es capricieuse. Tu t’énerves parce que tu es capricieuse. Tu ne cherches pas à avoir toujours raison, à diriger, mais par contre tu ne supportes pas que l’on t’impose ce dont tu ne veux pas ou que l’on ne tienne pas compte de ton point de vue. Parce que tu sais ce que tu veux. Et que tu es capricieuse.

Mais tu ne t’entendrais jamais avec un homme capricieux. Les hommes capricieux aiment que le monde tourne autour d’eux, ce n’est pas le cas des femmes capricieuses. Vous restez plus faciles à vivre que les hommes présentant la même caractéristique.

Les femmes qui aiment que le monde tourne en fonction d’elles sont des tyrans, écrasant leur partenaire, étouffant leurs enfants, menant leur entourage à la baguette et sans la moindre considération. Ce sont des femmes qui se sentent puissantes et elles aiment diriger. Les femmes qui aiment diriger sont dures. Même si elles ne l’admettent pas et sont persuadées d’agir dans l’intérêt de tous souvent.

Paradoxalement, les hommes qui aiment diriger sont plus faciles à vivre. Du moment qu’ils peuvent décider, ils tiennent compte des attentes de leur entourage, prennent conseil, agissent sagement.

Ceux qui se comportent en tyrans sont des hommes capricieux. Les hommes capables de diriger, qui sont conscient de ce qu’ils veulent, sont justes. »

Tu plaisantes ?

« Non. Toi tu es capricieuse mais tu ne cherches pas à imposer tes caprices aux autres. Tu n’ennuies personne. Regarde, tu te demandais déjà comment acheter, seule, ton Thermomix. Une femme qui aime diriger serait plutôt en train de se demander de qui elle allait exiger une telle faveur.

Tu t’entendrais avec un homme qui aime diriger parce qu’il pourrait comprendre une femme telle que toi. A l’inverse un homme capricieux chercherait à te dominer. En fait, tu as le type de tempérament que bon nombre d’hommes pourraient avoir envie de dominer.

Parce que tu es indocile. Tu dis ce que tu penses. Et quand tu ne le dis pas d’une façon ou d’une autre, ça ressort. Tu ne fais pas d’effort quand tu n’aimes pas quelque chose ou quelqu’un et tu t’obstines à vouloir faire ce que tu veux. Or ma chère enfant, les seuls hommes qui ne sont pas un peu capricieux, aiment diriger. »

Non.

« Non ? »

Non.

« Pourquoi non ? »

Ce n’est pas un peu réducteur ?

« Non. »

Lol.

« Si tu décides que tu ne veux pas d’un homme qui aime ouvertement diriger dans ta vie, tu te rendras très vite compte que ne reste que des hommes qui aiment que tout tourne autour d’eux et de leurs désirs. »

C’est pareil pour les femmes alors ?

« Oui. C’est vrai. Mais alors, il est plus facile de vivre avec une femme un peu capricieuse qu’avec une femme qui aime prendre les commandes. »

De toutes façons personne n’arrive en affichant ce genre de choses.

« D’où le masque de la séduction qui affole toujours ton scan. Observe et tu verras, tu ne sens pas d’alerte quand tu rencontres un homme sûr de lui qui ne crains pas de montrer qu’il est ambitieux et aime prendre chaque élément de sa vie en main. 

Ce genre d’homme est capable de rester calme, serein et déterminé dans l’épreuve. Il est également capable de se montrer remarquable lorsqu’il poursuit un but. Il calcule et tient compte de paramètres  plus larges que ses seuls besoins.

Les hommes qui aiment diriger aiment que leurs actions conviennent à ceux qui les entourent. Voilà pourquoi il peuvent facilement s’entendre avec des femmes capricieuses. Elles ont besoin d’être rassurées, de sentir que leurs idées, leurs sentiments sont pris en compte. Aucun homme capricieux ne peut leur offrir cela, ou pas longtemps.

Contrairement à ta mère qui aime diriger, tu es une femme très capricieuse. »

Ma mère n’est pas l’abominable tyran que tu as décrit !

« Et toutes les femmes capricieuses ne le sont pas autant que toi. Chez certaines cette caractéristique ressortira à peine. Pourtant, dès lors que vous êtes soulagée de constater que votre entourage respecte vos idées, vos attentes, sans que vous n’ayez besoin de les rappeler, vous êtes plus capricieuses que dirigeante. 

Une femme dirigeante sait que son entourage tiendra compte de ses idées, elle fera tout pour. Pas forcément par la force, mais elle fera tout pour. »

Je vois ce que tu veux dire. Mais les hommes capricieux ne s’entendent pas avec les femmes dirigeantes.

« Normalement si, c’est affaire d’équilibre. Les deux caractéristiques se complètent normalement. Chacun peut trouver sa place car a ce qui manque à l’autre.

Si ça ne marche pas, c’est que l’un est plus capricieux que l’autre n’aime diriger ou vice versa. Alors l’un, souvent le plus capricieux, finit par être trop en demande tandis que l’autre comprend qu’il n’a plus les moyens de gérer la situation. Et ainsi le couple s’effondre. »

Et si les deux sont capricieux ou aiment diriger…

« Deux cas de figure, ou rien ne se passe, ou c’est la passion absolue. »

Sérieusement ?

« Oui, celle qui finit par détruire. »

Charmant.

« Pour une belle histoire il faut de l’équilibre et de la complémentarité. »

Autrement dit quelqu’un qui aime diriger autant que je suis capricieuse ? Il y a vraiment peu de chances pour qu’on se ressemble alors lol !!!

« C’est vrai, aucune chance même. Mais tu l’as dit toi-même, l’essentiel est que l’autre comprenne pourquoi tu as besoin de faire des cookies à 6h du matin pour le petit déjeuner. »

Lol ! Oui c’est vrai c’est ce qui importe.

« Voilà. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

J’ai besoin d’une robe…

J'ai besoin d'une robe... 1206290301438035710042270

 

Bonjour à tous,

Ainsi que l’indique le titre de l’article, j’ai besoin d’une nouvelle robe. Non pas que j’ai une sortie spéciale prévue, j’ai juste envie d’une robe. Mais c’est pareil non ? Besoin, envie, ça se rejoint souvent quand on regarde bien.

« Tu n’as pas une sortie prévue dimanche ? », me demande Eledahiel.

Si, une belle journée en plein air, sous le soleil radieux à aller et venir entre plage et dégustations en tous genres. Sauf qu’un impondérable met sérieusement ce projet à mal. Je doute de pouvoir y aller. Par contre si j’y vais finalement je veux monter sur le bateau, le jet ski, je ne veux plus en entendre parler !

Encore faut-il que je puisse y aller cela dit…

« Une sortie à un tarif extrêmement avantageux qui plus est. Toute une journée en mer à 20€ parce que tu connais du monde. »

Ne m’en parle pas, en cette saison toutes les sorties qui comportent les éléments bateaux, repas et ilets sont à 70€ minimum. Quand on m’a fait cette proposition j’ai dit oui tout de suite. En fait tu vois j’ai envie d’y aller…

« Pourquoi as-tu envie d’une robe ? »

Pour me consoler de rater ma sortie. Moi aussi je voudrais aller faire la fête sur un ilet et manquer d’attraper un nouveau coup de soleil.

Enfin je dis ça, et puis soudain je réalise…

« Tu réalises qu’en fait que tu passes la journée chez toi ou que tu sortes, tu seras aussi heureuse. Tu réalises que tu n’as pas besoin de faire des efforts pour être bien avec toi-même mais que ce type de situation tu la vis juste comme un plus, comme un bonus de la vie et tu apprécies. Il n’y a rien à combler, tu apprécies simplement, le fait d’être là, l’ambiance quand tu es avec des gens que tu aimes ou avec lesquels tu t’entends.

Tu aimes simplement te sentir bien avec toi-même et tu n’as pas besoin de grand chose pour cela.

Tu as compris une chose importante aujourd’hui, tu t’es rendue compte que tu étais parvenue à te trouver seule. Tu n’as pas eu besoin de te construire une identité comme le font bien des gens notamment à travers leur travail, comme ta gérante. Ce sont ces personnes qui éternellement demeurent insatisfaites.

Celles qui recherchent plutôt leur vraie identité en voient de toutes les couleurs souvent pendant un bon moment. Mais elles savent apprécier un dimanche pour ce qu’il est, un jour agréable, quoiqu’elles fassent ou ne fassent pas. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)

Total Recall !

Total Recall ! 1206281241528035710038886

Bonjour à tous,

La nuit dernière j’ai rêvé de ce film avec Arnold Schwarzenegger. Pour ceux qui ne connaissent pas, Total Recall raconte comment un homme qui se croyait être Monsieur Tout le monde, marié, un boulot classique, découvre qu’il est en fait agent secret.

Du moins c’est ce qu’il est censé découvrir inopinément lors d’une halte chez Recall où il cède à l’envie de se faire implanter des souvenirs d’agent secret sur mars, décrivant sa partenaire imaginaire en s’inspirant de la femme qu’il voit dans ses rêves. Officiellement, il n’a jamais mis les pieds sur Mars. Seulement en voulant se faire implanter ces souvenirs, il va découvrir que ce qu’il fantasme appartient bien à son passé et il ne s’en souvenait pas.

Mon rêve ne reprenait pas tout le film, j’ai surtout vu des images du héros et de Mélina, sa compagne de Mars et le fameux passage chez Recall.

Ensuite je suis restée devant cette image des deux heureux dans les bras l’un de l’autre, tout sourire. Le film entier est un peu plus complexe lol.

Le plus drôle c’est que j’ai le générique dans la tête maintenant. Ah la la…

Heureusement que ce n’est pas une chanson que je déteste.

« Oui heureusement. Tu n’aimais pas spécialement ce film. Ton frère l’adorait alors tu l’as souvent vu. Mais pour en venir au message, quand vous voyez des images connues, c’est pour qu’il passe tout seul. »

Je sais oui, j’ai compris.

« Tant mieux. Passe une belle journée, ma douce Sylvie. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)

Un Ipad rose

Un Ipad rose 1206270135168035710034204

 

Bonjour à tous,

J’ai fait un long rêve la nuit dernière. Un rêve qui a été éclipsé par la jolie vision qui lui a succédé, celle d’un Ipad à la coque rose. Il ne s’agit pas du mien, celui que j’ai vu je ne le connais pas lol.

« C’est une belle vision un Ipad rose. », me dit Eledahiel.

Je ne te dis pas non…

« Aimes-tu la photo que ton cousin a mis de toi sur sa page facebook ? »

Ah celui-là ! Heureusement qu’il en a choisi une jolie.

« C’est agréable quand quelqu’un pense à toi non ? »

Oui…

« L’Ipad renvoie à un moyen de communication au même titre que le téléphone ou la messagerie internet dans les rêves. »

Donc quelqu’un veut me dire quelque chose ?

« Ou pense à toi. »

Je vois qui c’est.

« Non, nous t’avions déjà parlé de cet homme-là, ce n’est pas lui. D’autant que tu as eu une vision peu plaisante de ce que serait ta relation avec lui. »

Effectivement, elle ne m’a pas échappé lol. De toutes façons il ne me plait pas.  Quand même Eledahiel, le rêve qui a précédé la vision n’était pas fantastique. Un rêve de trahison, d’une amie à l’autre. J’étais spectatrice mais j’ai bien vu qui trahissait qui sans vergogne. Ce sont rarement des rêves qui annoncent de bonnes choses.

« La trahison dans les rêves, une amie qui en trahit une autre, une blessure sentimentale qui peine à se refermer. »

Ah, ça c’est drôle.

« Pas si tu tiens compte de la personne qui était trahie. Ce n’était pas toi dans ton rêve. Cette personne a su et pourtant, a passé outre. Le pardon consécutif à une trahison révèle une profonde capacité à donner, à aimer, même au détriment de soi dans la vie matérielle. C’était un beau rêve. »

C’est pour m’aider à comprendre le tirage d’hier ?

« Tu ne voulais pas accepter le message des cartes. »

Je ne vois pas le lien avec l’Ipad ?

« Tu es sure ? »

Si ça y est je comprends…

« Apparemment tu comprends le message du rêve. Mais l’Ipad c’est comme les messages écrits dont tu peux rêver, c’est un lien. Un lien entre ce qu’il y a dans ton coeur et ce qu’il pourrait y avoir pour toi.

Tu sais Sylvie, il arrive, nous te le répétons, que la solution à un problème donnée, ne soit pas là où vous le pensez. Parfois, il suffit qu’une nouvelle porte s’ouvre pour que toute une situation change.

Ca ne se passe pas très bien au travail, pas spécialement pour toi mais pour la boîte. »

Apparemment…J’ai discuté avec une cliente, elle me parlait de la pression qu’on lui met aussi. Elle s’est fait sévèrement réprimandé récemment. Le chiffre, toujours le chiffre !

« Vois ta petite soeur, elle avait une raison objective de se faire du souci pour son avenir. Mais voilà qu’elle envisage de se marier et qu’ainsi la situation a bien changé. »

Lol, oui ! Ils s’entendent bien, et il parvient à calmer sa grande nervosité tant il est calme. Je salue l’exploit lol, je suis contente pour elle. Je sais pourquoi vous me disiez qu’entre eux ce ne serait jamais parfait. Mais ils s’accordent. C’est bien aussi on dirait.

« C’est bien oui, assez souvent. Mais lorsque les gens s’accordent simplement il faut qu’ils veillent à ce que cela reste le cas. Or, regarde autour de toi et tu verras que  ce n’est pas forcément facile. Peu importe, aujourd’hui tu vois comme elle est heureuse. »

Oui, je le répète, je suis contente pour elle. Mais elle a intérêt à me prendre comme demoiselle d’honneur ! Ou je lui fais la tête, voilà. Lol, j’adore ma petite soeur. Pour moi c’est comme si elle habitait toujours près de moi parce que dans ma tête et dans mon coeur elle est là, elle a toujours été là.  C’est Pouet et elle sera toujours là. Tu comprends ?

« Bien évidemment nous comprenons. L’Amour filial est un très beau sentiment. »

Oui je suis d’accord.

« C’est comme l’amitié, n’est-ce pas ? Comme quand finalement tu réalises que rien n’a changé au niveau du coeur malgré les années. Quand tu réalises ce qui en vérité est vraiment immuable. Quand tu comprends que ce qui est dans ton coeur, restera dans ton coeur. »

Oui…

« Partant de là, il est normal que ce soit dans le coeur que naissent l’espoir, le désir sincère à ne pas confondre avec la Volonté, la patience et la persévérance.

Y naissent aussi d’autres choses, moins agréables. Lorsque vous avez l’impression que ce qui alimente la joie n’est plus là. Du moins, n’est plus proche de vous. Mais ce qui est dans votre coeur reste dans votre coeur, celui qui a aimé une fois n’oublira jamais. De la même manière, le coeur sait toujours ce qu’il désire sincèrement. »

Tu vois pourquoi je ne voulais pas accepter le message des cartes !

« Nous voyons pourquoi, nous comprenons très bien. Seulement, s’il était bien à double sens, il était clair en vérité. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Si tu regardais vers le ciel

Si tu regardais vers le ciel dans Anges 1206261231248035710030310

« Lorsque tes yeux se posent sur le sable et que ton esprit part, c’est que tu ne vois plus que les difficultés.

Si tu regardais vers le ciel tu verrais ta Lumière, tu verrais ton reflet, tu verrais tout ce qui est beau en toi et tu te sentirais capable. »

Lauviah, pour qui se sentira touché.

Nuit – Fredericks Goldman Jones

Image de prévisualisation YouTube

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai demandé à mes guides, quelle solution à l’anhédonie dont souffrent certains ? Je leur ai demandé quelle solution concrète apporter parce que j’ai moi-même été touchée par la détresse d’une personne plus profondément que je ne l’aurais cru. Je sais oui, il est largement temps que je maîtrise mon empathie. On va dire que ça va venir. Néanmoins pour l’heure, je me disais que j’aimerais avoir la solution miracle et soudain j’ai eu envie d’écouter cette jolie chanson.

Puisses-t-elle vous plaire également.

Bonne journée à tous ;)

Pas de bras, pas de chocolat !

Pas de bras, pas de chocolat ! 1206240116558035710021239

Bonjour à tous,

Je pense que vous connaissez tous cette petite histoire particulièrement mesquine qui narre les déboires de ce pauvre garçon qui n’a pas de bras ?

Eh bien, imaginez que vous êtes cet enfant. La tablette de chocolat est là posée sur le sommet du réfrigérateur, dépassant légèrement et donc vous faisant sérieusement de l’œil.

Votre sadique de mère arrive alors et vous lui demandez tout naturellement de vous aider à attraper la tablette puisque vous n’avez pas de bras. Hélas, nous savons tous ce que la méchante répond, ah pas de bras, pas de chocolat !

Devinez un peu qui a pu avoir l’idée brillante d’exposer cette appétissante tablette à des hauteurs inaccessibles ? Vous n’avez pas besoin de réfléchir, moi non plus.

Toutefois, imaginons un instant que cette fin lapidaire soit en fait le commencement d’une belle histoire. Imaginons que l’enfant gourmand que vous êtes veuille sa tablette.

Plusieurs cas de figure s’offrent alors à vous. Vous pouvez vous mettre à pleurer, maudire votre sadique de mère qui a pris plaisir à vous lancer son pas de bras, pas de chocolat.

Vous pouvez, mais j’ai dit que c’était une belle histoire. Alors vous pouvez aussi imaginer que prise de remords, votre douce maman s’empresse d’aller récupérer la tablette et finalement fait tomber quelque chose de lourd qui était également posé sur le sommet du frigo. Vous seriez ainsi vengé.

Toutefois vous pouvez également lui faire des reproches, la traiter de tous les noms pour la manière injuste dont elle vous traite. Vous pouvez aller voir votre père également. Ou la voisine, ou n’importe qui.

Ou alors, vous pouvez faire comme cette journaliste allemande qui justement n’a pas de bras et que j’ai vu tremper des biscuits dans son thé avec ses pieds dans un reportage qui lui était consacré.

Il va de soi que c’est cette option-là qui serait la plus courageuse, il faut se prendre en main. Normalement. Maintenant, a-t’ont forcément tous la même souplesse que cette femme, je ne sais pas…

Moi j’aurais commencé par maudire ma mère, je vous le dis. Ensuite j’aurais pleuré de voir ma tablette si loin. Puis je me serais débrouillée pour aller la chercher, plus par gourmandise mais par défi personnel. Et je suis sure qu’ensuite je n’aurais pas pu avaler plus d’un ou deux carrés. Que j’aurais tout de même savouré en me disant, j’y suis arrivée.

Par la suite, j’aurais essayé de faire en sorte d’avoir toujours le moins besoin d’aide possible. Mais je reconnais que j’ai un (tout petit) côté rancunier.

« Tout petit ? », me demande Sammael.

Oui…

« Tu es sure ? »

Bon d’accord, un grand.

« Tu n’accepterais pas un pas de bras, pas de chocolat. Toutefois est-ce une raison pour s’énerver ? »

Je trouve que oui.

« Qu’est-ce que cela t’apporte ? Rien. Quant à agir comme cette journaliste allemande, tu ne sais pas ce qu’elle a dans son cœur et ce qui l’a poussée à se dépasser.

Voyons les choses autrement, le plus simple est de comprendre d’une part que tu n’as pas à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Partant de là, si quelqu’un aime s’amuser à tes dépens, t’en demande toujours plus ou ne te fait pas confiance parce que ne t’aime pas, considère que tu n’as rien à espérer d’une telle personne.  Au contraire. Dès lors tourne-toi vers ce qui peut t’apporter de l’espoir. Ce peut être une autre personne qui tient vraiment à toi et qui sera ravie de t’aider ponctuellement, ce peut être ta débrouillardise, ce peut être le fait de réaliser que personne n’a pu poser une tablette sur le sommet du réfrigérateur sans raison.

Il faut également apprendre à discerner les éléments qui dans une situation donnée te permettront d’en dégager les enjeux. Pourquoi s’énerver quand il est possible de réfléchir ?

Que fait ta propre mère quand tu es malade Sylvie ? Elle est aux petits soins pour toi. Pourquoi ? Parce qu’elle tient à toi.

Il faut apprendre à reconnaître ceux qui sont là avec vous et ceux qui au contraire agissent contre vous.

Il faut apprendre à discerner les enjeux d’une situation donnée en tenant compte des protagonistes en présence. Ce travail de détachement tu ne sais pas encore le faire, tu pars au quart de tour ! »

Lol.    

« La vie ma jeune Sylvie parait plus agréable à ceux qui savent que ce qui leur convient n’est pas subordonné au bon vouloir de X ou d’Y. Ce qui est pour toi est pour toi. Si quelqu’un a les moyens de te mettre des bâtons dans les roues, tu n’es pas sur la bonne route et alors tu dépenses ton énergie en vain. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

Les couleurs des gens

Les couleurs des gens 1206230934548035710019731

 

 

Bonjour à tous,

« Alors il y a des gens verts et des gens transparents ? », me demande Sammael.

Oui.

« Et c’est une vérité ou c’est subjectif ? »

Drôle de question, c’est ma réalité cela dit donc elle est subjective. C’est comme pour l’empreinte des pays ou des villes.

« C’est comme Marseille qui est bleue ? »

Oui voilà, encore de la synesthésie lol.

« Donc personne ne peut voir les mêmes couleurs que toi de cette manière-là ? »

Ca m’étonnerait, c’est un peu comme ceux qui voient les lettres en couleurs, d’une personne à l’autre les couleurs correspondants à chaque lettre sont différentes.

« Et quelle couleur tu préfères sur les gens ? »

Le bleu.

« Quelle nuance de bleu ? »

L’indigo je crois. Et j’aime le violet aussi. Ou le blanc. Je n’aime pas l’argenté ou le gris brillant. Surtout s’il pâlit.

« Pourquoi ? »

Parce que ce ne sont pas les vrais couleurs des gens ça, ce sont les teintes de la fin paisible.

« Et ce n’est pas bien une fin paisible ? »

Ce sont les couleurs de la fin ! C’est cela qui me gêne.

« Et les autres couleurs ? Tu les aimes ? »

Je n’aime pas le jaune sale, le vert sale, le rouge trop vif.

« Sale ? »

Il n’y a pas que les couleurs, il y a des énergies aussi. Ca je crois que ce n’est plus de la synesthésie lol. Avant je n’aimais pas les gens verts, jaunes ou rouges. J’aimais bien les orange, j’aime toujours d’ailleurs. Mais maintenant je saisis les nuances liées aux énergies. On peut être jaune et être vrai. Le jaune sale ce n’est pas un jaune moche, c’est un jaune dont je n’aime pas les énergies.

« Tu ne vois pas les auras des gens ? »

Non.  

« Juste ces couleurs qui ressortent et les énergies qui passent au travers elles ? »

Oui c’est bien dit, c’est exactement ça !

« Et il y a beaucoup de violet ? »

Non.

« Et les bleus ? »

Moi j’aime souvent les personnes bleues. C’est comme s’il n’y avait jamais de bleu sale. Tous les bleus sont jolis.

« Les roses ? »

Il y en a peu autour de moi je dirais, mais j’ai toujours aimé cette couleur et les énergies qui passent dedans aussi.

« Noir ? »

Je n’ai jamais vu noir.

« Transparent ? »

Insignifiant, des gens creux, faux, avec lesquels il est impossible de construire d’une quelconque manière.

« C’est une drôle de teinte, transparent ? »

Je sais.

« Il y a beaucoup de personnes transparentes ? »

Quelques unes. Oui quelques unes. En fait, ce n’est pas une vraie couleur. Mais c’est comme si certains avaient des couleurs « différentes », avec mes yeux je ne peux pas les voir. Puisque je ne peux pas les voir, je ne peux pas me les figurer non plus. C’est comme ma limite. Je sais qu’ils sont d’une couleur précise, mais je ne la retrouve pas dans mon spectre. Pourtant je suis trichromate lol !(ça veut dire que je vois les couleurs normalement)   

« Oui tu es censée pouvoir voir toutes les couleurs de votre spectre. »

Voilà.

« Ces gens transparents, ils sont réellement insignifiants ? »

Sur le plan énergétique non en fait, ils sont comme tout le monde. Mais, je ne sais pas, le fait que je n’arrive pas à identifier leur vraie couleur fait que je me base sur ceux que j’ai pu côtoyer et les énergies de ces mêmes personnes. Qui se sont avérées peu dignes de confiance. Je parle de faits.

« Toutes les personnes transparentes ? »

En fait non, il y en a aussi que j’assimile à des couleurs proches. Celles-là je les aime bien.

« Doré  ? »

Pas très courant à mes yeux, mais j’aime bien, pour les énergies qui passent surtout. Seulement, ce n’est vraiment pas courant car ce n’est pas une couleur normale ça non plus. C’est la couleur d’un moment de paix intérieure. On peut voir la vraie couleur dessous d’ailleurs.

« De quelle couleur es-tu ? »

Je ne sais pas, je ne me vois pas.

« D’accord. Comment as-tu su qu’il y avait des couleurs que tu ne peux tout simplement pas voir car ton oeil humain ne les connait pas ? »

J’ai lu qu’elles existaient.

« Et ? »

Et c’est comme la fois où j’ai découvert que je n’étais pas la seule à pouvoir converser avec des Anges. Elles existent, je l’ai toujours su, ça m’a fait plaisir de voir que d’autres le savent aussi. Mais je serais bien incapable de les représenter.

« Pour toi il manque des couleurs dans les nuanciers. C’est bien ce que tu penses ? »

Oui.

« Mais, comment est-ce que tu vois ces couleurs, toutes les couleurs ? »

Je les perçois. Je ne vois pas les gens avec une peau bleue par exemple. Je vois autour et ça permet de voir en dedans.    

« Autour et en dedans ? »

Oui, mais quand je dis autour, pas comme un halo. Autour en grand, comme s’ils évoluaient dans du bleu.

« Tu confonds plusieures choses mais tu t’en rendras compte avec le temps. Ce n’est pas grave. Passe un beau weekend. »

Merci Sammael.

« Quand même, dis-moi Sylvie ? Combien y a-t’il de couleurs différentes selon toi ? », me demande Gabriel.

Je ne sais pas, pas mal mais le chiffre précis, je ne l’ai pas.

« Elles sont belles ? »

Elles sont particulières, trop pour moi. Je ne m’attarde pas dessus. Je n’arrive pas à mes les figurer, je sais que certaines sont proches de teintes connues mais il me manque quelque chose pour les voir. Il faudrait peut-être que je sois quadrichromate lol !

« Les hommes sont trichromates, c’est ce qui correspond à votre vision normale. Certains ne distinguent pourtant pas toutes vos couleurs primaires, cela est un autre sujet. Toutefois c’est un bon exemple. Si tu étais daltonienne et que ton spectre ne comptait pas le vert mais que tu étais capable de sentir qu’il existe, penses-tu que tu resterais dans le cadre de la vision ? »

Peut-être pas…

« Peut-être que certains ont raison de soupçonner que le fait de voir des couleurs attachées à des lettres ou des chiffres indique qu’il y a des personnes qui sollicitent davantage que d’autres certaines parties de leur cerveau. »

Peut-être.

« Il ne s’agit alors plus de vision si on reste dans l’exemple choisi. Celui qui est dichromate ne verra jamais vos trois couleurs primaires. »

C’est sûr. Il ne peut pas.

« Pourtant, d’une personne à l’autre, les manifestations de la synesthésie ou d’autres choses, peuvent être très différentes. Faisons un parallèle pour que tu comprennes. Vois l’imagination. Certains disent en être dénués et ils se contentent de copier autour d’eux. D’autres au contraire, sont de véritables visionnaires.

De telles différences sont surprenantes n’est-ce pas ? Pourquoi certains semblent-ils plus doués que d’autres pour imaginer ?

Pourquoi vois-tu des couleurs que tu ne saurais jamais représenter ?

Tout simplement parce que tu ne les vois pas. Tu te sers d’un autre sens pour les capter. Et il ne s’agit pas de la capacité à sentir des énergies. Il s’agit bien d’un autre sens. Le même qui permet à certains d’avoir une vision du monde qui peut les amener à créer des choses qui n’existent pas encore. C’est ce sens-là que tu appelles synesthésie. A tort ou à raison peu importe.

Seulement cet autre sens, n’est pas le troisième oeil non plus. Il est bien humain et comme les autres que tu connais bien, il est fait pour vivre sur la Terre, ne peut être déployé que sur Terre.

Il n’est pas la médiumnité. Il s’agit d’une extension de la curiosité.

Quel rapport penses-tu ? C’est simple. Tu as remarqué qu’il y a des personnes qui parviennent sans difficulté à se contenter de vivre avec ce qui se trouve à leur portée. Elles ne cherchent pas ou peu, ne semblent pas penser qu’il peut être possible de voir les choses autrement que comme elles leur ont été enseigné, de vivre en se disant que vous pouvez être des artisans.

Reprenons l’image de ceux qui n’ont pas d’imagination. Ce n’est pas un souci pour beaucoup, d’autres en ont à revendre. Fin de l’histoire.

Ce sens qui est une extension de la curiosité, nous allons lui donner un nom simple. Il s’agit d’un sens qui permet de manifester ce que vous percevez. Il s’agit tout simplement de la projection consciente.

La projection consciente ?

« Oui, quelque chose attire votre attention, vous vous focalisez dessus et comme par enchantement peu après, vous êtes capables d’en tirer une application nouvelle ou d’en détourner une connue pour en faire quelque chose de nouveau.

Je vais te donner un exemple simple, tu ne savais pas ce qu’était le scrapbooking quand tu as décidé de décorer des albums photos. Tu n’avais même jamais vu d’album décoré. Tu ne te pensais pas douée non plus en travaux manuel. Tu as pourtant réussi à faire dun premier album qui ne ressemble effectivement qu’à toi. Tu as fait des recherches par la suite pourtant, mais tu ne sais pas reproduire fidèlement, tu n’aimes pas ça. Comme avec les recettes de cuisine, alors tu inventes. Tu inventes en fonction de ce que toi tu désires obtenir. C’est ça la projection consciente.

La curiosité t’amène à vouloir plus que ce qui se trouve devant toi alors tu cherches et quand tu ne trouves pas ou alors quand ce que tu trouves ne te convient pas, tu inventes.

Ce qu’il y a c’est que tu n’inventes pas à partir du néant. Tu te sers de ce que tu as vu, vécu, entendu et senti pour créer des projections que tu vas t’appliquer à retranscrire dans ta réalité matérielle. »

J’ai compris. Tout le monde ne sait pas faire ça, tu es sûr ?

« Qu’est-ce qui te fait croire que c’est le cas ? Combien de personnes as-tu entendu dire que depuis qu’elles ont appris qu’elles ont la maladie coeliaque elles ne mangent plus rien de ce qu’elles aimaient le plus ? »

Je ne comprends pas cette façon de voir les choses. Lors de la conférence à laquelle j’avais assisté j’avais été choquée d’entendre ce n’est pas bon au goût mais c’est bon pour la santé alors on mange quand même (à propos des pâtes sans gluten). On c’est qui au juste ? Moi je ne mange pas ce que je n’aime pas. Moi je mange ce que j’aime manger ou alors ce qui va devenir ce que j’aime manger parce que j’aurais trouvé la bonne recette. Une autre déplorait le fait qu’elle ne pouvait plus manger de pâtisserie. D’une part si elle avait fait des recherches, elle aurait su qu’il existe bien des pâtisseries sans gluten, je sais où on en vend. D’autre part, elle peut cuisiner. En faisant une recherche sur le net elle aurait trouvé des recettes.

Ce n’est pas bon au goût mais c’est bon pour la santé alors on mange quand même, n’est-ce pas proprement scandaleux ? Je ne mange pas pour manger moi. J’aime savourer. Et tu me dis que certains ne sont pas si curieux, ne veulent pas tenter. Moi non plus je ne réussis pas absolument tout ce que je tente du premier coup. Ce serait bien lol.

Toutefois, si j’ai une idée en tête, une idée bien ancrée, je vais au bout. Même si je dois mettre dix ans, je vais arriver à réaliser ma projection comme tu dis lol.

« Sans ce sens-là tu ne créais pas ce blog. Peu importe tes facultés spirituelles, sans cette envie d’aller au-delà ce qu’il y avait devant toi, ce désir de faire quelque chose qui corresponde à cette projection que tu avais dans la tête, tu ne créais pas ce blog. Tu as créé ce que toi tu aurais voulu trouver quand tu t’es éveillée. Tu comprends ? »

Je comprends.

« Ce sens-là stimule souvent certaines de vos capacités spirituelles. Quand c’est le cas vous projetez à partir de ce que vous sentez. C’est ce que tu fais le mieux. Toutefois il peut aussi stimuler le goût, l’odorat, la faculté de retranscrire les émotions humaines et bien d’autres choses. Il stimule ce qui représente un de vos plus grands potentiels. Et la porte ne se referme jamais, au contraire, toute votre vie ce sens vous permet de développer ce pour quoi vous êtes le plus doué. C’est ainsi que certains ont été capables de faire preuve de ce que vous appelez génie dans certains domaines. Parce qu’ils ont su exploité ce sens.

Pourquoi ce sens n’est-il pas accessible à tout le monde ? Peut-être y a-t’il une raison, que tu découvriras seule. »

Merci Gabriel.  

Bonne journée à tous ;)

Quelques grains de poussière

Quelques grains de poussière dans Mes poèmes lily

Quelques fois dans mon lit je regarde le ciel par la fenêtre,

Je vois défiler les images du jour, les joies, les regrets,

Ce qui m’a rendu fière ou au contraire ce qui m’a mise en colère,

Contre moi, contre d’autres, contre la Terre entière,

Je regarde le ciel sans le voir, je contemple plutôt ma vie, sonde mon coeur,

Certaines choses deviendront poussière, quelques grains de poussière,

Je ne m’attarde donc pas dessus, je regarde puis je souris,

Je laisse à la nuit tout ce qui a pu me gêner durant la journée et je m’endors,

Sans souci.  

Anhédonie ?

Anhédonie ? dans Réponses 1206200337358035710005090

Bonjour à tous,

J’ai appris un mot nouveau aujourd’hui, anhédonie. Si bien qu’au lieu de regarder le film que j’avais prévu de voir (revoir), je me suis lancée dans l’écriture de cet article.

En fait j’hésitais entre deux films, un qu’il faut que je revois absolument et un que je désire découvrir. Le premier je l’adore, je l’avais vu une première fois à la télé et je l’ai trouvé plutôt intelligent. Le second eh bien, je l’ai acheté parce que j’ai sympathisé avec le gérant du magasin. Arrêtez de rire, c’est un homme charmant, on a bien discuté la dernière fois avec lui et le petit stagiaire. Il est marrant le petit stagiaire, il est intolérant au lait et au gluten comme moi ! Mais lui, il préfère les symptômes au régime. Ce n’est pas très sérieux, n’est-ce pas ?

Enfin, je peux comprendre dans un sens, il ne parvient pas à renoncer à ce plaisir qu’il éprouve en mangeant certains plats. Moi-même j’ai préparé le dîner ce soir et ça m’a vraiment fait plaisir de le faire. Autant que de le manger.

C’est bien quand même de pouvoir éprouver du plaisir, des émotions positives qui nous permettent de savourer la vie. Au quotidien, ce sont les petits plaisirs qui rendent les journées plaisantes, pas les évènements qui se produisent tous les 36 du mois. C’est agréable de pouvoir trouver chaque jour l’occasion de se dire, quel bon moment.

Maintenant, vous allez me dire que c’est à chacun évidemment de créer ces occasions ou de saisir celles qui se présentent. C’est sûr, il faut un certain état d’esprit aussi. Néanmoins il arrive qu’on ait la sensation que le soleil ne se lève plus jamais et alors cet état d’esprit là, nous quitte définitivement.

Vous vous voyez vivre, vous êtes dans le monde comme tout un chacun mais rien ne semble passer, aucune émotion positive, il n’y a plus de bon moment. Du moins c’est ce que décrivent les définitions que j’ai pu trouver sur l’anhédonie. Mais moi je n’aime pas les définitions froides, je suis plus douée pour ressentir et pour une fois, je vais employer mon empathie à dessein.

Quelqu’un m’a demandé d’écrire cet article. Je ne donnerai pas son identité et cette personne n’est évidemment pas tenue de se dévoiler. Je respecte la pudeur de chacun. Toutefois pour écrire sur ce que je ne vis pas, il me faut aller chercher des informations alors je vais aller les chercher chez elle. Je sais qu’elle me fait suffisamment confiance pour ne pas craindre que je la regarde.

Scanner ou canaliser de la détresse pourtant ce n’est pas ce que je préfère, je suis une vraie éponge lol. Mais Sammael me protège, il filtrera les énergies à ma place me dit-il. J’avoue que ça m’arrange.

Bon, c’est drôle mais alors que je regardais ses énergies, il m’est venu une chose curieuse. Je sens ces voix qu’elle dit entendre. Et je vois aussi qu’elle s’affaiblit physiquement à force de se débattre tous les jours…

Je sens qu’elle tourne en rond dans sa vie et ne trouve aucune issue. Je sens qu’elle s’ennuie et qu’elle est profondément en colère quelque part parce qu’elle lutte tellement qu’elle ne parvient pas à dégager suffisamment d’énergies pour ouvrir un passage devant elle.

En fait, elle est seule, triste, se sent abandonnée et délaissée. Du coup, plus aucune émotion positive ne passe. Je comprends mieux pourquoi elle me parlait d’anhédonie.

Alors ce passage à vide est-il lié à l’éveil, dans son cas oui mais pourquoi si dur… C’est la question,  mais n’y-a-t’il que l’éveil ?

Non, elle restera ainsi tant qu’elle ne tombera pas sincèrement amoureuse. D’une manière si profonde qu’elle oublira son Je et alors les voix se tairont, elle verra certaines portes se fermer définitivement. Voilà ce qui m’est venu. Je ferais peut-être mieux d’aller lui répondre en privé…

Sammael me rappelle que pour beaucoup d’entre nous, le Ciel se trouve là où d’autres ne voient que l’ordinaire.

« Cette personne a déjà eu de jolies histoires mais un jour un homme la fera littéralement ramper à ses pieds et elle en sera ravie. Elle sera heureuse de voir son coeur s’ouvrir.  

Elle fait face à un problème de taille, dont vous parlez très peu généralement. Elle a eu le courage de t’en parler pourtant. Elle a été diagnostiquée schizophrène. Et a eu la désagréable surprise de découvrir que tout ce qu’elle vivait n’était pas lié qu’à elle. Elle a vécu l’éveil de la kundalini qui vous précipite du haut d’une falaise. Son éveil est intervenu tôt, silencieusement mais en ouvrant tous les verrous d’un coup. »

Tous les verrous, aujourd’hui je sais ce que ça veut dire…

« Dis-le franchement. »

Ca veut dire que les barrières protectrices sautent, l’astral devient accessible alors que nous n’y connaissons encore rien et toutes les énergies peuvent passer. Toutes les entités de bas astral aussi mais ce n’est pas le plus gros problème paradoxalement.

Le vrai souci c’est qu’il n’y a plus de distinction claire entre notre imaginaire et les dimensions proches de nous. Comprenez, l’imagination n’existe pas vraiment, nous faisons des projections quand nous imaginons, nous créons dans des dimensions astrales proches de nous ou alors, nous sommes inspirés par ce que nous percevons de ces mêmes dimensions, sans le savoir.

S’il n’y a plus de barrière, dans notre cerveau tout ce que nous captons devient réel. Pire, ce que nous captons nous le modelons en fonction de nos peurs, de nos appréhensions, de tout ce que nous avons enfouis toute notre vie durant. Cela parce que justement, il ne nous est pas possible de « jeter » quoi que ce soit.

Tout ce que nous vivons, ressentons de dur est évacué, vers ces dimensions proches de nous. Par la suite, lorsque nous y sommes prêts, nous pouvons « recycler » les énergies issues de nos expériences difficiles.

Mais si ces mêmes énergies nous reviennent en pleine face tel un boomerang lorsque les verrous sautent, nous ne sommes pas prêts à les gérer. Alors elles prennent la pire forme possible, comme celles de voix qui vous insultent toute la journée. Elles alimentent également des larves et des entités.

En clair un tel éveil peut vous faire perdre la tête au sens propre du terme. Et c’est un homme qui va arranger ça chez mon amie ?

« Un tel Amour lui permettra de transformer les énergies présentes autour d’elle et de recréer les barrières. »

Et en attendant ?

« Ma chère petite Sylvie, l’espoir se cultive. Aussi dur que cela soit, elle doit continuer à se battre. En se rappelant chaque jour que si elle est encore en vie, c’est parce qu’elle le mérite. Le soleil se lève pour tout le monde, peu importe le temps. Elle doit garder espoir et foi en elle. »

Et pour d’autres ?

« Il faut regarder le point de départ. La phase de solitude est courante après un éveil. Mais c’est à vous de comprendre la tonalité de cette solitude, ce que concrètement votre coeur attend vraiment. Pour cette personne c’est l’Histoire sentimentale qui lui rappellera combien il peut être doux et agréable de se battre pour faire évoluer un couple, et non plus seulement soi,  au quotidien.

Pour d’autres, ce sera la découverte et l’exploration de leur propre foi. Ca dépend. Vous vous dîtes souvent perdus mais, vous pouvez regarder d’où vous êtes partis, vous comprendrez où vous désirez aller. Cela fait du bien aussi. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)  

123

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause