Accueil Spiritualité Des livres de cuisine

Des livres de cuisine

16

Des livres de cuisine 120608033814803579956325

Bonjour à tous,

Sammael me suggère d’agrandir ma jolie collection de livres de cuisine en achetant un ouvrage sur les soupes et les potages. Allez savoir pourquoi, ça ne m’est jamais venu à l’esprit…

« Alors que tu as plusieurs livres consacrés aux desserts ma jeune Sylvie. »

J’en ai tous besoin !

« Tu en as même deux juste sur le chocolat. »

Absolument nécessaires !

« Mais tu cuisines le plus souvent sans livre quand tu fais des gâteaux ou des biscuits. »

Parce que je m’inspire des recettes pour créer mes propres biscuits ou gâteaux.

« Ce type de réponse, voilà ce qui nous ravit. Achète un livre sur les soupes et potages aussi et inspire-t’en pour créer des soupes que tu auras envie de manger. Comme celles de ta mère, que tu apprécies. »

C’est vrai.

« C’est amusant de cuisiner ? »

J’aime bien ça oui.  Souvent en fait, au moment de m’y mettre, je sens cette vague de plaisir qui me submerge d’un coup. Et alors tout ce que je fais deviens plaisant, agréable. Moi par exemple je ne cuisine pas en mettant la cuisine à sac, je ne supporte pas l’impression qu’un ouragan vient de passer.

Je range et nettoie au fur et à mesure. Et bien même ça, ce n’est pas désagréable, au contraire. J’aime bien cuisiner oui. Même si je cuisine surtout des gâteaux, biscuits…

Mais je sais aussi faire des glaces sans lactose lol ! (non pas que des sorbets !)

« Objectivement, tu n’es pas du tout obligée de faire des cookies.  Ou même de faire des biscuits. Seulement de façon très subjective tu te dis que tu en as besoin, qu’un peu de sucre et de douceurs ne peut pas te faire de mal. Contrairement à ce que t’avait expliqué le médecin qui t’avait interdit le sucre.

Dur moment n’est-ce pas ? Plus de sucre, le monde avait-il encore de l’intérêt alors ? Tu as estimé que non et tu as fait fi des conseils du médecin, que tu as cessé de voir par la même occasion. Ah ce régime ultra-strict qu’elle voulait te faire suivre. Il était éloigné de tout ce que tu aimes, vraiment de tout. Manger aurait perdu une partie non négligeable de son rôle, celui de te faire plaisir.

Mais contre toute attente, recommencer à manger du sucre, bien moins qu’avant et de meilleure qualité cela dit, ne t’a  pas été si préjudiciable. Eh oui vu que tu cuisines, tu choisis les matières premières et les quantités. Finis les biscuits industriels sans intérêt, les calories vides comme disait ton médecin.

Nous voyons le nombre ô combien extravagant de livres de cuisine que tu as au regard de l’usage que tu en fais. Toutefois, nous savons ce qu’ils incarnent pour toi, nous savons même mieux que toi. Tu en achetais déjà à Marseille. Nous t’encouragerons toujours à en acheter. »

Tu es en train de me parler d’une chose bien précise n’est-ce pas ?

« Pourquoi n’as-tu pas écouté ton médecin bien sagement ? Pourquoi ne t’es-tu pas contenté d’accepter de suivre son régime ? Pourquoi as-tu fait toutes ces recherches personnelles que nul ne te demandait de faire ?  

 Pourquoi tu ne t’es pas contenté de te dire, c’est pour ma santé, c’est tout ce qui importe ? Pourquoi ? Pourquoi tu ne suis jamais tes recettes à la lettre ?

Pourquoi tu ne fais pas juste ce qu’on attend de toi ? Pourquoi n’as-tu pas juste écouté le médecin ? »

Sammael, je peux renoncer à certaines choses, pas à d’autres, jamais, c’est tout. Manger pour manger, c’est comme travailler juste pour vivre ou être avec quelqu’un pour être quelqu’un. Où est la saveur ? S’il n’y en a pas je ne peux pas vivre, comment vais-je respirer si je ne sens plus la moindre envie ?

Jamais je n’aurais pu suivre ce régime, il allait à l’encontre de ma Volonté.

« Nous y voilà, et dans quelle sens va donc cette Volonté ? »

Plaisir !

« Effectivement, chez toi la Volonté est liée au plaisir. Cela n’est pas une preuve de maturité, la Volonté liée au plaisir, c’est ce que l’on retrouve fréquemment chez les enfants sur Terre.

Cela trahit l’absence totale de goût pour l’effort, c’est vraiment très basique. En fait c’est simple, il est normal que la Volonté apparaisse dans le plaisir, chez les jeunes enfants. Tu as 32 ans dans un mois.

Aurais-tu mis ta santé en danger par simple caprice ? »

Non, c’était plus qu’un caprice. J’aime le sucre, cela avait du sens pour moi de vouloir trouver le moyen de continuer à en manger.

« Bien, tu fais la différence entre la Volonté et un simple désir. Cette différence réside effectivement dans le sens que vous donnez à vos projets et à vos actes.

Cela toutefois n’est toujours pas une preuve de maturité, de maîtrise de soi et de la reconnaissance de ses véritables besoins. Qu’en penses-tu ? »

Je sais pourquoi j’aime le sucre, j’espère simplement ne pas avoir à le dire.

« Donc tu connais tes propres besoins. Dans quel sens va ta Volonté ma jeune Sylvie ? »

La mienne est implacable, elle est forte et inébranlable.

« Quelle assurance soudain… »

Je sais ce que je dis. Tu vois c’est simple, la Volonté est liée aux convictions quelles qu’elles soient. Alors tout ce qui est conforme à mes convictions devient un objectif clair et abordable d’une façon ou d’une autre. Partant de là, je n’ai plus qu’à appliquer.

C’est comme ce blog, ce n’est pas dur de le tenir. Parce que j’ai juste à être moi-même. La Volonté s’exprime dans la clarté je trouve parce qu’elle révèle ce que nous sommes, qui nous sommes. En fait, ma Volonté nait dans le plaisir mais elle s’exprime dans l’effort et la persévérance car elle me permet d’ancrer, de manière durable, elle me permet d’Etre.

Elle est cette petite voix qui me rappelle que c’est bien beau de regarder à droite mais ce qui m’intéresse est à gauche.

Pour suivre les conseils de ce médecin il aurait fallu qu’ils résonnent en moi. Mais moi je savais que je pouvais trouver le moyen de me faire plaisir sans me mettre en danger et c’est parce que j’en étais persuadée que j’ai fait toutes ces recherches. Pour moi la phrase qui résume le mieux ma propre Volonté c’est je vais y arriver. Parce que lorsque je me dis cela, c’est que tôt ou tard j’arriverai.

Ma Volonté s’exprime dans l’effort et la persévérance parce que j’ai remarqué qu’il faut que j’aille chercher tout ce que je désire ou je construise ce que je voudrais avoir. Mais je peux le faire, la plupart du temps je peux le faire.  Il me suffit d’observer, de prendre le temps de comprendre et je trouve ce dont j’ai besoin pour arriver.

Parfois, je me rends compte que je n’ai pas encore ce qu’il faut pour faire d’un objectif un projet réaliste et réalisable. Mais il reste là, et au moment opportun, je me souviens. Alors j’observe à nouveau et je prends le temps de me remettre en question. Pourquoi ce désir, est-ce un véritable objectif ? Si oui, pourquoi ressort-il maintenant ? Ai-je envie d’en faire mon prochain projet ? Et enfin, ai-je les moyens de le réaliser ? Suis-je arrivée au stade où je peux réussir si je fais ce choix ?

C’est la vie qui m’amène à me poser toutes ces questions, comme aujourd’hui par exemple lol.

« Pourquoi l’effort ? »

La Volonté ne s’exprime que par des actes si j’en crois ma propre expérience. Elle se déploie dans l’action et plus on est proche de ses convictions, plus elle est efficace. Celui qui agit en accord avec lui-même ne connait pas d’obstacle. Je sais pourquoi je dis ça, la Volonté peut faire céder toutes les barrières.

Mais à une condition claire et non négociable, il faut savoir pourquoi on agit, il faut que nos actes ait un sens. Alors seulement on arrive.

« Pourquoi tous ces livres de cuisine ? Pourquoi tout ce besoin de sucre ? »

Parce que c’est moi qui commande voilà pourquoi.

« Bonne réponse. »

Merci Sammael. Et Astaroth. Vous avez entendu ma requête et je vous en remercie. Ce midi je demandais comment se fixer sur le bon objectif et vous m’avez aidé à me rappeler que je le sais parfaitement.

« Parfait. Passe une belle soirée. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

16 Commentaires

  1. Amour

    13 juin, 2012 à 19:16

    Oui, tu as tout à fait raison là-dessus.

    Bisou !
    Amour

  2. Amour

    11 juin, 2012 à 15:27

    Bonjour Sylvie :) ,

    Question comme ça…

    Pourquoi exprimes-tu la Volonté, TA Volonté, par l’ »effort » et la « persévérance », quand la somme de ces deux mots pourrait signifier la « constance dans ses actions »… « y mettre l’intensité nécessaire dans ses actions que ce soit du début à la fin de celles-ci » ?

    Et puis, est-ce que y mettre de l’effort et être persévérant donnent réellement quelque chose quand on n’est pas constant à travers ses actions, sa propre Volonté ?

    Bisou ;)
    Amour

    • crystallia

      12 juin, 2012 à 19:06

      Bonjour,

      La constance dans ses actions, oui c’est plus engageant a priori. Je pense que c’est une question d’état d’esprit. A voir.

      Merci à toi.

      Bise ;)

  3. Isabelle

    10 juin, 2012 à 8:21

    Ah non Je ne sais pas faire ça!
    Lol je veux bien celle de ta maman alors… Moi je suis spécialiste de la tarte tatin aux dires de mes proches. Hihi j’attends donc ta recette;)
    Bises

    Mais je veux bien cuisiner avec toi, j’adore cuisiner avec certaines personnes, pas toutes. Ma manie de tout ranger au fur et à mesure ne plaît pas à tous et je ne changerai pas cela.

  4. crystallia

    10 juin, 2012 à 0:54

    Salut,

    Cuisinons ensemble Isabelle, je suis sure que nous saurons trouver la recette du fondant au chocolat parfait ! D’ailleurs tu n’en as pas une ? Celle de ma mère est délicieuse cela dit mais je ne me lasse pas d’en goûter…

    Nicolas, je pense que la réponse à ton commentaire sue trouve sur le dernier article lol.

    Merci à tous.

    Bise ;)

  5. Isabelle

    9 juin, 2012 à 8:50

    Hummm
    Je crois que j’aimerai bien cuisiner avec toi lol je range également au fur et à mesure et j’aime tester de nouvelles recettes. C’est bien simple, je suis capable de faire 15 fois une recette jusqu’à ce qu’elle corresponde à ce que j’en attend (équilibre des saveurs, aspect, tout doit me convenir)
    J’ai également un grand nombre de recettes de cuisine chez moi. En général et contrairement à toi, j’essaye d’abord la recette du livre et je la fais évoluer selon mes goûts . Je pars du connu et je vais vers ce qui me convient ;)

    Le sens des choses est fondamental aussi pour moi, d’aussi loin que je me souvienne , je n’ai jamais pu agir sans cela .

    Bises et merci

Consulter aussi

Je suis une grande fille

    Je marche sur le toit comme sur un fil, Sonnée pourtant par tes dernières révélations.…