Accueil Spiritualité Une Volonté éclairée

Une Volonté éclairée

3

Une Volonté éclairée 120609075213803579962485

Bonjour à tous,

Astaroth me demande depuis hier pourquoi tant de personnes des iles et pays d’à côté ou d’Amérique du sud viennent s’installer en Martinique.

« Vous êtes nettement moins nombreux proportionnellement à aller vous installer dans ces pays-là. »

Je ne comprends pas le sens ou l’intérêt de cette question.

« Toutes ces jeunes femmes cubaines et hispanophones que tu as rencontré, tu n’as jamais voulu savoir pourquoi elles avaient choisi de vivre en Martinique ? Voudrais-tu vivre à Cuba ? Ou à Saint Domingue ? Il y a beaucoup d’Haitiens également en Martinique, ou de personnes venant d’iles anglophones.

Tes parents sont capables de savoir d’où est originaire une personne simplement en la regardant. Beaucoup d’autres aussi en sont capables. Pas toi. Tu ouvres toujours de grands yeux quand tu entends que quelqu’un est de tel ou tel endroit. Parfois tu entends les gens parler en espagnol ou en anglais dans la rue et alors tu réalises, mais ce n’est pas l’allure d’une personne qui t’indique d’où elle vient. »

Ce que j’aime le plus c’est quand les gens me disent, tu n’as pas vu qu’il était Haitien ? Mais si ça se voit ! Alors je demande, à quoi vois-tu ça ? Et on me répond, la façon de s’habiller, l’allure générale, on voit bien que ce n’est pas un Martiniquais. Et moi, ah bon ? Et alors on me dit, c’est parce que tu n’as pas grandi ici que tu ne vois pas.

Tu vois ce genre d’attitude me rappelle le passage du Tour de France à Marseille. J’habitais sur le tracé de la course alors tout mon quartier avait été bloqué, impossible de rentrer ou de sortir en voiture, en bus ou par tout autre moyen autre que nos deux jambes. Alors mes proches et moi avions décidé d’aller attendre le passage du peloton. C’était sympa, il y avait une bonne ambiance et tout le monde discutait avec tout le monde. J’avais commencé à sympathiser avec un de mes voisins de fortune quand soudain tandis que nous parlions il a esquissé une grimace et il m’a demandé d’où je venais. Ca m’a fait drôle sur le coup mais je lui ai répondu de Martinique. Il m’a répondu non, c’est quoi cet accent ? En fait j’ai grandi dans le nord de la France, pas à Marseille. Et même si mon accent s’est estompé, il est toujours présent. A Marseille plus d’une fois j’ai eu droit à cette réaction alors que je parlais avec des gens, ils n’aimaient pas mon accent parce que ce n’était pas un accent du sud.

Laissez-moi vous dire que ça fait bizarre de voir des gens grimacer en raison de votre accent. Enfin, je ne reste jamais là-dessus et en l’occurence j’ai continué à discuter avec  mon voisin du Tour de France qui une fois que je lui ai répondu a repris comme si de rien était. C’était d’ailleurs toujours ainsi que ça se passait.

« L’autre jour au spectacle, tu travaillais avec toutes ces jeunes femmes hispanophones, elles parlaient espagnol entre elles et tu ne comprenais rien. »

C’est vrai lol, je ne parle pas du tout espagnol, je n’ai étudié cette langue qu’une année, c’était ma troisième langue en fait.

« Tu t’es dit que tu aimerais vraiment apprendre. »

Oui c’est vrai !

« D’autres pensaient, on est plus en Martinique ici, il y a de plus en plus d’étrangers. »

Pourquoi me dire ça ?

« Je te dis ce qui est. Certains ne comprennent pas que les Haitiens arrivés pour des raisons sanitaires suite au dernier séisme soient encore là. »

Que veux-tu que je te dise ? J’en connais un moi, il fait partie de la famille depuis que mon oncle et ma tante se sont portés famille d’accueil. Il avait besoin de soin et aujourd’hui qu’il va mieux, il est quand même plus en sécurité ici. Il nous a dit dans quelles conditions vit sa soeur restée là-bas. C’est lui qui lui envoie son argent de poche.

Beaucoup de ceux qui sont restés sont mineurs ou ont tout perdu. On fait rentrer les gens pour des raisons sanitaires et ensuite on les renvoie alors qu’ils n’ont plus rien là-bas ? Je comprends que beaucoup aient demandé à rester.

Après, moi non plus je ne vis pas sur mon nuage rose. Rester c’est une chose, ensuite il faut voir comment ça se passe. Les plus jeunes vont d’office à l’école (on les inscrit obligatoirement) mais pour les plus âgés…

C’est comme pour cette fille qui m’expliquait que sa mère était dentiste à Cuba mais une fois arrivée ici, elle avait dû passer des examens pour devenir secrétaire médicale. C’est sûr ce n’est pas la même chose. Les diplômes des pays voisins sont rarement équivalents aux nôtres malheureusement pour toutes ces personnes.

« Cette femme travaille, est marié à un Martiniquais, comme beaucoup de jeunes femmes originaires des iles d’à côté. Elles trouvent souvent très vite un compagnon quand elles arrivent. »

Astaroth… Tu veux qu’on aborde ce sujet-là ? Moi aussi j’entends les commentaires des gens mais encore une fois que veux-tu que je te dise ?

« Qu’en penses-tu ? »

On sait tous pourquoi ces personnes viennent ici. Du moins on pense savoir…

« Lorsque l’une de ces personnes commet un méfait notable, les journaux ne manquent pas de souligner qu’il n’a pas la nationalité Française. »

Oui j’ai remarqué aussi.

« Certains disent que toutes ces personnes représentent un coût non négligeable. Ils perçoivent les mêmes aides que les citoyens Français sous certaines conditions. En Guyane, beaucoup de Brésiliennes traversent le fleuve pour venir accoucher. »

Je suis au courant de ça aussi oui.

« L’inverse ne se voit pas. »

Lol !

« Pourquoi ris-tu ? Parce que tu sais bien pourquoi l’inverse ne se voit pas. »

Et oui.

« Ce jeune Haitien qui vit chez ta tante, tu n’as jamais songé aux frais médicaux et autres qu’il représente ? C’est vrai, l’état veille sur lui, à grands frais puisque les familles d’accueil sont rémunérées, il a besoin de soins particuliers en raison des séquelles qu’il conserve du séisme. Tout cet argent pourrait aller à un enfant Français. Non ?

D’ailleurs, n’était-il pas question de l’envoyer vivre auprès de son père, dans un autre pays, le plus rapidement possible ?

Sa tante en Haîti n’a pas les moyens matériels de le recevoir mais il lui reste de la famille. »

Un père qu’il n’a jamais vu, qui a disparu de la circulation quand il était encore bébé pratiquement ? Tu parles de lui comme s’il s’agissait d’un fardeau mais il est comme mon cousin maintenant. Nous on ne veut pas qu’il parte, il se plait ici en plus. Et puis son père devait faire des démarches qu’il n’a pas l’air pressé d’achever.

« Sa tante en Haîti a à peine de quoi subvenir à ses propres besoins. Elle héberge pourtant sa soeur. Pourquoi n’est-elle pas venue en Martinique ? Elle était mineure elle aussi. »

Voilà ce qu’il m’a expliqué, sa mère sa soeur et lui étaient tous dans la maison au moment du séisme. Ils ont tous essayé de sortir, sa mère est morte, il a été gravement blessé et seule sa soeur s’en est sortie indemne. Il n’y avait pas d’urgence sanitaire dans son cas alors que lui avait besoin d’être opéré au plus vite. Elle est restée en Haîti pour cette seule raison.

« Une orpheline, confiée à une tante vivant dans la pauvreté, aucune raison de la rapatrier ? Qu’a-t-elle dit à son frère quand elle a eu 18 ans ? Elle a dit qu’elle craignait l’avenir car la vie allait devenir très dure pour elle.

Que se passera-t-il pour celui que tu considères comme ton cousin quand il aura le même âge ? S’il vit toujours en Martinique il pourra continuer ses études tout en continuant à bénéficier des aides de l’Etat.

La vérité c’est que les autorités de ton pays préfèreraient que son père achève ses démarches avant. Elles n’auraient plus à supporter ses frais de santé notamment. Ce séisme lui a laissé des séquelles indélébiles et toute sa vie il aura besoin de soins.

Il n’y a pas que les gens qui parlent finalement. Du moins, ils appliquent les leçons qu’ils reçoivent. La soeur de ce jeune garçon vit dans la misère, comme beaucoup d’autres tandis qu’il pleurniche s’il ne peut pas avoir un nouveau jeu vidéo.

Pourquoi aucune Guyanaise ne traverse le fleuve pour aller accoucher au Brésil ? Pourquoi n’y a-t-il pas d’urgence sanitaire quand une adolescente perd sa mère et doit dire au revoir à son frère lors d’un séisme qui la laisse orpheline et sans toit ?

Pourquoi y a-t’il plus de personnes dans ta région géographique qui viennent vivre en Martinique que de Martiniquais allant s’installer dans ces autres pays ? Toi tu ne rêves pas de vivre à Cuba. Ou à Sainte-Lucie. Par contre tu irais bien en vacances au Vénézuela, à la Barbade. Ou faire du shopping à Puerto Rico.

Une chance, la monnaie de ton pays est plus forte que celles de toutes ces autres dans lesquels les Martiniquais aiment aller se promener. C’est bien ce que vous pensez ?

Par contre que d’autres le pensent aussi et en profitent pour venir s’installer et faire des affaires, beaucoup aiment moins. Tous ces Etrangers qui ne parlent même pas français…

En plus on voit qu’ils ne sont pas d’ici, c’est bien ce que certains pensent ?

Tu te souviens de cette photo dans la presse montrant des femmes allongées sur des lits sans matelas dans une maternité de Sainte-Lucie ? Tu te souviens de ta propre cousine dans sa chambre flambant neuve de la nouvelle maison de la mère et de l’enfant après son propre accouchement ?

Hier tu as rencontré une femme venant de Trinidad. Déterminée à s’installer durablement en Martinique, elle prend des cours de français et suit des cours à l’université en gestion et économie. Tu l’as admirée pour son courage, sa force et sa détermination. »

C’est vrai. Elle a monté son entreprise alors qu’elle ne parle pas encore couramment français ! Elle était avocate à Trinidad. Je ne sais pas pourquoi elle est partie…

« Personne ne répond jamais franchement à cette question ? »

Pas d’entrée de jeu en tout cas.

« Elle dit qu’elle ne fait pas confiance aux Français. »

Oui, apparemment elle a connu quelques déconvenues…

« Pourquoi tu ne penses pas toi aussi, il y a trop d’Etrangers ? »

Parce que je sais ce que c’est que d’être dans les deux cas de figure voilà pourquoi.

« D’autres savent aussi et sont revanchards, revendicatifs, chauvins. »

Après on peut réfléchir aussi, à quoi ça sert de rester haineux finalement ? Ca n’apporte rien. Et puis quand on laisse une chance aux gens, on peut faire de belles rencontres. Je préfère me dire ça.

Ce que j’entends ici à propos des autres communautés, je l’ai entendu ailleurs à propos de la mienne. Je pense que les gens sont fondamentalement pareils sur ce point sur lequel je te rejoins, beaucoup apprennent bien leur leçon.

Je pense donc que c’est mieux quand chacun essaye de penser par lui-même. Est-ce qu’il y a des personnes qui cherchent à abuser de ce qu’on leur offre ? Evidemment mais elles ne sont pas forcément toutes étrangères.

Je pense que c’est au cas par cas qu’il faut examiner une situation et ne pas mettre tout le monde dans le même panier, c’est tout. Je n’ai pas décidé d’arrêter de parler aux gens à Marseille sous prétexte que certains n’aimaient pas le fait que je n’ai pas l’accent de la région.

Tu sais je ne trouve pas juste qu’on ait des a priori sur moi simplement en raison de mes origines alors je ne vais quand même pas mettre des barrières devant les autres pour les mêmes raisons. Ce n’est pas logique d’agir ainsi pour moi et c’est la raison pour laquelle je ne comprends absolument pas que l’on puisse fustiger le racisme des uns tout en se conduisant comme eux avec d’autres. Ce n’est ni logique ni normal.  Monter au créneau à la moindre occasion pour soi et ne pas hésiter à banaliser ce que peuvent vivre d’autres, voire admettre, je ne comprends pas.

Ca me rappelle cette fameuse petite histoire, un jour ils sont venus chercher les Juifs mais je n’étais pas Juif, je n’ai pas bougé. Un jour ils sont venus chercher les Noirs mais je n’étais pas Noir, je n’ai pas bougé. Un jour ils sont venus chercher les Musulmans mais je n’étais pas Musulman, je n’ai pas bougé. Puis un jour ils venus me chercher et personne n’a bougé ! Parce que là il aurait fallu que quelqu’un bouge ?

On regarde souvent d’un seul côté mais c’est dommage, c’est tout ce que j’ai à dire.

« Pourquoi est-ce dommage ? »

Parce que c’est comme quand on conduit. Le jour où j’ai eu cet accident stupide, je regardais mon rétroviseur gauche au lieu de regarder derrière moi. Le conducteur de l’autre véhicule regardait lui aussi sur sa gauche et je me trouvais à sa droite. Et paf !

Quand on ne regarde que d’un seul côté, on ne peut avoir qu’une vision tronquée des choses. Il n’est pas étonnant dès lors qu’on juge à l’emporte-pièce. Si j’avais vu cet énorme 4X4 derrière moi par exemple, je n’aurais pas reculé.

Le jugement qui nait de cette vision tronquée génère un comportement qui amène des conséquences dont finalement tout le monde pourrait se passer.

On ne voit plus le monde qu’en mode binaire. Il y a ceux qui dominent et ceux qui n’ont qu’à s’écraser. Et lorsque la les dominés sont amenés à se retrouver dans une situation nouvelle, ils choisissent souvent de reproduire le même schéma ridicule. Ils veulent être des dominants et c’est tout, parce qu’ils ne parviennent pas à voir autre chose que ce schéma-là.

Finalement, c’est blanc bonnet et bonnet blanc, selon la position dans laquelle on se trouve on subit ou alors on fait subir ? Eh bien moi je trouve que dans un tel schéma tout le monde en réalité subit puisqu’en réalité chacun craint l’autre. Chacun vit sur ses gardes, veillant jalousement sur ce qu’il a et même le peu qu’il a parfois. Et le tout en se persuadant que de toute façon, c’est nous qui avons raison.

« Il peut être difficile de quitter le connu, de voir le schéma, ses travers et de vouloir continuer à regarder au-delà. Cela vous marginalise, vous fait paraître tel un illuminé. En fait, tu as négligé un aspect important de la condition humaine, la peur du vide. Vous naissez quasiment avec. Toi aussi tu la connais.

Il ne vous est pas forcément aisé de réaliser qu’il n’y a pas de vide. Il faut un choc souvent pour s’en rendre compte. Il vous faut un choc souvent pour réaliser que s’il vous est effectivement possible de regarder à droite ou à gauche, vous pouvez également regarder devant ou même derrière. Mais on ne vous apprend pas à vous tourner et encore moins à vous retourner. Il faut que l’effort vienne de vous.

Il faut la Volonté d’accepter de se connaître pour pouvoir se reconnaître comme un Etre Humain et à ce moment-là vous êtes prêts à accepter les autres tout comme vous êtes prêt à réaliser que vous avez en main tous les outils dont vous avez besoin pour bâtir un monde qui correspond à votre véritable Vision.

Seul l’Etre conscient de sa Divinité peut créer. Les ego ma chère enfant, ne font que reproduire. 

Il n’est pas possible de bâtir autrement qu’à la lumière d’une conscience éclairée par la sagesse. Cette même sagesse s’acquiert, elle n’est pas innée. C’est pourquoi nous te parlons de chemin ou de cheminement.

Il n’est pas possible de fédérer de l’attrait ou de l’enthousiasme pour ses propres idées sans conviction. La conviction aussi, ma chère enfant, s’acquiert. Elle nait de la connaissance de soi et de l’acceptation des expériences vécues.

Il n’est pas possible de croire en soi sans éprouver un Amour sincère pour soi-même. Car si tu ne t’aimes pas, personne ne parviendra jamais à te toucher là où seule la pureté peut entrer.

Il n’est pas possible de manifester une Volonté éclairée sans la compréhension profonde de tout ce qui précède. Or seule cette Volonté permet de sortir du schéma et de créer au sens vrai du terme.

Car voir est une chose, encore faut-il avoir la Force et la Foi nécessaires pour manifester ses convictions dans la douceur et la patience, qui constituent les seules voies d’action possibles pour quiconque désire agir dans le respect d’autrui.

Or de manière concrète, dès que vous commencez à afficher des différences, les autres autour de vous se sentent heurtés, gênés. Voilà pourquoi il est important de s’aimer soi-même. La Foi permet de supporter n’importe quelle attaque tout en ne déviant jamais de sa route. Et seule la Foi ma jeune enfant permet cela, rien d’autre.

Entends le choix de mes mots, ils ne sont pas dûs au hasars et il n’y a pas de confusion. »

 Par Amour pour soi-même tu entends Foi totale ?

« Tout à fait. »

Pas de passage en force, on n’impose rien. Celui qui manifeste une Volonté éclairée est capable de convaincre, d’emporter l’adhésion.

« Exactement, tu as compris. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)    

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    10 juin, 2012 à 0:59

    Salut,

    Merci à vous deux lol.

    Bise ;)

  2. Camille

    9 juin, 2012 à 22:50

    J’ai presque cru à un moment qu’astaroth allait essayer de te maquer avec un non-Martiniquais lol
    Et puis non, c’est parti sur autre chose :)

    Bon cela m’a fait bien sourire en tout cas hehe

    Bises

  3. Le Pèlerin

    9 juin, 2012 à 19:18

    Bonjour :D

    J’adore, j’adore, j’adore, j’adore, j’adore la conclusion ! Mais qu’es que c’est parlant, j’aime beaucoup. En clair j’adore, et j’aime ce qui est dis dans cette discutions. Je me répète mais ca me plait lol ^^
    Je voudrai te donner une image qui un jour m’est venu, en fait au centre d’un tableau se trouve un toute petite lumiere et tout autour de noir à perte de vue, rien du tout ^^, puis quand on dit cette phrase « que la lumiere soit » alors la lumiere fut et on voit dans son intérieur la petite lumiere se mélanger voir meme repousser ce noir. ^^

    Voilou, des poutous sylvie et aussi aux etres qui sont avec toi ! :D

Consulter aussi

Besoin de repos

  Bonjour à tous, Je suis fatiguée, franchement. Je vous écris pour vous dire que pour une…