Accueil Spiritualité Le feu qui apaise

Le feu qui apaise

5

Le feu qui apaise 1207010315418035710051017

Bonjour à tous,

Jophiel me demande à quoi pourrait ressembler l’enfer au travers mes yeux. Une drôle de question, d’autant que je ne crois pas à l’enfer. Ni au paradis. Je crois à ce dont nous sommes capables. Mais s’il existe bien un enfer et que je dois m’y retrouver un jour, il ressemblera à un monde sans chocolat (une évidence), un monde sans famille, un monde sans rêve ni espoir, un monde sans couleur, sans perceptions d’aucune sorte, un monde sans amis ni Amour, autrement dit j’ai raison, un monde qui n’existe pas.

« Et dans un monde sans Dieu ? »

Un monde sans toi ni moi alors lol ?

« Et dans un monde sans Dieu pour les Hommes ? »

C’est une vraie question alors ?

« Oui. »

A quoi ressemblerait un monde sans Dieu pour nous autres, tu me demandes un effort d’imagination plus grand que je ne le pensais lol. Attends, je crois en « Dieu » moi. Mais après avoir lu la bible, j’ai cessé. Quelques temps. A ce moment-là, je me disais que la science était ce dans quoi il était normal de placer ma confiance.

Comment dire, je n’envisageais pas de ne plus rien avoir devant moi. J’avais besoin de quelque chose pour remplacer le Dieu auquel il me semblait évident que je ne devais plus croire bêtement.

En outre, il était clair également que toutes les réponses se trouvaient donc sur Terre. La science et l’histoire avaient les solutions à mes yeux.

« L’histoire ? »

Oui, pour comprendre certaines choses. Un historien m’avait expliqué que l’histoire permet de comprendre le présent car en réalité nous reproduisons beaucoup de comportements de manière cyclique. Je me souviens en outre que lors de mes études juridiques on nous avait expliqué de quelle manière les régimes qui se sont succédé en France avaient pris fin et on observait effectivement souvent les mêmes déclencheurs.

Seulement ça sonne creux, si on se pose plus de question, la science et l’histoire ne peuvent pas expliquer l’Homme tel qu’il est à l’intérieur. Il manque un élément, celui qui explique pourquoi s’il peut exister un monde sans Dieu unique ou même sans une multitude de Divinités, il n’existe pas de monde sans spiritualité.

Tout le monde se tourne vers quelque chose, que ce soit sa religion, une foi plus libre ou ses amis, son cercle. Certains ne croient ni à la science ni à Dieu. Mais ils mourraient sans leurs amis, leurs amoureux ou ceux qui les entourent. Personne ne peut aller sans une foi quelconque dans le cœur, ou alors je n’ai pas rencontré ces individus, mais j’aimerais bien lol.

Un monde sans Dieu, un monde sans aucune foi, ce n’est pas un monde d’Hommes Jophiel. Nous avons besoin de quelque chose pour nourrir le Feu qui apaise.

« La Foi est le feu qui apaise, et tu vois juste, elle peut prendre n’importe quelle forme, pas forcément celle de la croyance en un Dieu. Dis-moi quand même, à quoi ressemble ta propre flamme, étant entendue que je te pose une question très personnelle. »

Elle ressemble au visage qui me souriait une nuit dans mon rêve en me disant de venir à lui. Elle ressemble au visage rassurant sur le mur quand j’étais enfant, elle ressemble à Lauviah qui est intervenu une nuit pour me rappeler qu’il était là et qu’il serait toujours auprès de moi.

Mais elle ressemble aussi à mes parents, à toutes les personnes que j’aime ou que j’ai aimé. Elle ressemble à ce que je découvre sur moi ou ce qui m’entoure, à ce que je sais faire, à ce que j’apprends tous les jours. Elle ressemble à ma curiosité, à mon appétit, à la femme que je suis.

Ma foi ressemble à ce que je vis et à ce que j’ai vécu. Elle correspond à ce qui fait ma réalité. C’est pour ça que je ne dis pas, croyez la même chose que moi. Je pense que la foi de chacun doit ressembler à chacun parce qu’on ne vit pas tous les mêmes expériences matérielles et spirituelles.

La mienne m’apporte ce dont j’ai besoin pour nourrir une flamme qui éclaire si bien autour de moi qu’elle me permet de garder confiance dans mon propre chemin, cela me convient.

Si d’autres peuvent la voir c’est que la leur ressemble à la mienne, c’est une chance dans le sens où le partage est possible mais quand ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave. Tout le monde trouve ce dont il a besoin et moi aussi.

Tu sais, je pense sincèrement qu’il n’y a qu’une seule et unique flamme que nous partageons tous en réalité. Néanmoins, je pense aussi que c’est à chacun de décider s’il préfère que son flambeau rejoigne la flamme originelle et surtout quand cela doit se produire.

« Pourquoi promènes-tu le tien ? »

C’est ma façon de rejoindre la flamme originelle, en me baladant et en voyant jusqu’où il éclaire !

« Continue de te promener alors, nous veillerons sur toi, tu veilleras sur ton flambeau. »

Oui, faisons comme ça ! Merci Jophiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Yahadefendirive

    3 juillet, 2012 à 15:06

    Merci. Puisses ceux qui explorent ces enfer trouver une sortie que respectera leur vie dans le respect de la Vie. Et d autres les y assister avec compassion :)

  2. crystallia

    2 juillet, 2012 à 11:19

    Coucou !

    Je vous remercie pour vos très jolis témoignages.

    Bise ;)

  3. Amour

    2 juillet, 2012 à 3:27

    Bonjour/bonsoir Sylvie,

    pour moi, le feu qui apaise, me fait penser à cette sensation que l’on éprouve lorsqu’on fait quelque chose que l’on aime et qui nous rend joyeux, voire bien dans notre peau… avec notre âme. C’est comment si rien en nous pouvait nous ébranler, nous heurter.

    Comme tu le dis si bien, Sylvie, la Foi/la confiance en soi est ce Feu qui apaise.

    Bref, la seule manière pour moi de me réaliser et de me comprendre c’est par les arts (fabriquer des objets, dessiner, l’écriture), dont j’aime allier le matériel, l’émotion et le spirituel.

    Sur ce, bisou ma belle :)

  4. shaka

    2 juillet, 2012 à 0:35

    bonjour/bonsoir,
    ton message véhicule une belle émotion le pélerin :)
    Perso j’espère que Dieu existe, d’une manière son existence est presque une évidence de toute façon (ex nihilo nihil fit comme dirait les latins). Mais par dessus tout j’espère qu’il voit la vie de la même manière que je la vois à savoir que l’on existe pour jouir de tout ce qui peut être jouissif. j’espère que c’est un dieu plein à ras bord d’inspiration parce qu’une vie sans inspiration ne vaut rien à mon sens. Ce qui implique aussi le sens de la beauté et donc une intelligence hors du commun. je me doute qu’une entité monolithique et archétypale de ce type n’existe peut être pas, toutefois j’espère que ces notions de beauté et de rose aux milles couleurs flamboyantes intéressent certains êtres « là haut ».
    je me suis maintes fois demandé pourquoi ne vivons nous pas des vies trépidantes comme on en voit dans les mangas. cela peut sembler puéril mais voilà, pourquoi si peu si Dieu est amour ? Et même si ce n’est pas peu, s’il y a mieux ne le méritons nous pas ? et puis je me dis finalement, plus par défaut qu’autre chose, que peut être nous ne sommes pas prêts. peut être aussi ne devrions nous pas cracher sur ce cadeau qui nous a été fait.
    Se balader, c’est exactement ça. Mais j’ai la conviction inébranlable que sans émerveillement une ballade n’est rien de plus qu’une marche à peine plaisante.
    *soupir* les questions sans réponses c’est déprimant, allez je vais lorgner un peu du coté des questions terre à terre et pourtant intéressantes et aux réponses faciles d’accès pour une fois.
    bonne journée/soirée à vous.
    Merci sylvie :)

  5. Le Pèlerin

    1 juillet, 2012 à 15:15

    Bonjour sylvie,

    Je crois en Dieu, quand je dis ca, je sais que ca fait sourire voire meme que ca met en colere. Mais je le sent, il y a quelque chose de si immense que ca emglobe tout.
    Imagine toi une main si immense, si grande, si infiniment wouaaaaaa, que la terre y tien dedans, que les galaxies et bien audelà y sont dedans, que le tout est bien audelà de ce que l’on voit.
    Comme un enfant qui serait aimé par son papa et ca maman, celui, celle qui est aime tout.
    C’est comme si les plus belles des énergies avait une personnalité, toutes les personnalités.
    Imagine toi un soleil, avec ses rayons devant, et cette lumiere est avant et apres. C’est comme si le tout, en nous et autour de nous, était bien plus.
    Vois tu sylvie, je n’ai pas lut la bible, ni aucuns livres religieux, et malgré que je m’en sois acheté une, je ne me suis lut qu’une mini partie.
    C’est un livre ayant été déformé de ca base, ca se sent, je le sais.
    C’est bien audelà de tout, depuis toujours, je sent en moi qu’il y a un énergie qui transcende le tout.
    C’est audelà de ce que nous sommes.
    Je pense et je crois, que nous nous arretons trop à ce que nous vivons, connaissons, nous nous sommes refermé et nous avons oublié, on nous a fais oublié… : (
    Si on parle de Dieu, souvent cela évoque de la colere et de la haine, mais on oubli que ce que nous faisons et nous vivons vient de notre propre création, « Le tout » a créé pour nous et nous a laissé creer. Hélas, il y a et il y a encore quelques soucis que des etres ont fais. : (
    Depuis tout enfant je le sent, je le sais et j’ai envie de communiquer ce ressenti, mais tout est fermé sur terre.
    Ils faut croire, mais je pense bien audelà.
    Dieu nous a fais le plus beau des cadeaux, le libre arbitre, à nous de l’utiliser avec ceux qui nous aime, avec le tout qui nous aime.
    Et quand nous retournons vers le tout, je crois que nous avons nos réponses.
    Mon reve personnel, c’est de me retrouver devant ce tout et pouvoir l’entendre, lui parler, ressentir et qu’il me réponde.
    Je les aimes Sylvie, les Anges sont ses enfants et ses messagers, comme nous autre nous le sommes, comme les Chohans le sont, comme les Démons et tant d’autre.
    J’ai lut 2 livres qui m’ont amené à ressentir encore plus, le livre d’Enoch et le livre de vie des Maitres Ascensionnés, et dans ces derniers j’ai encore plus ressenti sylvie, vous tous je vous invite à ressentir ce fameux tout, à croire à ce que la création a fait. Quand nous regardons le ciel, nous voyons et pourtant, qu’il fasse nuit ou jour, le tout est là et nous regarde tout respectant, tout en aimant et nous aide quand cela peut, quand nous retournons dans ce fameux tout, et que nous y croyons, que notre coeur que se met à battre réellement.

Consulter aussi

Le soleil dans le jardin

  Bonjour à tous, Je pourrais m’attarder sur ce que je pense du fait que mes jolis a…