Accueil Spiritualité Courir dans les couloirs

Courir dans les couloirs

11

Courir dans les couloirs 1208230253208035710236251

Bonjour à tous,

Après Ernesto, Isaac. Pourquoi les phénomènes climatiques de ce genre ne se contentent-ils pas d’aller mourir dans l’Atlantique ? Je vais encore devoir me laver à l’eau froide demain matin. Et oui, notre fameux chauffe-eau solaire…

Je n’aime pas l’eau froide. J’aime quand c’est chaud, agréable, quand on a envie que le temps s’arrête tandis qu’on reste là à profiter. Hélas c’est souvent au travail que le temps a tendance à s’arrêter. Vous savez quand vous avez hâte que les heures passent mais qu’elles prennent un malin plaisir à s’égrener lentement, très lentement…

Ma patronne adorée ne veut plus que je fasse d’heures supplémentaires à l’œil. D’ailleurs, elle ne l’a jamais demandé, elle ne sait pas d’où a pu partir une telle rumeur. Elle ne comprend pas le malentendu. Surtout depuis que j’ai dit bien fort à la directrice devant un des associés que je connaissais mes droits moi aussi.

Ça me rappelle la fois où elle m’a convoquée dans son bureau pour me dire qu’elle ne comprenait pas que je ne prenne pas mon travail plus au sérieux et que je ne m’empresse pas de répondre quand le téléphone sonne. Je ne suis pas standardiste, j’ai pété un câble. Aujourd’hui, elle demande à chacun de faire un effort au niveau du téléphone. Pour ma part je sais que je prends pas de double appel, si je suis déjà en ligne c’est que je suis occupée. Comme tout le monde d’ailleurs.

Car je vais vous dire une chose, j’ai eu beau demander à mes guides, il semble que je ne sois pas près d’obtenir le don de me dédoubler physiquement. Si bien que j’en suis réduite à faire une chose à la fois. Vous vous rendez compte…

Il a fallu que je lui explique cela pour certaines tâches. Avec sa grande intelligence elle a fini par l’admettre. Elle n’admet pas en revanche qu’on lui tienne tête, elle n’aime pas ça du tout. J’aime bien tenir tête aux gens pour ma part, surtout quand je ne suis pas d’accord. Mais rassurez-vous, j’ai réalisé que ce n’était pas forcément la meilleure attitude à tenir au travail.

Alors maintenant je la laisse parler, mais ensuite je fais de la résistance passive. Je ne peux pas faire autrement de toutes façons parce que je ne suis pratiquement jamais d’accord avec elle.

Un jour elle m’a hurlé de courir parce que quelqu’un voulait me parler au téléphone. Je ne cours pas dans les couloirs. Je n’ai donc pas couru. Mais à la réflexion peut-être que j’aurais dû. Ensuite j’aurais dit à la médecine du travail comme une fleur et avec la bouche en cœur « C’est ma patronne qui m’avait demandé de courir dans le couloir ». Oui, cela aurait pu être intéressant.

Bref, elle a reculé sur les heures supplémentaires, le téléphone, le parking (dont elle n’est pas propriétaire je n’avais donc pas de raison de lui obéir et de me garer où elle le souhaitait) et d’autres choses.

Aujourd’hui elle m’a dit qu’elle voulait que je sois plus dynamique et plus rapide. Me prenant pour exemple ceux qui courent dans les couloirs.

Je ne cours pas dans les couloirs. Je ne souhaite pas courir dans les couloirs. Et j’ai plus de travail que les autres, ce avec quoi je ne suis pas d’accord.

Elle veut du dynamisme ? Qu’elle commence par se montrer plus juste. Je ne suis pas capable de me dédoubler. Si je n’avais pas autant de choses à faire, je serais plus efficace. Elle ne le voit pas ? Eh bien, moi je ne cours pas dans les couloirs.

Elle reproche à sa mère d’avoir pris mon parti, je m’étonne qu’elle ne se soit jamais demandée pourquoi. Sa mère l’aime beaucoup, vraiment beaucoup. Mais elle, elle l’humilie devant tout le monde. Ne se rend pas compte qu’elle se laisse manipuler. 

Elle pense qu’en exigeant elle peut obtenir des choses. Ce n’est pas toujours si évident. J’ai failli faire une dépression une fois, mon médecin voulait me mettre sous médicament, ça n’arrivera pas une seconde fois. 

La santé est plus importante que n’importe quoi d’autre. Je serai dynamique dans une autre entreprise, une où on ne me demandera pas de courir dans les couloirs.

En attendant, je continue de faire mon travail, mais avec les moyens dont je dispose, tant pis si ça ne suffit jamais.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. crystallia

    25 août, 2012 à 13:06

    Lol, tant mieux alors !

    Bise ;)

Consulter aussi

L’éclat du jour

  La fraîcheur du matin se fait plus mordante encore à mesure que les heures passent. Auto…