Accueil Dragons Réunir les âmes

Réunir les âmes

18

Réunir les âmes dans Dragons 1210220240218035710463074

Bonjour à tous,

J’ai vécu une drôle d’expérience tout à l’heure…

« C’était juste un appel mystique, finis de lire ton manga tranquillement. Ne t’inquiète pas. », me répond Thor.

Je n’ai plus envie de lire. Et pourquoi tu me réponds comme ça ?

« Pourquoi, qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui m’arrive… Tu n’en as pas assez de te poser ces questions-là ? C’était juste une expérience mystique, passe à autre chose. »

Qu’est-ce qui te prend !

« De toutes façons tu ne pourras jamais empêcher ou contrôler un appel. »

Je ne veux pas te parler, vas-t’en.

« Tu préfères rester seule ? »

Plutôt qu’avec toi, oui.

« C’est vrai que tu trouves ta solitude si confortable, tout ce vide que tu fuis en permanence. »

On a fini.

« Non, on commence. Ou plutôt, je commence. Tu n’aimes pas le ton de Sammael, mais il te ménage plus que tu ne penses. Moi je vais te dire les choses, moi je ne vais pas enrober mon discours comme Lauviah ce matin.

Tu vois, il est un temps pour chaque chose. Un temps pour l’éveil spirituel et un temps pour se préoccuper de sa vie matérielle. Cela tu le comprends parfaitement.

Alors accepte un appel mystique quand il se présente et tout sera bien plus facile pour toi. Tu n’as pas besoin d’avoir un bouche-trou dans ta vie. Il ne remplira pas ce vide, il est des espaces qui savent pourquoi ils restent vides.

C’est encore plus terrible de chercher à tromper en vain sa solitude, cela ne mène qu’au dégoût de soi. Tu ne veux pas en plus connaître le dégoût de ta propre personne ?

Car sache que beaucoup connaissent. Demande à tes lecteurs, pose-leur la question et tu verras que beaucoup connaissent.

Ce que j’essaye de te dire c’est que tu as eu bien plus de chance que tu ne le vois. Il aurait pu ne pas avoir d’avertissements. Un nouvel éveil aurait pu survenir d’un coup, sans que tu t’y attendes.

Tu ne comprends pas ces messages que tu reçois depuis quelques jours à la fin de tes rêves ? Tu comprendras ce qu’ils annoncent pourtant.

Parfois vous avez l’impression d’être celui qui attend quelque chose. Mais c’est faux, c’est vous qui êtes celui que d’autres attendent.

Réunir les âmes, le nom de cet appel que tu as attendu annonce un rapprochement avec un ou plusieurs membres d’une même famille d’âmes ou alors, d’âmes qui se sont connues dans des vies antérieures et qui avaient émis le souhait de se retrouver.

Il y a une condition à la réunion des âmes, petite fille, il faut un accord conscient de part et d’autre. Tu ne te souviens pas d’avoir un jour entendu quelqu’un te dire, je peux t’aider ?

C’était il y a longtemps, tu habitais encore Marseille et tu as entendu quelqu’un, une personne incarnée mais lointaine te dire, je peux t’aider. »

Je me souviens.

« Eh bien, tu viens seulement d’accepter, d’où cette expérience tout à l’heure. »

Même moi je trouve tout ça délirant. Je m’en souviens pourtant. Une personne qui voulait savoir qui j’étais, j’ai entendu son appel et vous m’avez expliqué l’avoir laissée passer. Vous m’avez demandé de lui répondre, de parler de moi à cet(te) inconnu(e).

Mais je n’ai pas vu cette personne telle qu’elle était à ce moment-là n’est-ce pas ? J’ai vu une part de son futur.

Il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi l’ai-je vue dans son futur ?

« Pourquoi, comment ça se fait etc…

Ma belle enfant, c’est comme ça. Quand les enfants ne maîtrisent pas leurs facultés, ils ne comprennent qu’avec le temps. »

Tu es dure ce soir.

« S’il n’existait pas un tel fossé entre ce dont tu es réellement capable et ce dont tu uses vraiment, tu n’aurais plus de difficulté à situer les évènements qui te sont annoncés. »

Je vous ai dit que je voulais travailler cela justement !

« Et comme Eledahiel je te réponds non. Nous te dirons non tant que tu n’auras pas trouvé la force d’accueillir librement, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.

Tu veux connaître l’avenir, accepte le présent. Le présent en l’occurrence, c’est ce que Lauviah et même Sammael t’ont dit trop gentiment, il arrive un moment où il n’est plus possible à celui qui va seul d’avancer seul.

Généralement c’est l’inverse qui se produit. Généralement vous commencez à évoluer en groupe puis à deux et enfin vous en arrivez à la partie du chemin que vous devez accomplir seul.

A ce moment-là souvent, vous avez déjà quelques repères, une certaine connaissance de vous-mêmes.

Mais toi tu as fait la route en sens inverse. Tu es sortie de l’enfance pour découvrir l’éveil spirituel, tu n’as pas eu le temps de te connaître vraiment ou même de connaître la vie au sens large. Pas de repère, aucune connaissance spirituelle accessible, une peur certaine de l’inconnue qu’était pour toi ce que vous appelez ésotérisme.

La déroute totale.

Aujourd’hui tu te crois forte, capable de continuer à avancer seule. Les réponses tu sais où les trouver, la vie et les années t’ont appris un certain nombre de choses comme par exemple le fait que tu es mieux servie par toi-même dans bien des domaines.

Tu tiens même un blog, délivres un enseignement, petite fille. Tu me tiens tête ce soir. Tu me demandes ce qui me prend, je te rappelle simplement la dure réalité, s’il y avait un chemin, tu serais encore bien loin du bout.

Nul n’esquive les étapes, elles sont toutes nécessaires, petite fille. Les appels servent à vous permettre de vous souvenir de cette réalité.

Comment peux-tu penser que tu peux continuer à avancer tout droit quand ce vide se rappelle sans cesse à toi ? »

Il a fallu que je compose avec tout ce temps et tu oses me demander ça ? Que voulais-tu que je fasse ? Que je m’assois et que je contemple la glace, le froid, le désert ?

Tu voulais que je reste là à pleurer ? C’est tout ce qui serait arriver.

Il fallait bien que je regarde ailleurs  si je voulais pouvoir me lever chaque matin. Tu entends, chaque foutu matin ! Je ne voulais pas rester comme ça, je voyais bien et je vois toujours que ce n’est pas une situation plaisante.

Mais justement, je sais que je n’ai pas la force de contempler ce vide chaque jour tout en continuant à vivre normalement.

« Pourtant tu le retrouves chaque jour au travail, chaque soir quand tu rentres chez toi. »

« Il colore toute ta vie. Qu’est-ce que tu crois petite fille, la réalité spirituelle est plus forte que la réalité matérielle. Vous vivez ce qui est. D’où cette solitude qui prend divers aspects avec lesquels tu composes comme tu dis. Tu aimes le résultat ?

En même temps, ce vide apparaît dès que vous ne suivez pas l’ordre habituel. Il s’est donc imposé à toi quand tu as quitté l’enfance pour découvrir un autre monde comme vous dîtes souvent.

Aucun repère spirituel, tu plonges dans le désert. Comment en sortir, c’est la question qui vous obsède alors. Toutefois personne ne pense jamais, comment y suis-je entré ?

La réponse à cette dernière question petit à petit vous est donnée mais vous ne réalisez pas le cadeau qui vous ai fait, vous ne pensez qu’à quitter le désert pour rejoindre des terres plus clémentes.

Or aucun avenir n’est possible à celui qui nie le présent. »

Je me demandais ce que je pourrais faire comme travail, j’étais encore étudiante quand j’ai commencé à comprendre que je ne me connaissais pas mais j’ai nié le problème.

Je vois la porte de sortie.

« Eh oui. »

Tu sais, j’ai le sentiment que je marche depuis longtemps. Je voudrais bien qu’il y ait un banc quelque part, même pour une halte de cinq minutes. Le ciel est toujours bas, invariablement bas et si je ne m’efforçais pas de faire la route en chantant, elle me paraîtrait bien triste et monotone par moments. En plus, il arrive que le froid soit mordant et que je ne vois plus l’horizon.

Je voudrais simplement pouvoir m’asseoir et regarder le soleil. Le sentir sur moi aussi. Alors, je continue de marcher en me disant qu’un jour ce sera possible tu vois. Parce que comme ça je peux continuer à chanter, je ne vois plus le ciel bas et les rats autour de moi. Je me souviendrai longtemps d’une certaine vision, des tas de rats partout autour de moi. Maintenant j’en connais le sens, j’ai fini par comprendre et je me dis que j’aurais aimé qu’ils soient moins nombreux ou qu’il y ait plus de bancs.

Parce que tu vois, savoir dans quel sens je fais le chemin c’est une chose, mais ce n’est pas le plus dur. Le plus dur c’est tout cet espace et aucune direction à suivre avec certitude. Sachant qu’il fait froid, qu’il n’y a personne et qu’il faut tracer la route soi-même. Dans un désert de plusieurs années quand même. Et quelles années, j’avais à peine seize ans.

« La mémoire t’es revenue, tu as retrouvé la vraie date du premier appel. Aussi jeune, il est rarement dur. C’est pour cela que l’expérience s’étale sur plusieurs années.

Aussi jeune, vous conservez quelques repères, provisoirement. Et puis un jour ils tombent ou s’évaporent. Ce jour-là vous êtes déjà si loin dans le désert que vous ne comprenez pas ce qui semble vous tomber dessus d’un coup. 

La quête peut tout occulter, malgré vous. Autour de vous les gens font leur vie, trouvent ou créent tout ce dont ils ont besoin tandis que vous accumulez échecs et difficultés. 

A croire qu’il n’y a rien pour vous. C’est la foi qui sauve alors les plus forts d’entre vous. Ceux qui d’une manière ou d’une autre se révèlent à eux-mêmes et aux autres.

Ceux qui parviennent à distinguer la Lumière dans l’obscurité de leur longue nuit. Ceux qui malgré les épreuves conservent ce dont d’autres ne disposent plus depuis longtemps au moment de leur propre éveil, les caractéristiques d’un enfant.

Ceux-là ne sont jamais blasés  et peuvent s’émerveiller ou s’étonner de tout. Curieux, ils aiment autant la Terre que le monde spirituel qu’ils ont découvert avec plus ou moins d’enthousiasme. Et même en vieillissant, nous pouvons te le dire, tu garderas cette capacité à t’émerveiller d’un coucher de soleil.

Tu vis avec des gens qui ne croient pas à tout ce que tu vis intérieurement ou à tes capacités. Tu ne leur parles donc jamais de ton livre sur les rêves ou d’autres projets.

Tu travailles dans une ambiance détestable, avec des personnes que tu n’apprécies pas pour la plupart et qui ne t’apprécient pas non plus.

Ne serait-ce que dans ces deux aspects de ta vie, tu vois le vide, le désert ? »

Je le vois.

« Il n’y a qu’une façon d’en sortir. Mais elle réclamerait beaucoup de courage à une personne seule et isolée. Et tu y laisserais des plumes plus importantes que ce que tu pourrais encore supporter.

Aussi, cet appel est un cadeau du ciel. Tout intervient toujours au bon moment. »

Je sais que vous avez déjà demandé à des personnes de m’aider. Et je sais aussi qu’elles avaient accepté.

« Réunir les âmes, c’est aussi notre travail. »

Vous avez demandé à quelqu’un de me venir en aide encore une fois alors ?

« Nous aurions pu, nous n’aurons pas à le faire. »

Mais, le message de ce matin…

« Tiens compte des autres également. Et tu comprendras. »

Merci à toi Thor.

Bonne journée à tous ;)      

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • La porte cassée

    Bonjour à tous, J’ai une question, Ahiriel.  « Ah oui ? » Oui …
  • Liqueur au chocolat

    Bonjour à tous, « Tous ces calendriers de l’avent beauté, tu les voudrais…
  • Fleur bleue

    Bonjour à tous, « Tu as trouvé le film sympa mais tu n’as pas été transpo…
Charger d'autres articles liés
  • La porte cassée

    Bonjour à tous, J’ai une question, Ahiriel.  « Ah oui ? » Oui …
  • Liqueur au chocolat

    Bonjour à tous, « Tous ces calendriers de l’avent beauté, tu les voudrais…
  • Fleur bleue

    Bonjour à tous, « Tu as trouvé le film sympa mais tu n’as pas été transpo…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • La solitude du corps

    Bonjour à tous, « Alors tu n’aimes pas le phénomène de la solitude du cor…
  • Au-delà de…

    Bonjour à tous, « Tes beaux ongles se cassent. », me dit Thor. Tiens…
  • Tous les jours pareil

    « Les paysages qui se dessinent au loin peuvent changer d’un instant à l&…
Charger d'autres écrits dans Dragons

18 Commentaires

  1. Manue

    1 décembre, 2012 à 13:47

    La petite fille en moi sourit, oui elle sourit!

  2. shaka

    29 octobre, 2012 à 0:53

    Coucou sylvie,

    ce conseil « essaye de voir si autour de toi il n’y aurait pas d’autres opportunités »
    pourrais-je en tirer mon parti à ton avis ? je veux dire ça marche comme ça pour nous tous ou sur ce coup c’était juste pour celine ?
    n’est-ce pas quand même un manière de se contenter ?

    bien à toi :)

  3. celine

    25 octobre, 2012 à 19:08

    Pour Lauviah:

    « C’est noté chef ! ^^
    Tu viens de répondre à une des questions que je me posais depuis maintenant plusieurs années, merci beaucoup.
    J’ai été pendant tout ce temps sur la case départ d’un jeu, aujourd’hui je peux avancer d’une case !
    Tu ne peux pas t’imaginer à quel point tu viens de me rendre service ! merci encore ;)  »

  4. crystallia

    25 octobre, 2012 à 0:58

    Salut,

    « C’est sur Terre qu’il convient de regarder, avec tes yeux physiques et ton cœur éternel.

    Ne crois que ce que tu vois et qui résonne en toi. »

    Lauviah pour Céline

    Bise ;)

  5. celine

    24 octobre, 2012 à 18:56

    Re-coucou Sylvie :)

    Je ne pensais pas que Lauviah m’aurait laissé un message (je ne voulais pas l’embêter…il y a tellement plus important dans le monde qu’une histoire de coeur !). Enfin je suis tout de même contente que vous soyez là tous les deux ;)

    Une chose m’interpelle : je suis depuis l’âge de mes 15 ans agressée dans mes rêves par des Etres dont je ne connais pas l’identité (bref) et qui ont à maintes reprises tenté le tout pour « m’arracher » ma virginité (je sais on se croirait dans une histoire de fous :/ ).
    On me parle de Prince qui s’appelle phonétiquement E-L-A-D-I-E-L comme si j’allais être sa promise…, et Lauviah me parle de regarder ailleurs s’il n’y aurait pas d’autres opportunités ?!
    Je t’avoue que je ne comprends plus rien lol
    Ce n’est pas grave, je crois que je ne connaîtrais jamais le dernier mot de la fin mdr :)

    Gros bisous Sylvie !

  6. crystallia

    23 octobre, 2012 à 21:27

    Bonjour,

    Céline, qu’est-ce qui te plait chez lui ? Est-ce que c’est son attitude ou est-ce que c’est lui ?

    « Selon la réponse, tu sauras pourquoi tu t’accroches ou non mais s’il en aime une autre, essaye de voir si autour de toi il n’y aurait pas d’autres opportunités.
    Peut-être que pour l’instant il représente un certain idéal. Mais peut-être aussi que ce n’est qu’une image à tes yeux, peut-être que ce n’est pas l’Homme qui t’attire vraiment. »

    C’était la réponse de Lauviah, merci Lauviah.

    Camille, oui c’est bien joli je suis d’accord. Je suis d’accord.

    L’Ermite, merci pour ton lien si intéressant et parlant lol.

    Merci à tous les autres également pour vos commentaires.

    Bise à tous ;)

  7. celine

    23 octobre, 2012 à 21:03

    En parlant de solitude… Sylvie, j’aimerais avoir de tes bons conseils ce soir… te sens-tu prête à répondre au courrier du coeur ? lol

    Sérieusement, j’ai besoin de savoir ce que tu ferais à ma place…
    Je suis tombée récemment amoureuse de mon nouveau supérieur qui est doux et gentil (bref)… Ayant eu des gros blocages psychologiques envers les garçons depuis toute petite, c’est la 1ère fois que je ressens quelque chose pour un homme… malheureusement dans tout ça il y a bien un bémol, j’ai appris qu’il avait déjà une petite amie…
    Tous les jours je le vois, et tous les jours je vois bien qu’il me regarde comme monsieur et madame tout le monde…
    Je n’arrive pas à m’en remettre et à me raisonner (le voir tous les jours n’arrangent pas les choses)…je suis vraiment malheureuse tout au fond de moi…
    Que ferais-tu « grande-soeur » ? :)

    PS : dsl, je suis complètement hors sujet à ton article :S

  8. Camille

    23 octobre, 2012 à 1:03

    Ccou Sylvie,

    Ne trouves-tu pas ça jolie d’être capable de réunir les âmes entre elles ?
    Les groupes se rencontrent et finissent pas se reconnaître, et alors, elles rient ensemble, partagent et avancent. Mais surtout, plus aucune d’elle ne sera jamais seule.

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Comment gérer la colère

Bonjour à tous, Tout d’abord, je rappelle que je ne suis pas la plus douée pour gére…