Archive pour novembre, 2012

Juste un aperçu

Juste un aperçu 1211300108488035710609812

Bonjour à tous,

Je n’arrive pas à lire les énergies ce soir ! Ni à obtenir les informations que je veux…

Je ne suis pas contente.

« Boude tant que tu veux. Mais souviens-toi que tu dois encore repasser tes vêtements pour demain. »

Merci Sammael. Heureusement que tu es là.Je vais utiliser des cartes…

« Tu ne vas pas te préparer quelque chose pour demain midi ? Voilà qui t’éviterait de devoir improviser à la hâte comme ce matin. »

Pourquoi je ne peux pas regarder ce que je veux ?

« Que veux-tu savoir ? »

Je veux juste un aperçu de mon avenir proche. Et puis un peu moins proche.

« Pourquoi ? »

Parce que j’ai reçu un avertissement.

« Ta mère a préparé des légumes, tu pourrais en prendre. Mais il faut que tu trouves un accompagnement. En plus tu as fini tous tes biscuits, que vas-tu manger demain au petit déjeuner ? Tu ne veux pas faire un gâteau ? »

Non, je ne veux pas de gâteau. Je veux une réponse. Maintenant tu te pousses et tu me laisses passer, tu me barres la route.

« Déloge-moi petite fille, j’ai hâte de voir. »

Looooooollllllllllllll, pourquoi je m’énerve, je m’excuse. Mais vous m’avez fait peur avec cet avertissement. J’en ai reçu un chaque fois qu’un truc grave allait m’arriver, que des choses impossibles à éviter en plus sur le coup. Enfin…

J’ai failli t’attaquer cela dit, je n’en reviens pas. Je me suis sentie prête à t’attaquer.

« Tu ne m’aurais pas fait grand mal, et puis parfois il faut oser voir ce qu’il y a en soi. »

Et qu’est-ce qu’il y a en moi ?

« Un fort potentiel. »

Lol…

« Tu as senti ta propre force se mobiliser n’est-ce pas, contre moi. C’était déjà arrivé, une fois où tu as cru que l’un de nous pourrait s’en prendre à ta sœur. »

Mais vous lui avez apposé un sceau de protection, pour qu’elle puisse toujours se remettre de toute difficulté.

« Nous protégeons tous tes proches. »

Je sais, aujourd’hui je le sais.

« N’aie pas peur pour l’avertissement. Nous te prévenons juste pour que tu n’aies pas de choc, du moins, ton âme le fait. Parce que tu es hypersensible. »

Je peux pas juste avoir un aperçu ? Un tout petit.

« Astaroth peut t’apprendre à gérer cette force qu’il y a en toi. Demande-lui. »

Astaroth ?

« Oui. Demande-lui. »

Pourquoi, merci à toi Sammael.

Bonne journée à tous ;)

 

Fin du monde ?

Fin du monde ? 1211290201408035710606560

Bonjour à tous,

Aujourd’hui mes guides me demandent ce que je pense de la date de la fin de notre beau monde. Mais je n’en pense rien, je ne crois pas à la fin du monde.

Je m’intéresse davantage  à ces douze jours de congés qu’il me reste et que je n’ai pas encore posés. Cette fois il faut que je m’organise bien, la voisine par exemple va à St Martin faire du shopping.

Je crois que moi aussi j’apprécierais St Martin.

« Pourquoi tu ne vas pas passer quelques jours chez l’une de tes tantes ? », me demande Lauviah.

Parce que je dois prendre ces congés avant le 30/04 et que je me suis plutôt bien habituée à la vie sans hiver. Maintenant, je pourrais aller les voir l’été prochain oui, ça me plairait bien.

« Un déménagement peut faire penser à la fin d’un monde non ? Ou une expulsion. »

Superbes exemples.

« Une vie sans hiver, une utopie bien humaine. Dans la vie, tous au long de la vie, les saisons se succèdent. Certaines durent plus longtemps que d’autres, mais nul ne connaît le printemps éternel. Par contre, il est possible d’apprendre à aimer chaque saison. Pourquoi n’aimes-tu pas l’hiver, ma douce enfant ? »

Parce qu’il fait froid.

« D’un froid égal toute la saison durant ? »

Non, ça dépend des jours évidemment.

« Redoutais-tu l’hiver à Marseille ? »

Non, mais je redoutais la différence de température entre Marseille, sur le littoral et Aix dans les terres. Parfois je sortais le matin, à Marseille, et je me disais qu’il faisait bon, que la journée serait belle.

Puis je prenais le car pour aller à la fac et quand j’arrivais sur Aix, je maudissais le ciel. Une légende sournoise raconte qu’il n’y a que deux degrés de moins l’hiver entre Marseille et Aix. Ce serait bien agréable ! Heureusement qu’il y a nettement moins de vent à Aix.

« Et en Normandie ? »

Ne m’en parle même pas. Cette année ou ma tante nous a invités, nous sommes tous tombés malades les uns après les autres, il faisait tellement froid, je n’ai pas compris.

En même temps en Normandie même les étés peuvent être difficiles, j’ai pu m’en rendre compte… 

« Et là où tu as grandi et où vivent encore certaines de tes tantes ? »

C’est tellement loin aujourd’hui, j’avais seize ans quand on est parti. Ma première fin du monde lol. 

« Tu ne te souviens pas des hivers ? »

Non, pas spécialement.

« Certaines de tes anciennes camarades t’ont retrouvées sur Facebook. »

Oui, ça me fait plaisir de les voir adultes, ça fait drôle aussi. Il y en a que je connais depuis l’école maternelle.

« Que de la joie, des souvenirs heureux et agréables n’est-ce pas ? »

Oui c’est vrai, tout à fait.

« Tu as eu une enfance heureuse. Tu te sentais bien dans ton environnement. D’où cette sensation de fin du monde quand vous avez déménagés. Aujourd’hui, comment serait vécu un nouveau déménagement ? »

Bien je pense, aujourd’hui j’ai compris que l’on peut être heureux partout. Il faut se donner une chance d’aimer un nouvel environnement.

« Donc après la fin du monde, le recommencement ? »

Exactement, il faut aller de l’avant.

« Est-ce toujours facile ? »

Non, ça dépend de notre état d’esprit, de notre façon de nous voir et de voir le monde. En clair si on a le sentiment que le meilleur environnement possible est un aquarium limité et minuscule, ce que je pensais à seize ans, on est mal.

Il faut avoir l’esprit ouvert pour que les choses se passent bien. Être prêt à accepter ce qui est ou ce qui se présente à soi.

« Une crise d’appendicite à deux semaines de noël. »

Lol, justement l’année de mes seize ans. La bonne nouvelle c’est que ça ne risque pas de se reproduire.

« Accepter ce qui est n’est pas ce que tu fais le mieux, jusqu’à aujourd’hui. Tu es une forte tête, maligne, mais forte tête.

Quand ce qui se présente à toi ne te plait pas, tu cherches un moyen de le transformer. »

Tout le monde n’agit pas ainsi ? Comment font les gens quand les choses ne leur plaisent pas ?

« Il essayent d’éviter les avertissements au travail. »

Franchement, j’ai juste dit ce que je pensais.

« Avant de réaliser que tu peux t’y prendre autrement pour manifester ton mécontentement. »

Je suis obligée de m’exprimer d’une façon ou d’une autre. Je ne peux pas rester là à faire le dos rond, je ne sais pas faire ça. Je ne peux pas.

« Tu vas créer le blog de cuisine ? »

Pourquoi pas, j’y réfléchis, je pense que ça me plairait.

« Parce qu’il serait dommage de se priver de bonnes choses pour des problèmes d’intolérances alimentaires. »

Là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir.

« Toujours à chercher une voie, un chemin parmi les ronces parfois…

Quand tu ne coupes pas les ronces au sécateur. »

Il faut ce qu’il faut.

« Sérieusement. »

Oui ?

« Et si tu te contentais d’attendre la fin du monde pour une fois ? Si tu attendais qu’une porte s’ouvre ? Peut-être que la fin d’un monde, parfois, permet l’avènement d’un monde meilleur. »

Comme dans les films Disney ?

« Pourquoi une telle ironie ? Regarde autour de toi, ça peut arriver. Ça t’est arrivé. Ça pourrait se reproduire. Sur un plan différent. Mais alors,  tu pourrais ne même pas te rendre compte de l’écroulement de ton monde.

Tu verras bien, longtemps après coup. »

Après coup…

« Pourquoi pas ? Passe une belle soirée. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Répondre ou non

Répondre ou non 1211271115308035710602872

Bonjour à tous,

« Nous t’avions dit que certaines personnes voudraient être comme toi. », me rappelle Lauviah.

« Tu as commencé par parler de tes capacités spirituelles sur un forum et les choses se sont mal passées, on t’a reproché de te vanter indûment et surtout de mettre en avant ton ego.

Loin d’accepter un tel constat et parce que tu avais été blessée, tu as créé ce blog. Où non seulement tu ne t’es pas contentée de te remettre à parler de tes propres capacités, tu as en plus écrit des pages entières destinées à apporter des pistes à ceux qui se poseraient des questions sur eux-mêmes.

Tu n’as pas caché être capable d’obtenir des réponses sur n’importe quel thème spirituel et en outre absolument chaque fois que tu t’interroges sur ta vie, nous sommes là et nous t’aidons à écrire tes articles.

Pourquoi es-tu fâchée aujourd’hui ? Après tout ce temps ta vieille blessure n’est pas refermée ? Tu as créé un site consacré au développement personnel, c’est toi qui l’as voulu. Tu étais contente d’avoir pu le faire. »

Oui. Je le suis toujours…

« Tu as créé une extension sur la voyance et l’ésotérisme et tu vas créer une dernière partie sur le magnétisme et les énergies. Tu n’es pas satisfaite de pouvoir le faire ? »

Si, ce n’est pas le problème.

« Il ne devrait pas y avoir de problème. »

Moi je ne suis pas comme vous.

« Qui te le demande ? »

J’écris parce que j’ai envie d’écrire. Pas parce que je me sens obligée de le faire ou privilégiée d’avoir des capacités spirituelles. Pour moi, elles sont aussi naturelles que le reste, que le fait de respirer, pour moi c’est juste quelque chose d’agréable de partager ce que je vis. Quand je vois qu’un sujet intéresse plus particulièrement quelqu’un, j’accepte de faire un article dessus, pour rendre service autant que parce que ça me plait mais c’est tout. Je ne suis le guide de personne.

« Dis la vérité, pourquoi proposes-tu des prestations payantes ? »

Je n’ai pas envie de le dire.

« Pourquoi ? Il n’y a pas de mal à avoir une opinion. »

Parce que je ne suis pas un dictionnaire voilà pourquoi. Je ne supporte pas que l’on ne s’intéresse à moi que pour mes dons. Je supporte encore moins que l’on considère que je DOIVE répondre.

J’ai constaté, avec soulagement, que les rapports sont différents quand je dis aux gens qu’ils doivent payer.

« Ton site, pourquoi l’avoir créé ainsi  ? »

Parce que je crois sincèrement qu’il est possible d’effectuer seul, une bonne part du travail que nous devons chacun faire sur nous-mêmes. Mais parce que je sais combien je suis contente de vous avoir à mes côtés, je comprends très bien que l’on puisse aussi avoir besoin d’une aide extérieure.

Je comprends la détresse tu sais. L’autre jour il y a cette femme qui m’a écrit au sujet  de sa petite fille ennuyée par des entités, je l’ai aidée, sans rien lui demander.

Je n’écris pas le cœur fermé, juste pour étaler ce dont je suis capable. J’aime partager, mais comprends ce que je veux dire par je ne suis pas un dictionnaire ou un distributeur de réponse.

« Que penses-tu de l’idée que nous t’avons soumise ? »

Écrire des ebooks sur divers sujets et les vendre 4€ pièce au lieu de donner des consultations ? »

« Le prix est minime, tout le monde y trouvera son compte . Tu pourras toujours donner des consultations à ceux qui préfèrent des réponses personnalisées. »

Il faudrait que je les écrive.

« C’est facile pour toi d’écrire. Ils seront en outre plus généraux que tes articles du blog. »

Qui parlent souvent de moi lol !

« Tu peux y penser. Tu as créé un blog qui te sert de journal, c’était ton choix très bien. Mais ce que tu aurais dû comprendre depuis longtemps, c’est que beaucoup de tes lecteurs cherchent des réponses pour eux-mêmes dans tes écrits. 

C’est pourquoi Astaroth te disait que tu manques d’ambition. D’autres auraient remarqué cela il y a bien longtemps. Reste comme tu es mais 4€ ce n’est pas cher, tout le monde pourrait y trouver son compte. »

Je crains déjà la difficulté de proposer des produits téléchargeables tu vois…

« Devant une difficulté, il te faut penser, solution. De l’optimisme ma belle enfant, toujours. »

Je vais y penser. Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)

 

Sourire pour sourire

Sourire pour sourire 1211271242268035710599633

Bonjour à tous,

Mes guides me proposent un drôle d’exercice aujourd’hui. Il consiste à sourire pour sourire. 

« Qu’en dis-tu ? », me demande Roéchel et Haniel.

J’allais vous répondre que je n’en ai pas envie mais Lauviah et Eledahiel me font rire !

« Et donc tu souris. »

Oui.

« Aime ta maman, et continue de sourire. Souviens-toi que le sourire est contagieux. Souris pour sourire, elle sourira aussi. »

Merci à vous tous.

Bise à tous ;)  

Si ce n’est le coeur alors quoi ?

Si ce n'est le coeur alors quoi ? dans Annonces 1211261145388035710599529

Bonjour à tous,

Ma mère est malade. Je n’aime pas qu’elle soit malade, elle est affaiblie et ça se voit. Son cardiologue a dit que ce n’est pas son cœur le problème. Pourtant il y en a un. Elle doit retourner voir son médecin traitant. Ses examens sanguins ne sont pas bons, j’espère quand même qu’elle n’a rien de grave.

En plus je croyais que nous serions fixés aujourd’hui mais ce n’est pas le cas et ça me contrarie. Je voudrais juste qu’elle aille bien.

Je ne voulais pas en parler, toutefois pour moi, c’est mieux de le faire.

Je vous dis à bientôt. Quand on saura. Et que je serai rassurée. Du moins j’espère que je le serai.

Bref on verra. 

Bonne journée à tous ;)

Aller au bout de ses visions

Aller au bout de ses visions dans Créations 1211251230468035710591828

Bonjour à tous,

Quand j’ai commencé à construire le site, j’avais une certaine idée en tête. Idée qui s’est développée et qui en réalité se développe encore, faisant en réalité passer au second plan, ce que j’en ai fait pour l’instant.

Je ne sais pas si je suis claire mais vu que je suis moi-même étonnée par la vision du projet que je vois se développer dans mon esprit, j’hésite encore à en parler. Et à concrétiser.

Pourtant, j’ai quand même avancé dans ce sens, à petits pas. J’ai besoin d’être convaincue pour aller plus avant. Je ne le suis pas totalement surtout parce que…

« Tu manques d’ambition, d’autres auraient accueilli avec gratitude le dévoilement d’une telle possibilité. », me dit franchement Astaroth.

« Bon, faisons simple, tu cherches le bien-être personnel avant l’argent ou le pouvoir. Reste sur cette visée.  L’un n’empêche absolument pas l’autre. Tu as de la chance en vérité, une porte s’est ouverte devant tes yeux, te montrant quelque chose de possible pour toi. Saisis l’opportunité et crée en fonction.

Ne serait-ce que parce que cela t’amuse de créer des sites. Rien ne t’empêche en parallèle de concrétiser cette idée de blog de cuisine. Il y a des tas de personnes qui ont autant d’intolérances alimentaires que toi et qui se sentent aussi désemparées que tu l’étais au départ à l’idée de renoncer à ce qu’elles trouvent bon. 

Nous t’encourageons car nous savons que ce type de réalisation peut énormément vous apporter sur un plan personnel. D’autant que tu as la chance d’avoir une belle idée en tête.

Tu vois, les idées arrivent à toi et tu ne veux pas les utiliser, c’est dommage. »

Je ne pourrais jamais tenir un blog de cuisine à la même fréquence que ce blog-ci.

« Mais tu pourras tester ton idée. A ton rythme. Qui est pressé au juste ? C’est toi qui as l’impression qu’il y a une échéance quelque part. Mais elle n’existe que dans ta tête. Quand tu as démarré, tu étais absolument incapable de créer le site que tu as finalement fait. Quand tu as découvert tes intolérances, tu ne connaissais rien aux farines sans gluten.

Tu n’aurais pas pu rattraper ta recette d’hier et faire une tarte. Tu aurais tout jeter avec énervement et tu serais restée fâchée un moment, maudissant le sort qui s’acharne contre toi. »

Lol !

De l’ambition tu dis, un blog de cuisine représenterait un défi pour moi, j’improvise souvent.

« Les défis personnels sont positifs, ils vous permettent de prendre conscience de ce que vous avez en vous. Nous t’encourageons à chercher à te dépasser dans le sens d’aller au-delà de ce que tu crois être capable et qui est erroné.

Tu es une femme intelligente et créative, tu n’as besoin que de croire en toi. Alors finis ton site, et crée un blog qui donne envie de tester tes créations. Tu viens d’acheter un appareil photo. »

Merci Astaroth.

Bise à  tous   ;)

Dignes-les-Bains

Dignes-les-Bains  1211240950298035710590079

Bonjour à tous,

Je connais la Haute-Provence, un peu, mais je n’ai jamais mis les pieds à Dignes.

« Et les Alpes, tu connais ? », me demande Eledahiel.

Oui, un peu aussi pour y avoir passé des vacances.

« Toutefois tu as rêvé que tu vivais à Dignes-les-Bains. »

Oui, c’est drôle…

« Et qu’est-ce que tu connais en Haute-Provence ? »

Plutôt les gorges du Verdon, le petit village de la Castellane. Surtout ce coin-là lol.

« Et dans ton rêve, Dignes ressemblait à ce petit village ? »

Absolument pas, elle ressemblait à une ville plus proche d’Aix en Provence je dirais. Et un peu de Paris aussi. Il faisait jour et nuit dans ce rêve, le temps était présent sans jouer un grand rôle.

Je me souviens que j’y vivais depuis peu, j’étais surprise par la ville mais je m’y plaisais je crois. Puis j’ai été prise dans une intrigue dont je ne me souviens pas, je me souviens par contre avoir traversé un pont tandis que le soleil se couchait, il n’y avait pas de rambarde à ce pont, au moins d’un côté. On pouvait voir l’eau qu’il y avait dessous, une eau d’un drôle de bleu et c’est cette image que je garde en tête.

Comme le bleu du ciel tandis que sur la place de l’hôtel de ville je me disais que la ville me surprenait agréablement.

« Le bleu de l’eau, décris-le s’il te plait. »

Un bleu étonnamment clair, alors que le soir tombait. Il ressemblait au bleu du ciel dans la journée. Du moins au matin, c’est ça le même bleu que le ciel du matin.

« Le pont ? »

Un pont en béton tout gris.

« La ville ? »

Pleine d’immeubles, pas de maison ou je ne m’en souviens pas, des immeubles de taille normale, pas assez élevés pour masquer le ciel. Ils ressemblaient à des immeubles haussmanniens cela dit…

« Pas de bâtiment de style plus récent ? »

Non. Mais il me semble que je n’ai pas quitté la proximité du centre ville en fait.

« La fin du rêve ? »

Une tête de Dragon en train de brûler !

« Impressions ? »

La certitude que tout allait s’arranger pour moi. Ça fait plusieurs jours en vérité que je rêve en ce sens. Je sais que le dragon est un archétype onirique, pas forcément un vrai guide qui viendrait nous voir.

En l’occurrence, c’est comme le dinosaure, un archétype plutôt négatif.

« Une tête de dragon brûlée dans ce contexte est donc une bonne chose, d’où la sensation que tu as eu au réveil. C’est bien, tu aurais pu essayer de passer des heures à analyser le message véhiculée par la ville, le pont, le bleu, mais tu as réussi à capter et à accepter le message autrement.

Dignes, c’est le nom ici qui est important, ce mot renvoie directement à la dignité et donc à un accomplissement personnel. Le rêve commence un matin, le ciel est éclatant et tu viens d’emménager. Peu d’indices à ce stade révèle que le rêve évoque le passé. Mais le temps existe dans ton songe, c’est ce qui permet de le comprendre. Tu traverses un pont de béton, une vie matérielle peu intéressante, au milieu d’immeubles anciens et de cachet, le plus intéressant se trouve donc ailleurs à ce stade de ta vie. Pour preuve tu remarques cette eau bleue sur le côté, cette eau dont la couleur renvoie au bleu du ciel du matin.

Un cycle spirituel a pris le pas sur ta vie matérielle et lui impose donc son rythme. La nuit tombe finalement, une intrigue quelconque s’achève, tu es vêtue de vêtements sombres, un trench comme tu dis, tu t’en souviens ? »

Oui.

« Tes cheveux à la fin de ton rêve sont défaits et à peine ondulés, loin de leur aspect naturel. Cependant ils ont la même couleur. »

Lol.

« Leurs reflets brillent et s’accordent à ceux du soleil couchant, tu as l’air sereine et tu es adulte. Tu viens de terminer un long voyage en somme, un voyage enrichissant mais pas sur le plan matériel. D’où ce sobre manteau noir.

Puis cette tête de dragon, qui rejoint la corne d’abondance à peine aperçue à la fin du rêve de la veille et cet itinéraire providentiel te permettant d’échapper à un énorme embouteillage dans le rêve du jour d’avant.

Dans chaque vie, il est des évènements qui se produisent quand ils doivent se produire, quoique vous ayez pu faire avant ou quoique vous envisagiez.

Ils vous sont annoncés généralement, vous comprenez ou pas. Le plus souvent vous ne comprenez pas. »

Ou on ne veut pas, je vois ce que tu veux dire. C’est pour ça que vous m’avez demandé de jouer au loto ? Parce que j’ai rêvé plusieurs fois d’un message que je n’osais pas accepté ?

« Pour t’amener à rêver un peu, comme vous savez le faire quand vous espérez. »

Lol ! Mais du coup ça veut dire que je n’ai pas besoin de regarder les résultats, je n’ai pas gagné.  Mince, mdr !!!

« Tant mieux si cela te fait rire. Va regarder quand même, parce qu’il faut rêver jusqu’au bout et si tu as perdu, c’est que c’est demain que tu gagneras. Peut-être d’une autre manière d’ailleurs.

Tu sais, le ciel a toujours été bleu, c’est toi qui ne le voyais pas forcément tout le temps. D’accord ? »

Oui…

« Mieux que ça, d’accord ? »

Oui.

« La bonne attitude dans la vie, c’est celle que tu as eu ce matin en constatant que tu avais fait une erreur en utilisant la mauvaise farine pour faire ton gâteau. Tu as réalisé que jamais tu n’obtiendrais une pâte à gâteau alors tu as utilisé tes connaissances et ton expérience de la pâtisserie sans gluten pour créer une tarte au chocolat et à la noix de coco. Tu la trouve bonne n’est-ce pas ? »

Délicieuse !

« Et sans sucre blanc ou roux. Même si le sirop d’agave reste du sucre. »

Lol.

« Tout peut vous apporter, même les difficultés. »

Ce qu’il y a c’est que j’ai l’impression de partir en retard. Tu vois ce que je veux dire ? Et ça ne me plait pas. D’abord je ne trouve pas que ce soit un plus. En outre, je me demande du coup si ça ira pour moi et si c’est le cas, combien de temps il va me falloir pour arriver au point où je voudrais déjà me trouver. Et quel âge j’aurais…

Ça me rappelle le vilain surnom que m’avait donné ma maîtresse au CP, elle m’appelait Sylvie la tortue parce que je mettais du temps à recopier tout le tableau. Ça me fait rire quand j’y repense !

« Quand tu étais adolescente on t’appelait Speedy. Les choses peuvent changer. Le plus important est de croire en soi. »

C’est vrai.

« Et puis, ce qui compte c’est que vous aimiez la personne que vous êtes. Car tout le reste ne peut se greffer qu’autour de cette personne. Tu comprends ?

L’intérieur ne doit jamais être creux, vide, paraître flou ou repoussant. Car rien de bon pour vous, ne pourra jamais se greffer autour de flou, creux, vide ou repoussant. »

Merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)

 

Qu’est-ce qui…

Qu'est-ce qui... 1211240222298035710587269

Bonjour à tous,

Je vous propose une petite énigme aujourd’hui. Oui, j’ai pensé que vous n’aviez pas eu assez avec la dernière petite histoire. A ce sujet, ceux d’entre vous qui attendent l’explication de Gabriel n’ont pas fini d’attendre sachez-le.

« Parfois, c’est le cœur qui montre la voie à la raison. Parfois, ce n’est pas l’explication extérieure qui compte mais bien celle qui vient de vous-mêmes. »

Voici sa réponse sur ce point. Et cela, je le comprends.

Voici pour l’énigme, qu’est-ce qui était déjà présent au moment où nous sommes nés, qui est là à l’instant où nous vivons et qui nous suivra lorsque nous partirons ?

Petits indices : Non la réponse n’est pas notre âme ou notre divinité. Mais c’est tout ce que Gabriel m’a dit à moi et à l’instant où j’écris ces lignes je n’ai pas encore la réponse.

Seulement cette fois, mes guides me promettent de nous la donner si nous ne trouvons pas nous-mêmes.

Bonne journée à tous ;)

Gabrielerie

Gabrielerie dans Anges 1211231202248035710584605

Bonjour à tous,

J’ai aimé ce joli néologisme créé par Isabelle alors je le reprends lol.

« Qu’as-tu pensé du texte d’hier ? », me demande justement Gabriel.

J’ai bien aimé mais je sais que je n’ai pas tout compris…

« Peut-être n’y avait-il rien à comprendre. Peut-être suffisait-il de lire et de se plonger dans ce jardin au travers ces personnages.

Peut-être que ces fleurs vous renvoient à des choses éveillées chez certains et encore endormies chez d’autres. Partant de là, ce qui importe, c’est simplement d’avoir lu l’histoire et ce qui doit résonner résonnera quand ce sera le moment. »

Donc cette histoire n’est pas à ma portée ?

« Peut-être bien oui. »

Ce n’est pas gentil. Et tu me le dis franchement en plus !

« Tu n’es pas la seule dans ce cas. »

Où est l’intérêt ?

« Le Maître parle, l’élève entend et le moment venu se fera la compréhension. »

Lol, merci à toi Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

Le jardin des fleurs

Le jardin des fleurs dans Petites histoires 1211220126288035710580612

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous raconter une petite histoire toute simple.

Un homme se promenait un jour dans un jardin rempli de fleurs plus jolies les unes que les autres quand soudain il fut gagné par la mélancolie.

Il ne comprit pas sur le coup, il sentit juste une sorte de langueur l’envahir et tout à coup les fleurs aux belles couleurs s’affadirent à ses yeux. Même leur parfum ne l’atteignait plus, il était devenu insensible à tout ce qui l’entourait.

Néanmoins, à l’instant où il quitta le jardin, il retrouva son humeur naturelle.

Le même jour, une jeune fille se promena dans le même jardin. Elle eut rapidement l’impression qu’il y avait trop de parfums, trop de couleurs, trop de soleil, elle se sentait mal, oppressée.

Elle traversa le jardin aussi vite qu’elle le put et une fois sortie de cet enfer vert, elle se sentit respirer de nouveau. Elle se jura bien de ne plus jamais y mettre les pieds.

Ce jour-là toutefois, un couple visita également le jardin. Un homme et une femme d’un certain âge, n’ayant plus la force de courir mais ils n’en eurent pas l’envie non plus.

Assis sur un banc, ils restèrent des heures à converser avec douceur sur des thèmes tantôt graves tantôt futiles…

Ils prirent le temps d’admirer chaque plante, chaque fleur, de regarder le manège des oiseaux, de s’enivrer des divers parfums.

Ils ne se levèrent que tard, lorsque le gardien du jardin vint leur annoncer qu’il fermait. Cependant ce dernier savait qu’il les reverrait le lendemain.

Bonne journée à tous ;)

PS : Gabriel, moi-même je suis larguée.

« Vraiment ? Qui préfèrerais-tu être dans cette histoire ma jeune Sylvie ? »

La femme du couple je pense.

« Pourquoi pas. »

Lol !

123

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause